Skip to main content

Full text of "Beshrelle.www.booksjadid.blogspot.com"


Vim 1 T*l d*l 1 


e 

ire 




pour tous 






M toutes les regies 




des explications simples 
■ des exemples commentes 
un index des difficultes 








H AT 1 E R 



Bescherelle 



La grammaire pour torn 



Dictionnaire de la grammaire 

en 27 chapitres 

Index des difficultes grammaticafes 



MATIER 



AVANT-PROPOS 

Quels sort les object if s du Bcschcrcllc Grammaire? 

Le BcschereUe Grammfljre, ouvrage simple et compfet, tente le pari difficile 
de repondre a trois types de questions que peuvent se poser eleves* 
enseignants. parents ou grand public. 
L Comment s'v reconnaTtre parmi des termes grammaticaux de plus en plus 
nombreux* divers, les uns recemment intra duits, les autres pJus trad itionn els I 

2. Quel les sont les differentes manures d f analyser one phrase, de rcconnattre 
une fo net ion ? Son t-e lies exclusives les unes des autres ou au contraire 
complementers ? 

3. Comment resoudre les pro blames pratiques tefs que Taccord du participe 
pass£, le p lurid des adject if s composes, Temploi du subjonctif, etc. ? 

A qui s'adresse le Besc/iere//e Grammaire ? 

Le Beschere/fc Grammcure a ete concu de facon £ pou voir etre utilise par le plus 
large public possible. 

jAux eleves des classes du Cours Mo/en a la Troisieme, il permet de maltriser 
les notfons grammaticalesjes procedures d*analyse t et d'en pence voir I'utiltte. 
Aux parents, if permet de faire le lien entre une grammaire dree traditionnelle, 
qu'ils ont apprise au cours de leur scolarite, et les analyses plus recentes 
qui sont presentees a leurs enfants. 

Aux enseignants, il permet de saisir I'interit pedagogique de difTerentes 
manipulations de phrases, de comprendre la raison de certaines differences 
terminologiques, de coordonner leur enseignemem: de la grammaire 
avec celui des collegues qui les ont precedes ou qui leur succederonL 
A tous ceux qui peuvent avoir certaines hesitations quant a ('utilisation ecrite 
ou orale de la langue francaise, le Beseherelte Grammaire apporte des solutions 
efficaces et pratiques. 

Comment est construit le Bescbere/te Grammaire ? 

Le Bescheretfe Grammaire est constitue de 27 chapitres, presentes par ordre 

alphabetique et traitant chacun d'une notion grarnmaticale parti culi ere. 
Chaque cbapitre est divise en paragraphes courts qui developpent une seufe 
r£g)e a chaque folk Les paragraphes sont numerates, et tous les renvois, 
a Tinterieur des chapitres com me dans I 5 index, indiquent le numero 
des paragraphes aux que Is il fautse reporter. 



Comment utiliser le Bescherelle Grammaire ? 

Le Bescfrerefle Grammaire permet diffe rentes utilisations. 

* Un usage ponctuel et pratique 

On recherche une information ouune solution a un probleme pratique 
tel que f 'accord du participe passe des verbes pronominaux. On consult era 
aJors Pindex a Tentree « participe passes, a Tentree « pronominaux », 
a I'entree c< verbes pronominaux » ou encore k Tentr£e <(se t- verbe ». 
Dans chaque cas, le lecteur est renvoye a un paragraphe de Touvrage 
ou il trouvera la reponse a son probleme. 

• Une recherche plus appmfondie 

On veut faire le point sur une notion grammatical telle que le sujet, 
Jes propositions subordonnees. Je complement de phrase, etc, 
Le lecteur peut directement se reporter au chapitre qui Pinteresse. 
Si le probleme grammatical ne fait pas f'objet d*un chapitre entier, 
on consultera Pindex. 

DVme maniere plus gene rale Je Bescheretle Grammaire est un ouvrage 
qui traite tous les aspects important* de la syntaxe du francais. 



SOMMAIRE 



GRAMMA) 



Accord 
Adject if qualificatif 
Adverbe 
Articles 
Complement drcon&tantiel 
Complement d'objet direct 
Complement d'objet indirect 
Complement d'objet second /Complement d T attribution 

Complement du nom (determinate) 
Complement essentiel/circonstanciei - Complement de verbe/de phrase 

Coordination et subordination 

Determinants 

Groupes 

Groupe nominal 

Manipulations 

Mise en relief 

Mots grammaticaux et mots lexicaux 

Nom 

Ponctuation 

Prepositions 

Pronoms 

Propositions subordonnees 

Sujet 

Verbe 

Visualisations de ('analyse grammatical 

Voix passive 
Voix pronominale 



291-303 
304-324 
325-342 
343-349 
350-384 
385-424 
425-453 
454-49$ 
496-514 
515-525 
526-53 7 



Abbreviations utifrsees 


Symboles utilises 


adj.:adjeerif 




adv r : adverbe 


REM 


art_: article 


attire Pattention $ur une exception 


C. de phrase: complement de phrase 


frequemment rencontree, 


C de verbe; complement de verbe 


une nuance importance, un point 


C du nonr. complement du nom 


sur lequel les erreurs sont 


CO complement circonstandel 


nombreuses. 


CC ace; complement cirtonstanciel d T accompagnement 




CCL: complement circonscancrel dc lieu 


> 


CCT: complement circotistandel de temps 


invite £ $e reporter a un ou plusieurs 


COD: complement tFobjet direct 


autre* paragraphes pour 


COI : complement cTobjet indirect 


des informations complementaires 


com.: eomparatif 


ou plus approlondtes. 


comply complement 




COS: complement d'objet second 


© 


D: determinant 


signale que la phrase donnee 


(em.:feminin 


en exemple n'est pas 


GN:groupe nominal 


grammaticalement correcte. 


GN prep.:groupe nominal pr£positic*nnel 




GNSigroupe nominal sufet 




GV: groupe verbal 




roast. : masculin 




P: phrase 




part. : participe 




passr: rom[.: : passe compose 




pers:personne 




pi : pluriel 




poss. : possessif 




prep,: preposrtion 




pre*. ; present 




proa : pronom 




prun pt-i : planum personnel 




sing. : singulier 




sub. : subordination 




subj :subjonccif 




subord. : suhordonnee 




V: verbe 





ACCORD 




ACCORD 



ACCORD DU VERBE AVEC LE GROUPE NOMINAL SUJET 



- 



. . . _ . _ 



■- 



I 



RfH 



I Accord du verbe avec le sujet 

Le verbe s'accorde en genre et en n ombre avec le nom-noyau du groups 
nominal sujet, — * Sujet, paragraphes a > 

Les oisea ux de lajoret cha ntaient , 

Uifet verbe 

Accord du verbe avec un sujet pronom 
Le verbe se met a la meme personne que le sujec 

Tu reprendras bten un gateau - 

2* pers. £- peri. 

3 Accord du verbe avec un sujet introduit 

par beoucoup de. pen dc... 

Lorsque le GNS comporte un ad verbe de quantite comme 

beattcoup de, £>eti de, combien de, que de, etc le verbe se met au pluriel. 

Beaucou p de g ens ont dit qu*i} echouerait ! 

phi rid pi 

Peu d'enfants c hanten t dans la chorale. 

pturiel pluriel 

Lorsque Tad verbe de quantite a un sens partitif, le verbe se met au smgulier. 
— * paragraplie 112. 

Peu de neige est tomhee cet htver. 

4 Accord du verbe avec un sujet collectif 

Lorsque le GNS represente un ensemble d 'elements (sujet collectif), 
le verbe se met soit au singuller, soft au pluriel. 

Un e Joul e de visi teurs se precipha (ou se preapiterent). 

5 Accord du verbe avec plusieurs sujets 

Lorsqu'il y a plusieurs group es nominaux sujets, le verbe se met au pluriel 

Jean et Pierre deciderent d'aller au cinema. 

sing. sing- pluriel 



Lorsque les deux GNS sont reunis par comme, ou, ainsi que, avec, m, 
le verbe se met soit au singulier, soit au pluriel 

La biere comme le vm contient (ou contiennent) de ValcooL 
Ni voire candidal ni le mien ne sera (ou ne seront) elufs). 

Si le premier GNS est sum <Tune virgule. le verbe se mettra au sirtgulier. 
La biere 3 comme le vin t contient de ValcooL 

Accord du verbe avec les sujets de personnes differences 

Lorsque les groupes nominaux sujets sonc de personnes dfffe rentes, 
plusieurs cas d 'accord se pre sen tent. 

* 2 e personne + 3* personne : le verbe se met a la 2 e personne du plurleL 

Marie et to[ marchetez ensemble. 

3 e pers. 2 e pers. 2 E pers, pluriel 

* l re personne * 2 e ou 3* personnel le verbe se met a la I** personne du pluriel. 

Sonj rcrc jiia/ms et mpj youlions vous [aire ce cadeau. 

3 e pers. sirig. I'* pel's, sing. \ rK pers, pluriel 



ACCORD DE L'ADJECTIF QUALIFICAT»F 



7 Accord de I'adjectif qualif icatif epithete avec un seul nom 

— * paragraphed et a 

Uadjectif quatificatif epithete s'accorde en genre et en n ombre 

avec fe nom qu'il quafifie. 

II possedait une merveilleuse villa blanche . 

fern. sing. fern, sing. fern. sing. 

L ' enf ant t ravi t monta sur son velo neuf * 

masc. sing. maSC sEng. mast, sing. mase. sing. 

Accord de I'adjectif qualificatif epithete avec plusieurs noms 
Lorsque Tadjectif qua (i fie plusieurs noms, il se met au pluriel. 

Les Canadiens aiment V architectu re et la Ikterature e uropiennes . 

fern. sing. fe m sing. fern, plur. 



ACCORD 



Lorsque I'adjecttf qualtfie plusieurs noms de genres deferents, 
il se met au masculin pluriel. 

L'hotnme portait u ne chemise et un pantahn blancs . 

fern. sing. masc sing. masc. pi. 

Accord de I'adjectif qualificatif attribut avec un seul sujet 

L'adjectif qualificatif attribut s'accorde en genre et en nombre 
avec le groupe nominal sujet. 

Ah ! que la vie etait belle en ce temps-la, 

fern sing fern. sing. 

mcnie les chien s paraissaient heureux . 

masc. pi. mast* pL 

Accord de l'adjectif qualificatif attribut avec plusieurs sujets 
S'il y a deux groupes nominaux sujets. Tad jectif attribut se met au pluriel; 
si ces deux GNS sont de genres d if fe rents, Tadjectif attribut se met 
au masculin pluriel. 

Qiiandie les vis partir, Vhomme et la p etite Jille sembloient tres gais* 

masc. sing. feiTL sing. mast. pi. 



f. I 



I 



Lorsque I'adjectif attribut est const ru it avec avoir loir, on peut sort le mettre 
au masculm singulier en Taccordant avec le rom air (masculin smgulier) : 
eWe □ i'otr bten seneux t soit facconder avec le sujet : eJ/e a I ah bien serieuse. 

Pluriel des adjectifs composes 

L accord des adjectifs composes depend de la nature des mots 

qui les composent 

Si Tadjectif compose est forme de deux adjectifs, les deux adjecrifs 

s'accordent en genre et en nombre avec le nom qu*ils qualifient. 

// pronongo des par oles aigres- douces . 

fern. pi. fern- pi. tern, pi 

Si I adjectif compose est forme d'un element invariable et d'un adjectif, 
seul l'adjectif s'accorde en genre et en nombre avec le nom qualifie. 

// abandonna a Vav ant- derniere rnon tee* 

mvarrabii fenxsing. i em. sing. 



Les adjectifs composes designant des couleurs ne s'accordent 
ni en genre ni en n ombre avec le nom qualifie. 

lis portaient des ch emises rose pale , 

fern. p*. invariable 

II en va de mime si la nuance de couleur de I'adjectif est precisee 
par un autre nom, 

lis achetent d es chemises v&tpt 

fem plur. invariable 

i 

ACCORD DU PARTICIPE PASSE 






1 2 Accord du participe passe 

Le participe passe s*a coord e de facon diffe rente : 

- lorsqu'il est employe comme adjectif, 

- lorsqu'il est utilise avec Pauxiliaire £tre, 

- Jonsqu'il est utilise avec fauxiliaire avoir. 

(3 Accord du participe passe employe comme adjectif 
Le participe passe employe comme adjectif s'accorde en genre 
et en nom b re avec le nom qu'fl qualifie. 

Un hom me averti en vaut deux. 

ivuisc sing md _. sing, 

Unefemme detenninee est efficace. 

ftstn sirig fer wing 

(4 Accord du participe passe employe avec I'auxiliaire avoir 
Lorsqu'il n*y a pas de COD, le participe passe reste invariable. 

lis avaient couru comme desjous. 

Lorsque le complement d'objet direct se trouve apres le verbe, le participe 
passe resce aussi invariable, 

L es enfants out devore tons les g ate aux. 

r . , il. , r COD 



ACCORD 12*11 



Lorsque Ie COD se trouve place avant ie verbe, Ie parti cipe passe 
s'accorde en genre et en nombre avec liii. 

Tu n'as meme pas regarde lesfleur s aueje t'ai a^f ertes . 

COD. fern, pi. fern, p' 

S Accord du participe passe employ^ avec Tauxiliaire etre 

II s'accorde en genre et en n ornbre avec Je GNS, 
Lesje uilles des arbres etaient t oinbees . 

fern. pi. fem. pi 

16 Accord du participe pass6 avec les verbes pronominaux 

Lorsque Ie pronom (me, re, se~ J est Ie complement d'objet direct du verbe 
($€ reraconirer, se boigner, se vendre, se souver..^ Ie participe passe s'atcorde 
en genre et en nombre avec Ie sujet. 

Elles se sont hai gnees dam la riviere, 

fern. pi. fern- pi, 

lis se sont rencontres aux courses. 

masc pL masc pJ. 

Lorsque Ie pronom est Ie complement d'objet indirect du verbe 
(s'acheter, se faire mat t se dire, etc.). Ie participe passe ne s'accorde 
ni en genre ni en nombre avec Ie sujet. 

Florence s*est dit qu'il ne viendrait pas. 

fern. sir>g. COl invariable 

Elles se sont lave les mains. 

COl 

En revanche, Ie participe passe s 'accord era avec Ie complement d'objet direct 
s'il est place avant Ie verbe. 

Tu ne peux imaginer les chase s queje me suis djtes. 

fern. pi. fern. pi. fern, pi 

t > 

COD 



I 



ADJECTIF 
QUALIFICATIF 




17 Definitions 



Comme son nom I'indique, 1'adjcctif qualificatif sert a preciser 

une qualite, une caratteristique d*un etre anime ou d'une cKose 

manimee : beau, laid, gentil, mithant, blanc, ncit sont 

des adjectifs qualificatifs. 

II faut bien distingue r les adjectifs qualificatifs d'autres mots 

que Pon nomine aussi adjectifs: les adjectifs posse ssifs 

(tnon f ton, son.*.), les adjectifs demonstratifs (ce, cette...}. 

( — > Determinants, paragraphs 201 a 235). 

Les adjectifs qualificatifs sont treS nombreux (ee sont d^s mots 

lexkaux) alors que les adjectifs non qualificatifs sont en petit 

nombre (ils font partie des mots grammaticaux}* 

— * Mots grammaticaux et mots lexicaux, paragraphes 291 a 303 

L'adjectif qualificatif peut avoir plusieurs fonctions : attribute 

epithete et mis en apposition. 

C'est parce qu*ils peuvent tons remplir ces trois fonctions 

que les adjectifs qualificatifs forment une classe grammatical, 

de me me que les norns et les verbes. 



ADJECTIF QUALIFICATIF 

FONCTIONS DE L'ADJECTIF QUALIFICATIF ■ 

Fonctions de I'adjectif qualificatif 

L'adjectif qualificatif peut §tre epithete : \l fait dans ce cas pa rue du GN, 
It peut £tre attribut du sujet; il fait alors partie du GV* 
II peut etre, enfin, place en apposition. 

1 9 Adjectif attribut du sujet 

L'adjectif qualificatif est le plus sou vent attribut du sujet. 
L f horn we pamissaitjatigue, so dem arche emit hurde . 

sujet atlnbut sirjjfir sujet attribut sujet 

Tti es serieux , ou quoi ? 

sujet attribut sujet 

20 Adjectif attribut du COD 

Dans certains cas. I "adjectif qualificatif assure la fonction d'attribut 
du complement d'objet. 

J'ai trouve vos propositions interessantes . 

COD attribut COO 

Je le crote sincere * 

COD attribut COD 

Ladjectif qualificatif se rencontre en fonction d 'attribut du COD 

avec des verbes comme crorrejuger, faire, estimer, rendre, trouver, nommtr, 

toisstr, appeter... 

2 Construction de f attribut 

Qu'il soit attribut du sujet ou attribut du COD, Tadjectif exprime 
une quality concern ant le sujet ou le complement d'objet direct 
par Tinter mediai re d'un element de type verbal. 

Le vase est beau , mats je le trouve cher * 

sujet attribut sujet COD attribut COD 

Dans i'exemple ci-dessus, les adjectifs beau et cher permettent d'attribuer 
par i" inter medial re des elements de type verbal est et trouve les qualites 
de beoute et de cherte au mot vase qui occupe dans la phrase d'abord 
la fonction de sujet et ensuite la fonction de COD (par I' intermedia ire 
du pronom le). 



22 Adjeccif attribut : un element obligatoire 

L*adjectif qualifkattf en fonction d'attribut fait par tie du groups verbal, 
dent j I est un Element indispensable. 

Cet enfant est sensible . 
II en est reste s mgefait . 
Soudain Vhomme devint nerveux . 

Dans ces phrases, les adjectifs sensible* stupe fait, nerveux ne peuvent 
en aucun cas etre supprimes : 

© Cet enfant esL 

© M en est reste* 

© Soudain Vhomme devint. 

ne constituent pas des phrases completes. 

De meme.si on essaie de supprimer les elements verbaux est, est reste 
et devint, les phrases ne sont pas completes. 

© Cet enfant sensible. . . 

© Soudain Vhomme nervem... 

Cest done la combinaison des elements de types verbaux et des adject ife 
qualificatifs qui permet a ces phrases d'etre acceptables et completes* 
Le groupe verbal est constitue id de l^lement de type verbal et de I'adjectif 
attribut : lis sont Indissociables. 






En cela. I 'adjectif attribut se dengue des autres complements de verbe (COD, COI, 
COS) qui. dans certains cas, peuvent eire supprimes,— » paragraphes I 



23 Verbes d'etat 

Les verbes qui forment avec Tadjectif attribut le groupe verbal sont en nombre 
I i mite ; ce sont, par exemple, etre, devenir, paroittc, semb/er; demeurer, avoir Yah, 
josser pour, etre consider^ com me, eire traite de, etc. 
lis portent les marques de temps et de personnes du groupe verbal 

// devient riche. Je d eviendrai riche* 

prise t 3 € pei 

Ces verbes sont genera I ement appeles verbes d'etat. 



ADJECT1P QUAUFICATIF 



:n 



D'autres elements que J'adjettif quatificatif peuvent occuper la fonction 
d J attribut du sujet 

— Un nom ou un groupe nominal: 

Son pere est le_ ma^on du villag e. 

attribut du sufet 

— Un pnonom : 

// redevint lui-meme. 

v^H ^i— r— — 

■■nrrribui cfy ;u[el 

- Un infinitif : 

Man idee etoit d'agit au plus vite. 

Tr ibia du sujet 

- Une proposition : 

V ennui est que les g ens Client appris la chose . 

a tin but do sujct 

Place de radjectif attribut 

Uadjectif en fonction d 'attribut se place normalement apres I* element 

avec lequel il forme le groups verbal. 

Les vogues etaient blanches * 

GV 



I 



i 



i 



Gependant lorsque Ton veut mettre en Evidence radjectif qua lifitatif attribut, 
on le place en tete de la phrase et il est immediatement suivi de etre: 

Blanches etaient les vag ues. 

C V ei 

25 Accord de Padjectif attribut 

Uadjectif qualificatif en fonction d'attribut s'accorde en genre et en nombre 
avec le sujet (ou avec I'objet s'il s*agit d'un attribut du complement d'objet). 

Cett e petite fille deviendra grande . 
Pierre la trouve intelligente . 

Pour plus de details sur I'accord de Tadjectif qualificatif. 

— * paragraphes a 



26 Adjectif epithete 

Ladjectif epithete est directement relie an nom. 

Lorsque Tadfectif est en fonction d'epithete, il apporte au nom 

une qua lite partteuliere sans avoir besoin de rintermcdiaire 

d'un element verbal. 

II est done directement lie au nom qu'il qualifie, et cette caracteristique 

le distingue de I 'adjectif qualificatif attribute 

Une grande maison se dressait svr la col line. 

. epithete 

Elle semblait inliabitee * 

5U|£t atnibuc du sujet 

27 Suppression de J'adjectrf epithete 

On peut supprimer 1" epithete sans rendre la phrase unacceptable* 
Retirer un adjectif epithete, c*est choisir de ne pas exprimer une qualite 
particuliere du nom et done appauvrir le sens du GNL 

Majille a ramene un petit chat blanc. 

On peut supprimer Tadjectif epithete petit : 
Majille a ramene un chat blanc. 

et mime I'epithete hfonc: 

Ma fille a ramene un chat 

Uadjeotif qualificatif en fonction d*eplthete fait partie integrante du groupe 
nominal, don t il ne constitue pas un element obligate ire, au contra ire 
de T article, par exemple. 



28 Construction de ladjectif epi 

Generalement. Tadjectif epithete est en relation directe avec un nom 
(nom commun ou £ventuellement nom propre), 

Le vieil homme. — Le grand Pierre. 



; U. ' 



La presence d'uri adjectif entrain e sou vent pour un nom propre 
de perscmne la presence d'un article defini : 

La grande her the. 



ADJECTIF QUAL1FJCATIF 



L'adjectif qualificatif peut §tre £pithete d'un nom quelle que soit 
la fonction de celuhd. 

J 'adore le raisin blanc * 

COD epjthetc 

Elle me regardait avec les ye ux tristes d*une e nfant abandonnee . 

CC £pich»ke C. du ncurr cpithcte 

Adjtictif verbal en fonction d'cpithete 

L'adjectif verbal s*accorde en genre et en nombre avec le nom qu'il qualifie. 

II peut §tre remplace par un adjectif qualificatif 

La petite Jille co urant vers son pere affoU poussait des cris perQants. 

Dans cet exemple, il faut distingue r soigne us em en t courant et perconts : 

- courant est un participe present ; il est invariable et ne peut etre remplace 
par un adjectif qualificatif: il n'est pas en fonction d'epithete ; 

— percants est un adjectif verbal ; il s'accorde en genre et en nombre avec 

le nom cris et peut &tre remplace par un adjectif qualificatif, oigus, par exemple 
1 1 est en fonction d'epithete. 




RfF 



Dans un certzfn nombre de verbes, Tadjectif verbal se drstingue du partkipe present 
par I'orthograpbe, 

PA ftTtaFE PR £S£ NT A DJECTI F VER B AL 



pwvoquartt proivcant 

conyairiqutmt convafncant 

intriguant intrigant 

negiigcant negligent 

precedent precedent t 

30 Participe passe en fonction d'epithete 

Le participe passe peut etre employ^ seul (e'est-a-dire sans Tauxiliaire 
avoir ou itre) et jouer le role d'un adjectif. 

Je prefere monter un cbeval dresse. 

gpithete 

Le participe passe dresse employe seul est en fonction d^pithete 
du nom chevat; il peut £tre remplace par un adjectif qualificatif 
et s'accorde en genre et en nombre avec le nom. 



3 I Place de Tadjectif epithete employ^ seul 

Generalement, la plupart des adjectifs qualifkatifs en fonction 
d 'epithete se placent apres le nom qu f ils determinent. 
II con vie nt ce pendant de remarquer que certains se placent 
obligatoirement apres le nom, d'autres normalement avant, 
d'autres, enfin, tan tot avant* tan tot apres, 

* Les adjectifs de couleur, les participes passes 

{employes comme adjectifs) et les adjectifs verbaux se placent 
normalemerst apres le nom. 

i 

lly avail des roses rouges dans toutes les pieces. 
Un chien dresse montait la garde four et nuit. 
11 presenta des arguments con vainca nts, 

* Les adjectifs qui evoquent une relation se placent necessairement 
apres le nom, 

fOlir SOiair e (qui forrcdonne grace au soleil) ; 

eveque Cat holiqu e {^m appariicrrc a TEglise tath clique) : 

transports a ehenS [qui s'effeccuent par les airs). 

• Un nombre restreint d'adjectifs (le plus souvent courts et d usage frequent) 
se placent normal em ent avant ie nom : 

Ce n'estjinalement quune petite contrariete pour die. 

• Quelques adjectifs peuvent se placer avant ou apres le nom ; 
ce changement de place pent en trainer : 

— soit un changement complet de sens 

Un brave garc on 
Un garden brave 

Un grand homme 
Un homme grand 

Un curieux enfant 
Un enfant curieux 






ADJECTJF QUALIFICATIF 31- 

- soit si implement une mise en valcur de la qualite exprimee 
par J'adjectif qualifteatif 

Elle habitait une maison somp tueuse . 
(Elle habitait une somptueuse maison.) 

Elle possidait une voix mervetlleuse . 

(Elle possedait une merveilleuse voix de soprano.) 

Dans ce dernier exemple, le placement de fadjectif mer veiiteuse avant le nom 

est d'autant plus facile que I e nom voix est determine par le complement de soprano. 

Uante position de I'adjectif semble s'imposer des lors que Je nom est suivl 

d'un complement 



Place de deux ou plusieurs adjectifs epithetes 

LorsqjTun nom se trouve qualifie par deux adjectifs qualifieatifs epithetes, 
deux cas sonc possibles. 

Les deux adjectifs se placent normalement apres le nom, 
Dans ce cas, its sort le plus souvent coordonnes* 

11 a choisi un bomme juste et sensible . 

Les deux adjectifs qualificatifs se distribuent Tun avant, I'autre apres le nom. 
Dans ce cas, ils ne sont pas coordonnes. 

Une belle chemise jaune . 






Quand deux adjectifs expnment des cat-acteristiques du mime ordne, 
ils sont geneValernent coordonnes • 

11 portaii souvent une chemise jaune et rouge. 

Quand ils expnment des qualites d'ordne different 

les deux adjectifs se placent de part et d'autre du nom : 

On construct une grande route Rationale , 



Accord de Tadjectif epithete 

L'adjectif qualificatif en fonction d'epithete s'accorde en genre et en nombre 

avec le nom qu'fl determine. 

// possede une somptueuse maison blanche . 

fGrru sing. f£m. sing. tern. sing. 
J'adore ces pet its poneys lames et trapus. 

masc.pl. niasc.pl. masc pi, masc.pl. 

Construction de Kadjectif appose 

L'adjectif quaJificatif mis en apposition apporte une qualrte sans avoir recours 
a Intermedial re d'un element de type verbal ; en ce sens, il se rapproche 
de la fonction epithete et se distingue de la fonction attribute 

Joyeux, les enfants s'e'loignerent, 
apposition 

Les enfants sagesjurent recompenses. 

epithet^ 

Les enfants resterent calmes malgre Forage. 

sttrib^t dt; Sujet 

L'adjectif quallficatif en apposition est separe par une pause (a I'oral) 
ou par une virguJe (a Tec r it) du nom qu'il qualifie. 

Confuse , la jeune fille tourna les talons. 

Les hups, af fames , toumaient autour du camp. 

Us remonterent en voiture y heureux d* avoir reussu 



RIH 



L'adjectif mas en apposition est tres sou vent suivi d'un complement; 
con ten t de so journee ; piein d'espoir: effroye a hdee que,,, 

35 Valeur de l'adjectif appose 

Ladjectif qualificattf mis en apposition se distingue de l'adjectif epithete. 
Pour Padjectif appose, la caracteristique s 'applique a I'ensemble des etres 
ou des chose s evoques. 

Joyeux, les enfants s *eloignerei)t t 

La fonction d'apposition remplie par I'adject if joyeux irnplique 

que tous les enfants dont on parle soient joyeux, et non une partie 

d'entre eux seulement. 



ADJECTIF QUALIF1CATIF J 1 



% t* 



En revanche, dans I'exemple : 

Les enfants sagesjurent recompenses. 

radjectif epfch£te sages divise les enfants en deux groupes : 

1. ceux qui furent sages et qui furent recompenses ■ 

2. eeux qui ne furent pas sages et qui n'eurent pas droit a une recompense 

On peut presenter la difference entre la fonction epithete et celle deposition 
par les s enemas suivants; 





enfant 



enfants sages 



apposition 



epithete 



Place de radjectif en apposition 

Ladjectif qualificatif mis en apposition peut etre deplaee dans une phrase 
beaucoup plus facilement que radjectif epithete. En fait, I 'apposition 
peut etre piacee a n'importe quel en droit de la phrase, tant que Ton est sur 
que Tauditeur (ou le leeteur) ne risque pas de se tromper sur le nom 
auquel radjectif esc appose. 

Ravi t V enfant mangeait sa pomme dans l a com . 

GNA GN B GNC 

L' enfant , ravU mangeait sa po mme dans la com. 



GN a 



GN B 



GNC 



Venf ant mangeait sa pomme, ravi s dans l a com . 

GNA GN B GNC 

Venfant mangeait sa po mme dans la c our, ravL 

GNA GN B GN C 

Quelle que soit la place de I'adjectif rovK il n'y a aucun doute sur le fait 
que c*est bien au groupe nominal A (I'enforrt) qu'il est appose : ni to cour, 
ni to pomme ne peuvent se voir qualifier de rovies. 



En revanche, si Ton con side re la phrase : 
Abattu, Vhomme contemplait Varbre* 

GN A GN & 

On peut placer ahotlu apres Vhomme: 
Vhomme, abattu, contemplait Varbre . 

GN A GN 8 

Si Ton veut mettre I'adjecttf en fin de phrase, il faut prendre partjculierement 
soin de le detacher par tine pause afin d'eviter qu*abattu ne devienne epithete 
du nom arbre et fasse partie du groups nominal B. 

Vhomme contemplait 1' arhre , ahattu * 

GN A GN B 

L'adjectif appose, lorsque Ton prend bien soin de le detacher par une pause 
ou une virgule, qualifie nature I lement le sujet de la phrase p In tot qu'un nom 
ay ant une autre fonetion. 

37 Accord de Tadjectif en apposition 

Ladjcctif qualificatif rnis en apposition s'accorde en genre et en nombre 
avec le nom qu'il qualifie. 

LajeunefilJe s'en alia, confuse . 

fern. sirsj*. fern. sing. 

Pteins d'e spoir, ils se precipiterent vers la sortie. 

rnasc, pi. mast. pl T 

Pour plus de details sur Paccord de I'adjectif, — > paragraphes a 



Rtr* 



II est interessant de con stater que. contra i re ment a Tadjectif epithete, 
qui nc pcut qualifier qu'un nom. I'adjectif qualificatif en apposition 
peut determiner un pronom personnel en fonction sujet; dans ce cas. 
i! se placera soit avant le groupe sujet- veit>e. so it apres ; 
il ne peut separer le pronom personnel sujet du verte. 

C alme , il s'en retourna chez lui. 
Il s'en retourna chez lui, mime. 
© //, calme, s'en retourna chez lui. 



ADJECTJF QUAL1FICATIF 37-40 



DEGRES DE QUALIFICATION DE L'ADJECTIF 
QUALIFICATIF 






)8 Sens des degres de qualite 

Comme nous Pavons vu J'adjeccif quafificatif ex prime une caractenstique, 
une quality d'un etre anime ou d'un objet inanime ; cette qualite peut etre 
exprimee avec plus ou moins de force. 

Un etre ou un objet peut etre : 

plus ou moins grand que quelqu'un ou quelque chose : comparatif; 

tres grand ou le plus grand de tous : superlatif. 

J 9 Comparatif de superiority 

La forme plus*.* que entourant un adjectif qualificatif per met d*exp rimer 
le comparatif de superiority 

Pierre est plus intelligent que Jacques, 

Dans cette phrase, P adjectif qualificatif intelligent qua I if ie a la fois Pierre 
et Jacques. Mais, en utilisant la forme plus... que, on indique que la qualite 
d 'intelligence s'applique avec plus de force a Pierre qu'a Jacques, 
Pierre a une intelligence superieure a cefle de Jacques. 

Pierre est plus bete que mechant. 

Dans cette phrase, Pierre se voit attribuer deux caracc^ristiques : 
bete et mediant ; ma is, en utiJisant la forme plus... que, on indique 
que la caracteristique de betise est plus importante que celle 
de mechancete* 
II s'agit aussi du comparatif de superiorite. 

Comparatif d*inferionte 

Si.au lieu cfutiliser la forme plus... que. on utilise La forme morns... que, 

on obtient une comparaison d'un autre type : 

ie comparatif d 'inferior ite. 

Picrre est moins drole que Jacques, 

Cet objet est mains utile que danger eu\. 



4 ( Comparatif d*£galite 

5i T enfin, on empioie la forme aussi... que, on marque ra un comparatif d'egalite. 

Pierre est aussi seduisant que Jacques. 
Cettejemme est aussi belle qu mtelligente . 



ftFK 



Dans les phrases de ce type, on rencontrera souvent une reprise utitisant la forme 
verbale avec £tw. 

Cettejemme est aussi belle qu'elle est intelligente. 

On pcut ctablir uric comparaison d'egalite entire deux quahtes atiribuees chacune 
a une person ne ou a un objet different, 

Jeanne est aussi neryeuse que At arte est calme . 

t . x 

comp. d'^galit£ 



Construction comparative 

La forme comparative comporte done un element plus, moirra, aussi qui precede 
I'adjectif qualificatif ; celui-d est suivi de que, qui introduit le deuxieme terme 
de la comparaison. 



Le tigre est 



plus 

mows fi roCe ( l ue l e h° n ~ 

aussi 

i i i 

indicateur du type adjectif introdutt le 2* lerme 

de comparatif qualifkatif de connparaison 



Le deuxieme terme de la com par ai son peut etre 
un nom: 

Le tigre est plusjeroce que le lion. 

un autre adject if : 

// est plus bete que mechant . 

un adverbe : 

Iljait mows beau aujourd J bui qu' hier . 

un complement circonstanciel prepositionneh 
11 fait meilleur id que d ans ma cbamb re. 



AOJECTIF QUAUFICAT1F 

On trcuve frequemment des phrases ou le premier terme de comparaison est 
sous-entendu : 

UJait moins beau quhier. 

II fait meilleur que dans ma chambre* 

De meme, le deuxieme te^xne de la comparaison peut etre sous-entendu 
ou neglige: 

Le soldi faisait paraitre la plage plus blanche. 
II reve d'une essence moins chere. 



13 Corn par atifs irreguliers 

(I existe trois adjectift qui possedent un comparatif de superiority irregulier: 

• bon — * meilleur 

Le vin est meilleu r en Europe au'aux Etats-Unis. 

■ mauvais —. * pire 

Sa situation est pire que la tienne. 

• petit -— * moindre 

C'est un moi ndre mah 

On ne doit pas utiiiser metf/eur, pire, moindre au comparatif: 
ce sont eux-memes deja des comparatifs. 

© plus meilleur ou moins meilleur 

© plus pire ou moins pire 

© plus moindre ou moins moindre 

Superlatif relatif 

Le superlatif relatif permet de distinguer a Tinteneur cTun meme 
ensemble des elements qui possedent une qualite au plus haut 
ou au plus bas degre. 

• S u per latif re latif de su peri o rite : k(s) p Jus . . . ( de. ..). 

• Superlatif relatif d'inferiorite 8 tefs) moin&.„ fde.. .>. 

Vai choisi les plus rapides des joueurs, 
Elle a cueiW les moms belle s desjleurs. 




45 Construction et place du superlatif rolatif 

Le superlatif relatif peut ne pas etre sum du complement introduit par de 
qui indique I 1 ensemble des objets f/teurs) ou des etres (joueurs) sou mis 
au superlatif relatif; dans ce cas, le nom precede Tadjectif au superlatif 

J'ai choisi lesjoueurs les moins rapides . 

Elle a cueilli lesjleurs les moins belles . 

Ecoutez les musiques les plus belles a Vhoraire le phisfou ! 

46 Superlatif absolu 

II permet d'indi^uer le tres haut degre d'une qualite attribute a un etre 
ou a un objet sans qui! so it question de le comparer a d'autres etres 
ou objets possedant aussi cette qualite. II se forme en faisant preceder 
Tadjectif de Tadverbe tres ou de Tun des adverbes de quantite qui peuvent 
se substituer a lui pour marquer le haut degre d f une qualite. 

m 

Elle est super intelligente. 

c\n remanent , etc. 

mer\ei lie usemen t 
11 est ilrolcment beau, 

fori , eu . 



RUM 



Certains adjectifs com me exce/tent, excep Donned formidable, marquent 
par eux-m ernes un haut degre de quality et ne peuvent etre mis 
au eomparatif ni au superlatif. On ne peut pas dire: 

© La soupe kait plus excellente que le dessert. 

© Cette pile est la plus exceptionnelle de celles quefai connues. 



ACCORD PES ADIECT1F S Q U A L I F I C J AT | F ■ S 

— * paragraphes a II 



47 L'accord des adjectifs qualificatifs 

L'adjectif, qu'il soit epithete, attnbut ou en apposition, s'accorde en genre 
et en nombre avec le nom qu'il quaKfie. 

J'ai acheti desjl eurs merveilleuses * 

fern. pi. epithets 



ADJECTIF QUAUFtCATIF 

De Join, lajijle sembhit plus fcc/fe . 

ii Mng. sutribuL 

Ajj olees , les brebis s'enfuirent. 

apposition f£m pi 

Lorsqu*un adjectif qualifie plusieurs noms, il se met au p lurid. 
Unhomme et un enfa nt beaux comme des dieux s'avancerent. 

sing. sing. pi i nel 

Lorsqu'un adjectif qualifie plusieurs noms de genres different*, 
Tadjectif qualificatjf se met au masculin pluriel. 

he chat, la bektte et lajouris semblerent atterres * 

masc, f*fn. fcm #&**: pi 

48 Accord des adjectifs de couleur 

Les adjectif s qualificatifc utilisant des noms de fleurs, dc fruits, 

de pierres precieuses, etc., ne s 'accord ent ni en genre ni en nombre. 

Nous portom toutes les deux des r obes orang e. 

pi uriel invariable 

Ces bo ucle s d'oreilles ememude sont belles. 

pi uriel invariable 

Les adjectifs rose, £cariate t favvz, tncamat, mouve, pourpre s'accordent en nombre, 
Elle a tou jours les joue s roses , 

49 Accord des adjectifs composes 
L accord des adjectifs composes depend de la nature des mots 

qui les composent* 

Si Tadjectif compose est forme de deux adjectifs, les deux adjectifs 

s'accordent en genre et en nombre. 

// prononc a des pa roles aigr es-dou ces. 

fern. pL fern. pi. 

Si fadjectif compose est form 6 d'un element invariable et d'un adjectif, 
seul I" adjectif s'accorde en genre et en nombre, 

// abandorma a V avant-demiere monte e. 

inv. Jem. sing. fern. sing. 




Les adjectifs composes desjgnant des couleurs ne s'accordent ni en genre 
ni en nombre, 

Ik portaieni tous des chemises ros e pale * 

fern. pi. invariable 



II en va de meme si la nuance de couleur de l*ad|ectif est precisee 

par un autre nom, 

Des chemises vert p omme . 

fen>. pi. invariable 

Genre des adjectifs qualificatifs 



REGLES 



On forme le plus sou vent le feminin 

des adjectifs en ajoutant simp lenient un -e. 



Les adjectifs se terminant par un ^e 
ne changent pas au feminin. 

Les adjectffs se terminant par les voyelles 
-I -oi f -u t etc., prennent un -e au feminin. 



Les adjectifs se terminant par -on et -ien 
dou blent leur consonne finale au feminin, 

Les adjectifs se termrnant par -e/, -ul et -etf 
dou blent leur consonne au feminin. 



Les adjectifs termines par -et dou blent 
leur consonne finale au feminin, sauf templet* 
oesuet, discrete inqutet. ., qui se terminent 
par -ete. 

Les adjectifs termines par -ot ont un feminin 
en -cte, sauf pdlot, sot, vieitht... qui se terminent 
par -otte. 



t.OtflH'l 



jfjif« 



ADJECTIFS 




MASCUUN 


FEMININ 


petit 
ahondant 


pcftte 
ahoiidante 


grand 
foli 


artiiide 
j&he 


titmahk 


oinKihtc 


pak 


pale 


jolt 


join 


vmi 


tttite 


poww 


pointue 


him 


I.ft.-cr 


anticn 


tmciertne 


cmt't 


cruollc 


nul 


mdfe 


parziJ 


poreiilc 



ioquaic 



idtOU 



ADjECTIF QUAHFICATIF 



Kb G LES 



ADJECTIFS 



Les adjectifs termines par -s ont un feminin 
en -se, sauf bos, e£ois_., qui forment le feminin 
en -sse; /row qui devient frafdie, eic. 

Les adjectifs (ermines par -x font leur feminin 
en -se T sauf doux, faux, toux,., : douce, fausse, 
rousse. 

Les adjectifs termines par -er forment 
leur feminin en -ere. 

Les adjectifs termines par ~f forment 
jeur feminin en ^e* 

Les adjectifs beau, nouveau s fou f mou, vieux 
donnent au feminin : befle, nouvetle, fotte, moHe, 
viej/fe. Mais ces memes adjectifs sutvis 
d*un nom commencant par une voyelle 
prennent des formes, au masculin, 
qui se pronontent de la meme facon que eel les 
du feminin ; un vtert abruti, un fbt amour, un nouvel 
appartement. 

Les adjectifs termines par < font 

sou vent leur feminin en <he. 

Mais : /es soldats francs* Jes arrnees franques. 



MASCLJL IN 

gns 
has 



nerval* 
deux 



teger 



nc 



uf 



hlanc 



FfMIMN 



basse 



ncrvcusc 
douce 



icfiC 



crc 



nt ttn 



beau 


brtlc 


feu 


filk 


yi&jx 


vieiih 



fmnciH.- 
Handie 




Nombre des adjectifs qualificatifs 

RAGLES 



On forme le plus sou vent le pluriel de I'adfectif 
aver, -s. 

Termines par -s ou -x T les adjectifs 
ne changent pas au mascutin pluriel. 

Termines par -a/, ils forment leur pluriel en -aux 
sauf : banal, bancai fatal, final, gtaaai, natat, nayal 
qui prennent un -s. 
NB: des fours banoux. 



ADJECTIFS 




MA5CLJLIN 


FEMININ 


ffiiinj 


flnmik 


petit 


fi'lil; 


ih-UX 


doux 


gits 


gros 


t(>\tif 


royauA 


novels 


novah 



VISUALISATION 






II est impress ant de constatcr, grace a la visualisation, te comportement 
syntaxique particular de I'adjectif selon qu'il est §pithete ou attribute 

52 Representation en arbre 

L'adjectif quallflcatif en fonction d'epithete fait partie du GN. 

Cet enfant adore les plats sucres . 

COD ndpcitf 
&pfth&ie 



Cet enfant adore 

D N V 



les 

D 

I 



plats 

N 

i 



sucres, 

aHji&tjf 



GN 



GN 



GV 



Ladjectif qualificatif en fonction cfartribut fait partie du GV. 
Cettefemme est couiageuse . 



Cettejemme est comageuse . 

II. I 



GN 

i 



GV 



ADVERBE 




53 Definitions 



Les adverbes constituent un ensemble de mots qui presentent 

une grande diversity de formes, de roles et de comportements. 

Diversity des formes. 

On trouve des mots simples (id, heureusement, hier f assez„.) y 

des locutions adverbiales (a pen pres, au moins r tout i coup, 

jusque-la...). 

Diversite des roles. 

Les adverbes pen vent modifier (completer, pre riser, determiner) 

le sens d'un verbe, d'un adject if, d'un autre adverb e, 

d'une proposition entire. 

Diversite des comportements. 

Us peuvent en general se combiner entre eux (mssex souvent, 

beaucoup trop, beaucoup mains}. 



REM 



II est difficile de dire si les adverbes sont des mots gramrnaticaux ou des mots 

lexicau* (— * paragraphes 291 a 303 )- * 

En effet, ils sont moins nombreux que les rioms, les verbes et les adjectrfs : 

mais T en fonttion des besoins de la communication, on peut creer facilement 

de no uvea ux adverbes h notam merit grace au suffice -rnent; qui per met 

de fabriquer un adverbe a parti r d'un adject if, 

mignon — > mignonnement sacre —* sacrement 



FONCTIONS 

Role de Padverbe 

Lad verbe est un mot invariable qui permet de modifier : 

• Le sens d'un verbe : 

EHe marche d oucemenL 

* Le sens d*un adjectif: 
EHe va t res vite. 

• Le sens d'un autre ad verbe : 
Je le wis a ssez pea souvent * 

* La position de celui qui parle : 
Ma Ihe urease ment , il a reussi. 

Fonction de Pad verbe moriifiant le sens d'un verbe 

Lorsqu'il modifie fe verbe, I'adverbe assure la fonction de complement 

ctrconscanciel exprimant le temps, le lieu, la man i ere, etc. 

Contra irement a d'autres complements circons tan dels, il n'est pas introduit 

par une proposition. — * paragraphes i et 9 

EHe mange go a lament . II habite icu 

C.C. maniere C.C lieu 

Noas viendrons demain . 

C.C. K>rnps 

Place de Tadverbe 

Comme tout complement circonstanciel, Padverbe modifiant le verbe 

est deplacable. On le trouve generalement apres le verbe. 

Elle se p wmene lentement autoar da lac. 

Si Ton veut attirer Inattention sur la lenteur de la promenade, on le placera 
en tete ou a la fin de la phrase, 

Lentement f il se pwmene aatour du lac, 
II se pwmene autoar du Iac t lentement . 



ADVERBE 54 



Dans certains cas, le renvoi de Padverbe en tete de phrase le detache 
netternent du verbe, stirtout si Padverbe est suivi d'une pause (a Tonal), 
d'une virgule (a l^crit). Uad verbe petit alors modifier non setilement le verbe, 
mais I'ensemble de la phrase. 

La porte grinc^a curieusement . 

I L id verbe modi fie le verbe : r gsi f(? grmtertient qui est cUfleuX ) 

Curieusement, la porte grjnca. 

iC'en ('opinion «te celui qui pane qui est evoquee par I'adverbc C'est le fait que la porte gn<v 
v, i ?:',* ran s ^ ere comme tuntux ) 

Dans le cas on le verbe est conjugue a un temps compose, I'adverbe pent 
se placer entre I'auxiliaire et le participc passe. 

11 a trop mange. 
©11 a mange trop. 
11 a bien dor mi. 
©11 a dor mi bien. 



57 Valeur de Tadverbe modifiant un adjectif qualifkatif 
Les adverbes qui modifiers un adjectif qualificatif sont surtout 
des adverbes exprimant la quantite ou Tin ten site. 
— > Classement des adverbes, paragraphs 

// etait assis stir une petite chaise, 
11 etait ass is stir une tre s petite chaise. 

En ajoutartt tres, on precise, on determine le sens de Tadjectif qualificatif petite. 
Lad verbe petit modifier soit im adjectif epithete, soit un adjectif attribute 

// avail bu une trop grande quantite d'eau* 

epkhete 

De loin, elle paraissait asse z johe, 

attribut 

5 8 Place de I'adverbe 

Lorsque Tad verbe modifie I' adjectif qualificatif, il est presque toujour s 
place avant f adjectif 

Un tres gros chien. 
Un chien tres gros. 



I 



ftEM 



II suit Tadjectif dans ses deplacements (en restant, le plus sou vent, 
avant Tadjectif) et ne peut en £tre separe* 

II etait tres beau . 
Tres beau , il V etait. 
© Tres il etait beau. 

Le renvoi (rare) de I' adverbe apre5 Tadjectif peut eire utilise pour le mettre 
en valeur: cela entraine generalement une virgule avant I'adverbe. 

Elle est d elicieusement parfuwee. 
Elle est parfumee t delicieusement . 



5S Valeur de r adverbe modifiant un adverbe 

Un adverbs peut modifier ou preciser le sens d'un autre adverbe* 

Ce cafe est trqg cbaud, Ce cafe est beaucoup tro p chaud. 

Tu hois trog. Tu bois beaucoup trap. 

Dans le premier exemple, I'adverbe beaucoup modifie Tadverbe trop w 
qui lui-meme modifie un adject if : chaud* 

Dans le deuxieme exemple, f adverbe beaucoup modifie Tadverbe twp, 
qui lui-meme modifie un verbe:bofre, 

60 Place de Tadverbe 

Ladverbe qui modifie un autre adverbe se place devant ce dernier. 

IL le suit dans ses deplacements (en restant devant) et ne peut en etre separe. 

Le camion, tres lentement , montait la cote. 
Tres lentementy le camion montait la cote. 



6 * Autres fonctions de I'adverbe 

Certains adverbes (notamment de temps) peuvent etre utilises 

dans toutes les fonctions que le nom remplit: sujet, objet COD, COI.etc. 

Demqin sera un autre jour. 

La jour nee d'hier a etc radieuse. 

i ' 
Elle revait d'un ailleurs qui les accueillerait. 



ADVERSE 



CLASSEMENT DES ADVERBES D'APRES LEUR SENS 
(CLAS5EMENT SEMANTIQUE) 



. . . . . M"l' l' " r XT*-"*?™ ** " 



Gassement semantique 

Du point de vue du sens, on peut classer les adverbes en sept categories. 



AD VERGES DE MAN I ERE 



EXEMPLES 



bien, mieux y vite, mat, ptutot, 

Adverbes en -merit: Jentement. 
heureu$ement.„ 



Elk etait mat habit Ice. 

Le vieil hotnme se dirigeait hntement 
vers une maison qu*il distmaaait au loin. 



ADVERBES DE CUANTITE 
(D'INTENSITE) 



TXfcMPJ E-S 



assez* aussu autant, 
beaucoup* morns* peu+ tres, fort, 
sj\ tant... 

Adverbes en -ment: 
excessryement— 



C ~*est terrihlement cher pcur an si_petit tableau , 
dit-clh en examinant le Picasso. 

On mange trap, on hoit trap et on ne court 
pas assez. 



ADVERBES DE TEMPS 



rxtMPLLS 



hter* aujourd*hu\. . . 
ators, dejd, apres, quand? debuts, 
row/ours, enfin, jamais, soudain. . . 
+ locutions : tout a Iheure* 
de temps en temps.,. 



Parfois t il se met tail a penser a ses annees 
d'enfance, 

Cet enfant est encore bien jeune pour sorttr 
si tar3 le sojk 



ADVERBES DE LIEU 



id, fc T aiUeurs* uutour T 

dedans t derriere, dessus, 

devant w oii... 

+ locutions : ou-dedans 

quetque port, fo-bos . . . 

REM 



EXEMPLES 



Allez done voir a i I tears si \y sws. 

* 

Ou ehercher ? ft peat etre n Umporte oti 



II est assez difficile de les associer a un adjectif qualificatif. 



ADVERBES D" AFFIRM ATI ON 

oui T certomement, waimenU 
vahntiersy precisement, sl . . 
+ locutions r en verite, 
sons doute... 



EXFMPLES 



Vaalex-vaus du whisky ? 

It voyage v nfontier s. 

II est certainerrtent tres aimable. 



-Quit 
- Volantietsl 



ADVERSE* DE NEGATION EXEMFLES 



:■.:!-■ 



non. ne t gu£re> tl ne dort tfuere. 

/QrH€fjs T rien T 

pas* point. . , Vous n rrcs jamais concent I 

Pas est le seul adverbe de negation pouvant determiner 
un adjectif epithete (surtout dans la langue familiere) ; Pas facile de se lever tot / 



AQ VERGES DE DOUTE EXEMPLE5 



pe irt-£f/e r probabfem enu Vicndras-t u ? 

sans doute.., Frobablcment. 



Ncrns irons peut-etre vovs chercher. 
iljero sansdoutgjroid* 



Beaucoup d'adverbes peuvent avoir des sens difFe rents et appartenir a pJusieurs 

de ces sept categories. 

La: 

II est W, 

ndv. de lieu 

A quelques jours de ]a T il part.it pour la montagne. 

adv. de tenjps 

jamais : 

// ne dort jamais . 

adv. de temps ou de negation. 

Emploi des adverbes de temps et de lieu 

Le fait qu'un adverbe appartienne a telle oti telle categorie 

correspond souvent a des utilisations particulieres. 

Les adverbes de temps et de Hen sont le plus frequemment utilises 
pour modifier les verbes. 

Viens ici tout de suite ! 



ADVERSE 63-67 



64 Emploi des adverbes de quantity 

Les adverbes de quanttte (intensity) se trouvent sou vent associes 



I 

a des adjectlfs qualificatifs. 
Monjik est presque trof> sage. 



65 Emploi des adverbes d'affirrnatfon 

Les adverbes d' affirmation, de negation et de doute sont frequemment 
utilises comme reprise au cotirs d'un dialogue. 

— Viendrez-vous? - Probabl e ment pas . 

6 6 Ad verb es a i n te r rogat i f s » 

Les adverbes utilises pour I 1 inter rogation : ou ? quand? comment? pourquoi ? 
combien ? sont, dans certains cas, classes a part, mais on peut les considerer 
comme des adverbes de quantlte.de lieu^de temps.de maniere... utilises 
dans des phrases de type inter rogatif. 



ORTHOGRAPHE ET ACCORD 



67 Orthographe des adverbes en -ment 

Les adverbes qui se terminent par le suffrxe -ment (tentemertt, enormemerrt^J 

sont formes a partir d'adjettifs qualificatifs. On les trouve a partir du feminin 

de Tadjectit 

has basse basement 

doiix douce doucemetit 

leaer letiere ieaeremenr 

vif vive vivetmnt 

Lorsque I'adjectif se termine par une voyelle {t t ai, i, u) t I'adverbe ne conserve 

pas le -e du feminin. 

mtai vi&ie vraitnent 

poii poiie potiment 

icsolu resolve FEsolument 



I* 



L Dans certains cas, I'adverbe dont le -e est tomb£ prend un accent arconflexe, 
assidti — assidue assidument 

oouhi — gouluE goulument 

2. On peut rapprocher de ces adverbes le cas de gentrmenr. forme a parti r 
de I'adjectif gentit : dans I'adverbe, le -J/e tornbe. 
A? mil — gentiJU gentimem 



B Orthographe des adverbes en -ammentf emment 

II existe un certain nornbre d'adverbes, eels que viohmment et mechamment, 
qui se terminent so it par -emment. soit par -omment mais qui se prononcent 
de maniere identique (« aman»). 

Pour savoir s'ils secrivent avec un e ou avec un a t il faut retrouver Tadjectif 
dont ils sort issus: 

• les adverbes en -omment correspondent aux adjectifs qualificatifs en -ant; 

* les adverbes en -emmeftt correspondent aux adjectifs qualificatifs en -ercL 
On peut ajouter a cette liste certains adverbes dont les adjectifs d'origine 
ont disparu dans la tangue: 

na Wujmen t, sci emm ent, precipit ammen t, etc. 



■ANT 



■AMMbl\ T 



■ ENT 



— * -EMMENT 



brvyant 
mediant 
puissant 
vaillant 



bruyamment 
mechamntent 
puissamment 
vaitlammcnt 



apparent 
evident 


— i apparetnment 
—* ividemment 


prudent 


— - prudcmmeni 


violent 


— * vwlemment y etc. 



Tous les mots se terminant par -ment ne sont pas des adverbes, 
II Jut pris soudain d*un violent tremhlement * 






Accord de Tadverbe tout 

Tout est le seul adverbe qui pose des problemes d'accord, Comme n'importe 
quel adverbe, tout dans le sens de entierement tout a fait, est invariable, 

/] etait tout etonne. 
Elle etait tout etonnee. 
Ih etaient tout etonnes. 
Elles etaient tout etonnees. 



ADVERHE 



LorsquHl est suivi d'un adjectif fbmitrm commencant par une consonne 
ouunfi asp ire, tout s'accorde en genre et en nombre avec cet adjectif; 

EHe est venue toute seule. 
Elles sont venues toutes seules. 

II a les mains tout abimees. 
II a les mains t outes grasses. 

Elle etait tout attendrie. 
EHe etait toute hontettse. 



70 Faut-il ecrire plutot ou plus tot ? 

Ladverbe plutot, ecrit en un seul mot, prend la signification de de preference. 

fe prendrai plutot de la tarte. 

(- jic prendrai de preference de la tarce.) 

On ecrit plus tdt torsque Ton veut signifier le contra ire de plus tord 

Ujaudra partir plus tot pour arriver avant la ceremonie. 
II /audio partir p lus tard pour arriver apres la ceremonie. 




Definitions 



Us articles font partie des determinants au meme titre 
que le$ adjcctifs possessifs, les adjectifs demonstratifs, etc, 
Le terme determinant est nouveau, mais il ne rem place 
pas le terme article* II regroupe articles et adjectifs 
non qualificatifs. 



DfTrRMINANTS 



ARTICLES 



definis 

indefinis 
partitifs 



ADJECTIFS NON QUALIFICATIFS 

possessifs 

demonstrates 

interrogatifs 

exclamatifc 

inclefiiiis 

numeraux 



ARTICLES 



CARACTERES COMMUNS AUX DETERMINANTS 



Lartlde esc obligatoire 

II fait partie du groupe nominal, on ne peut le supprimer, 

II plonge dans la piscine. © 11 phage dans piscine. 
Dans le cas de certains grouped norninaux. Particle peut disparaTtre. 

Femmes et eiyfants couraient sur le port. 
Ik etaient en costume regional. 
Le train entre en gave. 

Lab sen ce de I "article renvote alors a quelque chose de general, de non determine 
{pour plus de details, — * Determinants, paragraphes a }> 

Place de rankle 

La r tide esc toujour* place a gauche du noyau nominal, ma is it peuc 
en etre separe par un ou plusieurs mots, 

Les chevaux galopaient dans la prairie. 

Les trois superbes chevaux galopaient dans V immense prairie* 

74 Accord de l'article 

L'article, comme tout determinant* s'accorde en genre et en nombre 
avec le nom qu'il accompagne. 

Un cheval — * des chevaux. 

Sa presence per met de disci nguer le genre du nom, particulierement dans 
les cas ou, a Poral comme a Peer it, Le nom n'indique pas a lui seul son genre: 

C f est un — une eleve. 
C'est un — une artiste, 

on change de sens en changeant de genre: 

Le manche du couteau — La manche de la veste. 



r. M 



L'article fait partie d'un ensemble 1 1 mite, comme to us les determinants 
(pour plus de details, — * Mots grammaticaux et mots lexicauw, 
paragraphes a ), 



CARACTERES SPECIFIQUCS DES ARTICLES 



5 Differents types d'articles 

II existe d iff brents types d 'articles: definis, indefinis. partitifs. 
Chacun donne au nom qu'il accompagne une valeur particufiere. 
Les articles voient leur forme varier selon le mot qu T ils determinent. 

76 Articles indefinrs (un t une, des) 

lis aeeompagnent les noms qui representent des etres 
uudes choses qui ne sont pas considered comme conn us 
par eel ui a qui Pbn s'adresse ou qui n'ont pas ete deja presentes 
dans le discours oral ou dans le texce ecrit 

II a achete une table pour son salon, 
II apercut un homme de petite taille. 
II entendait des oiseaux darts le lointain. 

^7 Articles definis (7e, t', ia, les) 

lis aeeompagnent les noms qui representent des etres ou des choses 
cons ide res comme connus ou qui ont deja ete presentes dans le discours 
oral ou dans le fcexte eerie 

// a achete la table du salon chez un amiquaire. 

Il apercut F homme quil avail deja rencontre la veille. 

II entendait les oiseaux de son voisin, 

L'artide de~fini petit ex primer la generalrte. 

Lajemme est souvent moins bien payee que V homme 
pour le mewe travaiL 

II s'agit la de fa femme el He Thorn nne en general, et ron cTune fern me 
et dun homme particulars, veYitablement definis. 

Articles definis dits a contractus » 

L article defini (te T la, /es) se combine avec les deux prepositions 

les plus frequentes, a et de T pour donner une forme contractee. 



ARTICLES 



COMBINE AVEC A 



masculln singulier 
feminin singulier 
masculin et fernmin pluriel 



le au (= . h) 

to a la 

tes aux. (- a les) 



COMBINt A,VEC OE 
du (■=* Jl' 1e) 

tk la 

des (= dc les) 



ftFM 



Seuls go, aux, du, tfes sont en fait des formes contracted 



f9 Emploi des articles definis contractus 
// va au marche tous les matins. 

II faut considerer le groupe nominal au marche comme un groupe nominal 
prepositionnek 

On rencontre les articles definis contractus dans des groupes nominaux 
ayant difterentes constructions. II peut s T agir de: 
■ Complement du nom: 

C'est lefih du g e neral , 

11 mange une glace au cassis, 

• Complement d'ob jet indirect: 

Elle parle a ux oise aux. 

11 park dela pluie et du beau te mps, 

• Co mplem enc ci rconsta n cie I : 

// part aux Antille s* 
11 revient du Maroc. 



Articles partitifs 

La serie du, de to (preposition de + article defini) est utilisee lorsque 
Ton veut sign^er que Ton a affaire a une certaine quantite d*un produit 
(poudrejiqui debate...) qui ne consticue pas un ensemble d'objecs isolates. 

Elle mange du pain , 
ll achete dejajarine. 



On petit aussi utiliser ('article defini, mars alors la phrase change de sens. 

II a mange du sucre me c& a - quamii 
II a manae le sucre i en jl i c euc* 

II a COmmailde du pain jne ccrtaine qu; 

// a commande le pain icdu« dcm on * dcja parie) 

Devant les noms designant un ensemble constitue d'objets isolables* 
on ne peut utrliser ("article partitif. 

En revanche. Tusage de I 'article indefini ou de I'adjectif numeral 
devient possible. 

© // a achate de la bille. 
II a achete une hille. 
trots billes, 

© II lave du couteau. 
II lave ihs couteaux. 
twis couzeaux. 

Articles contractus et articles partitifs 

Bien qu*ils apparaissent sous Ja me me forme, du et de la jouent un role 
drfferent selon qu'ils sont articles partitifs ou articles contracted 

* Les articles contractus sont employes dans une construction indirecte. 

Nous avons parte de la pluie et du heau temps. 

(Construction indirecte : on pa He de quelcjue chose.) 

* Les articles partitifs sont employes dans une construction directe. 
// a achete dti tissu et de la laine. 

(Construction directe: on achete quelqLe chose.) 

82 Articles glides 

* Le, la deviennent V devant les mots comrnencant par une voyelle 
ou par un h muet, 

urt ahricot —* V ahricot 

un hotel —* Vhotel 

un etroit couloir — • V etroit couloir 

une horrible chose — * V horrible chose 



REM 



ARTICLES 



* Du, de la et des deviennem de ou d' en presence d'une forme negative. 

Je prends du sucre^>Je ne prends pas de sucre. 

®]e ne prends pas du sucre. 

Je mange dela confiture —*Je ne mange pas de confiture. 

®fe ne mange pas de la confiture, 

II a des amis —* II n'a. pas d*amis, 
® II n'a pas des amis. 

Lorsqu'on veut insister sur la quantite T on utihsera des (qui s'oppose ^ un) : 

II ne possede pas des maisons t il n*en a qu'une. 

* Du, de to, des deviennenc de apres des adverbes eels que assez, trap, beaucoup. 
EHe boh du the, Elle boit trop de the, 

* Des devienc de et d' lorsqu'il est separe du nom par un adjectif qualificatif 
(precede ou non d*un adverbe). 

II ramasse des champignons. — * // ramasse de gros champignons. 

© II ramasse des gros champignons. 

II mange des tartines. — * // mange d'enormes tartines. 

© // mange des enormes tartines. 



3 Combinaisons possibles avec cTautres determinants 

Les articles ne peuvent se combiner qu'avec les adjectifs numeraux 
et les adjectifs indefinis, 

Avec les guel gues sous qui me restent, 

j'irai t'acheter les vingt roses <jueje t'ai promises. 



COMPLEMENT 
CIRCONSTANCIEL 



84 Definitions 



Complement circonstantM est un terme traditionncl. 

II est important de savoir que, pour certaines grammaires rScentes, 

les complements du verbe* sont grouped en deux categories: 

• les complements circonstanciels, 

* les complements essentiels. 

Sur cette opposition nouvelle : essentiel - circonstanciel, 
— > paragraphes 185 a 189, 

Nous ne presenters ici que les caracteristiques de ce complement 
telles qu'elles sont decrites dans I'analyse tradkiotmeUe ; 
le complement circonstandel est alors un complement du verbe 
parmi les aufcres complements (complement d'objet direct, 
complement d'objet indirect, complement d'attribution, complement 
d'agent), mats il se distingue de chacun d'eux par des 
caracteristiques qui lui sont propres* Nous utiliserons le symbole CC 

L'anne e dem iere, now kions descendus dans un hotel tranquilly 

CSt temp* CC lieu 



* llfaut bien distinguer complement du vertoe de complement de verbe : Putilisation 
de complement du veifce permet de distinguer ce type de complement de ce que Ton appdle 
complement du ram. En revanche, le terme comptemenr de verbe regroupe un ensemble 
particular de complements (COD. COI t COS, etc.) nettement distinct d T un autre ensemble 
appele complement de phrase, compost principaJement des complements cireonstanclels. 
— t Complement essentia - circenstanciel, paragpraphes IBS a 192 



COMPLEMENT C1RCONSTANCIEL 



COMMENT IDENTIFIER LE CC ? 



85 Identification du CC 

On reconnaTt le complement circonstanciel a ce qu'il peut, en general, 
etre supprime sans que la phrase ou il figure so it detruite, 
De plus, on peuc le deplacer dans la phrase. Enfin t il peut cohabiter 
avec d'autres complements circonstanciel s. 



86 Cas de suppression possible du CC 

Le CC n*est pas indispensable a la construction de la phrase. 
On peut, tres sou vent, le supprimer sans detruire la phrase. 

Le sokil palissait dam le cieL La voitme s'arrka devan t k bar. 
Le sokil palissait* la voiture s'arreta. 

Ces phrases sont des phrases acceptables. 

En fait, quand on supprime le CC, on perd tou jours des informations 
concern ant les circonstances de Taction, Le sens global de la phrase 
est done forcement change. 

//s ont reussi a ouvrir la porte [avec unejausse clef. 
Le blesse marchait 1 avec difficulte] \ 

87 Suppression du CC et changement de sens 

La suppression du CC peut, dans certains cas, transformer de fagon radicale 
ce que Ton veut dire. 

Pierre bolt avec se$ amis dans la salk dujbnd * 

Dans ce cas, on signifie que Pierre est en train d'effectuer Taction de boire 

en compagnie de ses amis, dans un lieu donne. 

Si Ton supprime les deux complements circonstanciels avec ses amis 

et dons fa sotfe du fond, on obtient : 

Pierreboit, qui est equivalent a: Pierre est un alcoolique, 

Dans ce dernier cas, la phrase se presenterait plutot, dans le langage parle, 
sous la forme ; Pierre, ii boit, marquant ainsi que le verbe sert plus a indiquer 
une caracteristique de Pierre (un vice) qu'a signifier Taction que Pierre 
effectue. II en irait de me me avec des verbes comme jouer, fropper, parfer t etc. 



Cas dc suppression impossible du CC 

Dans certains cas, avec certains verbes qui ne peuvent se construire seuls t 
le CC ap pa rait ind is pen sab le- 
ft va a Lyon. 
Thus les soirs 3 won voisin wet sa voiture au garag e. 

Tbus tes setts peut sans peine etre supprime ; ce n'est pas le cas de au garage ; 
ma is ceci n'est pas !e fait du CC de lieu au garage, mais pi u tot fe fait 
que mettre so voiture implique que Ton indique ou on la met. 

// rerttre sa voiture au garag e. 
It repare so voiture au gara ge. 
It a aper^u le mecaniaen au gara ge. 

Avec ces verbes t la suppression de au garage ne met pas en cause le caractere 
complec de la phrase. On volt que dans certains cas e'est le type de verbe 
employe qui determine le caractere obligatoire ou facultatif du CC, 

Complements de verbe et complements de phrase run nouveau 

classement 

Le fait que certains CC se rev el em: indispensables a la construction 

de la phrase a amene certaines grammaires a proposer un nouveau classement 

des complements en comp/ements de verbe - complements de phrase. 

Par mi les CCceux qui sont mdispen sables sont alors classes par mi 

les complements de verbe. 

Elk met. sa voiture au garag e, 
II va a Moscoil 

— * Complement essentiel - circonstanciel, paragraphes S a I 

Oest en raison du caractere g£n£ralement facultatif et de la mobilite 
du complement circon stand el que des gram ma ires recentes le distinguent 
nectement des complements tres lies au verbe ou complements essentiels. 
En definitive, e'est le double caractere deplacable et supprimable (facultatif) 
qui differencie le complement circonstanciel des a u tres complements, 



COMPLEMENT CIRCONSTA N CF 6L 00-90 



90 Place duCC 

On peut le deplacer. 

Le groupe CC, groupe mobile, peut se placer & iVimporte quel en droit 

dans la phrase, sans que la signification de celle-ci en soit changee. 

Marline prend le train express 



tons les matins 



cc 



On ne peut toutefois placer le groupe CC qu'entre les groupes constitutifs 
de fa phrase (groupe sujet, verbe. groupe COD). 



sujet verbe COD 

J \ A A 



CC 



CC 



CC 



CC 



Dans le cas ou ii y a plusieurs CC, Thabiturfe veut qu'on ait tendance 
a placer Je plus long en dernier 

Vhomme s'elanca sur le q uai, 

Vhomme s'elanca avec ses deux crosses valism bourrees de billets. 
j ~ — — -^ _ (_'"■- — ; — ■— — — — : — — - • — -— — — — - — iii — '—= 

II est beau co up plus probable de trouver : 

Vhomme s'elanca sur le quai avec ses deux valises , , , 

que: 

Uhomme s'clanca avec ses deux valises* . . sur le quai. 



On peut schematiser de la fag on suivante 



GNS 



GV 



GN{C0D) — • CC court 



CC long 



REM 



Mise en relief du CC 

En general, r attention de I'auditeur ou du lecteur est attiree par ce qui est 

place en t£te de la phrase. — * Mise en relief, paragraph es £ 

Le car de police Jait une wnde tous les soirs dans le quartier du port. 
T ous les soirs t le car de police Jait une wnde dans le quartier du port. 
Dans le quartier du port , le car de police Jait une wnde tous les soirs. 

La mobllite du groupe CC permet, tout en disant la meme chose, d'attirer 
Inattention sur telle ou telle circonstance de Tevenement On peut egalement 
attirer fattention sur la maniere avec laquelle Pierre mange son pain 
en choisissant urie place situee de plus en plus vers le debut de la phrase. 

Pierre mange son pain avec un p laisir no n dissimule . 
Pierre mange ■ avec un plaisir n on dissim ule, son pain. 
Pier re f avec un plaisir non dissimu le, mange son pain, 
Avec un plaisir non diss imule^ Pierre mange son pain, 

II faut noter qu'iJ exist e certains points de la phrase ou il est impossible 
d'inserer le CC Ainsi : 

Pierre mange des bananes dans la com , 

Le CC dons la cour peut se placer entre Pierre {sujet) et mange (verbe) 
ou entre tnonge (verbe) et bonones (COD) el, bien entendu* en tete de phrase. 
En revanche, si Pierre est rem place par le pnonorn il il devient impossible d'inserer 
le CC entre sujet et verbe. 

<S> // dans la cour mange des bananes. 

De meme* si bcrnones est remplac^ par le prone m tes. on ne pourra introduire 
le CC entre verbe et COD. 

© Pierre les dans la cour mange. 

Eniptoi de plusieurs complements circonstanctels dans une phrase 
Dans une meme phrase, on peut utiliser plusieurs complements circonstanciels 
sans les coordonner, a condition qu'ils expriment des notions diffe rentes; 
ils sont aJors separes par une virgule. 



REM 



REM 



COMPLEMENT CtRCONSTANClEL 



Le chasseur est parti ce matin, dam les bois , d'un p as vij r 
p our rame ner du gibiet . 

ce matin - CC temps 

dam tes tors : CC Eieu 

d'un pes vif : CC manic re 

ppur mmejier du gibier : CC but 

II n en va pas ainsi pour les complements essentiels 

(COD, CO I, COS, complement d agent), non plus que pour le sujet 

Lejermter et sop voisin vont a la chasse. 

II a tue un renard et un lievre . 

II a offer t un cadeau a sa we re et a so sozu r. 



Si, en revanche, nous avons dans la meme phrase deux complements 
circonstanciePs renvoyant a la meme notion : 

// se prcwene daps l es bois et dans l es pres . 
fl prend son medicament le matin et le soir * 

on est oblige, dans ce cas, d'utiliser la coordination (et). 
II se promene dans les bois et dans les pres * 

lieu lieu 

// prend son medicament le matin et le soir. 

-— — ■ - .**»— — 

temps temps 

Sfgnalons cependant qu'on peut trouver dans une meme phrase deux CC 
renvoyant a la meme notion (temps, lieu- etc) non coordonnes; 

Je te verrai demain a ci n q heures . 

L'cirtne etait cacbee dans le salon , derri e re lejauteu ih 

Dans ces deux exempfes, on se rend compte que ; 

— demam et a anq heures sont deux complements circon stand els de temps 
dont le premier inclut I'autre ; 

— dons /e saton est un lieu qui inclut dernere Je fauteuiL 

C'est dans la mesure ou les notions exprimees par les CC sont di verses 

et distinctes les unes des autres qu'on peut les juxtapose r sans les coordonner. 



CC et voix passive 

Le complement circonstanciel n'est pas concerne par la transformation 
passive. II conserve sa mobilite dans la construction active comme 
dans la construction passive. 

Le boulanger a prepare la pate pe ndant la miit * 

La pate a ete prepar ie par le houlanger pe ndant la nuit . 



>4 Pronoms complements circonstanci* 

Seul le CC de lieu peut etre rem place par un pronom. Alors que 1^ sujet. 
le COD, le CO! et le COS peuvent etre remplaces par un pronom, 
pour ce qui concerne le CCseul le CC de lieu peut etre remplace 
par les pronoms y et en. 
Elk va a Paris, Elk y va. 

[u se remplace par y] 






Elle rcvient de Lyon . Elk en reyienL 

(<fe se rempiace par en) 



NATURE, CONSTRUCTION ET SENS DU CC 

5 Nature et construction du CC 

La fonction complement circonstanciel peut etre occupee 
par des mots de natures tres diffe rentes ;noms, pronoms, 
propositions et adverbes. Le complement circonstanciel peut 
se construire de facon direete, sans preposition, ou de facon 
indirecte, en etant introduit par une preposition. 

Nature des complements circonstanciels 
Un CC peut etre : 

• un nom : 

Le matin, je dejeune lord. 

* un GN: 

Tcjus l es soirs , je regardais la television. 
II Jw a repondu ayec genti Hess e* 



COMPLEMENT CIRCONSTANCIEL 91-97 

• un infinitif : 

On I 1 a assassine pour le vole r. 

• un pronom personnel : 
EHe se prornene ave c Iui . 

• un adverbe : 
// descend Vescalier ra pideme nt. 

• un gerondif : 
II est arrive en caurant . 

• une proposition subordonnee relative : 
je vojagerai avec qui je voudrai * 

• une proposition subordonnee conjonctive: 

Nous nous mettrom a table auand ils arrive r ont . 

97 Construction des CC 

Certains complements circonstanciels peuvent se construire 

avec une preposition (construction indirecte), d'autres sans preposition 

(construction directe). 

La nu it, il dormira, le jour , ii voyagera. 
II voyagera pend an t la nuit . 
On lui avair parle mech amm enL 
On Iui avair parle av ec m&chancete . 

La presence ou Tabsence de preposition ne change en Hen ies possibilities 
de deplacement du CC Les prepositions utilisees pour la construction 
indirecte des CC sont tres nombreuses. De plus, on a souvent affaire 
a des locutions preposition n el les (prepositions formees de plusieurs mots) 
telles que : a trovers, ou fur et a mesure de, etc. 

// marche dans lajoret. 

atravers laforet* 
a utqurde lajoret. 



11 travaille avec son fih. 



pour sonjik. 

contre sonjtls. 

sans sonjils* 

en depit de sonfils* 

98 CC de construction Indirect^ 

Dans le cas ou le CC est construit avec une preposition (GN prepositionnel), 

il est Important de ne pas le confondre avec d'autres GN prepositionnels 

qui sont des COI et des COS (complements esse nti els), 

Le CC est mobile, alors que les COI et COS ne le sont pas ; 

le CC est gene rale ment supprimabJe, au concraire des COI et COS, 

// se souvient d e ses dernieres vacances . 

COi non suppHrnable 

tors de s es demier e s vacances , il a decouvert la voile. 

CC supprimahle 

V9 CC de construction directe 

Dans le cas ou le CC est de construction directe, on petit avoir affaire 
a des mots comme la nutt, te matin, que Ton peut aussl rencontrer 
en fonction sujet ou objet. 

La nuit descend vite, sous les Twpiques. 
II appetie la nuit de tons ses vceux. 

COD 

L a nirit , il don, 

CC temps 

00 Le sens des CC 

Le CC indique les circonstances de Taction exprimee par le verbe; 

il donne des renseignements concernant principalement le temps, le lieu T 

la maniere, le moyen, la cause, le but^Ces six notions correspondent 

aux six questions : qucrnd ? ou T comment ? avec quoi 1 pounquoi ? dans quel but 7 






COMPLEMENT ClRCONSTANCfEL 



(cc remps) ll arrivera vers 5 hemes * 

(cc lieu) La bombe etait deposee sous une voiture , 

{CC maniere) // mange avec delicat e sse , 

{CC fnoyefl) // mange avec des co u verts en arg ent. 

(CC cauie) // tremble d e peur . 

(CC but) // court pour maig rir. 

Certaines. gram m aires parlent aussi de CC d*accompagnement t de prix T 
de poids, etc. 

{cc acton^pagnemenc) Le chasseur part avec son chien . 

(CC prix) Ce livre coute 1 00 francs . 

(cc poids) // pesait 120 kilos. 

La preposition utilisee est relativement independante de la notion exprimee 
par le CC, 

(cc temps) 11 vient dans une heure . 

{CC lieu) // travaille dans sa cham hre. 

(CC manure) // travaille dans la joie * 

{CC accompagnementj II WOTige Oy eC SCS Om iS. 

(cc i-naniere) // mange avec cr ainte. 

{cc moycn) // mange avec unefomchette . 

Dans tous ces exemples, une meme preposition est utilisee pour rendre 
compte de notions differentes. 

A rinverse, la meme notion peut §tre exprimee a Taide de propositions 
differences qui introduisent chacune une nuance particuliere. 

je le rencontrerai a J heure. 

ve rs 1 heure. 
pendant u ne heure . 
dans une heu re. 

(CC tStfnpfc > 




101 Definitions 



II est parfois nomme complement essentief d'oo/et 
compliment essentief direct, fonction objet direct, 
fanction complement d'objet direct 
Nous utiliserons ici I'abreviation COD. 

jen'ai pas examine t on travail . 

Cob 

Le complement d'objet direct peiit etre classi parmi 

les complements essentiels (— * paragraphes 185 a 189) 

et parmi les compliments du verbe {— + paragraphed 190 a 192), 



COMPLEMENT D'QBJET DIRECT 

IDENTIFICATION DU COD ■ 

102 RdleduCOD 

Le complement d'objet direct entretient avec le sufet une relation qui passe 
par le verbe, Le sujet respon sable de Taction rexerce sur le COD qui la subit. 



103 Definition du COD 

Le COD represents I'etre ou la chose sur lesquels porte faction exprimee 

par le vcrbe 

Vcnjant carcssc tc petit char, 

sc V COD 

Le vent sccoue les arhrcs. 
>m V COD 

II existe des verbes qui se consirursent sans COD. On les appelJe verbes tnttvnsittfc 
— * paragraphe 

CVaI h pr in temps, les hironilcllcs arrivent. 

Fonction COD et fonction sujet 

Le COD se distingue du sujet. Chacune de ces fo notions evoque 

des elements differents et distincts Tun de ('autre. 

Pierre regarde Paul. 

*> ei COD 

Pierre et Paul sont deux pcrsonnages differents qui jouent chacun un role 
particulier. Paul regard? et Pierre est re garde. 

II en va de meme dans : 
Julie apcrcoir un nagcur. 

u|€t COD 

Jvtie et nagtur design em chacun un person nage different. 
Alors que dans: 

Julie est une natjeuse. 
i .i Eritnii vj 

les deux mots ]utie et nogeuse designent te meme person nage. 



105 Criteres ^identification du COD 

Pour identifier les differents elements de la phrase, les grammaires recentes 
ont tendance a faire moins appel au sens. EHes proposent des manipulations 
qui permettent d'idcntifier le COD en observant son comportement 
dans la phrase. Cest ce que Ton nomme criteres formek. 

I * 6 Effacement du COD 

On ne peut pas supprimer le COQ Si on reduit une phrase, on peut 
facilement en I ever les groupes complements circonstanciels 
( — * paragraph es 5 a I ), On obtient alors une phrase de base qui ne peut 
£tre reduite davantage sans devenir incomprehensible. On sohematisera cette 
phrase atnsi : 

Sujei —* Vcrbe — * COD 

Les touristes ont visit e la cathedral? frapidement]. 

COD 

[Tons les matins] je croise Jefacteur . 

COD 

II a rencontre des am is [sur la plage J. 

COD 

On peut supprimer facilement : rapidement, tous /es matins, sur to plage. 
II rTen va pas de meme pour : to cotnedrde. fe facteur, des amis. 
Les phrases qui en result era ient : 

© Les touristes ont visite. 

©je croise. 

<& II a rencontri. 

donnent nettement le sentiment d'etre incompletes. 

Cependant, il n* en va pas de meme pour tous les verbes. Certains verbes 
acceptent facilement qu'on sup prime le COD, mais alors leur sens change. 

Les pajsans rentrent leur recohe. 
Les paysans rentrent. 

II hoit de Veau. 

II hoit (= cest un alcoolique). 



COKPLCMENT D'OBJET DIRECT 

Dans les situations ou une action est frequemment effectuee. le verbe pern 
aiscment perdre son COD ; cela est surtout vrai dans le langage parle. 

// n 'a pas encore chausse. (Dans le milieu du skL) 
Amcne ! (Dans le milieu de la navigation a voile J 

Dans ces exemples, ('utilisation des vcr bes chausser, amener sans COD 
suffit a signifier ; 

- que Ton chausse ses skis ; 

- que Ton amene la voile. 

Cette construction sans COD de verbes qui habituellement en ont besoin 

s'appeHc construction abso/ue. 

Parfois, en changeant de GOD, le verbe change de sens ; 
Ellc nronte ses h agages. II monte Ves calier . 

CUD COL> 

(07 Place du COD 

Le COD n'est pas depla^able. Si on le permute avec le sujet, on modifie 
le sens de la phrase : 

Le chasseur a tue le lion. 







Le lion a tue Ic chasseur. 

ou on provoque un non-sens: 

Ma voisine a achcte une voiture. 



in 1 1 



© Une voiture a achete ma *oi$ine. 



La pJace du COD est generaJement aprcs le verbe (a droite du verbe 
dans la phrase ecrite), alors que celle du sujet est generalernent avant le verbe 
(a gauche dans la phrase ecrite). La fbnetion sujet et la fonction cbjet 
dependent de la place des noms par rapport au verbe. En cas de permutation* 
les noms changent de fonction. 



Dans ia plupart des phrases, le COD ne change pas de position, meme si la phrase 

est interrogative ou negative. 

Gerard ecoute la radio. 
Gerard ecoute-t-il la rad io ? 
Gerard n ecoute pas la radio. 

Dans le cas ou le COD est un pronom personnel, il se place avant le verbe, 
sauf dans le cas de rimperatif. — * paragraph e 

// descend la poubelle , — > // la descend, Descends-la ! 

II reprend du dess ert, — » // en reprend. Reprends-en ! 

Dans la phrase classique, le COD se place a droite du verbe. II faut blen 
comprendre que lorsque le sujet et le COD de la phrase sont des noms, 
chaque nom peut §ere sujet ou COD, Aucun indicateur ne venant signaler que 
eel nom est sujet, que tel autre est objet, on voit bien que seule la position 
avant ou apres le verbe est susceptible d'indiquer la fonction sujet ou ob jet- 
Dans le cas ou ces fonctions sont rem plies par des pronoms specif iques 
{la pour COD, U pour sujet), le nom COD peut se placer en tete de la phrase. 

Luc descend la poubelle . 

sujet COD 

Alors, la poubelle , est-ce qu*il Va descendue, Luc? 

COD sujet COD sujet 

j 08 Mise en relief du COD 

Comme tous les complements, le COD peut etre mis en relief. Si I'on veut 
attirer Inattention du lecteur ou de Tauditeur sur le nom remplissant la 
fonction de COD, plusieurs pro cedes sont utili sables. 

Lc nmzout a tue ces poissons* 

COD 

Ces poissons , le niazout les a tues. 
11 ecoutc ce disq ue souvent. 

COD 

Ce di sque, il Vecoute souvent. 

Le COD est place en tete de la phrase, et il est repris par un pronom 
personnel COD place immediatement avant le verbe. 



COMPLEMENT D'OBJET DIRECT 



Le chat preferc la soupe* 

C'e sl la soupc que le chat pre fere. 

DO 
lei, la fonction du COD n'esi pas rappelec comme precedemment 

par un pronom specialise* mais par rencadrement Cesl. . . que. 

Si Ion veut mettre en valeur le sujet, on utihse rencadrement Ctst... qui. 



En I ranee, les ctranc/ers prcfercnt la cuisine . 

Ce_que les et rangers prefercnt en France* test la cuisin e* 

Dans ce dernier cas. le COD apparaft a fa fin de la phrase, et sa mise en valeur 
esc assumee par Ce que ... e'est. 

Si Con veut mettre en valeur le sujet. on utilise Ce qui . . . e'ese ... + sujet. 



COD et voix passive 

Le COD joue un rote dans la transformation passive. Dans la construction 

passive, le COD devient sujet sans que la phrase change de sens. 

Les macons ant Lonstruit J c mitr , 

_____——< — ~~ COD 

Le rrnir a he construct par les macons* 

*lfCt 

Alors que : 

Les volcurs circufcm la nuit, 

ne peut pas donner: 

<3> lu nuit est circulee par les voleurs. 

car to nuit n'est pas COD, mais complement circonstanciel (CC), 

En revanche, to nuit conserve sa fonction de complement circonstanciel 

si on le place en tete de la phrase : 

La nuit, les volcurs circulcnt. 

Ces deux manipulations moncrent bien que to rtuit n'a pas le comportement 
d*un COD dans cette phrase. 



Dans certains cas. le COD p sujet d'un verbe a* la voix passive, donne lieu 
a des phrases irnprobables. 

Pierre regarde la televisi on. 
La television est regardee par Pierre. 
Les moineaux prennent iajuite. 
Lafukc est prise par les moineaux. 

Pour plus de details sur ce point. — * Voix passive, paragraphes a 

Emplol de pronoms COD 

Le nom rempiissant La fonction de COD peuc etre remplace par un pronom 

personnel complement direct (te t la f Jes ou f devant une voyelle). 

// ramasse une pier re — ■ il la ramasse (fencing.). 

Elle ramasse un caillou — * elle le ramasse (mast, sing,). 

// ramasse les pier res — * il les ramasse (fun P jur.). 

// ramasse les milieux — * il les ramasse (mase. piun). 

// emoie un paquet — * il 1' envoie, 

Elle envoie une lettre —* elle V envoie. 

C'est le pronom en qui est utilise si le COD est determine par un article 
parcitif — * Articles, paragraphes et 

II mange lasqupe — ► il la mange, 

COD COD 

Mais : II mange de la so upe — * */ en mange. 

COD COD 

J 

Construction du COD 

Le COD est un complement de construction directe. 
II se construit sans preposition: 

// chante un a ir d'epera . 

contrairement au complement d'objet indirect — * paragraph e 
// pense a ses dernieres v a canc es* 

CO I 

ou a certains complements circonstanciels. — * paragraphe 

Elle se promene avec s on ch icn. 

cc 



COMPLEMENT D'OBJET DIRECT 



COD, COI et article partitif (du t de to-.,) 
Dans : // reprend dc fa xiandc. 

COD 
il fout se garder d' interpreter de comme une preposition «nrrodu*sanc 

une construction indirect*-. Pour bien differencier les cas ou les articles 

contractus jouent le role dVticles parti tifs des cas ou il s'agit 

d'une proposition introduisant un complement de construction indirecte, 

if est interessant de comparer les deux series suivantes : 

// hoit dc Veau. 

II hoi t du fait. 

Il hoit des jus dc fruits. 

il hoit des liqueurs. 

// s'empare de la ciiadeUc* 

11 s'empare du chateau, 
if s'empare des citadelies. 
II s*empare des chateaux. 

Sous Papparence identique des formes* on peut remarquer en fait que: 

* dans la premiere serie, deux constructions sent possibles. 

Soit it boil de J'etfu, soit il bott t'eau; 
■ dans la seconds serie, seufe une construction est possible : 

it tempore du chdteou; © il sempflre fe chateau est une forme agrammaticale. 

Cela revel e les constructions differences du verbe. On boit quel que chose 
{construction direete). on s'empare de quelque chose (construction indirecte). 
Par ail leu rs, la transformation passive ne peut pas s'appliquer en cas 
de construction indirecte. Si Ton peut avoir a parti r de la premiere serie: 

soit Diane a tenverse i'cau. 

—* Veau a etc renversec par Diane, 

soit Diane a renverse dc Vcau. 

— * Dc Veau a ele renversec par Diane. 

a partir de la seconde serie, on ne peut obtenir : 

Vcnnenii s'empare du chateau. 

— • <2> Du c hateau a he empare par Vcnnenii. 



I 



irence entre le COD et Tattribut 
On ne trouve jamais de COD apres le verbe etrc. 
II n'y a jamais de COD apres le verbe etre ni avec les verbes d'etat 
(parahrc f sembkr, devenii; ovrir Voir, etc). Dans : 

Or homme est un champion. 

Cei homme a 1'air d' un ch ampion. 

Cct homme est devenu un champion. 

le gnoupe nominal un champion est attribut du sujet et non COD 

(_> paragraphe \ ). Les deux mocs champion ec homme ne design ent pas 

deux personnages di liferents. 

Un champion peux etre remplace par un adjectif ; 
Cet homme est im portant . 

alors qu'un COD ne peut jamais Petre. II est impossible de transformer 
ces phrases en phrases passives, 

] 1 4 Verbes transitifs et intransitifs 

On peut classer les verbes en trois categories : 

• ceux qui refusent tout COD (ot&ir, d£fiter y rife, accourir, mourir, partir, etc.) ; 
ce sont des verbes intransitifs. 

II hemue sans arret. 

II ela n n£ la nuit de la Saint-Jean. 

* ceux qui peuvent en accepter un, mais qui peuvent aussi s'en passer 
(monger, changer, sonner, ecoi/ter, etc) ; ce sont des verbes transitifs. 

On veut dire par la que c'est a tracers le verbe que Taction se transmet 
du sujet au complement d*objet. 

fat lu un otivrage ties interessant sur Gandhi. 

~ — COB 

Pom son travail, il lit enormement. 
Le menuisier travaille le hois . 

COD 

Dans ces vieux meubles, le hois travaille toujours. 



COMPLEMENT D'OBjET DIRECT 

ceux qui doivent obligatoirement se construire avec un COD 
(apercevair, batire, rencontrer, etc.) ; ce sont aussi des verbes tmnsitifs* 

11 na meme pasjete un coup d'oeil sur notre travail. 

t.OD 

Les enfants r encontrerent leurs amis a la bibliotheque. 

COD 

On pourra savoir a quelle liste appartiennent les verbes en essayant 
d'ajouter « quelqu'un soutt quelque chose » : 

On rit. © On rit auclaue chose. 

On lit. On lit quelque chose. 

© On rencontre. On rencontre quelqu'un. 



NATURE DU COD 



»■■-»■■ 



■♦■**■** "■*-"'«-*p 



1 15 Differentes natures du COD 

Le COD est une foncdon liee au verbe. Des mots de differences natures 
peuvent la remplir : noms, pro noms, infinicifs ou propositions. 
Le plus frequemmertt, ce sont les noms et les groupes nominaux qui assument 
la fonction de COD. 

||6 Norn COD 

Le COD peut etre un nom ou un groupe nominaL 

Robert Jume u n cig are. 

Robert fume de pet its c ig ares du Brest} . 

* 

||7 InfinitifCOD 

Le COD peut etre un verbe a rinfinitif. 

Ihnessa aime lire. Equivalanca: Vanessa aime la lecture . 

II faut prendre garde a" des constructions avec des verbes corn me voutoir, pouvo\r t 
oti Tinfinitif qui suit ne peut pas etre Template par un nom : 

// peut hre. © // peut la lecture, 

II vaut mieux considerer que lire est conjugue avec « lauxrtiaire» pouvotr 
plutot que I" interpreter com me COD du verbe powotr. 



Pronom personnel COD 

II existe des pronoms personnels specifiques du COD* Certains pronoms 
ne peuvent avoir que la fonction COD : fe„ io t Jes, i\ Ces pronoms sont places 
avant le verbe (anr eposes), lis varient en genre et en nombre. 

Elk regarde Vavion — * elk le regarde. 

Elk mange u ne tart e — * elk la mange, 

Elk a rencontre ses amis —> die ks a rencontres. 

Elk a achete desjhurs — * elk ks a achetees. 

Elk envoie tin paqiiet —telle Venvoie. 

Mais on rencontre aussj des pronoms personnels non specifiques du COD : 

• le pronom eft* qui peut remplir plusieurs fonccions (COI, CC) T est COD 
lorsque Ton a affaire a un article partitif. 

11 prend d u pain —>il en prend. 

II prend des censes — * il en prend. 

II est place avant le verbe (antepose), mars il n'indique ni le genre ni le n ombre* 

• Les pronoms de premiere et deuxieme person ne, me, te. nous, vous, 
peuvent etre COD (mais aussi CO I) J Is sont places avant le verbe (anteposes) 
et n'indiquent pas le genre; en revanche, lis indiquent le nombre et la 
personne* Us ne renvoi ent & aucun antecedent, 

Ce chien essayait de me mordre, 

1 19 Pronoms demonstratif, possessif, indefini COD 

Un pronom demons trarif (cetui-d.„) r un pronom possess if (te mien*.-), 
un pronom indefini (tout, rien.„) peuvent occuper la fonction COD, 

j*ai perdu mon crayon, donne-moi le tien . 

Pronom relatif COD 

Le pronom relatif que remplace un COD dans une subordonnee relative. 

Lesfeuilks que k vent a fait tomher voltigent dans /'air, 

Le pronom que est COD du verbe a fait tomber; par aMIeurs, 11 represente 
fei/iJ/es, qui est, lui f sujet du verbe voltigont. — * Pronoms, paragraphcs a 



COMPLEMENT D'OBJET DIRECT 

J2I Proposition subordonme COD 

Une proposition subordonnee conjonctive introduite par les conjonctrons 
de subordination. 

Les hiwndeltes attcndent aue Vautomnc arrive. 

(= rarrivee de I'auiomne) 

Les clients aiment qu'on les serve vjte^_ 

II pense que sop pere vien dra^ 

Dhcs-moi si cela vous g ene. 



Hfr^ 



Les propositions subordonnees complements de verbe sont nommees 
subordonnees con/one fives. Certaines gramma ires les divisent en deu* categories : 

- Les conjonctives qui sont COD. appelees corrcpfetfves : 

Je pense qu*il viendra. 

- Les conjonctives qui sont complements circonstancieb, appelees circo/-ist<jncrdfes: 

II nW pas venu par ce quil etaii ma lade. 

Les subordonnees completes se rentontrent suriout apres certains verbes du type 

cfire, penser f etc. 

Pour plus de details, -# Propositions subordonnees. panagraphes S 



LA FONCTION COD ET LES AUTRES FONCTIONS 



1 22 Difference entre COD et autres fonctions 

Le COD esc une fonction importante qu'il taut savoir distinguer des autres 
fonctions qui se rattachent au verbe. Sa position, sa construction directe, 
son remplaeement par des pronoms personnels permettent de le dlfferencier. 

(23 CODetCC 

Cest surtout le fait de pouvoir supprimer et dGplacer facilement le CC 

qui le distingue du COD. 

Chaque matin il boil son cafe avec plaisir. 
cc coo 

// bait son cafe avec plaisir chaq ue matin. 

cod cc 



nei 



Souvent le CC est un groupe propositi on nel> ma is certains CC sont des noms 
sans proposition, Ceci peut etre une source de confusion. 

Elle travail fe la rmiu 
ll travailh Y anglais. 

Cest le depla cement facile de la ni/rt qui permet de Identifier comme un CC, 
alors que le deplacement de t'cngtais oblige a utiliser un pronom personnel 
complement, 

La nuit t elk travailh. 
L ? anglais ? il le travailh. 

COD 

On peut cependant observer une tendance a" dine : 
Les voyages* faime. Le ski, j J adore, 



1 24 COD et sujet 

Cest par leur place par rapport au verbe que Ton peut reconnaitre 
Tune et I'autre fonction. 

Le chat mange la souris , 

su|Lt COD 

la souns mange le chat. 

su|et COD 

Sur la place du COD,— * paragraph e I 

125 CODetCOl 

Le COD se construit sans preposition. 

Elle promene so n chi en. 

COD 

// pense a son chien . 

CO I 

Mais il faut faire attention a Tarticle par tit if qui. bien que faisant 
apparajtre de, conserve la construction di recce, 
— * paragraphe I f I 

II mange de la soup e. 

COD 



COMPLEMENT D'OBJET DIRECT 124-128 

I 26 COD et attribut 6u sujet 

De fa^on gene rale, on trouve le COD en posant la question «quoi ? »♦ 

II mange (quo. ?) d e la viande . 

COD 

Apres etre et les verbes d'etat, il rVy a jamais de COD. 
IL s'agit d'un attribut du sujet 

// est cont ent, 

II semble fatiguL 

REGIES D'ACCORD DU COD AVEC LE VERBE 




1 27 Regie generate d'accord 

Le verbe ne s'accorde pas avec le COD mais avec son sujet, 

sauf dans le cas des temps composes constructs avec Tauxiliaire avoir 

si le COD precede le verbe. 

128 Accord du participe passe avec le COD 

II faut identifier le COD afin de bien assurer I'accord du participe passe 
avec TauxHiaire avoir. Lorsque le COD est un pronorn personnel* 
il se trouve avant le verbe, 

Ces mouetteSfje /es vois. 

Si Ton met le verbe a un Lemps compose, le participe pass£ devra 
s'accorder avec les, qui designe mouettes, 

Ces moueites , fe Ze^ ai vues. 

COD 

Cet accord ne s*entend pas toujours. 
La hesogne que fai terminee. 

Pour certains verbes, au contra ire, cet accord s'entend, 
il se pro nonce. 

Le pantalon que fai mis . 
La veste que fai mise * 



PFM 



On note, d'une part une tendance, a Toral, a ne plus marquer cet accord 

© Lesjleurs que fai wis dans le vase. 
<S> La promenade que nous avonsjait. 

et. dTautre part, la tendance inverse a pratiquer un accord fautif : 

© Cettejemme, il Vajaite venir. 

En effet le participe passe de faire suivi d'un infinitif reste invariable 
meme si un COD se trouve place avant. 



129 Accord du verbe aux temps simples 

Dans tows les cas, le verbe ne s'accorde qu'avec son sujet, 

meme sll est irnmediatement precede d'un pronom personnel COD 

d T un genre et d'un nombre differents de celui du sujet: 

11 le voit+ — I! les voit* 

lis le voient* — lis les voient. 



Visualisation 

La representation en arbre est la suivante 



A 
t 


iaft 


le 

i 


a cc 

\ 


nduk 


COD 

la voiture 

D N 

1 1 


St 


IT 


/' autoroute. 

D N 
1 1 




GN 
1 


GN 
1 



GN 



GV 



GN pr£p. 



COMPLEMENT D'OBJET 
INDIRECT 



131 De 



a 



JlL 



II est parfois nomme : complement essentiel indirect, 
complement indirect d'objet du verbe, 
function compliment indirect de verbe* 
Nous utiliserons ici I'abreviation COL 

II a parle durement a sonjih, 

cof" 

Pour les grammaires qui utiliseitt 1e couple de termes: 
complement essentiel / complement cir constancies, 
le COl fait partie des complements essentiels. 
Les complements essentiels rass em blent tous les complements 
qui sont tres lies au verbe et out un caractere indispensable 
(COD, COL.-)- Parfois certains COl sont nommes complements 
d'objet second (COS). — * pa rag raphes 186 a 189 
Pour les grammaires qui utilisent le couple de termes: 
complement de verbe / complement de phrase, le COl fait partie 
des complements de verbe. On appelle complements de verbe 
les complements antimement lies au verbe, qu'il soient 
complements circonstanciels ou complements d'objet. 

D'autres presentations de la phrase se bornent a distinguer 
les complements de construction indirecte et les complements 
de construction directe sans signaler I* existence d*un complement 
d'objet indirect. 



IDENTIFICATION DU COL 



1 3 2 Criteres formels de reconnaissance 

On pent identifier le COI sans faire appel au sens, 
gr$ce aux criteres suivants: 

— on petit difficilement deplacer le COI : 

— le plus sou vent* on ne petit pas le supprimer sans detruire la phrase 
ou il se trouve ; 

— il ne joue auctin role dans la transformation passive; 

— on utilise des pronoms specifiques pour le rem placer ; 

— il se construct' avec une proposition. 

1 33 COI : un complement indispensable 

Le COI n'est pas supprimable. 

Cejeune homme succedera a son gere t Van prochain . 

coi cc 

Si Ton supprime a son pere, les mots qui restent ne forment 

pas un enonce complet : 

© Cejeune hornme succedera Van prochain, 

alors que la suppression de Ton procham appauvrit la phrase, rnais ne laisse pas 
cette impression d'inachevement : 

Cejeune homme succedera a son pere . 

II faut pourtant bien admettre qu*il ne s'agit pas la d'un caractere 
genera I i sable a tous les COI. Dans : 

Nous avons telephone a nos amis, de s notr e retqur. 

CO! CC 

la suppression de d nos omis (COI) n'est pas plus genante que la suppression 
de des notre retour (CC de temps). 

Dans la phrase : 

Nous avons telephone. 

Tenonce qui reste est plus pauvre en informations, ma is ne laisse 
pas cette impression de phrase inachevee. 



MM 



COMPLEMENT D'OBJET INDIRECT 

Comme dans le cas du COD et aussi de certains CC. c'est le verbe utilise 
qui determine le caractere obligate* re ou facultatif du COL 
On accepte facilement: 

Venjant sourit. 

a partir de : 

Venjant sourit a sa mere . 

On accepte mo ins faoHement: 

<H>Je m'apercois. 

a partir de: 

je m'aperfois de Verreur queyaifaite. 

Les deux phrases : 

Alain park a son chien . 
Alain parle de s es vacanc es. 

se reduisent facilement et donnent, Tune comme ("autre: 

Alain parle. 

II est cependant difficile de dire si Ion a affaire a un seul verbe qui signifie a la fois 
s'odresser a que/qu'ua raconter quelque chose et emettre des sons avec so boucfie, 
ou a trois verbes different*. Le COI pourrait modifier le sens du verbe utilise. 

Le caractere non supprimable du complement d'objet indirect ne peut etre 
considere comme critere suffisant a lui seul pour identifier celui-ci. 

134 Mobilitedu COI 

Le COI n'est pas un groupe mobile. Cest encore un caractere qu'il semble 
avoir en commun avec le COD. La place du COI est d droite du verbe 
(apres le verbe) ; on ne peut, en general, pas le deplacer 

II pense a ses parents. © A ses parents il pense 

esr impossible. 

11 se sovvient de cet homme. © De cet horn me il se souvient 

est impossible ou relive d'un effe* de style. 







135 Miseen relief du COI 

Dans cer tarns cas T il est possible de placer le COI a gauche du verbe 
afin de le mettre en relief. 

• Si le verbe est complete par un autre complement : 

De ceue affaire, le president n 'a pas parte en public. 
A tears parents , ih obeissent volontie rs. 

• Si Ton veut marquer I* opposition entre deux actions : 

A J acques je repondrai non t alors quajeanje repondrai oui. 

II existe un procede frequemment employe dans la langue parlee, 

qui permet de placer le COI en tete de phrase. Le COI est alors repris 

par un pronom personnel. 

Ce fjardien, je me souviens de tuL 11 hail to autrefois. 
Cett e aventure jenen parlerai pas f puisqu'elle luijait peur. 

Dans le cas ou le COI apparaTt dans une phrase comportant un COD. c H est-d-dn e 
lorsqu'il est un complement d'objet second (COS), il devient plus facile de le 
deplacer avant le verbe, — * Complement d'objet second, paragraphes > a I 

// ojfre desjleurs a sa were . 

COD COI (COS) 

A sa mere il ojfre d esjleu rs, ason_pere une pip e en ecume. 

COKCOSJ COD COI (COS) COD 

Le fait que le vei-be so it complete par un COD attenue le caractere inacheve 
de la phrase. 

1 36 COI et voix passive 

Le COI ne joue aucun role dans la transformation passive. 

Le COI ne peut pas devenir sujet de la phrase passive, 

Cest la une difference essencielle de comportement par rapport au COD. 

Voix active : 

Lammtresse a puni cet e nfant. 

SU|CL COO 

Voix passive 



Let enfant a ete puni par ta maitresse . 



COMPLEMENT D'OBJET INDIRECT 



Mais: 

La maitresse parle a cet enfant , 

in per CO I 

ne peut donner.a la voix passive: 

© Cet enfant est parle par la maitresse. 

137 Pronoms COI 

Le nom remplissant la fonctlon COI peut fctre remplace par un pronom 
personnel complement indirect (iui t elte, eux t el/esj, 

// s 'interesse a ses eleves. — * /J s'in teresse a eux. 

// se souvient de sa premiere femme . — * A/ se source^ d'elle . 
II pense a son jardin . — * II £ pense. 

Les pronoms ltti t etfe, eux, e/tes varient en genre et en nombre. 

lis peuvent se combiner avec les deux prepositions d et de. 

Si le COI represente un inanime, ce sont generalement les pronoms en 

(corresponds nt a la preposition de) et y (correspondant a la proposition a) 

qui sont utilises. Ces deux pronoms ne permettent plus de distinguer le genre 

et le nombre, 

Construction du COI 

Le COI est un complement indirect. II se construit toujours a Taide 

des prepositions d on de. Le COI est un groupe nominal propositi on nel 

d'un type particulier. 

Les prepositions utilisees sont en nombre I i mite (a t de). De plus, el les sont 

etroiternent Hees au verbe utilise. On parle de prepositions specifiques, 

non interchangeable* (non commutables) t alors que dans le cas 

du complement circonstanciel on peut avoir de multiples prepositions. 

Comparons : 



■ 



// pense a son travail 

II s'apercoit de son retard. 

et 

J/ marche dans les pres avec peine. 

a trovers les pres pour passer le temps, 

amour des pres a grands pas. 

vers les collines de bonne heme. 



cot 



cc 



Rtr: 



Dans le cas du complement circonstaneieL le choix de la preposition 

est relative me nt libre, par rapport ati verbe utilise. 

Dans le cas du COI, la preposition depend du verbe utilise: 

on parte a quelqu'un, ou de quetque chose, 

on s f oper$Qit de quelque chose, 

— * Complement circonsranciek paragraphes a 

Suivant les gramma ires t on nencontrera deux types de « decoupage» 
pour le COk 

je parle ainon pere. 

V + GN prep 
Dans ce eas, on a affaire a un verbe : por/er, qui pourra se construire drfferemment 

Je park a nwn pere. 

V GN 

Dans ce cas n on considere qu'a partir de parler il y a plusieurs verbes possibles: 

Parler (une tongue) (fort) 
Parler a (s 1 ? dresser) 

Parler de Irac enter) 



139 Nature des mots en fonction de COI 

Le COI est tine fonction liee au verbe de la phrase. Des mots 

de diffe rentes natures peuvent la remplir : nom et groupe nominal, 

infinitif, pronom personnel ou relatif. 

140 Nom COI 

Le COI peut etre un nom ou GN relie au verbe par une proposition. 

Elk s'interesse a la p eche * 

Elk s'interesse a }a p eche authon. 

141 Infinitif COI 

Un infinitif relie au verbe par une preposition peut occuper 
la fonction de COI. 

II pense a couri r. 
11 reve de partir . 



COMPLEMENT D'OBJET INDIRECT 139-142 



142 Pronom personnel CO! 

Un pronom personnel complement precede des prepositions d ou de et place 
apres le verbe peut egalement jouer un role de COI. 



REM 



I 



Lorsqu'il s'agit d'un et re ani me, on utilise tui t ettt t eux, effes. 



Je me souviens 



delu't. 
d'elle. 
d*eux. 
d*eHes~ 



Je pense 



a tuL 
a cite, 
a eux, 
a eltes. 



Lorsqu'il s'agit d'un inanime, on utilise en (si le verbe se construct 

avec la preposition de) et y (si le verbe se construct avec la preposition a). 

11 pense t) so n jard in. —* Hj[ pense. 

II parle de son voyag e. — * // en park. 

Ces pronoms se placent avant le verbe. 

On observe une forte tendance, dans la langue par lee, a utiliser en et y 
meme lorsqiTil s'agit d'etres animes et d'etres humains: 

// pense souvent ace vieux comed ien. — * // y_ pense souvent. 

Dans V usage contemporainjui, eMe, eux. efles sont reserves aux animes, 
alors que en et y peuvent renvoyer aussi bien aux animes qu'aux inanimes. 

Dans le cas particular ou le COI est un COS, le pronom se construit 
sans preposition et il est plac£ avant le verbe, — * paragraphs ! 

// hi donne une pom me, 

Ces pronorns ne peuvent etre que iai et tear, 

Aux l re et 2* personnes, les pronoms utilises sont moi f toi, nous, vous, 
precedes des prepositions a et de. lis sont places apres le verbe. 

// pense a 



rnoi. 


11 parle de 


moi. 


toi. 




toi. 


nous. 




nous. 


vous. 




vous. 



143 Pronom relatif COI 

Les pronoms relatifs CO I resultent de la comb inai son des prepositions 
a et de avec la serie ftquet, etc. (rTimporte quelle autre preposition 
peut d'ailleurs se combiner avec cette serie: ovec tequet pour tequet, etc). 

La fille a taquelle je pense a demenage. 

Dans un langage soutenu, on aura tendance a utiliser la comb inai son 
de a et de avec qui lorsqu'il s'agit d'un anime, 

Vhomme d e qu i je t'ai parle est pwjesseur. 

L'homme a_q^ui je pense pourraii nous rendre ce service. 

Enfin, I'usage courant veut que I' utilisation de tfont se generalise 
chaque fois que Ton a affaire a une construction avec de: 

Chomme dont je me souviens, . . 
La femme dont je me souviens, . . 
Carbre dotU je me souviem. , . 
Les arbres dont je trie souviens.,. 

Dans ce cas, il n*y a plus de distinction ni de genre, ni de nombre, 

ni d'anime / inamme. 

Pour plus de details, — * Pronoms T paragraphes a i84 

|44 Autres pronoms COI 

Un pronom demonstrate (cs&ui-cL..), un pronom possessif f/e mien.,.), 
un pronom indefini (tout, rien), peuvent etre, enfin, en fonction de COI, 

Depuis son accident, il ne se souvient d e rien . 
Elle a herite d e cecL 
J'ai ton jours reve de la t ienn e. 

COM PARA 1 SON DU COI AVEC D' AUTRES FONCJTIONS^ 

145 Difference entre le COI, le COD et le CC 

Le COI est une fonction qui se rattache au verbe. On doit savoir 

le distingue r du COD qui n'est pas precede de preposition 

mais aussi du CC qui est moins directement dependant du verbe utilise. 



COMPLEMENT D'OBJET INDIRECT 



!46 COI et COD 

Trois differences de comportement permettent de distinguer le complement 
d'objet de construction directe du complement d'objet de construction 

indireete. 

• Le COD est un groupe nominal sans preposition (GN) T alors que le COI 
est tin groupe nominal prepositionnel (GN prep.), 

Michel s'occupe de la nourriture* 

COI 

Michel mange la tar te. 

COD 

II faut fare attention aux omdes panmfe qui ne jouent pas le rale d'une preposition. 
Michel mange delatarte. 

COD 

De la tiorte est de construction directe. — * paragraphe 

• Le COI ne peut jamais devenir sujet de la phrase passive alors que le COD 
peut le devenir* 

Jacques pense a son chie n. 

cot 
La transcription passive: 

© Son chien est pense par Jacques est impossible, 

Mes amis ont achete cette ma ison en 1975. 

coo 

Cet te maison a ete achetee par mes amis en 1 975. 

sujet 

• Lorsque le GN COD est remplace par un pronom personnel, 
on utilisera le t to, tes, V, places avant le verbe. 

Pierre regarde le chien. Pierre le regards 

COD cod 

Lorsque le GN COI est remplace par un pronom, on utilisera foi, eMe, eux, eWes, 

places apres le verbe. 

Pierre pense a son chien , Pierre pense ajuu 

coi coi 



l 



147 COIetCOS 

Le COS est un cas particular du COL C'est un CO I qui apparait 

lorsqu'il y a d£ji un COD dans la phrase. 

Les pronoms qui Je remplacent alors sont tui, teur, places avant te verbe, 

// se sou v ient des soldats . 

coi 

II se souvient d'eux . 
coi 

// rend la monnaie a ux clients . 

cos 

// leur rend la rnonnaie. 
cos 



Ki M 



Le COS est plus facilement depl arable que ie COL — » paragraph e 



148 COIetCC 

Le COI est toujours uri groupe nominal prepositionnel, et la preposition 
utilisee est soit d, soit de, Elle depend du verbe choisL 

// songe a ses demieres vacances . 

On ne peut avoir ici une preposition autre que d+ 

E lie se moquc d e tout . 

On ne peut avoir ici une preposition autre que de, 

Le CC peut etre un GN prepositionnel ou toute autre chose 
(un adverbe, par exemple).5i Ton a affaire a un GN prepositionnel, 
on peut rencontrer toute une serie de prepositions (dont d et de), 
mais efles ne dependent pas du verbe choisi. 



// parle 



£ tort et a travers. 
pour ne rien dire, 
avec ses mains, 
par habitude. 

Le verbe poHer est suivi d'un GN preposition nel dont la preposition peut varies 



COMPLEMENT 0'OB|ET INDIRECT 



EMPLOI DES PRONOMS COI 



I 



149 Difficulte d'emploi des pronoms COI 

[| con vie tit de bien reconnaftre la construction indirecte d'un complement 
pour utiliser correctement les pronoms personnels et les pronoms relatifs 
correspondant au COL Selon que te pronom rem place un etre anime 
ou un objet, les constructions seront diffe rentes. 

150 Pronoms personnels remplatant un COI anime 

Le genre et le nombre sont marques par le pronom en fonction 

du norn remplace. 

Lui, e/te, eux, eMes remplacent un COI anime (etre humain). 

Je pense a mon pere —> je pense o_luL 

mait . s i n g . mast . sing 

Je pense a ma mere -^je pense a elle , 

fern sing. ™*ff. £<*'£■ 

Je pense a mes p arents — * je pense a eux . 

masc. pi. rnasc. pi. 

Je pense a mes shuts —*je pense a elk s, 

fem.pl, fem,pl 

151 Pronoms personnels remplac;ant un COI inanime 
V et en remplacent un COI inanime, 

Je pense a me s vac a nces 
—*}£ pense. 

Je me sonviens <le mes vacanee s 
— *ie m'en somiens. 

On constate que les pronoms y et en ne varient ni en genre ni en nombre 
par rapport au nom qu'ils rernplaceniu 

152 Pronoms relatifs rempla^ant un COI employe 
avec la preposition de 

On prendra bien garde d 'utiliser le pronom relatif qui con vie nt en fonction 
de la construction directe ou indirecte et de la preposition utilised 



Uexemple suivant; 
Je t'ai parle cte cet hom ine. 

peut donner lieu a trois constructions relatives 

Uest de cet homme que je t'ai parle. 
C*est cet homme de qui je t'ai parle. 
C'est cet homme dent je t'ai parle. 

<&C'est cet homme que je t*ai parle 

n'est pas acceptable. 



3 Pronoms rdatifs rernpfocant un COl employe avec la preposition a 

J'ai parle a ce t horn me . 
C'est I' homme a qui j'ai parle. 

La preposition a se conserve obligatoirement dans la construction relative. 



La reunion 



que j ai p rovo quee 

(on provoque qtielque chose, construction directe). 



dont 



\e vous at 



M 



{on parle de quefque chose, construction mdirecte avec de). 

a laquelle je yous ai invit es 

{on invite a quelque chose, construction indireele avec a\. 



Visualisation 

La representation en arbre est la suivante: 



Le chien 
o N 



obeit 
v 



COi 

a son maitre. 



prep. 



ISI 



GN 

l_ 

GN prep. 



GN 



GV 



COMPLEMENT D'OBJET 
SECOND / COMPLEMENT 



D'AT 



TION 



Definitions 



L'ancien tcrme complement d'attribution est de plus en plus 
re mp lace par tin no uvea ti tenme : complement d*objet second (COS). 
On trouve aussi compliment d'objct secondare, complement 
d'objet indirect second (COIs) ou encore complement attributif. 

Lajermiere donne du grain a ses poni es. 

Beaucoup de grammaires p referent ne plus utiliser le terme 
complement d'attribution parce que : 

* ce terme risque de preter a confusion avec le terme attribut 
du sujet (— * paragraphe 19), avec lequel il n*a rien de commun; 
■ ne plus utiliser attribution permet de regrouper plus facilement 
des constructions identiques qui design en t tantdt celui a qui Ton 
donne, tantot celui de qui Ton recoit : 

Mon voisin ecrit une lettre a sonfrere. 
Man voisin regoit une lettre de sonjrere . 

Pour les grammaires qui utilisent le classement : complement 

essential / complement circonstanciel, le COS est un complement 

essentiel (quoiqu'on puisse parfois le supprimer). II fait partie 

du group e verbal. 

Pour les grammaires qui utilisent le classement : complement 

de verbe f complement de phrase, le COS est un complement 

de verbe meme si parfois it fait preuve d'une certain e mobilite* 

Pour les grammaires qui n* utilisent ni Vun ni Tautre 

de ces classements, le COS ou le complement d'attribution 

est un complement du verbe parmi les autres (COD, COI, CC). 



COS : DEFINITION ET R6LE 



156 Role du COS 

Employer un COS permet a Taction exprimee par le verbe de concerner 
non seulement I'etre ou la chose evoques par le COD, mais aussi un etre 
ouune chose supplemental res, A un meme verbe sont ainsi intimement lies 
deux complements. 

157 Complement d'attribution 

La definition du complement d*attribution fait appel au sens. On parie 
de complement cTattribution lorsque Ton a affaire a des complements 
qui rndiquent en faveur de qui ou au detriment de qui (ou de quoi) un acte 
est accompli. 

// a cffert ctesjleurs q so were, 

II a interdh a Pierre de sonir le soir. 

Autrement dit, les grammaires qui utilise nt le terme complement 
d'attribution designent par la « le beneficiaire » ou « la victime » 
d'une action. 

C'est toi qui remettras la coupe au vaind uevr, 
On a retire a monjrere son permis de conduire. 

MTf » 

On precise parfois que c T est «!e point ultime » de ("action. 

// donne de s roses o sa mere , 
cod cos 

(58 Identifier un COS 

Au terme complement d'ob/et second correspond une definition qui fait 
appel a cinq criteres formels : presence d'un COD, place du COS, 
voix passive, construction indirecte, pronoms specifiques. 

159 Presence obligztoire d'un COD 

Si, dans une phrase, on peut parler de complement d'objet second, 
c*est parce que le verbe est deja accompagne d'un complement 
d'objet direct (COD). Autrement dit, il ny a en general de COS 
que s'il y a deja un COD. Si Ton essaie de supp rimer |e COD, 
on obtient une phrase incorrecte. 



REM 



COMPLEMENT D'OBJET SECOND / COMPLEMENT D' ATTRIBUTION 



II a recu des no uvelles de son pere. 
© // a recu de son pere. 

Le gardien donne des_ indications a un visiteur. 
© Le gardien donne a un visiteur. 

C'est alors que second prend tout son sens : le COS accompagne 
un COD « premiers. 

On peut cependant dans certains cas, dter le COD tout en conservant 
une phrase grammaticaEement correcte, 

// a emprunte trois millions ajes parent s. 
II a emprunte a ses parents . 

Bile enseigne lefranfais aux enfa nts hra ngers. 
Elle enseigne aux enfants e tranaers. 

11 donne des vetements aux p auvres . 
II donne aux pau vres- 



160 Place du COS 

Second ne veut pas dire que I e COS occupe obligatoirement 

la deuxieme place, II apparait habituellement en deuxieme position, 

mais on peut dans certains cas le rencontrer avant le COD 

Le general remet une dec or ation au c aporat. 

COD COS 

Vespion avail Joumi a Vennemi le plan de la fusee. 

cos cod 

On obtient dans ce cas un effet de mise en valeur du COS, 

Cette « inversion » se pratique d'autant plus facile ment que le COD 

est un groupe plus long que le COS, 

La presse a annonce au monde e ntier le voy age du pope 

COS COD 

en Amen^ue_latine. 

CC lieu 




1 6 1 Construction du COS 

Le COS est toujour s un complement de construction indirecte* 

II fait parti e des complements d'objet indirect (CO I). 

Apres un verbe. on peut trouver soit un COD, soit un COL soit les deux. 

// mange son pain . 
cod 

// parle d e ses vacances . 

CO! 

Mais, dans le cas ou le verbe est suivi d l un COD et d'un COl T ce dernier 
est appele COS; 

Elle chante une ber ceuse a son bebe . 

COD COS 

La maitresse habitue Venfant_ a la discipline . 

cod cos 

Certaines gramm aires, pour mieux preciser; utilise nt le terme de complement 

d'objet indirect second (COIs). 

Les prepositions uttlisees dans la construction du COS sont presque toujours 

d T de et pour; 

// cowmande un whisky a la serveuse. 

II a ohtenu une autorisation de la directrice. 

Elle voudmit acheter un cadeau pour sonfils. 



162 COS et voix passive 

Le COS n'est pas concerne par la transformation passive. Lorsque Ton met 
une phrase au passif, le COD devient sujet, Le COS, lui> reste COS. 

Le maitre a accorde deux jours de co nge aux Siev es. 

COD COS 

Deux j our s de cong e out ete accordes par le maitre aux eleves . 

j^3 Pronoms remplacant un COS anime 

On peut toujours remplacer le groupe nominal COS par un pronom personnel 
specifique, Ces pronoms sont tui au singulier, feur au pluriel, si le COS designe 
un etre anime. Ces pronoms ne marquent que le nombre t pas le genre. 



COMPLEMENT D'OBJET SECOND / COMPLEMENT D'ATTRIBUTION 



REM 



// apporte des bonbons a sa fiancee . 

11 lui apporte des bonbons* 

La boulangere rend la monnaie aux clients . 

La boulangere feur rend la monnaie* 

Leur T prooom en fonction de complement tTobjet indirect ou de complement 

d'objet second, ne prend jamais de s : 

Le viell homme leur racontait des histoires du passe. 



I 



Prortoms remplacant un COS inanime 

S'il s'agit d'un COS designant un inanime (idee, objet, sentiment..,), 

les pmnoms qui apparaissent sont y (correspondant a la preposition a) 

et en (correspondant a la preposition de) + 

Ces pronoms ne marque nt ni le genre nl le nombre du GN COS. 

// avail contraint son complice au silence . 
11 v avait contraint son complice. 

Elks nous soupconnaient devoi 
Elles nous en soup$onnaient. 



COS, COl et complement d'attribution 

Apres avoir passe en revue ces d if fe rents cri teres, on voit mieux le rapport 

qui s'etablit entre le terme nouveau : COS et le terme ancien; complement 

d'attribution. On peut dire que les complements d'attribution sont to uj ours 

des COS; en revanche, on peut rencontrer des COS qui ne sont 

pas des complements d'attribution. Mais COS et complement d'attribution 

sont tous deux des COl. 

On peut faire un tableau regroupant Tensernble des complements d T objet 

indirect. 



COl Je pork a nwn ch ien. 



COS [h ant accuse cet homme tl £ cottupiion. 



C. D'ATTRieUTION jUu CKpedU UTl cofos 3 mO_tapt€. 



— I 



1 66 Verbes se construisant avec un COS 

Le COS apparaft principalement apres les verbes a double complement 
d'objet* Ces verbes ont sou vent un sens proche de : dormer, prendre,, dire. 
Voici les verbes le plus frequemment rencontres : 



DONNER 



ahartd&rmer 
recorder 

apporrer 
distribuer 
envojer 
fournir 
latsser 
hvrer 
m&ntrcr 



ofjnr 

porter 

prcscrtrc 

presenter 

preter 

recevoir 

rembourser 

remettre 

rendre 



PRENDRE 



acheter 

tftnjisquer 

dkroher 

ernprunter 

obtcrtir 

volcr 



DIRE 



apprcndrc 
classer 


imerdtre 


ordonner 


commander 


permettrc 


crier 


predire 


demander 


promettre 


ecrire 


proposer 


engager a 


roconter 


etiseigner 


refuser 


imposer 


signaler 


wdiquer 





La construction la plus frequente est du type : 



Bonner 
Prendre 

Dire 



quelque chose a quelqu'un. 



On peut rencontrer d'autres constructions du type : 



Obtenir 
Recevoir 



quelque chose de quelq u'un. 



Dans ces deux cas, le COS designe un etre anime et le COD un in anime. 
En revanche, le COS est inanime dans des constructions du type : 



Frevenir 
Charger 
Remercier 
Vriver 



queiqu*un de quelq ue chose . 



167 Tableau des pronoms personnels COS 

Le complement d'objet second peut etre un pronom. 

Ces pronoms sont des pronoms personnels de construction indirecte; 

ils varient selon la person ne. 

// passe le ballon au goal sous les sifflets du public. 
II lui passe le ballon, > > 



COMPLEMENT D'OBJET SECOND / COMPLEMENT D'ATTRIBUTION 



PRONOMS PERSONNELS COMPLEMENTS 



IN DIRECTS 


DJFECTS 


me 


me 


te 


tc 


Im 


hi la 


nous 


nous 


VOUS 


VOUS 


tew 


les 



D 



Les pronoms indirects ne distinguent pas le genre masculin du feminin. 

Je laisse mon chien a ma tante / a mon oncle . 
Je lui laisse mon chien* (a ronde ou a b tanct) 



168 Construction des pronoms personnels COS 

Ces pronoms perdent la proposition des groupes nominaux qu l ils remplacent: 

a ma tante —* lui. 

lis do i vent cependant tou jours £tre consideres cornme in directs; 

on peut faire reapparaitre la preposition en insistant sur le destinataire. 

// me donne des bonbons — * cest a moi au'il les donne. 
te qto'i 

lui a lui 



nous 
vous 
lem 



a nous 
a vous 
a eux 



169 Pronoms personnels COS et COD 

Les pronoms personnels qui remplacent les COS ne se distinguent de ceux 
qui remplacent les COD qtTa la troisterne personne du singulier et du pluriel, 

7/ envoie un paquet par la paste. — * 11 V envoie par la poste. 



COD 

II envoie un paquet a sa mere . 

cos 

11 wont re de s roses , 

COD 

II montre des roses a des amies , 

COS 



— * // |yi envoie un paquet. 

— * // Ies_montre. 

— * II leur montre des roses, 



Place du pronom COS quand le COD est un groupc nominal 
Si le COD est un groupe norninalje pronom personnel qui rem place 
le COS se place entre le sujet et le verbe. 

Le croupie r distrihue des jetons au x Iqueurs. 

sujei V COD COS 

le croupier leur distribue des jetons, 
sujet cos v COD 



Rtn 



A I'impenatif, le pronom COS teste apres le verbe : 

II h± donne de V argent. Donne - tui de V argent ! 
cos V v COS 



Place du pronom COS quand le COD est un pronom 

Si le COD est un pronom personnel, le pronom personnel qui rem place 
le COS reste place entre le sujet et le verbe, mais sa position par rapport 
au pronom COD varie suivant les personnes, 



On a lordre COS-COD lorsque le COS est aux premiere et deuxieme 
personnes. 

me donne une lettrc 
cos 



Lejacteur 
Lejacteur 



COD 

me la donne 
cos COD 

tela donne 
nous lo donne 
vous la donne 



un paauet. 
coo 

me le donne, 
cos cod 

te le donne, 
nous le donne. 
vous le donne. 



On a Tordre COD-COS lorsque le COS est a la troisieme personne. 



Lejc 



act ear 



la hi donne 
cod cos 

la leur donne 



le hri donne. 
cod cos 

le leur donne. 



Paul prete son liv re a Jean . 

cod cos 



// le prete a jean. —*H le hi prete, 
cod cos cod cos 



COMPLEMENT D'OBJET SECOND / COMPLEMENT D'ATTRIBUTION 

Dans le langage oral familier, lorsque les deux pronoms (COD et COS) sont 

a la troisierne personne, on n intend pratiqueinent plus le pronom personnel COD : 

// me donne une pomme. -^ II me la donne. 

I m'la donne. 

(Les ttaux pronoms restent.) 

Alors queje hu ai donne une pomme. —*Je la lui ai donnee. 
J'lui ai donnee* 

(Le pronom direct « disparalt v) 

COHPARAISON DU COS AVEC D;AUTRES F^ 

72 COS. COI, CC et complement du nom 

En raison de sa construction indirecte et de Templot frequent 

des prepositions a et de.on risque de confbndre le COS 

avec d'autres complements in directs construits avec les mernes prepositions, 

• COS - COI 

foffre des fleurs a ma mere . 

cos 

Je pense a ma m ere. 
coi 

• COS-CC 

II ecrit une fettre au ministre * 

~ cos 

II ecrit une phrase au tableau . 

cc 

// achete un cadeau pour son JUs. 

cos 

// achete un cadeau p our son annivers aire. 

cc 

• COS - Complement de nom 

Elle donne la pipe a papa* 

"cos 

Elle donne la pipe a papa a reparer. 

C, do nom <dani on parler families au lieu de: Jo p#pe de papa)- 




VISUALISATION 



Hffin'ir-Mt 



j....... . __ 



. - - 



i Symboles utilises pour designer le COS 

On rencontre selon les grammaires les symbolisations suivantes 



Pierre 



donne 



du 



up_ 



am 



Sujet 


verbe 


COD 


GNI 


V 


GN2 


GNI 


V 


GN2 


GNS 


V 


GNO 


5 


v 


COD 


GS 


* V 


COD 


CN 


V 


GN 



aux oiseaux. 

COS 

GN2 prep, 
GN3 prep. 
GN prep. 
COI pr£p* 
COIs 
GN pr£p. 



Ces di verses symboli sat ions souUgnent toutes le fait que le COS est un groupe 
nominal prepositionnel qui apparalt en plus d'un groupe nominal complement 
d'objet de construction directe. 



1 74 Visualisation 

La representation en arbre est la suivante: 

COS 
Paul donne un tivre a Jacq ues* 

GN V D N prep. GN 

III I 



GN 
I 



GN prep. 



GV 



COMPLEMENT DU NOM 
(DETERMINATIF) 



175 Definitions 



Compliment du nam est un terme tt aditionnel qui designe 
un nom (ou un group e nominal) compliant un nom 
(ou un autre groupe nominal) : 

J'entends siffler le train , 

j'entends siffler le tra in de marchandises . 



Ce Urme est parfois remplace par celui de complement 
determinant 

Le terme compliment du nom sert, dans certaines grammaires, 
a regrouper : 

* sait les complements facultatifs: adjectif qualificatif* 
nom en apposition, subordonnee relative; 

* soit les constituants du groupe nominal dans leur ensemble* 
obligatoires ou facultatifs. , 

Pour eviter toute confusion, on peut riser ver le terme 

complement du nom au nom qui complete un autre nom, 

et utilizer le terme constituants du groupe nominal 

pour I'ensemblc des mots que Ton trouve dans le groupe nominal. 



176 Definition du complement du nom 

Le complement du nom est un nom ou un groupe nominal 
qui compete un autre norn par Tentremise d*une proposition. 

177 Nature du complement du nom. 

Le complement du nom est un nom. 

Le velo de Pierre est casse. 

Le nom Pierre complete le nom veto. II en precise le possesseur* 
Le complement du nom permet, comme I'adjectif qualificatif 
ou la proposition subordonnee relative, de completer le nom. 
Cest done une expansion du groupe nominal parmi d'autres. 
— » Groupe nominal, paragraphes a L5 

Le complement du nom est un groupe nominal. Le nom complement 
du nom peut lui-meme £tre noyau d'un groupe nominal et recevoir 
des expansions. 

Le marin recoud le bord de la voile. 



Le marin recoud le bord de la voile du bateau. 



Le marin recoud le bord de la voile du bateau de son voisin. 



j i i t_ 



Le marin recoud le bord de l a voile du b ateau de son v oisin de palier . 



j i ] i- 



8 Prepositions introduisant le complement du nom 

Les prepositions le plus frequemment utilisees sont a, de et en. 
El les donnent des precisions de sens differents; 

Lajenetre en bois (maner*). 
La fenetre de la maison (appartenance). 
Lajenetre aux volets ferrnes (canicienstiquc) 
Un bateau de peche (utilisation), 

Un hateatl a VOiles (ap par trice ou mode d'^nergte wiFt&ec) 

Les prepositions qui introduisent un complement du nom n'ont pas 
de valeur pro pre- 






COMPLEMENT DU NOM (DETERMIN ATIF) I7*-I7? 

line m§me preposition peut introduire des complements de sens different*. 
Le train de marchandises u n Nation, tania^rfstique). 

Le train dePoriS (provenance) 

Le train de 8 h 45 (heur*) 
Une statue de marbre (mimfere). 

Un meme sens peut resulter de l T emploi de prepositions differentes, 

Une maison de granit ^ncre) 
One maison en gtan.it (™ na':) 

Une tendance du francais actuel consiste a ne pas utilises de prepositions ^^ 

dans des expressions telles que : 

Vimpot secberesse 
Un chateau Renaissance 
Le rayon bricojage. 
Une assurance incendie. 

1 79 Complement du nom et complement du verbe 

Tous les groupes nominaux prepositionnels qui suivent un nom 
ne sont pas des complements du nom, 

II tire la poignee ducoQre 

// approche h main du radiateur 

II apporte une cuvette d'eaufroide 

11 remplit une cuvette djzaujroide 

Dans certains cas, it est difficile de decider si Ton a affaire a un complement 
du nom ou k un complement du verbe, 
// voit les lauriers- roses de la terrasse . 

Le groupe nominal prepositionnel de to terrosse peut aussi bien etre compris 
comrne complement du nom tourters-roses que complement du verbe voit 
(dans ce cas T de aurait le sens de deputy et serait precede d'une legere pause 
a Toral ou d'une virgule a Tecrit). 



180 Caracteristiques du complement du nom 

Le complement du nom n T est pas indispensable a la construction grammatical* 
de la phrase; cependant, il apporte souvent au nom qu'il suit une information 
esse n tie lie* 

1 8 1 Critere de Teffacement 

Le complement du nom est facultattf. On peut toujours le supprimer La phrase 
qui en resulte est moins riche en information mais elle n'est pas incorrecte. 

Les roses dejnon jardin sontfanees. 
Les roses sontfanees, 

182 Place 

Le complement du nom se place apres le nom, 

// a mange la pomme de son camarade. 
©/7 a mange de son camarade la pom we. 

Dans l N usage litteraire, on peut trouver un complement du nom place avant le nom: 

Et de cette jo urnee il grava a jamais le souvenir dans sa memoire. 
i — — * 

183 Accord 

Le complement du nom ne s'accorde nl en genre ni en nombre 
avec le nom- noyau, contra* rem ent a Tadjectif qualificatif* 

Le chien jaune / Les chiens jaunes. 

Le chien du voisin / Les chiens du voisin. 



REM 



Le complement du nom peut se mettre, selon ce quil designs, soil au singulter, soit 

au p lurid. 

Un bain d_£bouche / Un hain depieds. 

Un choix dehaueurs I Une bouteilk dejlqueur. 

Une boite de ci gare s / Une bague de cigare. 

184 Emploi de plusieurs complements du nom 

II peut y avoir plusieurs complements du nom non coordonnes 

dans un rnerne groupe norninaL II est inceressant d 'observer comment 

se fait leur rattachement au nom- noyau. 



COMPLEMENT DU NOM (D ETERMiN ATIF) 

■ Plusieurs noms completes 

Une journee de pech e en rner du_Nord. 

On a affaire, Ici, a une serie de complements du nom construixs en cascade, 

• Un seul nom complete : emploi de prepositions diffc rentes 

La fenetre en h ois d e la mais on. 

i *- ' I 

Les deux complements du nom se rapportent, id, au m£me noyau 

nominal: fenetre. 

La fenetre de l a maison en hois. 

Dans cette phrase, bofc pourrait aussi bien completer morson que fenetre. 
En principe, on le rattache au nom qui le precede irnrnediatement. 

• Un seul nom complete : recours a la coordination 

Dans le cas ou deux complements du nom r attaches au meme noyau 
nominal utilisent la meme preposition et apportent Tun et I'autre le meme 
type d 'information, la coordination est obligatoire : 

Une maison de pierre et de hrique. 

matiere matiere 

En revanche, si le type d' information est different, on ne peut pas coordonner 
© Une table de merisier et de s alon . 

matiere lieu ou se trouve la table 

On emploiera dans ce cas deux prepositions differentes. 
Une table de salon en merisier. 



COMPLEMENT ESSENTIEL / 



CIRCONS1 
COMPL 



<i*ra 



NCIEL 

DE VERBE / 




185 Definitions 




Les termes complement essentiel t complement de yerbe, 
complement de phrase sont des termes nouveaux (posterieurs 
k 1970). Le terme complement circonstandel est un terme anden, 
traditionnel* Nous ne parlerons ici que du sens nouveau 
qu'il prend (pour le sens traditionnel, — > paragraph es 84 a 100)- 

Ces quatre termes s'organisent en deux couples: 

* Complement essentiel / complement circonstandel 
Les complements essentiels rassemblent les complements qui soi 
tres lies an verbe et ont un caractere indispensable (COD, COI). 
Us complements drconstanciels rassemblent tout ce qui n'est 
pas essentiel a la construction du verbe, tous les complements 
qui ne presentent pas un caractere Indispensable. 

• Complement de verbe / complement de phrase 

Cet autre couple de termes permet lui aussi de classer 

en deux categories P ensemble des complements du verbe*; 

mais ce nouveau classement, propose plus recemment, 

ne coincide pas exactement avec le precedent. 

Parmi les complements circonstanciels, certains sont intimement 

lies au verbe (II vo q Paris): lis seront appeles zomplements 

de verbe. D'autres sont facultatifs (11 rentre dam le chateau) : 

on les appellor a complements de phrase. 

Dans Paralyse de la phrase, il faut choisir Pun ou Pautre couple 

de termes. 



* Compliment du Verbe suppose a complement dv nom et designe toti* les complements 
qui se raciachent au verbe* 



COMPLEMENT ESSENTIEL / CIRCONSTANCIEL tSS 186 



COMPLEMENT ES5ENT1EL / 
COMPLEMENT CIRCONSTANCIEL 



■ 



Ce couple de termes groupe I' ensemble des complements du verbe, 
c*est-a-dire I'ensemble des groupes que Ton observe dans la phrase une fois 
que Ton a separe le groupe nominal (GN) sujet du groupe verbal (GV) 
et que, a Hnterieur du GV T on a isole le verbe. 

(86 Differences entre complement essentief et complement 
circonstanciel 
Comment les distingue r ? 

La distinction entre complement essentiel et complement circonstanciel 
repose sur des manipulations qui revelent des comportements differents. 
Ces critferes (c rite res forme ls) t qui essay ent de ne pas faire appel au sens, 
sont principalement au nombre de deux : 
■ Critere d + eflacement: procedure de reduction de la phrase. 
— * paragraphe 

// dort dehaut . — II dort. 

• Critere de deplacabilite : il permet de distinguer groupes mobiles et groupes 
difficilement mobiles* — * paragraph es a 

Patiemment, il s'est. mis au travail. 



On peut faire le tableau suivant: 





GROUPE EFFACABLE 


GROUPE DEPLACABLE 


C essentiel 

// button son chien. 


non: 

© // battait. 


i 

non; 

© Son chien il battait. 


C circonstanciel 

Vanessa lit k journal 
torn ks matins* 


oui : 

Jfanessa lit k journal. 


oui : 

Tous les matins, Vanessa lit 

k journal, 

Vanessa lit tons les matins 

k journal* 

Etc. 



i 87 Fonctions des complements essentials et circonstanciels 

Les termes correspondant aux fonctions traditionnelles peuvent 
done se dasser ainsi : 

• Complements essentiels : COD, COl atcribut du sujet, COS, 
complement d" attribution. 

II avait enferme lejapin dans un placard. 

COD 

Je m 'apercois de mes crreu rs* 
On lui a retire son autorisation. 

" ¥ 

COS com pi. attribution 

* Complements circonstanciels: les CC traditionnels exprimant le lieu, 
le temps r la maniere, la cause, etc. 

Le mat in, il part rapi dement de f a mais on. 

CC remps CC manure CC lieu 

j 8 8 Avantages de ce classement 

II per met de regrouper Tensemble des complements du verbe 

en deux gran des categories. Cest une tendance des gram ma ires nouvelles 

de proceder a de grands regroupements; on n 'analyse plus les mots isolcs, 

mais des groupes de mots. 

On s'efforce de fa ire repose r ce classement sur des comportements 

identiques (criteres formels), et non plus sur des elements feisant appel 

au sens (c rite res semantic, ues). 

I 89 Limites de ce classement 

// va a Par is. 

A Paris n'est ni supprimable, ni deplacable ; on doit done theoriquement 

le ranger parmi les complements essentiels. Cependant* d Paris exprime 

les circonstances de Taction (lieu).-- Peut-on alors dire que Ton a affaire 

a un complement qui serait a la fbis essentiel (application des criteres formels) 

et circonstanciel (application des criteres semantic, ues) ? 

// tape sur un tambour, 

La phrase reduiie it tope exige un complement (essentiel I), 

mais le renseignement apporte concerne les circonstances de Taction, 



COMPLEMENT ESSENTIEL / CIRCONSTANCfEL Ifi7-I*& 

En revanche, dans Texemple suivant: 

A Ion cousin est tomhe malade a Paris . 

le groupe a Ports, supprirnable et deplacable.sera facile a ranger par mi 

les complements circonstanciels. C T est en raison de ces limites 

(certains complements sont essentials par leur comportement et dramshartaels 

par leur sens} qu'un autre classement a ete propose- Le nouveau classement 

n* utilise plus I e terme traditionnel de comptement drconstnncieL 



LE COUPLE DE TERMES : COMPLEMENT DE VERBE / 
COMPLEMENT DE PHRASE 




h fa + + + ■■ + ■■ + + fa +« 



Ce classement permet de regrouper en deux categories Tensemble 
des complements : les complements indispensables a la construction 
de la phrase sont appeles complements de verbe; ceux qui peuvent etre 
supprimes sont fes complements de phrase. 

90 Fonction des complements de verbe 

et des complements de phrase 
Le classement propose est le suivant : 

• Sont complements de verbe : complement d'objet direct, complement 
d'objet indirect, complement d'ubjet second et certains « ex »-com pigments 
circonstanciels. 

• Sont complements de phrase: la plupart des complements circonstanciels 
sauf ceux que Ton ne peut ni sup primer, ni deplacer ; exemple : It va aParis . 
Le nouveau terme complement de phrase ne remplate pas exactement 

I 1 and en terme complement tirconstandei Les anciens cbmplements 
circonstanciels se trou vent, dans ce nouveau classement, tantdt complements 
de verbe, tantot complements de phrase. 

Pierre va iravaiilcr a New York 

C. de phrase 

Pierre va a Paris. 

C. de verbe 

Mod cousin s'est marie a Geneve - 

C T de phrase 

Mon cousin habile a Geneve. 

C. de verbe 



Le nouveau terme complement de verbe per met de regrouper 

avec les traditionnels COD, COI T attribut du su jet, etc., certains complements 

circonstanciels qui donnent des renseignements sur les circon stances 

de Taction mais qui n'en sont pas moins etroitement lies au verbe 

dans la mesure ou ils sont difficilement supprimables et deplacables. 

On rencontre ce cas avec des verbes qui demandent des precisions quant: 

- au lieu (alter, venir, parvenir, partir.^) : 

Jc viens dcjavittc. 

— au temps (durer, continue^ se derouter...) : 

Cctte course durera deuxjours. 

- a la maniere (agir* se ccnduirt* reagir..-) : 
II se conduit a vec coura ge. 

— a La mesure (mesurer, peser, corttenir, valoir.**) : 
II mesure un me tre c mguante. 

J9I Pour un classement plus complet 

Si on ajoute au dassement complements de verbe / complements de phrase le 
classement construction directe / construction indirecte, on obtient un tableau 
a. double entree. 



Construction 
directe 



COMPLEMENTS DE VERBE 

Cette m moire pese cen t kilos . 

cc 

Elle mancje sasoupe, 

Elle mange de la conf iture. 

Cet homme est unennerni. 



COMPLEMENTS DE PHRASE 



// partira hmdi , 
c.c. 



Construction 
indirecte 



// 



a sei vacances. 



pense a sesvi 



II donne du pain aux pi geons , 
II rentre de l a pla ge* 



II court atout e Vite sse. 

La sour is est mangee par le chat . 



• 



COMPLEMENT ESSENTIEL / C I RCO N STANC I EL l»l-HT 



192 Visualisation 

La representation en arbre est alors la suivante : 

Pierre va a la chassc torn les matins. 

GNS V GN GN 

catnplen>enc caniptement 

de verfce de phrase 



GV 



COORDINATION 



ET SUBORDINATION 



COORDINATION ET SUBORDINATION 

COORDINATION ET SUBORDINATION 
DANS UNE MlME PROPOSITION 

— j ... ■ ll ^ l.--- *' -- ~~T'~ --;— ------ —-—■*- -----.— -■--»■■■ - ■ p : ■ ■ ■ '- --.. --J-.-BB 

Coordination et subordination 

Ce sont deux proceo'es diffe rents qui mettent en relation les elements 
(mots ou groupes de mots) d'une mime phrase, ou des phrases, 
ou des propositions differentes. 

Coordination: definition 

La coordination relie des mots, groupes de mots ou phrases qui ont le meme 
statut syntaxique (mimes fonctions). L 1 existence de Tun des elements mis 
en relation ne depend pas de J "existence de Tautre, 

Pierre et Jacques jouent au tennis, 

95 Role de la coordination 

La coordination per met d'utiliser dans la meme fonction plusieurs elements. 

Jacques et Aliee ont rencontre de* homines et desfemmes ties pauvres. 

GN su|et GN sujei GN COD GN COD 

La rue etait hordee de p ctites mais belles dem cures. 
Elle vivait avec son per e et so jeune sceur . 

GN CC GN CC 

On ne peut coordonner que des elements qui ont strictement la meme 
fonction dans la phrase ; il est impossible, sauf si Ton veut creer un effet 
comique, de dire ou d'ecrire: , 

II joue avec son pere et so nouvelle raquette. 

Cette phrase est difficilement acceptable, bien que son pere et so nouvelle 
raquette soient tous les deux des groupes nominaux dont la fonction 
de complement circonstanciel (CC) est marquee par avec. 
Le sens de la fonction de son pere est de marque r Paccompagnement, 
alors que le sens de la fonction de so rtoovdte raquette est d'indiquer 
T instrument qui est utilise pour jouer On devra dire: 

// joue avec son jiere, , avec so nouvelle raquette , 



Subordination : definition 

La subordination est une relation qui s'etablit entre des mots, 
groupes de mots ou phrases qui ont des statu ts syntaxiques in£gaux, 
des fonctions differentes. Uexistence de Tun des elements mis en relation 
depend de Texistence de Tautre. 

La mere de son atnie s'est chargee du gateau. 
\ 97 Role de la subordination 

Dans un groupe nominal, la subordination est la relation qui existe entre 
des mots ou groupes de mots dont Tun constitue le noyau et Pautre 
1'element qui complete ce noyau 

fai en fin vu lajille du notaire . 

mple 
t rapport de sub. J 

L'element subordonne n*existe que parce qui I complete ('element noyau. 
II est done evident que Ton ne peut sup primer I'element noyau sans 
supp rimer du meme coup Telement subordonne* Dans la phrase suivante : 

It a rachete la voiture de Jacques . 

on peut sup primer Pelement subordonne : 
It a rachete la voiture . 

mais on ne peut supprimer le noyau * 
© II a rachete de Jacques. 

A Tinterieur d'une meme phrase, on peut utiliser de facon equivalente les termes 
subornation et determination : dans Texemple precedent, on dira que Jacques 
determine la voiture ou que Jacques est subordonne a ic voiture, ou h enfin, que 
Jacques complete la voiture* 

Emploi des prepositions dans la subordination 

Le rapport de subordination peut exister entre des mots ou groupes 

de mots de meme nature ou de nature differente ; il peut etre ou non marque 

par une preposition. 



COORD (NATION ET SUBORDINATION > 9 6-200 



prep. 

Ellc portait una robe a jlcurs . 

noyau GN complement GN 
t rapport de sub. } 

EUe portait une robe rouge. 

noyau ad), suborder^ 
t_^ rapport de sub. | 

Les propositions sont uti Usees pour rnarquer un rapport de subordination entre 
des elements de meme nature (nom subordonne a un nom), alors que 
la subordination entre des elements de nature differente {adjectif subordonne 
a un nom...) n*appelle pas 1'utilisation d'une preposition. 



COORDINATION ET SUBORDINATION 
ENTRfc DES PROPOSITIONS DIFFLRENTES 




REM 



------ - - - - 



.- 



199 Conjonctions de subordination 

Les mots qui seryent a marque r un rapport de subordination sont en general 
des conjonctions de subordination com me : que, quartd, torsque, bitrt que t 
ators que, pour que, afin que, parce que. comme, si, etc* 

II a dit que Pierre Vavait injuriL 

Cette phrase est constitute de deux propositions :- U a dit: principale; 

- que Pierre Vavait mjurie: subordonnee. 

Le rapport de subordination est marque par la conjonction 
de subordination que. 

200 Conjonctions de coordination 

Les mots qui set vent a coordonner des propositions sont appeles 
coii/oncwons de coordination. On classe sous la rubrique conjonctions 
de coordination des mots tels que : eE„ ni w ou f mors, done, car, or. 

I] avail vu Pierre mais il ne Vavait pas salve. 

La phrase est constitute de deux propositions coordonnees : 

— tl avail vu Pierre ;- il rte Vavait pas sa/ue, Le rapport de coordination est 
marque par la conjonction de coordination mors. 






Parmi les conjonctions de coordination, seulea et ou et ni peuvent coordonner 
a la fois des mots et des propositions; les autres coord on nent, dans la pi u part 
des cas. dos propositions entre el les. 

Juxtaposition 

Dans tous les cas ou il y a mise en relation sans utilisation de mots de liaison, 

on parte ra de juxtaposition. 

£02 Comparaison entre propositions subordonnees. 

coordonnees et juxtaposees, 

On peut obtenir des phrases ay ant un sens proche: 

• Avec une conjonction de coordination 

// n'cst pas vcnu, car il ctait maladc. 

Les deux propositions sont reliees par cor, conjonction de coordination ; 
la deuxieme proposition presente la cause (la maladie) ; la premiere 
proposition presence Teffet (I 'absence). 

• Avec une conjonction de subordination 

// n'cst pas vcnu, p arce tju'il etait malade. 

Les deux propositions reliees par parce que, conjonction de subordination, 
entretiennent une relation du meme type que dans I'exemple precedent; 
cause-effet. 

• Par simple juxtaposition 

// n 'est pas vcnu, il ctait maladc. 

II n*y a pas de mot de liaison, une pause separe les deux propositions. 
La voix ne chute pas entre les propositions, ce qui signale qu'il faut etablir 
un rapport entre el les. Le sens obtenu est tres proche de celui des deux 
exemples precedents. 



DETERMIN 



TS 




203 Definitions 



Determinant est un terme nouveau. II est utilise actuellcment 
dans toutes les grannmaires. 

Determinant (on dit parfois determinate ne rem pi ace 
aucun terme ancten ; \\ regroupe un ensemble de mots qui, 
a I'interieur du GN» ont le meme comportement. 

Les principaux determinants sont: 

les articles {— * paragraphe 71 et suivants) et les adjectifs 
non qualificatifs (possessifs, demonstratifs, numeraux, 
indefinis, interrogatifs, exclamatifs). 

Dans la terminologie traditionnelle, le meme mot adjectif 
design* aussi bien des determinants que r adject if qualificatif* 
Us ont dependant un comportement syntaxique different. 
Adject ifs qualificatifs et non qualificatifs n'ont en commun 
que le fait de s'accorder avec le nom et de le determiner. 
Autrement, les adjectifs non qualificatifs ont le meme 
comportement que les articles: ce sont des determinants. 
Leurs caracteres principaux, et notamment la fonction 
qu'ils occupent par rapport aux noms, les distinguent 
nettement des adjectifs qualificatifs. En raison de ces differences, 
les nouvelles grammaires preferent parler de determinants 
plutdt que 6* adjectifs non qualificatifs et, par exemple, 
de determinant possess! f piut at que d* adjectif possessif 



DETERMINANTS : IDENTIFICATION 



204 Definition et role des determinants 

On appelle determinants les mots comme le t un, son ¥ ces~* qui se placent 
devant le nom dans le groupe nominal, Ces mots permettent de presenter 
un person nage, un animal ou un objet d'une facon particuljere. 

205 Emploi des determinants 

Les determinants ont un caractere oblrgatoire. Dans le cadre du GN T 

le nom-noyau est tou jours aeeompagn£ d'un determinant. La suppression 

du determinant fend la phrase grammaticalement incorrecte. On peut dire: 

Nos amis sent venus; nous nous sommes promenes dans lejardin. 

On ne peut pas dire : 

© \Y\v amis sont venus; nous nous sommes promenes dans L' jardin. 

Omission des determinants 

Dans certains cas. on peut rencontrer des phrases grammaticalement 

correctes dans lesquelles le nom n'est pas accompagn£ d'un determinant. 

• Avec certains noms propres : 

Gaston a telephone. 

P aris est une ville extraordinaire, 

• Avec certains noms communs t dans des situations particulieres. 

— etiquettes, pan cartes ; 

Sucre 
Ecoh 

— Annonces: 

Vente puhkque 

Depart dans cinq minutes 

-Titres; 

ff Menace de cortflit en Asie » 
« Crime et Chatiment # 
« Prelude » 



DETERMINANTS 204-201 



- Invocations: 

O soleil ! 
Salut, voisin ! 

* Avec certains groupes nominaux prepositionnels* 

// voyage en train . 
Je Vai rencontre par hasard . 
It mange avec plaisir . 

* Avec les composants d'un ensemble t on omet egalement les determinants. 

Femmes et enfants comment sur le quai. 
It recevait p arents et professeurs , 

* Avec un nom en fonction d'attribut du sujet 

// est prqfesseur au lycee, 

* Avec tin nom en apposition, 

Mon voisin, jou mahste bien c onnu , ma explique loute {'affaire* 

* Dans certain es expressions figees : 

It ne remit que plaies et bosses . 

Nob lesse oblige. 

lis s'entendaient comme chienet chat . 

Dans le cas ou un mot peut etre, avec la mime orthographe. soit un nom, 

soit un verfce, la presence du determinant indique clairement qu'il s'agrt d'un nom : 

L'homme peuple la terre 
Le peuple est en fete 

Place des determinants 

lis sont places a ^uche du nom dans un texte eerit, meme s'il arrive 

qu'ils sorent separes du nom par un ou plusieurs mots, 

Le determinant marque done le debut du GN, 

mon ami — mon cber ami — mon tres cber ami 

Pour souligner le fait qu H il precede toujours le nom H certains p referent employer 
le terme predeterm/rjont plutot que determinant 



I 



08 Accord des determinants 

Les determinants portent la marque du genre et du nombre que le nom-noyau 
leur imposes 

Le fau teuil — les faut euils . 

masc. sing, mast, sing. masc pi- masc. pi. 

Dans le cas ou le nom a la meme forme au masculin et au feminin, 

ou au singulier et au pluriel, la presence du determinant permet de distinguer 

le genre et le nombre. 



MASCULIN 


F^MININ 

w 


SINGULIER 


PLUftlEL 


un artiste 
man libra ire 


vn€ artiste 
ma iihraire 


le aaz 
le bt?is 


les ga/ 
fcs /wis 



209 Genre des determinants 

Au pluriel, certains determinants ne permettent pas de precise r I e genre. 

NpS ele\e& [masculin ou fenunin?) 

DeS JOUTTIflliSteS {msuculin ou feminin ?) 

La distinction du genre est particulierement utile lorsque le change mem 
de genre entrame un changement de sens : 

Le voile de fa mariee -- la voile du bateau. 

210 Mot grammatical 

Les determinants sont des mots grammaticaux, lis sont en nombre limite* 
On dit qulls forment un ensemble fmi a I* inverse d'autres con stitu ants du 
groupe nominal tels que les adjectifs qualificatifs, les complements du nom, etc 
On peut to u jours remplacer un determinant par un autre determinant: 

Un chat se promene. 
Le chat se promene. 
Ce chat se promene. 
iMqn chat se promene. 
Quel chat se promene ? Etc. 

Cest parte qu'ils ont un comportement syntaxique identique qu'on a riuni 
tous ces mots dans un meme ensemble; f ensemble des determinants. 



DETERMINANTS 208- L 



LES ADJECTIFS NON Q U A L I F I C ATI F S 



■■■■•<■■•. ■ •<■>■< - 



■ 



Tableau des adjectifs possesses 

L'adjectif possessif apporte des informations de genre, de nombre 

et de personne (information concern ant le possesseur). 

Ma veste/mon manteau 

fern masc 

Ales chemises 

p'- 
Votrc travail merite tons nos compliments. 

2* pi, i ra pi- 

ll s'etablit ainsi une relation entre ce qui est poss£de et 

- celui (ou ceux) qui parle(nt) : mon chien, notre chien ; 

- celui (ceux) a qui Ton parte : ton chien, voire chien ; 

- celui (ceux) dont on parte :son chien, ieur chien. 

POSSESSEUft POSSEDE 



singufier 



SINGULIER 




PLUfllEL 




MASCULIN 


FEMININ 


MASCULIN - 


- FEMININ 


mon 


tna 


mes 




ton 


to 


tes 




son 


m 


scs 




MASCULIN - 


- FEMININ 


MASCULIN - 


- FEMININ 



pli/riel 



nfflre 
voire 
leur 






La distinction de genre ne peut se faire que si possesseur et possede 
sont au singuher. 



12 Emploi des adjectifs possessifs 

Devant un mot f£minin commencant par une voj 
on utilise man, ton, son au feminin. 

Sa belle histoire son histoire* 



ou par un h muet, 



Ladjectif posses sif indique tres sou vent tin lien social 
(parente, rapport professional, utilisation, etc), 

Mon pere — mes voisins — ma secretaire. 
Les ouvriers occupeni lew usine. 
Vol perdu mon chemin. 

Ladjectif peut s'utiliser egalement, dans certains cas, a la premiere personne, 
lorsque I 'on s'adresse a un superieur. 

Mon general. 

Cet usage du possess if com me marque de respect persiste a finterieur 
de mots com me : Monsieur, Madame, MademoiseJfe, Monstigneur, etc, 

Dans le cas ou la possession (I'apparcenance) est evidente, comme pour Les 
parties du corps, Tusage veut que Ton n'utilise pas Tadjectif possessif si la 
personne est deja dairement exprimee. 

J'ai mal au ventre. 
<&J'ai mal a mon ventre. 

Leur adjectif possessif ou pronom personnel 
llfaut distinguer leur pronom personnel (pluriel de lui) et teur($) adjectif 
possessif (pluriel de sou, so, ses), Leur pronom personnel est invariable, 
Levr adjectif possessif s'accorde avec le nom design ant Tob[et possede. 

S'ils se tiennent hien t on leur donnera une recompense. 

pron. pers. invariable 

Les arbres ont perdu routes leurs feuilles en une nuit. 

Lorsque Ton a affaire a leur(s) adjectif possessif, trois cas peuvent se presenter, 
• II n'y a qu'un objet possede pour ('ensemble des possesseurs ; on utilise 
le singulier teur. 
Les Durand ont mane leurfille unique. 

■ II y a plusieurs objets possedes par possesseur : on utilise I e pluriel Jeiirs. 
Ik ont mis leurs hottes. 



DETERMINANTS 213-7 

• Lorsque Ton peut penser qu T il y a un objet possede pour chaque possess eur, 
on utilise pi u tot le singulier, 

lis sont venus avec leur femme. 
Ik out mis leur chapeau. 

Dans de tels cas t on peut cependant trouver leur au pkirieL 
Ik sont venus avec letmjemmes. 

2 1 4 Tableau des adjectifs dGmcmstratifs 

MASCULIN FtMJNIN 

singulier cz (cct) cette 

ces ces 



Au pluriel f le feminin ne se distingue pas du mascultn: 

cesjauteuih — ces chaises 

Au masculin singulier, devant un mot commen^ant par une voyelle 
oti par un h muet, ce est template par cet 

Ce chien — * cet enorme chien* 

2 15 Formes renforcees des adjectifs demonstratrfs 

II existe des formes renforcees de Tadjectif demon stratif. 

Ce }ivre-ci_ — ce livre-la. 

Ceit e chemise-ci -- cette chemise- la. 

En ajoutant -a oti -ld T on peut, surtout en situation, souligner la proximfte 
ou I 'eloign ement de ce dont on parte. 

// dort dans cette maison-a 

mais il prend ses repas dans cette maison-la 

Mais ces formes renforcees sont utilisees le plus sou vent pour don ner 
une symetrie a la phrase. 

Je prendrai ce gateau-ci et cette tart e- la. 



Cet et tette 

Ces deux formes rfe I'adjectif demon stratif sont homophones : 

elles $e prononcent de la meme facon. Get est masculin ,cette esi feminin. 

Pour bien les orthographier, it faut connaitre le genre du nonvnoyau. 

Cette table (temmm) — cet hommc (m^ajlmj 

II est parfofs pratique d'intercaler un adjectif qualificatif commencant 

par une consonne, tel que pctitf petite ? de maniere a redonner au demon stratif 

une forme nettement differendee a To re i He et a re peter le masculin 

et le feminin, 

Cet individu — ► ce petit individu (cet = ce) 

Ccttc hirondcllc — * cettc petite biwndelle (cette = «tte>, 

2 1 7 Ces et ses 

Ces, adjectif demonstrate piuneL et ses, adjectif posse* sif pluriel, 

se prononcent de maniere identique : ils sont homophones. 

Pour les ecr ire correctement, il est pratique de mettre la phrase au singulier, 

Chatjue annee t il re vend ses livres. — * son hire. 
Oii pcut-on achcter ces livrcs? —* ce hire? 

218 Adjectffs indefinis 

Les adjectifs indefinis se differencient des autres adjectifs non qualificatifs 
par leur nombre, plus eleve. et par !a difficulty que Ton rencontre a en dresser 
une liste complete, lis torment un ensemble peu organise dans lequei plusieurs 
classements sont possibles. Cet ensemble com p rend 

• des mots : certain, quetque, aucun, nut cheque, diffcrents, plusieurs, tout, tef, etc t k t 

* des locutions : nVmporte quel, beaucoup de, bien des, etc 

2 1 9 Accord en genre des adjectifs indefinis 

Les adjectifs indefinis s'accordent en genre avec le nom-noyau. 

Tel pere t teljils ; telle mere, telle ft He. 
Venquetc n *a donnc attorn resultat. 

Certains d'entre eux ; choque, pfusfeurs, quetque, mime, autre, on t la meme 
forme au masculin et au fern in in, 

Ils ont ramene phtsicurs brochets et plusicurs iruiies. 



DETERMINANTS 7 16- 

220 Accord en nombre des adjectifs indefinis 

En ee qui concerne laccord en nombre, on peut distinguer trois types 
d 'adjectifs indefinis. 

* Les adjectifs indefinis qui s'accordent en n ombre avec le nom- noyau : 
certain, tt'imporie quel, tout, tel, mime, quelque, autre. 

Tous les homines sunt mortels. 

Dans cert a ines tirconstances* de telles accusations pourraient 

avoir de graves consequences. 

II avail les mimes thauxsures et la metne montre que son vol sin. 

• Les adjectifs indefinis qui n'ont qu'une forme, le singulier : 
aucun* riul, cheque, pas un, plus d'un. 

Le maitre corrigeait fe cahier de chaque eleve. 




kF M 



R€M 



Aucun.pas tin et nut s'accornpagnent toujours de la negation ne: 
liny avait aucune voile a V horizon. 

Les adjectifs indefinis qui n'ont qu'une forme, le pluriel : deferents, divers, p/usreurs. 

// avail rencontre differe ntes personnes t sans succes. 
II a. goute pl usieur s gateaux avant de se decider. 

Les adjectifs de quantity suivis de la preposition de (beoucoup de...) sont invariables, 
I! avait b eaucoup de chevaux. 



221 Quelque et que/ que 

II ne faut pas confondre quelque, ad jectif indefini, qui ne varie pas en gen re t 
et queJf/eJ... que, adjectif interrogate qui precede un verbe au subjonctif 
Ad jectif interrogatif : 

Quelle que soil ta decision^ je partirai. 

V fem, sing 

Quel que soft ton choi x.je partirai. 

V mast. sing. 

Ad jectif indefini : 



Quel que decision que tu prennes, je partirai. 

nom 

Qiiel que choix que tujasses.je partirai. 



nom 



222 Adjectifs numeraux ordinaux 

Les adjectifs numeraux ordinaux (premier, deuxieme> etc.) se combinent 
obligatoirement avec un autre determinant. 

Elle a eu un tr oi sierne enfant, 
® Elle a eu troisierne erifant. 

lis s'accordent en genre et en nombre avec le nom qu'ils accornpagnent. 

223 Adjectifs numeraux car dinaux 

Les adjectifs numeraux cardinaux cmt un comportement plus semblable 

aux autres determinants. 

Ce sont des mots grammaticaux, tls for men t un ensemble illimite, ma is ils sont 

to us constructs a partir d'une liste timitee (un t deux, trots* ,. ving f, ttente... 

soixante, cent, mitle), Les formes simples des adjectifs numeraux peuvent 

se combiner et donner des formes composees par: 

• juxtaposition (addition) : 

quarante-sepU cent six.,. 

• juxtaposition (multiplication) : . 
quatre-vmgts, trois cents. . . 

• coordination: 
quarante et un... 

Plusreurs de ces precedes peuvent etre utilises pour former un me me adjectif 
numeral cardinal : 

quatre-vinat-douze, deux cent soixante et un, . . 

Le trait d union n'est utilise qu'entre les elements qui represented 
les dizaines et les unites: 

mille neufcent quatre-vingt -trois 

224 Emplo; des adjectifs numeraux cardinaux 

En dehors de leur emploi le plus courant, celui de determinants du nom, 
les adjectifs numeraux cardinaux peuvent se comporter comme des noms, 

lous les trois sont arrives. 
11 a eu un quinze en histoire. 



DETERMINANTS 772-2 27 



FLM 



lis peuvent se com porter com me des ordinaux lorsqu'ils indiquent 
un rang dans une serie. 

Page qua torze , chapitre cinq . 

LouiS q UQtQT ZB. {- Louis le qiiatorzteme) 

Van mil k huit cent d ix. 

Contrairement a* la regie generale (le determinant se place avanl le twin). 
Tadjectif numeral cardinal se trouve ici place apres le nom, 

225 Accord de Tadjectif numeral cardinal en genre 

Ladjectif numeral cardinal ne s'aecorde pas en genre, sauf dans le cas de un/une, 

Vingt et ungarconsf vingt et unefilles* 
Les milk et une nuits. 



226 Accord de ladjccdf numeral cardinal en nombre 

Uadjectif numeral ne s'accorde pas en nombre, Seuls vingt et cent prennent 
un s lorsqu'its sont multiplies et non suivis par un autre nombre* 

Quatre-vingts — qttatre-vingt-trois. Six cents -- six cent trots. 

Dans les dates, vingt et cent ne prennent pas les marques du pluriel. 
Milk neufcent milk nevjccnt vingt. 

AlrWe est invariable et peut s'ecrire mil dans les dates. 

Van deux mi lie. 

Van mil nevjccnt quatrc-vingL 

r 

227 Adjectifs exclamatifs et interrogatifs 

Les adjectifs exclamatifs et interrogatifs quel, quelle* quels, quelle* sont 

des determinants, lis s T accordent en genre et en nombre avec le nom-noyau. 

A I'oral. suivant Hntonation utilises la mime seYie (quel, quelle, etc.) 

peut servir soit a interroger, soit a man if ester la surprise. Tad mi ration, 

Hndignation, A Tecrit. la presence en fin de phrase d*un point d 'interrogation 

ou d exclamation est parfois necessaire pour distinguer les adjectifs 

interrogatifs des adjectifs exclamatifs. 

Quel voleur ! Quel voleur ? 
Quelle journce ! Quelle journee? 



■ 



Dans certains cas, une inversion du sujet ou une tournure indirecte 
peuvent marq uer Pinter rogation et permettre ainsi de reconnaftre 
Padjectif interrogatif ; 

Quelle heure est-il ? 

Par quelle rue est-il passe ? 

je ne sais pas quelle vie il a menee la-has. 

228 Trois categories d'artides 

On distingue trois categories d'artides: les articles indefinis (un, une. des), 
les articles definis fle, \a t tesj et les articles partitifs (du r de ta, des), 

229 R6le de Tartide ind£fini 

Lorsqu'on utilise ('article indefini un, une ou des devant un nom, on indique 
a celui a qui Ton parle qu'il n'a pas a se demander qui est la personne, 
Panlmal ou Pobjet dont on parle. 
J'ai rencontre hier tm jcune garden. {Pw tmporte de qui n s'agM 

230 R6le de Tartide defini 

Lorsqu'on ucilise Particle defini fe, h ou tes devant un nom, on indique 
a celui a qui Ton parle qu'il doit se demander qui est la person ne, 
Panimal ou Pobjet dont il est question. 
J y ai rencontre le jeune aar^on que nous avians pris en sto p. 

qui est-ce ? {moy«n de decouvrtr son identic?} 

23 I Emploi des articles partitifs 

Dtr, de h et de V sont des articles partitifs, On les trouve devant des noms 
non denomb rabies, e'est-a-dire qu'on ne peut pas compter. 

Je veux dw riz . 

art. partitif nom non denombrabie 

Larticle partial est utilise devant des noms invoquanr des objets que Ton peut 
compter lorsque Ton veut indiquer que e'est d'une partie de Pobjet qu'il s'agjt 

Vous prendrez bien de la taite . 

art paroiif no*n 
A la forme negative, on emploie de a la place de du T de /a, et de f. 

Je ne veux pas de riz. 



DETERMINANTS 228- 

Association de plusieurs determinants 

On distingue deux ensembles de determinants ; 
■ les articles, les adjectifs possessifs et les adjectifs demonstratifs (I) ; 
* les adjectifs indefinis, numeraux cardinaux, interrogans et exclamatifs (2), 

Les determinants d'une meme serie ne peuvent etre combines ensemble. 
On peut dire : 

un tapis /won tapis 

mais on ne peut dire : 

© un mon tapis. 

i 1 
On peut dire; 

certains hvres/ trois livres 

i 

mais on ne peut dire : 

© cerwim trois livres. 
2 2 

En revanche, les determinants de chacune des deux categories 
peuvent se combiner entre eux. 

Les quelquesjrwts de mon jardin. 
Mes deux amis. 

I 2 

Ce weme. jour. 
T 2 

Dan* re type de combmaison, on peut parfois rencontrer plusieut s determinants 
de la categone 2, mais jamais plus d'un seut de la categone I. On renwque que 
ce dernier est toujours en premiere position, sauf avec tous. 

Les twh meme s garcons, Tous Jes cinq jours, 

~l ~ ~T 7 2 12 

II faut considerer a part le cas de Tadjeetif indefini autre qui ne s'utilise 
pas seul (sauf dans des expressions telles que autre chose, outre part...) 
et peut se combiner largement avec les autres determinants de sa categories 

Plus ieurs autres enfants - aucun autre enfant, etc. 



233 Classement des determinants 

En se fondant sur ropposition de sens entre ce qui est connu et ce qui 
n'est pas connu {ou moins connu). on peut classer les determinants en deux 
categories. 

234 Determinants d'etre* ou de choses connus 

Les determinants que I 'on utilise pour accompagner un nom designant 
ce qui est bien connu ou ce dont on a deja parle sont : 
■ les articles definis te, lo t Jes qui sont utilises lorsque Hdentite de ce qui est 
designe par le nom est sans ambiguite ; 

Le papier coute eber, 

Le soleil brille toute Varmec la-bas. 

Les vacances sont pwches. 

La recolte a etc bonne cette annee, 

* les adjectifs demonstratifs ce, cette* ees qui sont utilises sou vent en situation, 
lorsque Ton montre Tobjet en question ou lorsque Ton cite a nouveau ce dont 
on a deja parle ; 

Ne prends pas ce chemin, prends Vautre, 
tu arriyeras beaucoup plus vite 

11 y avail une voiture arretee dans la rue, et cette voiture n'hait 
pas iclauee 

* les adjectifs possess ifs men, ton, sort, etc, T qui indtquent, outre un rapport 
de possession, quelque chose de precis, de defini ; 

Mon vela a dix yitesses, ton vela n 'en a que trois. 
Sa soeur a reussi son examen. 

* les adjectifs exciamatifs quel, quelle, etc., peuvent se rattacher a cette categories 
Dans: 

Quelle aventure ! 
Qiicf grand acteur ! 

on fait reference a une aventure connue ou a une personne dont 
on a deja parle, 



DETERMINANTS 233*235 



235 Determinants tfetres ou de choses inconnus 

Les determinants que Ton utilise devant un nom designant ce dont 

on ne precise pas I'identite ou ce dont on parle pour la premiere fois sont : 

* les articles indefinis tin, une, des ; 

Je vcux une boutcille. 

• les adjectifs tndefinis tout, cheque, oucun, etc. ; 

Jc vcux q uelq ues bouteilhs. 
Je ne veux que une boutcille. 

• les articles parti tifs du t de la qui destgnent une quantite indefinie; 
// a mange dujromage. 

* les adjectifs numeraux qui ne predsent pas Tidentite de ce dont on parle; 
Le directeur a convoque trois el eves. 

Si on veut precise r I'identite de ce dont on parle. il faut combiner I'adjectif numeral 
a un determinant delink 

Le directeur a convoque c es tro is eleves. 

Le directeur a convoque les t rois eleves qui.. . 



RPM 



■ 



G R O U P E S 




Les grammaires utilrsent de maniere assez semblable les termes 
de groupe et de syntagme. Ces deux termes dcsignent un ensemble 
de mots qui sont tous en relation avec un me me element appele 
noyau ou chef de groupe. 



GROUPES tit-, 



GROUPE NOMINAL ET GROUPE VERBAL 

,..., .*■■■,-*- *■ -i «wN" 

b j.j ■ l. ■ ■■■ ■ ■ ■ ■■ ■ ■ ■ ■ mm I •->--<->■■ ■-•■■■■■ ■ J.-.t ■.* ■■■ H iiiniiriivi ■ ■ 

37 Definition du groupe nominal et du groupe verba! 

Une phrase peut s f analyser en deux groupes constitutifs ; le groupe nominal 
et le groupe verbal, Chacun de ces deux groupes se definit par la nature 
de son propre noyau ; un nom pour le groupe nominal et un verbe 
pour le groupe verbal 
Ainsi, la phrase: 

Un gros poulet hit stiffit a peine pour son diner, 

se decompose en : 

- Un gros poulet: groupe nominal, organise autour du nom poulet. 

- tui suffix a (seine pour son diner: groupe verbal, organise autour 
du verbe sufftre. 

238 Visualisation 

On peut schematiser la composition de la phrase ainsi : 
P (phrase) — * GN {groupe nominal) * CV (groupe verbal) 

La representation en arbre permet de schematiser Tanalyse de cette phrase. 
Un gros poulet lui sttffit a peine pour son diner. 

GN GV 










P 



Theme et propos 

On notera que Tanalyse de la phrase en deux groupes (GN et GV) est proche 

de celle obtenue en posant les deux questions suivantes : 

- De quoi parle-t-on J D'un gros poulet. 

- Qu'en die-on > Qu*it tut suffit a peine pour son <tfnen 

On appellera theme le groupe qui designe ce dont on parle et propos le groupe 
qui permet de dire quelque chose du theme. 



v Construction du groupe verbal 

Le groupe verbal s'analyse lui-meme en plusieurs groupes. 
Examinons Texemple suivant: 

Tiphaine saisit set main* 

Cette phrase se decompose en: 

- Tiphaine : groupe nominal 

- saisit sa main : groupe verbal, 

Le groupe verbal s'analyse a son tour en : 
-soisrt; verbe 

- sa main ; groupe nominal* 

La representation en arbre reflete cette analyse: 
Tiphaine saisit sa wain. 







GN 

i 




1 





On vok done apparaitre un nouveau groupe nominal a Hnterieur 
du groupe verbal. 

Afm de ne pas faire de confusion entre les groupes nominaux T certaines grammars 
tentent de les differencier: 

- sort en utilisant le terme de sujet pour le premier groupe nominal ; 
Tiphaine sera appele groupe nomind sujet : GNS : 

- sort en numerotanl les groupes norminaux : GN I pour Tiphome T GN2 pour so main. 

Le groupe nominal verbal peut etre beaucoup plus complexe. 
An a iy sons la phrase suivante : 

La jeuncfemmc prhenta son travail d VassemhUe. 



GROUPES 240 241 



Elle se decoupe en deux groupes: 

- La jetrne femme: groupe nominal (sujet ou I) 

- presents son travail a TossembJee : groupe verbal. 



■ 



Le groupe verbal s'analyse lui-meme en trois elements : 
-presenta: verbe 

— son travail: groupe nominal complement d'objet direct 

- o fassemb/ee; groupe nominal prGpositionnel, appele ainsi 
parce qu'il comporte la preposition a. 

On peut schematise r la composition de cette phrase amsl : 
CV —> V + GN + GN prep. 

La representation en arbre per met de montrer Tarticulation 
des different* groupes : 

La jcunejenmic prcsenta son travail a Vassembtee. 

GN V GN GN pr£p. 



V 

I 



GN 
I 



ANALYSE DE LA PHRASE EN GROUPES FONCTIONNELS 



Definition du groupe fonctionnel 

Autour du noyau verba I, la phrase s'organise en groupes de mots 

qui sont chacun relies an centre verbal et qui ont chacun 

une fonction determinee. 

On differende ainsi les groupes sujet, 

objet, circonstancieL etc. 

On appelle ces groupes groupes fbfictiormefe. 



242 Premier exemple cf analyse 

Cette rencontre inattendue emplit Vhomme dejoie. 

Le noyau verbal est emplit (il est distingue par la marque -it du passe simple). 
Autour de ce noyau, nous distinguons trols groupes fonctionnels : 

* Le groupe fonctionnel sujet ;•-: Cette rencontre inattendue. 

Ce groupe est compose d'un nom ; rencontre, que completer^ un determinant, 
cette (adjRctif demonstratif), et un adjectif qualificatif, inattendue. 
La fonction du groupe est marquee par sa position avant le verbe. 
- Le groupe fonctionnel complement d'objet direct - Vhamtne. Ce groupe est 
compose du norfi homme, que complete le determinant f (article defini). 
La fonction du groupe est marquee par sa position apres le verbe. 

• Le groupe fonctionnel complement circonstanciel : de joie. 

Ce groupe est relie au verbe par la preposition de; il est compose 
d'un nom.joie. 

Nous constatons que chacun des trois groupes fonctionnels remplit 

par rapport au noyau verbal une fonction particuliere. A I'interieur 

de chacun des groupes, nous observons un nom, relie directement au verbe, 

que competent des determinants (articles, adjectifs non qualificatife), 

des adjectifs qualificatifc ou des noms complements de nom. 

243 Deuxieme exemple d T analyse 

Dcpuis des hemes, dans k creux d'un tocher, Valpiniste epuise 
attendait avec patience un secours sans dome imminent. 

La phrase ^organise autour du noyau verbal, ortendort, qui porte la marque -oft 
de rimparfait. Autour du noyau verbal, nous distinguons cinq groupes 

fonctionnels : 

* Depuis des heures : groupe fonctionnel complement circonstanciel de temps ; 
sa fonction est marquee par la preposition depuis, II est compose d'un nom. 
fceures, et d'un determinant, des (article indefini pluriel). 

• Dons te creux d'un rocher: groupe fonctionnel complement circonstanciel 
de lieu ; sa fonction est marquee par la preposition dans* II est compose 
du nom creux, que competent un autre nom, *>cher (complement de nom), 
et un determinant, te (article defini). Le nom rocner est lui-meme determine 
par I" article indefini un. 



GROUPES 242-243 

L'atpintste: groupe fonctionnel sujet. Sa fonction est marquee par sa position 

avant le verbe, Le groupe se compose dunom atpmiste, que complete nt 

un adjectif, eputse* ainsi qu'un determinant,/', 

Avec patience : groupe fonctionnel complement circonstanciel de manic re, 

Sa fbnction est marquee par la preposition avec Ce groupe est compose 

de la preposition avec et du nom patience, 

Un secours sons doute imminent; groupe fonctionnel complement d'objet direct, 

Sa fonction est marquee par sa position apres le verbe attendafa 

Ce groupe est compose du nom secours qui est determine par Particle un, 

complete par Tadjectif qualificatif imminent, lui-meme determine par la locution 

adverbiale sans doate. 




"I 



GROUPE NOMINAL 




244 Definitions 



tertaines gramm aires, pour distinguer les different* groupes 
nominaux d'une phrase, prerfsent leur fonction 
(GHS = groupe nominal sujet) ou les numerotent 
(GUI, GN2, GH3, etc.). 



I 



GROUPE NOMINAL 244-148 



CONSTITUTION DU GROUPE NOMINAL 

■,■■■■■ ■ bbttt, BBTT ,, ■■.-■■-■. + -■**»■■**.*■»■*■■■*.-■■■■■ rBBB-l-r»-»"-|BBB-*"»"-**" ■*•■■■«■■■■■■"■■'■'■■■■ ■■■■■**■■■'•■++■■ """ ■■-■•■■■■*■"■ B-BTBBBBB--BB* 

245 Definition du groupe nominal 

Le groupe nominal est constitue d* elements qui se r attache nt 
tous a un nom-noyau. Certains de ces elements sont obligatoires; 
d'autres sont faeultatifs. 

246 Definition du noyau nominal 
Le groupe nominal comporte toujours un nom appele noyau on chefde groupe* 
ou mot-support 
Ce nom est indispensable, on ne peut jamais le supprimer, 

le soleil pale descend sur la mer* 

GN 

© Le so fell pale descend sur la mer. 

Parfois un nom peut,£ lui tout seul, constituer le groupe nominal. 
Cest le cas en particulier de certains norns propres- 

Pierre nage sur le dos. 

La plupart du temps, le nom est accompagne d'autres mots* qui sont appeles 
constitutmts du groupe nominal ou encore complements, de nom. 
Ces autres mots qui constituent le groupe nominal sont soit obligatoires, 
soit facultatifs. lis precisent ou restreignent le sens du nom, 

247 Constituants obligators du GN 
Les gra mm aires nouvelles les ap pel lent determinants ou determmaUfs 
( — » paragraphs ). On regroupe sous ce terme ce que traditionnel lenient 
on nomme articles et adjectifs non qualipcmifs (possessifs, demonstratifs, etc.). 

248 Identification des constituants obligatoires du GN 
Les constituants obligatoires du groupe nominal (les determinants) presentent 
simultan£ment les earacteres communs suivants : 

• On ne peut les supprimer sans rendre la phrase grammaticalement incorrecte, 

• lis s'accordent avec le nom. 

• lis appartiennent a des ensembles fermes. 
Ce sont des mots grammaticaux, 
— > Mots grammaticaux et mots lexicaux, paragraph es a 



Nature des constituants non obligatoires du GN 

lb sont de trois types: 

* Les adjectifs qualifieatifc epithetes ou mis en apposition* 
— * paragraphes a 

Le chien jaune a aboye toute la nuiu 

* Les complements du nom (ou complements deter mi natifs). 
Ce sont des groupes nominaux prepositionnels. — » paragraphe 

Le chten du voisin a aboye touie la nuii. 

* Les propositions' subordonnees relatives. — * paragraphe 
Le chien qui est malade a aboye toute la nuit* 

Certain es gramma ires font entrer dans cette categorie le nom mis 
en apposition, 

Mon ami 7 un berger, tn*a tout raconte. 

Identification des constituants non obligatoires du GN 

* lis sont facultatifs ; on peut les sup primer. La phrase est moins riche 
mais elle reste correcte. 

Le chien du voisin a aboye toute la nuit. 
Le chien a aboye toute fa nuit. 

* lis ne sont pas tou jours places avant le nom-noyau 
(contrairement aux determinants). 

Ladjectif qualificatif peut generalement se trouver soit avant, 
soit apres le nom : 

// a mange un enorme rati. II a mange un rati enorme , 

Le complement du nom est place apres le nom : 

// parte une chemise e n Nylon . 

La proposition relative est egalement placee apres le nom : 
La pelouse guej'ai tond tte ce mat in est superbe* 



GROUPE NOMINAL 249-252 

Iks n'appartiennent jamais a des listes courtes (fermees). 

On ne peut denombrer ni les adjectifc qualificatifs, ni les complements 

du nom t ni les propositions subordonnees relatives: ce sont 

des constituants de type lexical et non grammatical* 

— * Mots grammaticaux et mots lexkaux. paragraphes I a 3 

En ce qui concerne Taccord, seul Tadjecdf qualificatif s'accorde 

avec le nom- noyau* Le complement du nom et la proposition subordonnee 

relative ne s'accordent pas. 

Le caractena facultatif des expansions du groupe nominal et le caractere obi i gat cure 
des determinants permettent d'envisager la notion de groupe nominal minimum 
a deux terrnes: determinant + nom. II peut m£me se reduire a un seul nom 
dans le cas d h un nom propre ; 

La grande table en bo i s de merisier est cassee. 
La t able est cassee. 
Pierre est parti. 



FONCTIONS DU GROUPE NOMINAL 




REM 



r _ - p - . - _ 



.__JJIL_B_I 



251 GN complement du verbe 

Le groupe nominal peut remplir toutes les fonctions qui se rattachent 
au verbe : il peut etre siijet, complement d'objet direct on indirect 
complement d T objet second, complement circonstancieK complement d'agent. 

II a donne un bouquet a la mere de son ami , 

GNCOS 

252 GN complement du norn 

Le groupe nominal peut etre complement d'un nom, lui-meme noyau 
d'un autre groupe nominal : 

lis ontdenwh la belle maison en briques roug es. 

GN 

Le GN en briques rouges est complement du nom-noyau maison, 

et le GN la belle maison en brrcues rouges est complement du verbe demottr. 



CONSTJTUANTS DU GROUPE NOMINAL 



3 Tableaux des equivalences entre termes nouveaux 
et termes anciens 

Le tableau ci-dessous fait apparaitre rarti dilation entre anciens 
et nouveaux termes. 



LES CONSTlTUANTS DU GROUPE NOMINAL 



Mots 
gramma ticaux 



Norn 



TERMES mADITI ON N ELS TERMES NOUVEAUX 



- les articles 

- fles adjectifs 
non qualificatifs 

- lei adjectifs 
determinatifs 
(possesses, 
demonstratifs, 
indefinis, numeraux, 
interrogans, 
exclamatifs) 



. _ — ______ 



- nom 



- les determinants 



- les determinatifs 



- noyau 

- mot-support 

- chef de groupe 



PftOPftlETES 



- obligatoires 
(essentiels) 

- place fixe avant 
le nom 

- s'accordent avec 
le mom-noyau 

- appartiennent 

a des ensembles 

fermes 

(grammaticaux) 



- noyau du GN 

- obligatoire (essentiel) 

- appartient a des 
ensembles ouverts 
(aux mots lexicaux) 



Mots lexicaux 



les adpecdfs 

qualificarifs epithetes 

les complements 

du nom 

les complements 

de determination 

les noms 

complements de nom 

les subordonnees 

relatives 

les phrases relatives 



les complements 
determinatifs 
les constituants 
du groupe nominal 
les expansions 
du groupe nominal 
les groupes nominaux 
prepositionnels 



- focultatifs 

- pas de place fixe 
avant le nom 

- ne s*accordent pas 
avec le nom-noyau 
(sauf I'adjectif) 

- appartiennent a des 
ensembles ouverts 
(lexicaux) 



GROUPE NOMINAL 

Dans le tableau ci-contre, les termes nouveaux ne remplacent pas 
les termes anciens, ils les regroupent. 

Toutes les grammaires s T ac content pour regrouper en deux grandes 
categories les different* mots qui constituent le groupe nominal : 

- les determinants : constituants obligate ires. 

- les autres mots : constituants facultatifs, 

et pour souligner les caracteres communs aux elements de chacune 
de ces categories, 

ttant donne que Ton se trouve en presence d'une abondance de termes 
d iff e rents designant les memes reafites grammatical (plusieurs termes 
par case) t on pourrait choisir pour chaque cas un terme unique, evitant 
route ambigui'te : 

- determinant est plus utilise que determinaUf; 

- comp/ement du nom pourrait £tre reserve au traditionnel 
complement de nom ; 

- determinonts pourrait etre reserve pour designer T ensemble des mots 
qui accompagnent obligatoirement le nom dans le groupe nominal. 
On utlliserait alors le terme expansion du groupe nominal pour nommer 
les constituants facultaufs. 

On peut alors construire le meme tableau avec des termes mieux adaptes 
et ne faisant pas double emploi (un seul terme par case). 

LES CONSTITUANTS DU GROUPE NOMINAL 



NOM 

■ ■■■■■■■■■■■■-■a ■■■»■ 

Mots grammatical^ mots lex ic aux 



determinants expansions du groupe nominal 



articles adjectifs non adjectifs complements subordonnees 

qualificatifs qualificatifc du nom relatives 



MANIPULATIONS 




254 Definitions 



Les manipulations portent soit stir des groupes de mots 

a rinterieui de phrases, soit sur des mots a rint&rieur 

de groupes de mots. 

Elles sont utilisees pour etablir des classes de mots 

(__ » paragraphe 303) ou pour preciser les cri teres qui permettent 

de reconnaftre chaque fonction. 

Les principals manipulations sont : la reduction^ le deptacement t 

fa permutation, ['expansion, la commutation. 



MAN FPU CATIONS 



Principes d'emploi de la manipulation 
Chaque fois que Ton man i pule un element d'une phrase, on dolt 
necessairement savoir ce que Ton veut mettre en evidence. S'agit-il d'un mot 
ou d'un groupe de mots ? Veut-on juger de la pertinence de sa position I 
Veut-on prouver qu'il est indispensable a Tex is te nee de la phrase,,, > 



I 



Objet de la manipulation 
Que manipule-t-on ? II est important, en ce qui concerne le bon usage de 
chacune des procedures, de bien savoir que Ton peut faire porter la 
manipulation : 

* sur un groupe de mots dans le cadre d'une phrase 

// s'est casse la jambe, cet hiver , 
Cethiver, il s'est casse la jambe. 

* sur un mot dans le cadre d'un groupe de mots 

II portait une superbe chemise rouge. 

II portak une chemise rouge. Procedure de reduce* 



Procedure de emplacement. 



257 Verification de la manipulation 

Chaque fois que Ton m an i pule une phrase, le sens de cette phrase se trouve 
modified II reste a savoir si la phrase obtenue reste grammaticalement correcte. 
En fait, que lies que soient les procedures appliquees, quatre cas peuvent 
se presenter. 
• La phrase obtenue est moins riche en information, mais son sens n'est pas 
fondamentalement change, 

Mes amis sont partis de bonne hem e. 
Ales amis sont partis, 



Procedure de reduction. 



La phrase obtenue est moins riche en information et son sens d'origine 
est modifie. 



Le paysan monte an sac d e ble . 
Le paysan monte. 



Procedure de reduction. 



La phrase obtenue n'a pas de sens mais elle reste grammaucalement correcte, 
Le vent plie I f arbre. 



V arbre plie h vent . 



Procedure de permuiauon. 



* La phrase obtenue n'a plus de sens et n'est plus corrects grammaticalement* 

Eha arrivera par le train de 5 heures. 
© arrivera par le train de 5 heures. 



Procedure de reduction. 



258 Differentes procedures 

Chacune des manipulations correspond a une intention de mettre en evidence 
tel ou tel mecanisme de la phrase: la reduction permet de savoir ce qui est 
indispensable a la construction de la phrase ; la permutation permet de juger 
si la place d'un mot est pertinente ; la commutation permet d*etablir 
des categories de'mots, 

259 Reduction : definition 

Red i lire consiste a supp rimer un groupe de mots dans une phrase 

ou a supp rimer un mot dans un groupe de mots* 

Le test de la reduction revele le caractere obiigatoire (essentiel, indispensable) 

ou le caractere facultatif (non essentiel) d'un mot dans un groupe 

ou d'un groupe dans une phrase. 

On appelle aussi cette manipulation suppression ou efjfbcement ou encore 

soustraction. 

260 Suppression d'un groupe dans une phrase 

Le chien rongeait son os. 

GN sujet 

© rongeait son os. 

Le GN sujet apparalt com me obligatoire, non supp rim able. 

Mon voisin va alajjeche* 

gncc 

© Mon voisin va. 

Le GN CC apparalt ici comme obligatoire. Cest un complement de verbe. 
— * Complement essentiel/cjrcon stand el, paragraphe 190 

Les chasseurs marchent dans la prairie . 

GN CC 

Les chasseurs marchent. 

Le GN CC n'estt cette fois, pas obligatoire. Cest un complement de phrase. 



MANIPULATIONS 



Suppression d'un mot k Tinterieur d'un groupe nominal 
Les v og ues aux cretes blanches poussent Ie c anot pneurnatique , 

GN sufot CN COD 

Dans ces deux groupes nominaux, ni tes, ni ie ne peuvent etre supp rimes. 
Dans Ie cadre du groupe nominal Ie test de la reduction permet de faire 
apparaitre ies constituants obligatoires. du groupe, les determinants. 
La phrase sans determinants est impossible : 

<0> vogues aux cretes blanches poussent canot pneuwatique. 

On peut en revanche supprimer les constituants facultatifs : les expansions 
texicales (adj ect if s, complements du nom, subordonnees relatives...): 

Les vogues poussent le canot. 

262 Phrase minimum 

Si Ton sup prime to us les mots qui ne sont pas strictement indispensable* 
a la construction grammatical de la phrase, on obtient une phrase minimum. 

263 Deplacement; definition 

D£placer consiste a changer la place d T un mot ou d'un groupe de mots. 

264 Deplacement d'un groupe dans la phrase 

Cette manipulation peut se reveler tr£s utile pour distinguer diffe rentes 
fonctions a Hnterieur de la phrase.—* Sujet, COD, CC, paragraphes I et i 
Certains groupes sont tres facilement deplacables ; 

lis avaient marche a trovers la Joret 

1 toutela journee ■ I 

cc 
D*autres groupes sont difficilement deplacables : 

Les enfants lisoient des illus tres. 

COD 

265 Deplacement a I'interieur du groupe nominal 

• Les determinants places avant Ie nom et les subordonnees relatives sont 
difficilement deplacables. 

La bicyclette de won ancle* 

Le iardinier qui avail taillc les a rbres est wort. 



I 



• Uadjectif epithete est plus facilement deplacable : il peut, en general, 
se mettre a gauche ou a droite du norrt. 

Un enonne elephant semit a baiiir. 
Un elephant enonn e se wit a barrir. 

266 Reduction et deplacement 

Le caractere deplacable ou non d'un groupe* associe au caractere 

de suppression, permet de distinguer les groupes nominaux complements 

essentlels ei non essentials. — * paragr aphes 16 k I 

267 Permutation : definition 

Permuter consists a echanger les places de deux mots ou de deux groupes 
de mots. II en resulte un changement de sens. 

268 Permutation d'un groupe dans la phrase 

EMe permet de montrer que c'est la place occupee par le GN qui indique 
s*il est sujet ou objet. 

Le g ros chat ghs guette la petite souris blanche * 

GN sujet _^_^ _^* GNCOD 




La petite so u ris blanche guette le_gros chat g ris. 

GN sujet GN COO 

269 Permutation a Hnterieur d T un groupe nominal 

La permutation du no m -noyau et du nom complement du nom permet de 
montrer que chacun des deux elements a une place precise liee a sa fonction. 

La fewme d e monjrere est venue. 

norri compl. du ™>m 



Lejrere de ma fern we est venu. 
Le chien de man ami est mechant. 




Vami de won chien est mechant. 



MANIPULATIONS 



270 Expansion : definition 

Elle consiste a ajouter des mots dans un groupe ou des groupes de mots 



dans une phrase ; on apporte ainsi des informations supplemental res. 

Lehnge seche, 

Le linge mouille seche. 

Le linge mouille seche sur leJiL 

De p ui s hier , le huge mouille seche sur leJiL 

271 Expansion a Tinterieur de fa phrase 

On ajoute un groupe dans une phrase : 

* en le coordonnant a un groupe de meme fonction : 

Irene nage torn Jes jours. 

Irwic at Sii pile nafjent ct font du tennis tons les jours. 

* en inserant des groupes ay ant une fonction nouvelle : 

11 hache de la vian de, 

COD 

Tous les soirs , il hache de l a viand e pour le char . 
cc cod cos 

272 Expansion a l'int£rieur du groupe nominal 

* On peut ajouter certains determinants a celui ou a ceux qui se trouvent 
deja dans le groupe nominal. 

Trois bateaux entrerent dans le port. 

Trois autres bateaux entrerent dans le port. 

* On peut ajouter un complement du nom, une subordonnee relative, 
un adjectif qualificatif 

fai achete la voiture qui me plaisait. 

fai achete la voiture rose qui me phrisait et qu e tu as vue avec inoi . 

273 Commutation: definition 

Commuter, c*est rem placer un mot ou un groupe de mots par un autre mot 
ou un autre groupe de mots. La commutation permet d'etablir des ensembles 
de mots qui ont la meme fonction. 



Commutation d'un groupe de mots a Tinterieur de la phrase. 



fifcM 



Le chat 
Monjrere 
Irene 
Celui-ci 



mange le pain 



Tous les groupes de mots qui peuvent remplacer te chat peuvent assurer 
la fonction sujet. 



La voiwre roulait 



sur le chewin, 

vite* 

sans phares. 



Les groupes de mots pouvant rem placer sur le chemin ferment I 'ensemble 
des complements cireonstancieis. 

II faut rioter que torsque I 'on precede a une commutation entre un groupe 
et un autre groupe, on peut obtenir des phrases grammatical erne nt correctes, 
mais dont le sens est surprenant ou absurde. 

Des oiseaux volaient dans le cieL 

Des marteaux piqueurs volaient dans le del. 



275 Commutation £ Tinterieur du groupe nominal 



Le 

Mon 

Un 

Aucun 

Cheque 



chat 



noir. 

qui miaule a la porte. 
de mon voisin, 
mouille par la pluie. 
Jinissant son repas. 



Tous les mots qui peuvent rem placer Je devant chat forment I'ensemble 
des determinants du nom, — * Determinants, paragraphes ) a J 
Tous les groupes qui peuvent rem placer nair forment Tensemble 
des expansions lexicales du GN, — * Groupe nominal, paragraph e 



MISE EN RELIEF 





MISE EN RELIEF PAR DEPLACEMENT 

lx . llr ,„|( T111 ,|i*ij. t «ii««iij IJ ,,-r-ri--iiii«-r-J---"*""« , ""«""*"*'"»'" 

76 Definition de la mise en relief 

Certains elements de la phrase ont une place bien precise qui permet 
de connaitre leur fonction (sujet, complement d'objet direct) \ 
d'autres ont une certaine liberte de deplacement (complement 
circonstanciel t propositions conjonctives, etc.). Un des proc£des 
de mise en relief consiste a presenter un element de la phrase 
a une place ou on ne Tattend pas; ce deplacement est bien sur limite, 
car il ne doit pas effaeer indication dc la fonction de P6l£m&nt deplace. 
La mise en relief est aussi appelee emphase, 

277 Role de la mise en relief 

La mise en relief d'un element d'une phrase sera tou jours effectu6e 
de facon a ce que I* indication de sa fonction apparaisse clairement. 
Mettre en relief un element, c'est done indiquer Tinteret particulier 
qu'on lui porte tant du point de vue de son sens que de celui de la fonction 
qu*il occupe dans la phrase. 

27 Kole du deplacement du sujet 

Ce deplacement a pour effet de presenter Taction avant Tagent 
(celui qui fait Taction) et done de creer un effet d'attente, 
dlnterrogation sur Tidentite de ce ou celui qui arrive. 

Jc me promenais tranquil lement ; cett e troupe hurlan te arrive en face. 
Je me promenais tranquil lement ; arriva enjace cetie troupe hurla nte^ 

Le sujet du verbe arriva, cette troupe hurkmte, est rejete apres le verbe. 



REM 



Dans Texemple suivant ; 

De haut e s statue s se dressaient en haut de la col line. 
En haut de la colline se dressaient de ha utes statues . 

le sujet de hautes statues apparait apres le verbe se dressaient. 

II semble que la presence du complement circonstanciel en haut de ia colfrne 

en tete de Is. phrase (avant le verbe) rende plus facile l H inversion du sujet; 

on peut penser que le complement circonstanciel combJe Je vide laisse 

par le sujet inverse. La phi*ase se dressaient de ftautek statues en haut de ta coNine 

nest pas equilibree. pas acceptable telle quelle. 



MtSE EN RELIEF 274-111 

279 Deplacement de fattribut 
La position en tete de phrase de I'attribut souligne I' importance que celui 
qui parle (ou eerit) accord e a ee qualificatif. 

Les gens qui voulaient le rencontrer etaient nombreux. 
Nomb reux etaient les gens qui voulaient le rencontrer. 

Ladjectif nombreux, en fonction d'attribut du sujet /es gens, se trouve place 
avant I 'element verbal etaient et le sujet. 

280 Deplacement du complement circonstancrel 

Sa position en tete de la phrase permet d 1 in sister sur le lieu ou se passe 
faction. 

Le chat se tenait immobile* tout en haut deVa rbre* 
T out en h ou t de F arbre, le chat se tenait immobile. 

Le complement circonstanciel tout en hout de t'atbte peut etre deplace 
dans la phrase sans que sa fonction s*en trouve changee, 

Deplacement des propositions subordonnees circonstancielles 

II a quitte la reunion parce quiletait vexe . 
Parce qu'il e tait vex e, il a quitt^ la reunion. 

La circonstancielle de cause parce qu'it etait vexi apparait habituellement 
apres la principale ; sa position en t&te la met en evidence. 
On insiste sur la raison pour laquelle il a quitte la reunion. 

Si f a vaiss Ujje serais venu. 
Je serais venu, si j'avais su . 

La subordonnee de condition sj/ovofssu est normalement attend ue 
avant la principale ; son placement en fin de phrase la met en relief. 




Krr- 



La mtse en relief d'un element de la phrase par simple deplacement est un proc^de 
utilise plus frequemment dans un langage de registre assez soutenu. 
La mise en evidence de I element dep!ac£ s'accompagne pnesque toujours 
d h une augmentation de la force de la voix. Ainsi, dans un style pui^ment Ntteraire h 
on peut inverse r la position du complement du nom : 

11 cherit la memoir e de son pere . 
De s o n pere , il cherit la memoir e. 



282 Deplacernent avec reprise par un pronom 

Ce procede est tres frequemment utilise, notamment dans le langage oral, 
II consists i detacher un element de la phrase, que Ton place en tete 
ou en fin de phrase, suivi ou precede d'une pause, et a le reprendre 
par un pronom occupant la meme fonction, 

Tes chaussure s,{p»Me) je ne les ai pas vues. 
t _ * 

pronom COD 

Le complement d'objet direct tes cfroussures est place en tete, detache 
de la phrase par une pause et repris par le pronom personnel tes. 
complement d'objet direct du verbe ai vues. 

Je n V ai pas touche t [p™^} a ta montr e. 

t . - j 

coi 

A ta montre est repris par le pronom personnel y dans la fonction 
de complement d'objei indirect ; place en fin de phrase, il est precede 
d'une pause. 

Elle est bien,{p*usc) ta chem ise. 



REtt 



sujet 

Ta chemise* place en fin de phrase, est repris en fonction sujet par le pronom 

personnel eWe. 

Que vous ne vouli ez pas le voir, (pause) je le eomprends bien. 

t * 

substitut COD 

La proposition completive est remplacee par le pronom personnel /e ; 
elle est presentee en tete de phrase et suivie d'une pause- 
Pour et quant b places devant (element mis en relief renfcroent reflet d f emphase. 
Ainsi : 

De Faudace, il en avait. 
Pierre, il s*en moque, 
four de Vaudace, il en avait. 
Quant a Pierre, il $*en moque. 

Attention a Torthographe de quant d t dififerente de celle de la conjunction 
de subordination qucnd. 



MISE EN RELIEF 282-286 



MISE EN RELIEF AVEC C^^^«j^l^'«£^^ i gW 

283 Role des presentatifs c'est qui, c'est. , que 

Les presentatifs cfest... qui, c'esL.. que permettent de meure en evidence, 
en tete de la phrase, n'importe quel element (sauf le verbe) sans remplacer 
cet element par un pronom personnel et en lui con servant sa foncwn. 

284 Emploi dec'est., qui 

Lorsque ('element mis en relief est le sujet, le presentatif est c'est .., qui 

Le chim a vole le reste de gigot. 

Sltj&E 

prtisencaiif — . 

Cest le chien gin a vole le reste de gigot. 

sujet 

285 Emploi de c'est... que pour la mise en relief d'un COD 

Lorsque Telement sur lequel pone I'emphase est en fonction de complement 
d'objet direct, le presentatif qui Ten cad re est <r'est + + . que, 

Je prefer e la petite maison 

COD 
prcsenEtttf , 

Cest. la petite m aison gueje prefere. 

COD 

186 Emploi de c*est... que pour la mise en relief d'un COI 

Lorsque Telernentsur lequel porte Temphase est en fonction de complement 
d'objet indirect ou second, le presentatif qui I'encadre est c'est.,. que. 

pFj&sencatif 




fai parle a Pierre . Cest a Pierre que j 'ai parlL 

COI COI 

prtierttatif . 



KEM 



fai remis le livre a ton ami . Cest a ton ami auej'ai remis le livre. 

cos cos 

Le complement d'objet indirect mis en relief par le presentatif c'es£„ . que conserve 
la preposition d, qui indique sa fonction, 



287 Emploi de c'est... que pour La mise en relief (Tun CC 

Lorsque I 'element sur lequel porte Tern phase est en fonction de complement 
circonstancielje p res en tat if qui I'encadre est c J est,„ que. 

fai toujour* vecu dans cette maison . 

CC de UetJ 
presentaiif . 

Cest dans cette maiso n cjuefai toujours vecu. 

CC de lieu 

On nous a cawbriolh pendant la null , 

CC de temps 
presentaiif — . 

(7est pe ndant la nuit $u_ on nous a cambrioles. 

CC de temps 

11 Va assonnne a vec ce mar teau. 

CC de mo/en 
presentatif . 

Cest avec ce martea u gu ' il Va assomme. 

CC de moyen 

Le complement circonstanciel mis en relief par \e presentatif cest,,. que conserve 
la preposition qui marque sa fonction 



REM 



288 Cest . . qul t ce sere. . . quu detait. . . qui 

Le presentatif c'est„- qui ou c'esL*. que peut porter des indications de temps 
efetrift... qui ou que, ce sera., qui ou que.ee fut„. qui ou que, etc, 

j'achet erai cette voiture* 
Ce se ra cette voiture quefacheterai, 

289 Cest... qui.c'esL*. que,cesom.„ quaere sent... que 

Le presentatif peut varier en nombre selon que I'element mis en relief est 
singulier ou pkiriel. 



MISE EN RELIEF 287-290 



REM 



fai vu ces gens a la television, 

I presentatif ■ 

Cesont les gens Que fai vu$ a la television, 

pLriel pluriel 

On entend souvent: 
^_ prfeseniatif — . 

C*est lesjjem que fai vus a la television. 



290 Valeurs du prcsentatif 

La mise en relief <f un element de la phrase par le presentatif c'est.., qui 
ou c'est + + . que peut avoir deux valeurs sensiblement differentes* 

* Valeur d'insi stance 

I presentatif — ■ 

Cest le hrun gui a tire le premier, 

Dans eette phrase, Tutilisation de c'est.„ qui veut dire : t'est te brun, 

pos te bhnd t qui a rire\- on tnsiste done sur Tidentite de celui qui fait Taction. 

• Valeur dldentificatiort 

valeur d ' refer tifitai ion 

Cest Vhomme qui a tire . 

lci t on veut dire que la personne que Ton designe est cetle qui a tire, 
et pas une autre (= voita JTjomme qui a tirty. 



MOTS GRAMMATICAUX 



ET MOTS LEXICAUX 




291 Definitions 




Tres peu de grammaires present en t la distinction entre les mots 
grammaticaux et les mots lexicaux. Pourtant, cette distinction 
se revele souvent tres utile ; elie permet de classer les mots 
du fran^ais en deux grands ensembles qui ont des caracteristiqui 
tres differentes. 

Les mots grammaticaux sont le plus souvent tres courts; 
ce sont les articles, les adjectifs non qifalificatifs 
(possesstfs* demonstratifs, etc.) et les prepositions. 
Les mots lexicaux sont de longueur variable ; ce sont les noms, 
les adjectifs qualificatifs, les verbes, les adverbes. 

Les mots grammaticaux sont en petit nombre, les mots lexicaux 
en tres grand nombre. On ne cree prat ique men t jamais de mots 
grammaticaux, alors que Ton fab ri que souvent de nouveaux noms, 
de nouveaux verbes, de nouveaux adjectifs. 



Les mots grammaticaux ne peu vent etre remplac£s 
par un pronom, les mots lexicaux peuvent I'&tre. 
Les mots grammaticaux n'ont qu'une seule fonction, 
les mots lexicaux peuvent en assurer plusieurs. 



MOTS GRAMMATfCAUX ET MOTS LEXICAUX 



LES MOTS GRAMMATICAUX 

nr.Tr.rf .jltz". ~ - — 

292 Mots gr ammaucaux 

Les mots grammatical sont les determinants (articles et adjectifs 
non qualificatifs), les prepositions et les conjonctions de coordination 
et de subordination. 

Le petit ckien de Pierre rongeait un os dam son coin. 

ie: artide defini, determinant de chien 

de; preposition 

vn: article ind£finu determinant d'os 

dans: preposition 

son: adjectif possessif, determinant de coin 

293 Nombre de mots grammaticaux 

Les mots grammaticaux sont en nombre limite. 

Venfant s'avancait vers la cabane. 

On decouvre dans cette phrase trois mots grammaticaux : Tarticle defini l\ 
la preposition vers et ['article defini la. On petit remplacer chacun d'entre eux: 

- f pent £tre rem pi ace par eel, son, tm, quetque, etc. ; 

- h peut £tre rem place par les memes mots sous leur forme feminine ^ceite, 
so, une, quelque, etc. ; 

- vers peut etre rem place par dans, en direction de, sur, etc. 

Dans chaque cas, les mots qui peuvent remplacer chacun des trois mots 
grammaticaux sont en nombre limite. 

En d'autres termes, si on appelle paradigme Tensemble des mots qui peuvent 
remplacer un autre mot dans une phrase, on dira que les mots grammaticaux 
ferment un paradigme court. 

294 Creation de mots grammaticaux 

On cree tres rare me nt de nouveaux mots grammaticaux,Alors que Ton cree 
volontiers un nouveau nom ou un nouveau verbe lorsque le besoin s'en feit 
sentin on hesiterait beau coup a creer un nouvel article, un nouvel adjectif 
non qualificatif et meme une nouvelle preposition. On dira que les mots 
grammaticaux sont en inventaire ferme, c'est-a-dire qu'ils constituent un stock 
de mots qui ne peut etre aisement augmente. 



295 Sens des mots grammaticaux 

Les mots grammaticaux sont cTusage Frequent et ont un sens peu precis. 
Les mots grammaticaux etant peu nombreux, le mime mot grammatical peut 
etre utilise de facon tres frequente dans un texte^ou meme dans une phrase. 

Un jour vers midi sur la plate-Jbrrne arriere d[un autobus a peu pres 
complet d e la ligne 5,j*apercus un personnage au coujort long qui 
portait unjeutre mou entoure d'un gal on tres.se au lieu d'un ruhan. 

Raymond Queneau, Exercices de style t Ed. Gallimard. 

Dans ce texte, on remarque que : 

* Les mots qui sont utilises plus d'une fois sont des mors grammaticaux : 
un (six fois), de (quatre fois) f h (deux fois). 

• Le sens de ces mots d*usage frequent est tres large : 

— un peut signifier une unite (un, pas deux), la non-precision (un quelconque), 
etc; 

- de est une preposition qui peut indtquer :ia possession (le chapcau de Pierre), 
fa matiere (une table de bcis)^ fa provenance (il sort dej^a cuisine), etc* 

Ces mots sont courts, ils depassent rarement une syllabe. 

REM 



II est intenessant de con stater que plus un mot est frequent plus son sens est large 
et peu precis, Cela tient au fait qu'il est utilise dans un grand n ombre de phrases 
diffe rentes au sein desquetles les autres mots lui donnent un sens particuJier. 
De m£me, on peut noter Que plus un mot est frequent et son sens variable, plus 
il est court. Cela s'explique par le fart que celui qui parle « refuse » de faire un effort 
(d 'utilises un mot trop long) si ce mot n'apporte pas une information precise. 
Les mots grammaticaux sont a la fois frequents, peu precis et courts, Ils constituent 
un excellent exemple de ce que Ton appelle I'e'cottorme de \q tongue. 

296 Rem p I a cem e n t des m ots gram matica u x 

Les mots grammaticaux ne peuvent pas etre remplaces par des pronoms. 
J I est evident que ni les determinants* ni les prepositions ne peuvent £tre 
remplaces par des substituts. II faut se garder de confondre certains pronoms 
avec certarnes prepositions ou articles. 

// leyoit. - Le novire. 

Le pied de lampe. - II mange de la soupe. 



MOTS GRAMMATICAUX ET MOTS LEXICAUX 

£97 Classement des mots grammaucaux 

Les mots grammaticaux se distribuent en deux groupes: 

— ceux qui determiners le nom : articles, adjectifs non qualificatifs ; 

— eeux qui servent a mettre en relation les mots dans une phrase : 
les prepositions. 

Anal y sons la phrase suivante : 

Dans un ciel d'azur f les petits nuages jouaient a chat perche 
sur les rayons de sold], 

* Les mots gramniatfcaux qui determinent des noms sont: 

— un, qui determine cieL 

— les, qui determine nuages* 

— Jes> qui determine rayons. 

• Les mots grammaticaux qui indiquent des relations entre les mots 

de la phrase sont : 

— dons, qui indique la fonction de del et le met en relation avec le verbe 

/ouaient, 

— d\ qui etablit la liaison entre ozur et de/, 

— a, qui indique la fonction de chat perciie et le relie au verbe jouaient, 

— sur, qui marque la fonction de rayons et le rattache au verbe jouofent 

— de t qui etablit la relation entre rayons et sofeiJ. 



LES MOTS LEXICAUX 



298 Mots lexicaux 

Les mots lexicaux sont les noms, les verbes, les adjectifs qualificatifs, 

les adverbes, 

Le hup sortit du boi$ } re garda le pauvre agneau avec yoracite, 

et se pr ecipita pour le devorer. 

Les mots lexicaux de cette phrase sont au nombre de neuf : 

hup : nom, agneau : nom, 

sortit ; ve rbe , vorodte : nom, 

boss ; nom, se preoptic : verbe, 

reg orda : ve rbe , de vorer : ve rbe * 

pauvre : adjectif qualificatif, 



299 Nombre de mots lexicaux 

lis son t en tres grand nombre, Dans Pexemple suivant ; 

Le loup apercut Vagneau. 

les mots lexicaux loup t apercut et agneau peuvent £tre rem places 
par un nombre tres important d'autres mots lexicaux : 



Le 



loup 


apercut 


lion 


vit 


chien 


mangea 


cjar^on 


prit 



r 
k 

k 

r 



agneau. 
cochon. 
pay son. 
enfant- 



On dira done que lorsque Ton rem place un mot lexical par ('ensemble 
des mots qui peuvent £tre utilises a sa place, on obtient un paradigms long. 

300 Creation de mots lexreaux 

On peut creer, selon les besoins,des mots lexicaux nouveaux. 

La langue est un outil grace auquel on peut parler, ecrire a d'autres personnes 

pour leur donner des informations sur des sujets tres different*. 

Comme tous les outils t la langue change, se transforme pour s'adapter 

a des besoins nouveau x de communication, 

Ainsi f lorsque Ton a rnvente un nouveau rnoyen de se deplacer sur Teau 

a Faide d'une planche munie d'une voile, on a invente le mot pkinche a voile. 

Pour designer ceux qui se servent de ce nouvel engin, on a fabrique le mot 

v&Uptanchistts* Pour evoquer un nouvel appareil, on invents le mot ordmateur. 

Un nouvel engin sur rail entraina la creation d'une abreviation T.GX 

(train a grand e vitesse). 

Procedes de creation de mots lexicaux 

Pour creer des mots nouveaux, le francais dispose de trois procedes* 

• La suffixation ; 

On ajoute a la fin d'un mot un suffixe pour obtenir un nouveau mot: 

A parti r de bord r on forme border ou bordurc. 

A parti r de fleur> on forme fleurir ou fleuriste. 

A parti r de doux t on forme douceur ou dou cement 

* La prefixation : 

On place devant un mot un prefixe pour fabriquer un nouveau mot: 
A partir de dire, on forme red ire ou predire. 
A partir de voir, on forme pre voir. 



HOTS GRAMMATICAUX ET MOTS LEXICAUX 



• La composition : 

On juxtapose des mots deja existants pour former urt mot nouveau : 

chou-Jleur, 

cafe crewe t 

pomme de terre, 

essuie-glace, 

aigre-douxt 

porte-mormaie, 

arc-en-ciel. 

Pour le p! uriel des noms composes, — * paragraphe 
Pour le pluriel des adjettifs composes, — » paragraphe 

302 Remplacement des mots lexicaux 

Certains mots lexicaux peuvent etre remplaces par des pronoms, 

C'est le cas des noms et des adjectifs qualificatifs attribute. Aucun des mots 

grammaticaux n'offre cette possibility — * Pronoms T paragraphes a 

303 Classement des mots lexicaux 

Les mots lexicaux se distribuent dans des classes grammatical differentes. 

On mettra dans une meme dasse les mots qui peuvent avoir la ou les memes 

fonctions. 

On distinguera alors: 

• les noms. qui peuvent tous etre sujet, complement d'objet direct, complement 
d'objet indirect, complement circonstanciel, complement du nom. complement 
d'adjectif, attribut ou mis en apposition ; 

• les adjectifs, qui peuvent tous etre epithete, attribut ou mis en apposition ; 

• les adverbes, qui sont tous complement circonstanciel ; 

• les verbes, qui sont tous noyau de la phrase. 

On dira que les mots appartenant a la meme classe ont la meme nature. 




REM 



Les noms et les adjectifs peuvent remplir plusieurs fonctions ; ils torment deux 
classes de pclyfonctionnek. En revanche, les adverbes et les verbes ne peuvent avoir 
qu'une seule fonction. lis appartiennent chacun 3 une classe de wonofonctionr\e}% 



NOM 




304 Definitions 



Le mot nam est un terme utilise dans toutes les gram ma ires, 
aussi bien anciennes que r&centes, Ce qui est nouveau, 
c*est que les fonctions se rapportant au verbe sont attributes 
au groupe nominal, et non plus au nam en particulier. Dans : 

Le petit chat noir saute par lajenetre ouverte. 

I'analyse trad it Sonne tie dit que chat est sujet du verbe sauter 

et fenetre complement circonstantiel du meme verbe. 

Les grammaires recentes preferent dire que e'est le groupe 

nominal le petit chat noir qui est sujet du verbe sauter 

et le groupe nominal par fa fenetre ouverte qui en est 

le complement circonstanciel. 

— » Groupe nominal, paragraphes 244 a 253 et Groupes, 

paragraphes 236 a 243 



NOM 



QU'EST-CE QU'UN NOM 7 




JO 5 Definition semantique du 

Du point de vue du sens, le nom est un mot qui designe une personne, 

un animal, un objet concret ou une no don abstraite et mime une action. 

Un homme, Pierre sont des personnes, 

Le chat, la twite sont des animaux. 

La to We est un objet concret ; \q liberty est une notion abstraite ; 

le langage est un processus. 

306 Definition syntaxique du nom 

Du point de vue de la fonction, le nom est le noyau du groupe nominal 
(on dit parfois le chef de groupe), Cest un element indispensable au groupe 
nominal, il n'existe pas de groupe nominal sans nom, 

Les lo urds nuages g ris s* amoncelaient. 
© Les lourds n< ' gris s'amoncelaient. 

Le nom -noyau est obligatoirement accompagne d*un determinant. 
H? Determinants, paragraph es a 

Les nuages, 
Ces nuages, 
Quelques nuages, 

Cependant, surtout dans le cas de certains noms propres, le nom peut 
constituer a lui seul le groupe nominal. 

Pierre est sorti sous la pluie. 

Ces deux definitions ne sont pas contr adicioires, Au dontraire* elles sont, 
Tune et Pautre, necessaires pour com prendre le fonctionnement du nom 
dans la phrase, 

307 Accord avec le nom 

Contrairement & TadjectK, on ne peut pas dire que le nom s'accorde en genre 
et en nombre, Cest lui qui impose son genre et son nombre. 



308 Accord des determinants et des adjectifs avec le nom-noyau 

En tant que noyau du groupe nominal, il determine I'accord : 

• des determinants 

le chien 
la chienne 

lejauteuil 
lesjauteuils 

• des adjectifc qualificatifc eprthetes 

ce chien mediant 
cette chienne mechanic 
ces chiens mediants 

309 Accord de Tattribut et du verbe avec un nom sujet 

En tant que sujet, c*est avec lui que s'accordent : 

• Tattribut du sujet 

Ce chat est noir. 

Ces chattes sent noires. 

• le verbe {nombre seulement, le genre n T a aucune influence sur le verbe) 

Le chien abate* 
Les chiens aboient. 

310 Accord du participe passe avec un nom COD 

En tant que complement d'objet direct, il determine Taccord du participe 

passe employe avec avoir, dans certains cas. 

— > Complement d'objet direct, paragraphes 1 2 a 

Les raisons que je t'ai donnees restent valables. 

3 1 1 Singuiier et pluriel du nom 

Le nom varie en nombre. On peut tou jours mettre au pluriel un nom singuiier 
ou mettre au singuiier un nom pluriel 

le chat les chats 



MOM 308-312 



3 1 2 Formation du pluriel : regies 



COMMENT SE FORME 
LE PLURIEL 

La plupart des norns 
forment leur pluriel 
en ajoutant uns> 

Les noms en -ou forment 
leur pluriel en ajoutant 
un $. 



Les noms en -eu forment 
leur pluriel en ajoutant 
un x. 



Les noms en -(e)au 
forment leur pluriel 
en ajoutant un x. 



Les mots en -ai forment 
leur pluriel en -aitx. 



bXhMPLES 



11 a de nouxeaux amis. 



Ibus ces trotts sotit 
des marques de clous* 



A 22 heures, tans lesjeux 



eiaieiit eiemts. 



11 a evidernmeiit teriu 
hcaucoup de cadeavx. 



Elle lit piusieurs joum aux 
cheque par. 



Les noms en -ail prennent Les details de Vaffaire lui 
un s au plurieL echappent sans doute, 



Les noms qui se 
termjnent par $, x et z au 
singulier ne prennent pas 
de marque de pluriel 



Les prix augmentent 

toujouts, 

Les Chinois connaissent 

difjerentes sortes de riz. 



EXCEPTIONS 




bijou, caithu, chau, genou, 
hibou r joujoii t pov 
forment leur pluriel 
en ajoutant un x : 
Elle a de magnijiques 
bijoux . 

bleu et pneu prennent 

un $: 

On avait creve les quatre 

pneus * 

landau et sorrow prennent 
un s: 

Pour ses jumeaux, 

elle a aehete deux landaus . 

bat carnavat, chacaf, 
festival, regal, etc* ont 
leur pluriel en $: 
II assiste rigulierernent 
a plusieurs festiva ls. 

bait, cofoiK email, f&mail 
soupircti, travail, vantaii 
vftraih forment leur pluriel 
, en oux : 

Le eambtiolcur tenia 
d'ovvrir quelques 
soupiru iiXr 



WW 



Certains noms, tels que tenebres, obskques, ficnctfiMes. rncsurs. nont pas de singulier 
Le passage du singulier au pluriel entratne, pour certains, un changement de sens: 

un dseau (de menuisier) — * des ciseaux (de couturiere) 



■ -r-r-i 



Certains objets son! design^ indifferemment par un nom singulier 
et on nom pluriel : 

Je tnets rnon partial on /tnes pantalons. 
je monte Vescalier/les escaliers. 

Certains pluriete entrafnent un changement de pronunciation: 

bozuf—* bosufs 



OS 



OS 



Certains norms cKangent totalement de forme au pluriel: 

ail — * aillx 
ceil —*yeux 

?' Pluriel dcs noms composes : regies 

La formation du pluriel des noms composes depend souvent du sens 

de chaque mot compost. On peut cependant donner quelques regies d'acccrd. 



NOM COMPOS^ 



NOM + NOM 

Les deux noms prennent 
la marque du pluriel. 



NOM + PROPOSITION + NOM 

Seul le premier nom 
prend ta marque 
du pluriel. 



FORMATION DU PLURIEt 



des oiseaux-tnoucnes 



des arcs-en-ciei 



LXCFPTIONS 



des timbres-poste 
(des timbres pour la poste) 
des annees-lumiere 
des aardes-chasse 



des betes d cornes 
des charsa banes 
des tete-a-tete 
des pot- an- feu 



ADJECTIF + NOM 

Les deux mots prennent 
la marque du pluriel. 



des basses-cours 



Ladjettif grand + nom 
femimn reste invariable 
des grand- meres 
L" adject if deml + nom 
reste invariable : 
des demi-journees 



ADJECTIF + ADJECTIF 

Les deux ad[ectifs 
prennent ta marque 
du pluriel* 



des soutds-muets 



NOM 313-315 



NOM COMPOSF 



vEfcBE + NOM 

• Seul le nom prend 

la marque du pluriel, 

* Ni le verbe ni le nom 
ne prennent la marque 
du plurieL 

MOT INVARIABLE + NOM 

Seul le nom prend 
la marque du pluriel. 

VERBE + VERBE 

Aucune marque 
de pluriel. 

MOTS ETRANGERS 



FORMATION DU PLURIEL 

des tire-bouchons 
des toume-disques 

des abat-jour 



EXCEPTIONS 



des avanr-sc^nes 
des non-heux 



des hissez-passer 



des snack-bars 
des pull-overs 
des week-ends 




Aucune marque 

de pluriel: 

den yvst-scriptum 



314 Le genre des noms 

Le nom ne varie pas en genre comme il varie en nombre. 

Le genre d f un nom est fixe dans la langue, 

II est rndique dans le dktionnaire (masculin/feminin). 

3 1 5 Feminin des noms 

En principe, le e final est la marque du feminin. 

La table. 
La chaise. 

Beaucoup de noms fern in ins ne se terminent pas par e. 

La souris. 
LaJoL 
La liberie. 



REM 



Certains mots masculins prennent un e final. 

Le lycee* 
Le musee, 
Lejbie. 



CLASSEMENT DES NOMS 



316 Principes de classemcnt 

On peut dasser les noms de diverses manieres. On peut distingue r 

— les noms communs et les noms propres ; 

— les animes et les in animes ; 

— les §tres humains et les animaux. 





NOMS PROPRES 


NOMS COMMUNS 


ANIMtS 


HUMAINS 


HUMAINS 




Bernard 

r 


mon ancle 




NON HUMAINS 


NON HUMAINS 




MMor 


mon chicn 


INANIME5 


la Loire 


hjleuve 




denombkables 


DENOMBRABtES 




vn Picasso 


un verre 



NON DENOMBKABLES NON DENOMBftABLES 

in Seine I'eau 



3 I 7 Noms propres : pluriel 

Les noms propres ne se mettent en general pas au pluriel. 

L,Q FtQUCC (rvexisce pas au pluriel). 

Les Dupont viendront diner. 

II s*agit de plusieurs personnes portant le meme nom. Le nom propre ne prend 
pas le s du pluriel, mais II impose son pluriel au determinant fes et au verbe 
viendronL 

EUe ovait achete trois superhes Picasso. 
Le nom du peintre designe, id* ses ceuvres. 



hFf-* 



NOM 31* 3IB 

Certains noms prop res sont tou jours au pluriel et en prennent la marquees) : 
les Tjrenees — les Ballams — les Antilles 

Les noms designant des peuples ou des habitants de pays, de regions, de villes, 
prennent une majuscule com me tous les noms propres ma is prennent 
egalement les marques de genre et de nombre. 

Un Breton /une Bretonne. 
Des Bretons /des Bretonnes* 

En fait, le meme mot peut etre employe sort cornme adjectif, sort comrne nom. 
Les usagers parisiens du metro sent nombreux. 

Les Parisiens sont nombreux a se deplacer en metro. 

La cuisine lyonnaise est reputee. 

nrijtM I if 

Les Lyonnais es sont bonnes cuisinieres. 

notn 
Seuls les noms prennent une majuscule. 

318 Noms communs et noms propres: emploi des determinants 

Traditionnellement, les noms communs sont obligatoirement accompagnes 
d*un determinant. Les noms propres, eux, n'ont pas cette obligation. 

Mon chien est parti. 
Aledor est parti. 

On rencontre de nombreux noms communs construits sans determinant. 
Cela resulte, par exemple, d'une construction grammatical e obligatoire. 

II rnarchait avec peine , 

Ik s*entendaient comme ch ie n et chat . 

lis out achete desfauteuils encuir. 

Pour plus de details, — * Determinants, paragraph es 203 £ 235. 

On rencontre aussi des noms propres accompagnes d'un determinant. 
C'est le cas de beau coup de noms utilises en geographie: 

la Loire — h BresiL 




Si le nom pro pre est accompagne d'un adjectif qualificatif* d\m complement 
du nom ou d'une subordonnee relative, le determinant reapparait, 

C'est le gros Bernard qui a gagne la course. 
Ma chere Nicole, comment vos-tu ? 
C'etait unjapon de reve. . * 

Dans un usage populaire, I* utilisation volontaire d'un determinant avec 
le nom prop re peut servir a donner une nuance pittoresque ou affective. 

La Marie a encore casse une assiette* 
Man Pierre est arrive le premier. 

U utilisation d'une majuscule pour un nom commun permet de donner 
une valeur symbol (que a ce qui est designe. 

Liber te, j 'ecris ton nom. VEtat, Vtglise {cathoiique et romame}. 

3 i 9 Interet de la distinction entre animes et inanimes 

Le class ement qui distingue les noms designant des etres animes 
(hommes ou animaux) et les noms designant des objets inanimes est 
particulierement utile lorsque Ton veut remplacer un nom par un pronom 
et lorsque Ton veut exp rimer le lieu a 1'aide des prepositions a et chez. 

3 20 Pronoms remplacant des noms animes et inanimes 

Lorsque Ton est amene a utiliser des pronoms de type personnel, interrogatif 
ou «negatif»,on est oblige de disdnguer animes et inanimes. 
Les substituts du nom utilises dans le cas des animes sont qui, persowie, tui 
(etfe, eMes, eux) : ceux utilises dans le cas des inanimes sont qat t qud, nen^y, en. 

• kii,y 

Elh pense as on frere . Elle pense d fui, (Anime.) 
// pense a son j a rdin , 11 y pense. <inan*m6.) 

• lui, en 

// parle de son fr ere . 11 parle de luL (Anime) 
// parle de son j ardin. 11 en parle, onanist.) 

• qui T que 

// regarde tin en fan t . Qui regarde -t-il? { Anim^> 
Elle observe un arbre. Qu ' observe- 1 - elle ? (in?.ri-nr ) 



NOM 319-3 21 



* a qui, a quol 

// pense a son frere . A qui pense-t-il ? (Anime.) ^B 

// pense a sonjardin. A quoi pense-t-il ? (i»anime.) 

■ personne, rien 

Elle voit sonfrere. Elle ne voit personne . (Anime) 
Je vois un arhre . Je ne vois rien . (inanime.) 

En fait, dans Tusage eourant, la serie que t quoi t rien, y f en n'est pas strktement 
reservee aux man imes. On peut entendre sou vent : 

// voit un enfa nt. Que voit-il ? 

II voit sonj rere. 11 ne voit rien . 

II pense a sonjrere , 11 £ pense. 

II parle de son frere . II en parle. 

De toute cette serie, c T est le pronom quoi qui est le pJus rarement utilise 
avec un anime. En revanche* I'autre serie : qut t person ne, for (eMe, effes, eux) r est 
strrctement r£servee aux animes, 

Les an imes des exemples pris plus haut etaient tous des humains. Le cas 

des animaux est plus complexe : dans le cas des animaux proches de Thorn me > 
les substitute ont tendance a s f employer de la meme man i ere que pour 
les humains. En revanche* dans le cas d'animaux peu familiers, or* aura tendance 
a utiliser les substituts de la serie I nan imes. 

// pense a son chien . A qu[ pense-t-il ? 

A quoi pense-t-il ? 

* 

II pense auxfourmis . A qui pense-t-il ? 

A quoi pense-t-il ? 

321 Emploi des prepositions a et chez avec des animes et des inanimes 

Le dassement entre animes et inanimes est important lorsque Ton veut former 
un complement circon starve i el de lieu a Taide des prepositions d ou chez. 
Lorsque Ton fait reference a un lieu designe par un nom de personne, la regie 
veut que Ton utilise la preposition chez. 

Je vais chez le coiffeur. II n*y a plus de pain chez le boulonger, 
Iljaut qti'il aille chez le docteur. 



On observe actuellernent une tendance £ utilise r chez pour tous les commercants, 
meme lorsque le magasin n'est pas designe par le nom d'une personne. 

// ochete ses chaussures chez Brail lj (non humain). 

En ce qui cone erne les differentes fonctions que peuvent assurer les noms 
(sujet,COD, COI,CC T etc.), se reporter a chaque rubrique en particulier. 

322 Noms denombrables et non denombrables 

Les noms denombrables evoquent des etres ou des objets que Ton peut 

compter ftabfes^tfvres,..), 

Les noms non denombrables descent des substances ou des notions 

qu'on ne peut pas decomposer en unites (sucre, tendresse. ..), 

Emploi des determinants avec un nom denombrable 

Un nom denombrable peut etre accompagne d'un adjectif numeral fun, deux..,) 

ou d'un adjectif indefini (qoetques, tons...) afin de faire varier sa quantite. 

Une table, deux tables, quelques tables. 

324 Emploi des determinants avec un nom non denombrable 

Un nom non denombrable est accompagne de Tarticle par tit if, d'un adverbe 
de quantite (beauooup*..) afin d'indiquer la plus ou moins grande masse 
que Ton evoque, 

feu d*eau 7 de Veau t pas d*eau~ . . 

Parfois, certains noms denombrables sont utilises com me des noms 
non denombrables ; 

dix agneaux -- de Vagneau* 

Et inversement : 

de la gentillesse — toutes vos gentillesses. 



PONCTUATION 






325 « Ponctuation » a Toral 

Lorsqu'on parle, la voix monte, descend a certains moments de notre discours 
ou k Hnterieur m&me des phrases. Nous observons des arrets, des pauses. 
Les montees et les descentes de la voix, les pauses qui separent les groupes 
de mots ou les phrases sont tres importantes; el les sont parfois 
meme indispensables pour que notre auditeur puisse comprendre ce 
que Ton veut dire. 

326 Ponctuation a Pecrit 

Lorsqu'on ecrit, il faut trouver d'autres moyens de noter, pour cekii qui 
nous lira, les variations de hauteur de la voix ou les pauses plus ou moins 
longues qui separent certains elements du texte ; ces moyens nous sont offerts 
par les signes de ponctuation. Ces signes sont au n ombre de doc: 

la virgule 
; le point-virgule 

: les deux-points 

le point 
? te point d 'interrogation 
! le point d T exclamation 
«t # les guillernets 
( ) les parentheses 
les tirets 

les points de suspension 

327 Definition de la virgule 

La virgule peut etre utilisee pour separer differ ents elements de la phrase; 
elle marque une pause sans que la voix baisse* 

328 R6le de la virgule a Tinterieur d'un groupe 

Elle permet de ne pas repeter la conjonction de coordination, 
Cette derniere n*apparait qu'avec I e dernier mot coordonne. 

Le p ^e , lo mere et V enfant avaicnt disparu. 

groupe sujet 

II inangea les honbons^Je s gateaux et }es chocolate . 

groupe COD 



PONCTUATION 3 25-332 



329 Role de la virgule a I'interieur d'une phrase 

Elle permet d'inserer des Elements qui donnent des informations 
sur d liferents groupes fonctionnels sujet, COD f CC, 

Vhomme ? fatigue par s a longue marche, s'ass it enfin. 

$ujet information sur t& sujet verb* 

L'enfan t, a ffame , devora le gateau qui etait sur la table , 

sujei information verbe COD 

330 Role de la virgule entre des propositions 

La virgule permet de separer des propositions en indi quant que 
les evenements qufelles evoquent se produisent Tun apres Tautre 
(en succession chronologique) ou au meYne moment 

Je le voiSfje cows, il se retourne et we reconnait. 
J f arrivals, ik partaient. 

La virgule peut rnarquer que les deux propositions sont liees par une relation 
logique (cause, condition, etc.)- 

Je la awnde t elle Se Wet a pleurer (elle pleurie parte que je la gronde) 
Til me frappes.je le dlS O tnon pere (si tu me frappes, je Je dis * mon pere). 

33 I Virgule et mise en relief 

Dans le cas dune mise en relief par deplacement d'un element de la phrase, 
la virgule marque le detachement (la mise en evidence) de cet element. 

Lesjemmes commencerent a crier de V autre cote de la riviere. 
De V autr e cote de la r i viere , lesfemmes commencerent a crier. 

Cest aussi le cas lorsqu'un pronom est mis en relief: 
Aioi f je n'aurais jamais accept e une chose pareille* 

332 Definition du point-virgule 

Le point-virgule separe deux propositions. 

II indique que Ton marque une pause un peu plus importante qu'avec 
la vrrgule, sans pour autant que la voix baisse completement entre 
les deux elements separes. 



I 



333 Relation marquee par le point-virgule 

Le plus souvent, les deux propositions ont entre elles une relation Logjque 

II tmvaillait enormement ; il voulait absolument 



f 



reussir sou exameu. 

(It iravfiillait encrmement car il voulait absolumem reussir son exaitien.) 

334 Role des deux-points 

lis ont diffe rentes utilisations : 

• Us permanent d'lndiquer de quels elements se compose un ensemble, 

Les villes les plus importantes de France sont : Faris, Marseille, 
Lyon, etc, 

• lis permettent de citer ou de rapporter les paroles de quelqu'un. 

Elk se retouma et dit : « Cest vous qui m'avez appelee ? » 

• lis permettent d'exprimer une explication. 

On entendait de temps en temps des bruits krauges : cetait le vent 
qui soulevait les tuiles. 

335 Definition du point 

Le point indique la fin dune phrase. II marque une descente compile 
de la voix et une pause importante avant que la voix ne remonte pour 
une autre phrase* 

Pierre s'assit a la terrasse du cafe. Les gens passaient 

sur le boulevard sans se presses Dans le del, les premieres etoiles 

se mirent a briller. 



336 Role du point 

Le plus souvent.on utilise le point lorsqu'on exprime une idee nouvetle qui 
n*a pas de relation etroite avec celle exprimee dans la phrase precedente. 



REM 



Lorsque, dans un texte T on veut vraiment indiquer que Ton change de theme T 
on met un point et on va a la figne.On commence ainsi un nouveau pamgraphe. 



PONCTUATION 333-339 



337 Emploi du point ^interrogation 

II se place a la fin d*une phrase interrogative. On ne ['utilise 

qu'avec T interrogation directe. 

Tu lui as dit de venir diner ? (interrogation dinette) 

SaVCZ- VOUS VOtre leCOU ? (Interrogation directs.) 
Est-CC que VOUS lui aVCZ parli ? (Interrogation directed 
Je me demdnde S*ll est pdrtL (Interrogation indirette } 

La ieunefille ne savait pas si elle devait le croire, (interrogation indirect^.) 

Emploi du point d'exdamation 

It se place a la fin d'une phrase dans laquelle celui qui parle ou ecrit exprime 

un ordre, un souhait* la surprise, ['exasperation, Tadmiration, etc. 

Venez ici immediatement ! 

Oh ! lejoh petit chaton ! 

Assez de wensonges et de flatteries ! 

Ainsi f cetait done vous ! 



339 Emploi des guillemets 

lis encadrent tine phrase ou un groupe de mots qui n'appartiennent pas a celui 
qui ecrit, mais qui sont empruntes a quelqu'un d 'autre. Gr&ce aux guillemets, 
on cite les paroles ou les ecrits d\in personnage, 

Le plus sou vent, les elements encadres par des guillemets sont precedes 
de deux- points : 

11 se tourna vers moi : « Avez-vous quelque chose a dire? » 

Victor Hugo ecrit a sajille : « Nul ne saura ce que f endure en voyant 
s'enliser ce en quoi fai toujours crtu » 

Lorsqu'on utilise un mot dans un sens qui n*est pas son sens habituel, 
lorsqu'on veut donner a un mot une nuance parti cu lie re, on le met 
entre guillemets. C'est egalement le cas lorsqu'on utilise un mot etranger, 
argotique ou cc a la mode », 



REM 

Lorsqu'on cite une ou plusieurs phrases d un auteur a faide de guillemets h 

on doit veiller a respecter tries fid element ce que lauteur a £cril 

Si I'on enleve une partie de la phrase ritee. on I'inrliquera a Taide de points 

de suspension encadres de crochets: [,..] 

Si Ion souligne un mot ou un gnoupe de mots, on le not era en bas de page 

par la formule : souligne par nos sans. 

340 Emplor des parentheses 

Eltes servent a isoler une information a Tinterieur d J une phrase. 
Le groupe de mots ou Ja phrase entre parentheses n'a aucun lien 
syntax rque avec le reste de la phrase. II s'agit sou vent d*une reflexion 
que fait celul qui ecrit a propos de tel ou tel passage de la phrase. 

11 s'avanca et dit (et d'ailleurs tout le monde s'en doutait) 

qu'il allait epouser la princesse. 

« Mais quest-ce que c'est que ca ? » (cetait son expression favorite), 

repetait-il sans arret. 



RfH 



Les parentheses ne do i vent pas etre utilises trop sou vent, 

Elles provoquent une rupture dans le rvthme de la lecture qui la rend difficile. 

Le segment mis entre parentheses ne doit pas etre trop Jong. 

341 Emploi des tirets 

Encadrant une phrase ou un segment de phrase, les tirets jouent un rdle 
scrnblabte aux parentheses. 

// la regarde. hesite — cruel dilemme -- et s'en retoume sans un moL 
II s'agit sou vent d\in commentaire de celui qui ecrit. 

Dans un dialogue, le tiret sert a indiquer que Ton change d 1 inter locuteur. 

— Tu viem ? 

— Qui, f arrive dans cinq minutes. 

— Mais qu 'est-ce que tu as encore a fair e ? 



PONCTUATiON 140-142 

342 Emploi des points de suspension 

lis peuvent avoir plusieurs valeurs- 

• Ms interviennent dans une Enumeration que Ton ne veut pas al longer, 
lis ont aJors un sens analogue a etc 

II j avait him sur toute lajawiHe : le pere, la mere, lesjreres, 
les sceurs^ > 

* Ms inter vie nnenc lorsque la personne qui parte (ou qui ecrit) veut sous- 
entendre une suite, un comments ire* une conclusion, une reference, etc, 
comprehensible pour la personne qui I'ecoute (ou la lit). 

Ne t'enjais pas } il a trh bien compris. . , 

Nous sornmes alles en Bretagne : il a beaucoup plu, , > 




PREPOSITIONS 







PREPOSITIONS 243-345 



ROLE DES PREPOSITIONS 



■ rii n-*** *■*§•■■ 



343 Definition et role 

Les propositions sont des mots grammaticaux qui permettent de mettre 
en relation les mots d'une phrase, Une preposition indique entre quels mots 
s'etablit une relation et de quel type de relation il s'agit, Les prepositions 
do i vent etre soigne usement distinguees des determinants qui n'ont, eux, 
aucun role d'indicateurs de fonction. 

344 Indication de la fonction des mots 

Les prepositions servent a marquer la fonction des mots dans la phrase. 

Vers cinq heures, son pere venait la chercher en voiture devant 
le lycee* 

On decouvre trois prepositions qui marquent chacune la fonction d'un mot 
ou d'un groupe de mots : 

• vers ; indique la fonction de cinq heures : complement circonstanciel de temps ; 

• en: indique la fonction de voiture : complement circonstanciel de moyen; 

• devant: indique la fonction de fycee: complement circonstanciel de lieu. 

Les trois prepositions sont done des indicateurs de fbnci/o/i.Tbutes les trois 
relient le mot dont el les indiquent la fonction au verbe de la phrase venait 
chercher* 

quand ' . vers cinq heures. 

venait chercher - — - -* en voiture. 

°" ? devant le lycee. 



345 Mise en relation des mots a I'interieur d'unc phrase 

Les prepositions relient un mot ou un groupe de mots so it directement 
au verbe, soit a un autre mot de la phrase. 

Pendant le diner, le chien de Marie se prelassait avec delices 
devant lefeu de bois. 



On decouvre cinq prepositions. Par mi elles, certaines marquent des relations 
avec le verbe se pref assart ; d'autres indiquent des relations avec un element 
autre que le verbe. 

* Relations directes avec le verbe, 

- pendant: marque la relation de dfaer avec le verbe se pref assart: 
complement circonstanciel de temps. 

- avec: marque la relation de de/ices avec le verbe se prtfassait: 
complement circonstanciel de man i ere. 

- devant : marque la relation de feu de bats avec le verbe se pretassait : 
complement circonstanciel de Meu. 

• Relations avec un element autre que le verbe. 

- de : marque la relation de Marie avec chien ; Mane est le complement 
du nom chien. 

- de: marque la relation de bate avec feu: bats est le complement du nom feu. 

Certaines prepositions marquent presque tou jours des relations avec le verbe : 

ce sont celles qui introduisent un complement circonstanciel : pour, ovec, des t 

g cause de,par.„. 

D'autres sont plutdt utilisees pour marquer la relation entre un groupe 

nominal et un autre groupe nominal : de, a. 

On trouvera cependant de nombreux exemples contradictoires ; 

Une robe avec desjih d'or, 

{Avet ty\*rqu& la nescient entre detm grouped nominaux,) 

Un cousin par alliance, 

{Par marque la relation entre deux gi-oupes nominaux,} 

II existe d'autres m ovens de marquer la fonction des mots ou des groupes de mots 
constituant la phrase: la position des mots permet essentiellement de distinguer 
le sujet (place avant le verbe) du complement d'objet direct (place generalement 
apres le verbe)- 
Pierre voit Paul —Paul voit Pierre. 

Certains mots ou groupes de mots marquent leur fonction par leur sens, 
sans avoir besoin d une preposition ou d h une place particuliere dans la phrase, 
Ce sont 1 notam merit, les adverbes. 

Hier, elle m*a telephone. Elle m'a telephone hier . 



PROPOSITIONS 146-348 



SENS ET FORME DES PREPOSITIONS 



■ * ■ *"■+* n i 



■ -■ ■ 



■■*x« ■' + '■** ■ 



■--■ r 



346 Sens des prepositions 

Le nornbre des prepositions est relativement limit£, Le nombre des relations 
que Ton petit vouloir evoquer est quasi me nt infini On comprend bien 
pourquoi chaque preposition peut avoir des sens varies selon le contexte 
dans lequel elle est utilisee, 

Certaines prepositions sont utilisees de facon tres frequente pour marquer 
un type de fonction particuliere. 

347 Prepositions de sens limite 



■ 



PREPOSITIONS 



SENS 



Avant, apres. des, depuis, en attendant, jusqu'd, 
pendant, etc, 

A cause de, en raison de ( vu, attendu, par suite de, 
etant donne, sous pretexts de. etc. 

De Jbfon a, de maniere d. etc. 

Pour, en vue de, dans Hntenticn de, afm de, etc, 

A condition de, dans te cos de, a moins de. etc. 

A to moniere de, seton, etc. 

Dans, a Hnterieur de, $ur, entre, etc. 



le temps 

la cause 

(a consequence 
le but 

la condition 
la comparison 
le lieu 



348 Prepositions de sens multiples 

Une meme preposition peut indiquer des fonctions tres differentes 
selon les mots qu'elle met en relation: 



II tnarche avec 



difjicUltC : maniere 

UJl hdtotl ; mo^n 

SOIl pCIC: atcompagnement. 



Selon que la preposition avec marque la fonction d f un mot abstrait 
comme difficult?, d'un objet concret comme baton, ou T enfin, d'un #tre anime 
com me son pere, la fonction qu*elle exprime varie tres fortemenc 



De menie, la preposition d introduit des groupes de mots occupant 
des fbnctions differences : 

A la recreation, il pari ait a voix basse a son ami, 

d to recreation: complement circonstanciel de temps du verbe pariart. 

d voix basse: CC de maniere du verbe parfait. 

a son ami: complement d T objet indirect du verbe pariah. 

349 Forme des prepositions 

Les prepositions se presenters sous deux formes : 

* des mots simples et le plus sou vent tres courts : a t de, par, pour, dans, vers, etc r 
— * Mots grammaticaux et mots lexicaux, paragraphe ?; 

* des groupes de mots appeles locutions prepositionneHes : a trovers, a cause de, 
par craimc de, a mtins de t a fa focon de, en vue de, etc. 



PRONOMS 



ROLE DES PRONOMS 



350 Pronom ou subs ti tut 

Le pronom rem place le plus sou vent un nom ou un group© nominal ; 
ma is il peut ausst se substituer a un adjectif ou a une proposition entiere. 
Le fait qui I puisse rempfacer autre chose qu'un nom explique que Ton utilise 
parfois le terme de sttbstitttt au lieu du terme pronom. 

Conditions cTemploi d'un pronom 

Lorsquc Ton utilise un pronom, il faut faire tres attention & ce que celui 
a qui Ton s'adresse puisse sans difficulty savoir ce que ce pronom sign if ie* 
c'est-a-dire a quelles person ne, chose ou idee il fait allusion. 

352 Different* pronoms 

On distingue plusieurs categories de pronoms ; 

— Les pronoms personnels : 
/e, tu, rJ, nous, te, tin, etc. 

— Les pronoms dernonstratifs : 
ce, ceci, ceta, etc. 

— Les pronoms possessifs : 
h mien, te tten t le $ten t etc. 

— Les pronoms inter rogatifs : 
qui, que, tequd, etc. 

— Les pronoms relatifc ; 
qui, que, quoi, dont, ou, etc, 

— Les pronoms personnels reflechis: — * \foix pronominale, paragraphe I 



LES PRONOMS PERSONNELS 



Definition et role 

Les pronoms personnels designent soit des person nes soit des objets 

non animes* 

lis ont deux fonctions essentielles ; 

* Us remplacent un nom ou un groupe nominal afin d*eviter une repetition 

* ils indiquent qui parle, de qui Ton parle et a qui Ton parte. 



PRONOMS 350-355 



354 Tableau des pronoms personnels 

La forme des pronoms personnels varie selon la ou les person nes 
qu'ils evoquent, la ou les choses auxquelles ils font reference ; 
elle change aussi selon la fonction qu'ils occupent dans la phrase. 





SUJET 


COD 


cor 


CC DE LFEU 


SINGULAR 








P rt pers + 


} € 


R1C 


me 


* 


2 e pers. 


tu 


te 


te 


- 


3* pers* 


)l t elle, on 


ie w la m en 


lui, vn,y 


cn>y 


PLURIEL 










1 re pers. 


nom 


nous 


nous 


> 


2 e pers + 


vous 


yous 


vous 


. 


3 e pers. 


ih r elies 


Us 


leitr, en f y 


en,y 



Je vois descendre Tiphaine . — * Je la V&B descendre. 

EuJeL COD COD 

H dit a Marie : « Salut, fa va ? » — * // hn dit : « Salut, fa va ? » 

sujet COI CO) 

four parler de ses vacanees, il en parle ! 

COI sujet COJ 

Je viens du chateau . — * fen viens. 

sujet CC CC 

11 nest pas dans sa chawhre . —* 11 n jj/ est pas. 

sujet CC CC 

Je pense sans arret a ton depart . — * J *y_ pense sans arret. 

sujet COI COI 

355 Formes pleines des pronoms personnels 

Ce sont les formes des pronoms personnels qui s'emploient lorsqu'on veut 
rnsister sur la personne ou* beau coup plus rarement, la chose dont on parle. 
On les appelle aussi fbmtes oceentuees* 

Afoij on ne m'aura pas comme eel a. 

j'etais au courant ;lui t on ne lui en avait rien diL 

Ces formes sont aussi utilisees apres les prepositions : 
Tu viens avec wot ? Pais eel a pour elle ! 



356 Tableau des formes pleines 

Le tableau ci-dessous presente Pensemble des formes accentuees des pronoms 
personnels. 

1N5ISTANCE ETAPRE5 PREPOSITIONS 



SIN GU LIEU 

l re pers. 
2 e pers. 
3 e pers, 

FLURIEL 

l re pers. 
2 e pers. 
3 e pers. 



toi 
luif eJh 



nous 
vous 



Elle , on la laissera passer. 

3 e pars. J e pers 

£ux* ih ne t'en ont jamais voulu. 

3 R pers. 3 e pci"S. 
plurief plianciJ 

Toi, tu ne changeras jamais. 

2 e pers 2 e pers. 

Je sentais la colere monter en mqi . 

prep, l re pers, 

357 Formes reduites 

Lorsqu*on parte, on a tendance a supprimer la voyelle e des pronoms 
personnels je, me, te, Je. 



Je me le demande 



J*me Vdemande. 
J f m'le demande. 

Je m'le demande. 



LorsqiTon parle, on pent aussi utiliser tu et il sous une forme reduite 
it— *i,tu — *t\ 

11 me dit. -^ Vmdit. Tu es bete. — * T'es hete. 

Devant un mot commencant par une voyelle, je, me, te et Je 
s'ecrivent j\m\ t'J*; Ms perdent par elision leur voyelle e. 

Des queje t*ai vue,je t'ai reconiitte. 



PRONOMS 356-359 

358 Emploi des pronoms personnels des l re et 2 e personnes 
lis designent la ou les personnes qui parient ou ecrivent, la ou les personnes 
a qui Ton parle ou a qui Ton ecrit. Ces pronoms, contrairement a ceux 
de la 3 e personne, ne peuvent pas evoquer une personne ou une chose 
dont on parle. 

* Je designs celui qui parle (le locuteur) ou encore celui qui ecrjt (le scripteur), 

* Tu designe celui a qui Ton parte (rinterlocuteur) ou celui a qui Ton ecrit 
(le lecteur). 

* Nous peut designer des groupes de personnes differents, 

Nous avons gagne. (Tui et moi.) 

Mon cher, nous avom tout essaye. (i i» & moi.) 

Tu penses* nous le lui avons dit. (Eu* et mot) 

Celuf qui park fait toujour* partie du groupe. 

* Vous peut designer des groupes dont la composition varie. 

Vous avez tout casse. (Toi et toL> 

Vous avez doncjinalement reussu {Toi et \u\.) 

Vous etes arrives hier ? Uo" er e i*.) 

Remarquons que vous peut designer la personne a qui Ton s'adresse 
lorsqu'on ne la connait pas tres bien ou lorsque Ton veut marcjuer 
de la politesse ou du respect, 

Comparons, par exempte : 

Tu mejais rire, tiens ! et: Vous me surprenez, cher ami. 

359 Emploi des pronoms personnels de 3 e personne 
lis designent des personnes ou des choses dont on a deja parle ou que Ton 
a deja nommees par ecrit. 

Hier t j'ai apporte des gateaux a Jacques ; i[nelesa pas manges. 

I * ' I 

Le pronom personnel peut evoquer une personne ou une chose dont 

on n'a pas parle effect! vement mais dont Pidentite ne fait aucun doute. 
Si je viens de rendre visite a Jacques et que celui qui me parle le sait, 
il me dira ■ 

Comment va-t-ll ? (Il = Jacques.) 




Le pronom personnel Je 0') peut remplacer non seulement un nom 
ou un GN r ma is aussi un adjectif attribut ou une proposition. 

II t'aime jj'espere que tu Fas compris. 

* j 

Si tu es heure u$e,je le suis aussi. 

Dans ces exemples, le pronom personnel te est sou vent appele 
pronom neutre. 

360 Emploi du pronom en 

Le pronom en s'emploie com me complement d'objet direct, pour remplacer 
un nom precede de Particle des, un ou du. 

fai vu des tz i gane s. — »/'gfl oi vu, 

cod cod 

J'ai mange du ri z. — f'SiL a * mange. 

J'ai rencontre un musicien . — \/Vn a * rencontre un. 

J'ai vu plusieurs musiciens . —*fS2= °* vu p^ieurs . 

Lorsque le COD est accompagne par un adjectif indiquant une quantite, 
cet adjectif est repris a la fin de la phrase. 

II s'emploie aussi com me COI avec des verbes se construisant 
avec la preposition de, tels porter de t dire de, savoir de, se dottier de. 

U parle toujours de son pay s. — * II en park toujours. 

COI COI 

je me doutais quit partirait . — * Jem *en doutais. 

coi cor 

Dans un registry de langue soutenu. on ne doit pas utiliser en pour remplacer 
un animc: ccpcndant. k Coral notarnrrient, on a tendance a utiliser en 
pour remplacer les animes et les rnanirnes. 

II dit du wal de ses gmis < —*II en dit du mah 

On le trouve enfin en fonction de complement circonstanciel de lieu 
quand celui-ci indique la provenance (venfr dt t sortir de, etc,)* 

Je sors de chez le coiffeur . — » fen son. 

cc cc 



PRONOMS 



361 Emploi du pronom y 

Le pronom y s'emploie comme COI avec des verbes se construisant 
avec la p reposition d, tels penser 4 fenir a t participer d, 

II tient enormement a s a voiture . —* 11 jt tient„ 

cos COI 

// a participe au match. — > II £ a participe. 

coi col 

Le pronom y riG peut en printipe nemplacer qu'un inanirne; on dira; 

// pense a ses amis . — » II pense a eux, et non: <D II £ pense. 

Le pronom y s'emploie aussi comme complement circonstanciel de lieu 

avec des verbes indi quant la direction (alter a>portir pour, se remfre a). 

je me rends a Londres . Je mj^ rends, 
cc cc 

362 Emploi du pronom on 

II ne s'emploie que pour designer des etres hu mains. 

II est tou jours en fonction sujet. II peut avoir plusieurs significations : 

* tout le monde, nlmporte qui 

On oublie vile ! 

- quelqu'un 
On ajrappe, 

■ nous 

fa ro f on a compris. 

• tu, vous 

Alors, on est contente, on a reussi, 

(=Tu es concerne. cti 3S reussi.) 

363 Place des pronorns personnels 

Le pronom personnel complement d'objet direct du verbe se place 
devant le verbe. 

j'ai rencontre le bou cher. -^Je Vai rencontre. 

cod cod 




Lor s que le verbe est complete par deux pronoms, Tun complement dobjet 
direct, Tautre complement d'objet second ils se placent am si : 

* Les deux pronoms sont a la troisifeme person ne ; Tordre sera COD-COS : 

Pierre le Una dorrne. 
cod cos 

* Un pronom seulement est a la troisieme personne ; Tordre sera COS-COD : 

Pierre rne Ya donne* 

COS COD 

* Les pronoms personnels precedes d*une preposition ont une mobilite 
comparable aux gruupes nominaux complements circonstanciels. 

— * paragraphes 9C et 91 

Elle a travaille pour eux toute sa vie. 
Pour eux, elle a travail le toute sa vie. 
Elle a travail le toute sa vie pour eux . 

* Lorsque le verbe est a Virnperatif, la position des pronoms personnels change 
selon que Ton utilise la forme affirmative ou negative. 

Dis-le ! -^ Ne le dis pas ! 

Dis-le-hu ! —*Nele lui dis pas ! 
Dis-le- moi ! — » Afe rne\e dis pas ! 

Pour plus de details,—* Complement d'ob jet second, paragraphes 17 et 17 

'_ Accord de I'attribut avec les pronoms personnels 

L'attribut s'accorde en genre avec le pronom personnel selon le nom 
que celui-ci remplace. 

Marie , vous etes heureuse? 

Lorsque on signifie nous, Tattribuc se met au pluriel et s'accorde en genre: 
On est touj oursjach ees t Vanessa et moi. 

1 ... Accord des pronoms personnels avec le participe passe 

Lorsque le verbe est a un temps compose, le participe pass£ s'accorde 

en genre et en n ombre avec le pronom personnel complement d'objet direct. 

A tors, ces chaus s ures, vous les avez achetees ? 

coo 



PRONOMS 364-168 



PRONOMS DEMONSTRATIF5 



.„„.. „.._ ■ 

366 Role des pronoms demonstrates 

Les pronoms demonstrates servent a distinguer a I'interieur d f un ensemble 
d'etre* ou d'objets celui ou ceux que Ton veut designer a I' attention 
de son auditeur. lis permettent aussi de rappeler satis les re peter des mots 
ou des groupes de mots deja enonces ou ecrits- 

367 Tableau des pronoms demonstratifs 

La forme des pronoms demonstratifs varie selon le genre et le nombre 
des etres ou des choses qu*0s rep resen tent. La fonction qu'ils occupent 
dans Ta phrase n'entraine aucune variation de leur forme. 
Le tableau suivant presents Tensemble des pronoms demonstratifs : 





FORMES SIMPLES 


FORMES 


COM POSE ES 


5INGULIER 








masculin 


celui 


cefui-ci 


celui- la 


feminin 


ceih 


celle-ci 


cette-Iti 


NEUTRE 


ce(e*) 


ceci 


tela fca) 


PLURIEL 








masculin 


ceux 


ceux-ci 


ceux-Ia 


femmin 


celhs 


celles-ci 


celles-io 



Ce que vous me dues la m w inquiete tee = ia chose) 

Le train de 10 lieures est deja passe .prenez cehu de midi ! 

Les m elons sont tous tres beaux, maisje ne vous conseille pas celui-ci, 

il n*est pas assez mur. 

Ils*e$t passe heaucoup d e choses, mens cela ne change rim 

a mes projets, 

368 Emploi du pronom ce (c # ) 

II peut remplacer un GM ou une phrase tout entiere. 

C'est triste, une nuit sa n s etoiles . 

GN 

Nous ayons perdu heauco up d r argent ; c *est ennuyeux. 



Le pronom ce peut signifier fa chose* Tevenement etc. Dans ce cas, il est 
tou jours suivi d*une proposition relative qui precise sa signification, 

Ce que Vai vti m f a suffi {« = le jpectade*..)- 

Ce associ£ a eVe sert a mettre en evidence un element de ia phrase 
(-^ Mise en relief, paragraph es 2Ba i ) 

369 Emploi des pronoms cetui f ceux, ceJte, cetfes 

Ces pronoms sont suivis d*une proposition subordonnee relative ou d'un GN 
complement de nom> 

Parmi torn M costumes de Pierre, je n'ainie pas tellement 

celui quit a achete en Italie - 

Commeje n 'avals pas de pe rceuse t fai emprutiti celle de men voisin * 

Les pronoms ceiut et celle peuvent representer un non-anime, com me 
dans les exemples precedents, ou un anime, com me dans Texemple suivant : 

Cette en fant nW pas celle quej'ai vue hier. 

Celui et ceJJe suivis d'une relative peuvent signifier toute penonne qui: 
Celui qui na jamais eu [ aim ne pent pas comprendre. 

370 Emploi des pronoms ceci, cela r $a 

lis peuvent representer : 

* un nom (souvent un non-anime) 

Vhy pocrisie y je deteste cji. 

* un infinitif 
Dorinir , j 'adore ga. 

* une proposition entiere 

Marie est en r etard, cela m r inquiete. 

Ceci est ties peu utilise dans la langue courante. on lui prefere ce/o et encore 
plus souvent ca, II faut noter que co est parfois employe dans un registre familier 
pour designer des personnes. Dans ce cas, le plus souvent. il a un sens pejoratif : 

Lesjeun es, ca nejait attention arien. 



PRONOMS 261 



Emploi des pronoms cetui-d f ce/uMd, celle-ci celle-ta 

lis remplacent des groupes nominaux dont le nom designe un anime 
ouun non-anrme* 

De torn c es tablea ux, cest celui-d que je prefere. 

Si vous cherchez un chien d'a p partement , prenez celui-cL 



MM 



Normalement cefui-a designe un etre ou un objet proche, que Ion peut voir 
ou dont on vient de parler; celui-la evoque un etre ou un objet plus eloigne, 
qui n'est pas present ou dont on a parl£ il y a plus longtemps. 
En fait, cette distinction a tendance a disparaftre; ceiui-tb est le plus utilise, 
parfois sous la forme « <;uila » : 

Ah! « cuila » y quel menteur ! 



LES PRONOMS POSSESSIFS 



372 Ro\b des pronoms possessifs 

Le pronom possessif remplace un nom accompagn^ d*un adjectif possessif 
mo voiture - Jo mienne. Dans la plupart des cas, ('utilisation d'un pronom 
possessif permet de distinguer un etre ou un objet en precisant a qui 
il appartient. 

Forme des pronoms posses sifs 

Comme celle des pronoms personnels, elle varie selon la personne, le gem 
et le nombre. Le choix de la personne depend de celui qui possede Tetre 
ou Tob jet dont on parte, 

Ce !ivre y ^CSt le Wien (c'esc un Jivre qui appartient a celui qui parle). 
| re pers. 

Ce livre, c'est le tietl (c'est un livr* qui appartient a celui a qui I 'on s'adresse). 
2 e peri. 



Le genre et le nom b re des pronoms possessifs dependent de T^tre 
ou de la chose designes par le pronom. 

Donne-nwi tamquette f fai prete la mienne . 

tern, sing. 

On a vole mes bijoux , mais on na pas louche aux tiens . 

rnasc. pi. 



374 Tableau des pronoms possessifs 

CELUI QUI POSSEDE CE QUI EST POSSEDE 



SINGULIER 

l re pers. 
2 e pers« 
3 e pers- 

plukiel 

| re peri. 

2 e per*. 
3 d pers. 



SINGULIEfL 




PLURIEL 




MASCUL1M 


FEM1N1N 


MASCULIN 


FEMININ 


le mien 


la mienne 


les miens 


les miennes 


le tien 


la lienne 


les liens 


les tiennes 


le sien 


la ssenne 


ies siens 


les sienues 


le natre 


la notrv 


ks notret. 


les nolres 


le voire 


fa voire 


les voires 


les voltes 


le leur 


fa leur 


les leurs 


les leurs 



375 Notre, votre et le notre t le voire 

Les pronoms possessifc des l re et 2 e personnes du pluriel se disungueru 
des adjectifs possesses non seulement par la presence de Particle (k t to, ies), 
mais aussi par Taccent circonflexe sur le o ; fe notre, te vdtre* 

3 76 Leur et le leur 

II faut bien distingue r le pronom possessif te tear de Tadjectif possessif tear. 

lis tenaient lew Jib par la wain. 

ad), pens. 

Notre chat est wagnifique. Le lew est mains bean. 



wn 



11 faut, d'autre part prendre garde a ne pas confondre le pronom ou I'adjettif 
possessif fetsr(s) (pluriel de son,.,) avec le pronom personnel /eur (pEuriel de lui), 
Leur, pronom personnel, est invariable : 

Nos habits etaient dechires, les leur s etaient tout neufs. 

pron.. post, 

// nejaut pas leur parler durement, ils sont encore bienjeunes. 

pron. pens, invariable 
En cas de do Lite p on peut tou jours mettre la phrase au singulier: 

Nos habits etaient d&chires, les si ens etaient tout neujs, 

pron. poss, 

// nejaut pas hi parler durewent f il est encore hien jeune. 

pron. pers. 



PRONOMS 



LES PRONOMS INTERROG ATI FS 




377 Role des pronoms interrogans 

Les pronoms interrogatifs permettent de questionner celui a qui Ton parte 
sur Pidentit£ ou Taction d f un etre ou d*un objet. 

Dej^ui parte-t-on ? 
De q uoi s'agit- il ? 

378 Pronoms interrogatifs simples 

La forme des pronoms interrogatifs varie selon que !a question porte 
sur une personne, sur un animal ou sur un objet. 

Elle depend, d*autre part, de la fonction qu'occupe le pronom inter rogatif 
dans la phrase. 





PERSONNES 




QRJTTS 


SUJET 


qui 




* 


COD 


qui 




que 


COI 


a f de qui 




a, de quoi 


CX 


proposition + 


qui 


preposition +■ quoi 



Qui a done casse ce vase ? — Paul . 

(per&onne) 

Gui avez-vous vu? — La direct rice . 

COD (personne) 

Qu 1 avez-vous vu ? — Un accident , 

COO (chose) 

A^tiui avez-vous parje ? — Au boulang er. 

COI (personnej 

De quoi avez-vous parie ? — De son travail . 

COI {chose) 

Avecq ui as-tu danse? -- Avec Ja cqu eline . 

CtJ {personrre) 

Ave c quoi as-tu casse tes noix ? - Avec une pierre . 

CC (cho*c) 



Le prcmom interrogate qui s'emploie pour poser une question S propos 
d'un etre humain (parfois un animal) quelle que soit la fonttion qu'il occupe ; 
U se combine avec toutes les propositions {&, de t pour* etc.). 
Que et quoi s'emploient lorsque la question porte sur des objets 
(parfois sur un animal). Que s'emploie sans preposition et quoi s'emploie 
toujours lorsqu'il y a une preposition. 

Que ne pent ^employer en fonction su[et ■ dans ce cas, c'est la forme complexe 
qu*est-ce qui qui sera utilisee. 

37? Pronoms intcrrogatifs complexes 

PLKiCMNLS OBJETS 



SUJET qui est-ce qut qu'cst-ce qui 

COD qui est-ce que qu'est-ce que 

coi a> de qui est-ce que a, de quoi est-ce que 

cc proposition + qui est-ce que preposition +■ quoi est-ce que 



1 . Qui est-ce q ui est passe ? - Le plo mhier * 

sujet {personnel 

2, Qu' est-ce q ui ne vapas?- Unfildebranche. 

su|« (chiose) 

5. Qu i est-ce q ue tu viens de saltier? - Le ma ne. 

COP (persomne) 

4. Qu est-ce que tu nous racontes. ? — Rien de neuf 

COD {chose} 

5. A qui est-c e que tu penses ? - A man pere. 

COI (personne) 

6. A quoi est-ce que tu penses ? — A wes vacances . 

COI (chose) 

7. Avec qui es t-ce que tu sors ? - Avec mon frere * 

CC (personne) 

8. Enq uoi est- ce^ue tu es venu ? - - En bus . 

CC (chose) 



PRONOMS 

380 Emploi de qui z$t-ce qui? et de qt/est-ce... I 
Lorsque la question porte sur des personnes, c'est toujour s la forme 
qui est-ce.-. qui est utilisee, 

Cette forme est suivie de qui en fonction sujet (exemple fc page precedente), 
de que dans les autres fcrctions (exemple 3). 
En revanche, lorsque la question porte sur des objets, 
on trouve to u jours la forme qu 'est-ce ~. (exemples 2 et 4) 
ou quoi est-ce (apres preposition) (exemples 6 et 8). 
En fonction sujet, on ajoute qui; en fonction complement, on utilise que. 

381 Emploi des pronorns inter rogatifs dans I' interrogation indirecte 

Dans T inter rogation indirecte, on ne doit pas utiliser les formes 
complexes des pronorns interrogatifs : 

• £ la place de qui est-ce quu on doit employer ce qui ; 

* & la place de qu'est-ce que, on doit employer ce que. 

Dis-moi ce qui s'est passe, 

© Dis-moi qu est-ce qui s'est passe. 

Dis-moi qu[ est venu. 

© Dis-moi qui est-ce qui est venu. 

Je ne sais pas ce que vous voulez. 

<&Je ne sais pas qu est-ce que vous voulez. 

Je tie me rappelle plus qui fai vu. 

<&Je ne me rappelle plus qui est-ce que fai vu. 




LES PRONOMS RELATIFS 



382 Role du pronom relatif 

Lc pronom relatif sert a reprendre un mot que Ton vient d'utiliser 
pour lui donner avec un autre verbe une fonction nouyelle. 
Le mot qui est rernplace s'appellc l'cjntec(§dent du pronom rehtif. 



383 Fonctions des pronoms rebtifs simples 

• Qui est sujet. 

je hi ai achete une poup ee qui pleure . 

sujet —+ V 

• Que est complement d'objet direct 

Je t'ai achete la poupee que tu desirois depuis lonatemps. 

COD—* V 

• 00 est complement circonstanciel de lieu (parfois de temps). 

le Vai depose a Vendroit ou il voulajt aller. 

CO . •-* V 

i 

Cetait Vhiver ou il est mort . 
cct— * v 

• D <mt peut re m pli r pi usie urs fo n cti ons : 

- complement dunom 

Elk mania sur k bateau dortt les voiles etaient deja hissees. 

(= du bateau) 

- complement d'un adjeetif 

// m*a montre klivre dont il etaitjkr. 

(- du livre) 

- complement d'objet indirect 

// en vint au sujet dont il voulait we purler . 

{= du SU|Gt) 

- complement d'agent 

Elk regardait les victuailles dont Varmcire etait rerppjje. 

(= de victuailles} 

Quand on utilise le relatif cforrt, la relation exprimee comporte la preposition de. 

Lorsque la fonction du pronom relatif est difficile a trouver.on deyra chercher 

les deux phrases qui ont perrms de proceder a renchissement : 

Jacaues acheta une voiture dont le prix lui avait semble raisonnable. 

Cette phrase se decompose en : 

Jacques acheta une voiture. 

Le prix de l a voiture lui avait semble raisonnable* 

i compt du nom 

Dont, substitut de venture, est, dans la proposition relative, complement 
du nom prix. 



PRONOMS 383-3(54 



$84 Emploi des pronoms rdatifs composes 



GENRE 


PRONOMS 


+ A 


+■ DE 


+ AVEC 


ET N OMBRE 


RELATIFS 
COMPOSES 








MASC. SING. 


lequel 


auquel 


duquel 


avec lequel 


FEM. SING. 


faquelle 


a laqucUe 


de laquelle 


avec laquelle 


MASC. PL. 


lesquek 


auxquels 


desquels 


avec Icsquels 


FEM. PL. 


tesqiielles 


auxquelles 


desquellcs 


avec lesquelhs 



I 



C*est bien Vhom me auqu el je pense (a + i«qu«i). 

Lafemme de laquelle on dit tant de bien habite cette maiscn. 

C'est la voiture avec laq uelle il a gagnL 

On ne peut remplacer tequet par qui que dans les deux premiers exemples 

Vhomme a qui je pense. 

Lajemme de qui on dit tant de bien. 

Cela tient au fait que qui ne peut rem placer kqud apres une preposition 
que si ['antecedent est une personne. 

<£> Cest la voiture avec qui il a gagnL 



PROPOSITIONS 
SUBORDONNEES 




385 Definitions 



Les propositions subordonnees com portent toujour* un element 

verbal (verbe conjugue, infinitif on partitipe). 

Elles peuvent completer soft un nom, so it le verbe 

de la proposition principals 

Si elles completent un nom, ce sont des subordonnees relatives; 

si elles completent le verbe, ce sont des svbordonnees conjoncttves. 



PROPOSITIONS SUBORDONNEES 365-388 



386 Role des subordonnees conjonctives 

Les subordonnees conjonctives peuvent jouer, par rapport a la principal e 
• soit le rdle d'un complement essentiel (COD, sujet,COi): 

dans ce cas, on les nommera subordonnees completive^ ■ 
- soit le rdle d'un complement non essentiel : 

dans ce cas t on les appellera subordonnees drconstondeffes. 

387 Schema recapitulatif des differences propositions subordonnees 
Les propositions relatives s'opposent aux conjonctives. 

complement — . completives 
essentiel 



r 



r 



au verbe 

de la principale 



Subordonnees 



conjonctives 

I • complement — • circonstancielles 

non essentiel 



L 



a un nom - 
de la principale 



r 

relatives 

l_ 



difficilement — . determinatives 
effa^ables 

effacables — explicatives 

ou appositives 



LES SUBORDONNEES RELATIVES 



31 Definition de la subordonnec 

La subordonnee relative complete un nom on un groupe nominal appar tenant 
& la proposition principale : elle hit par tie des expansions du nom au mEme 
titre que le complement du nom et Tadjectif. 

Est-ce que tu as revu le garcon qui t ' a fait darner hier ? 

V GN COD * relative expansion 

La proposition relative qui fa fait denser hier determine le groupe nominal 
le gorcon. Ce groupe nominal est le complement d'objet direct du verbe 
os revu* noyau de la proposition principale. On pour rait remplacer la relative : 
• par un complement du nom 

Est-ce que tu as revtt le garcon aux y eux bleus ? 

GN GN expansion 



• par un adjectif epithete 
Est-ce que tu as revu le jeune gargm ? 

art] epithcto N 

Parmi toutes les expansions du groupe nominal, la proposition relative est 
sans doute celle qui apporte au GN la plus forte information, qui le determine 
de la fa^on la plus precise. II est sans aucun doute plus facile de savoir de quel 
garfon il s*aglt a partir de: 
Le garcon aiii t*a fait denser hiei . 

qufa partir de : 

Le garfon auxjfeux hleus . 

et encore moins a partir de : 
Le jeune garcon. 

J 89 Relative determinative 

La relative determinative complete de facon souvent indispensable un nom 

ou un groupe nominal de la principale. 

Nous avons tous peur des anne es qui amvenU 

relative derermintfiive 
La relative determinative qui orrivem permet de savoir de quellcs annees 
on veut parler. Si I'on supprime la relative* la phrase n'est plus complete: 

<E> Nous avons tons peur des annees* 

Relative explicative (appositive) 

Si Ton supprime la relative explicative Ja phrase reste acceptable: 

V enf ant, qui commencait a sefatig uer. nageait avec difficult 

relative expTicartve 

La relative explicative qui commenced a se fatiguer apporte une information 
a propos du GN /'enfant. Mais cette information n'est pas indispensable 
a la phrase. 
L'enfant nageait avec difficulte. 



PROPOSITIONS SUBORDONNEES 



La relative explicative est generalement encadree par deux virgules 
(ou pauses T a foral) ; en ce sens* elle se rapproche de I" apposition, 
et ce cype de relative esc souvent appelee appositive. 

Les relatives explicative* ou apposltives informent souvent sur la cause 
de revenement ex prime par (a principal 

L'homme, que la colere g agnait, se leva d f un bond, 

1 cause T 

Le loup, q ui avaitjaint f sortit du hois. 

1 cause- — * 

391 Antecedent du pronom relatif 

11 m* a presente Fhomme qui lui avail same la vie . 

GV GN pronom refsiif GV 
* COD stijei * 

Le groupe nominal fihomme est le complement d'objet direct 

du verbe a jbresente, qui constitue le noyau de la proposition principal e : 

ii m'tr presente fhomme* 

Le groupe nominal (FhommeJ est immediatement suivi du pronom relatif qv\ : 

celui-ci represente Vhomme et occupe la fonction de sujet du verbe 

avait sou ve\ noyau de la proposition subordonnee. 

On dira que le groupe nominal Thomme est ['antecedent du pronom re la of qui 

On rencontre des phrases ou le pronom n T a pas tfantecedent, 
celui-ci n'etant pas necessaire : 

Qui vole un ozufvole un bceiif r= c^Iup 4 ui ) 
Je voterai pour qui me promettra mains d'itnpofs* [= Pour cdui qtiL~.) 

Mecanisme de la subordination relative 

En faitt la construction relative est un moyen permettant a un nom 
qui a d£ja une fonction dans une proposition d'en assurer une autre 
a IMnterieur d'une proposition differente. 

Pour atteindre ce resultat, on fait suivre ce nom d*un pronom particulier, 
appele pronom relatif, qui va jouer un nouveau role dans la subordonnee* 



■ 



A parti r de deux phrases : 

// m'a presente un homme . — Vhomme lui avail sauve la vie, 

COD sujot 

on obtient une seule phrase grace au pronom relatif : 

// m'a presente Vhomme qin lui avail sauve la vie. 

t — COD sujet ■ I 

Cette procedure est appelee enchassemenL 

393 Accord dans I* subordonnee relative 

Le pronom relatif trans met au groupe verbal de la subordonnee le genre 
et le nombre de son antecedent. 

J'ai revu cettejemme gui etait si belle. 

fern, sing. * * 

Le pronom relatif que, lorsqu'il est le COD d'un verbe conjugue a un temps 
compose, impose le genre et le nombre dont il est porteur au participe passe* 

Les pommes que tu as rapportees sont excellentes. 

fern, pi, *— ■ * 

Lorsque ('antecedent du pronom relatif est un pronom personnel, 
le pronom relatif est porteur de la personne du pronom personnel, , 
qu'H transmet au verbe de la subordonnee. 

C'est moi qm Vm attrape ! 

I re per$. * 

© C'est moi qui Fa attrape I 

394 Emploi du subjonctif dans les relatives 

Le verbe de la relative se met souvent a Vindicatif. 

Nous saisirons la premiere occasion qui se prisentera . 

Cependant,on mettra la relative au subjonctif: 
• quand la proposition relative se trouve apres un superlatif relatif 
(— * paragraphes et ), tel que le premier, le seat, le plus„„ : 

Cest vraiment Vhomme le plus gai que nous ayons jamais r encontre . 
© , , . que nous avons jamais rencontre. 



PROPOSITIONS SUBORDONNEES 



• quand la relative exprime un desir, une intention : 

Je veux construire un grand coffre ou Von puisse ranger tous tes hvres. ™ 
© . . . ou Fori pent ranger. * . 

* quand la relative se trouve apres ne,* + que, seufement, , . : 

Je ne connate dans cette ville quune personne qui soil capable 

de vous aider. 

© . . , qui est capable. . * 



LES SUBORDONNEES CONJONCTEVES 



395 Definition et fonctions 

Les conjonctives sont des propositions comportant un noyau verbal ; 

elles sont les complements dtt venbe de la principale. 

Parmi les conjonctives, on distingue les completive* et les circonstancieltes. 

Les completives sont plus souvent COD T parfbis sujet. 

Les propositions subordonnees circon stand elles peuvent remplir la pi u part 

des fonctions circonstancielles du group e nominal, 

396 Definition des completives 

Les subordonnees completives sont introduces par la conjonction 
de subordination que: 

je vois que tu as fini_ton travail, 

197 Completives en fonction COD 

Les completives peuvent §tre objet du verbe de la principale, 

Etle m'annonce quil se m arie bientoL 

V COD 

On pourrait remplacer la completive par un groupe nominal qui remplirait 
la m^me fonction de complement d'obfet direct: 

Etle m r annonce le manag e prochain de Pierre . 

V GN COD 



398 Completive* en fonction de sujet 

Quil ne soil pas venu ne nous surp rend pas. 

On peut remplacer la completive par un groupe nominal en fonction de sujet. 
Son absence ne nous surprend pas. 

J99 Mecanisme de subordination des complettves 

Les subordonnees completives sont le res ul tat de rencha\ssement 
de deux phrases. 

Nous avons appris avec inquietude. 
Une ternpete se preparaiL 

On obtient par Tenchassement des deux phrases : 

Nous avons appris avec inquietude qu une ternpete se preparait . 

Certains croupes nominaux sont sulvis d'une proposition subordonnee 

completive. II s'agit de noms qui expriment une action en cours 

et qui proviennent le plus sou vent d'un verbe, 

Leur sens est d'ailleurs tres proche de celui d f un verbe; 

La pensee qu'il allait demenager le rejouissait. 

compact tve 
(~ II peniaic qu'il aUaii demfiftager...) 

fai la preuve q uil a bien g ag ne la course . 

action en cours completive 

// vivait avec la conviction qu*il deviendiait celebre . 

action en cours completive 

400 Emploi du mode indicatif dans les completives 

Le verbe dc la subordonnee completive se met a T indicatif 

ou au subjonctif selon le sens du verbe principal 

Le verbe de la completive se met a Pindicatif lorsque le verbe 

de la principal e exprime une declaration, un jugement 

ou une connaissance {dire, rocortter, exptiquer, sovorr, 

croire. apprendre. . .). 

Je pense quil fera chaud cet etc. 

opinion indjtcatif fut.ir 



PROPOSITIONS SUBORDONNEES 

Lorsque la phrase est a la forme interrogative ou negative, on peut utiliser 
soit le subjonctif, soit Hndicatif, 

Je ne pens e pas quil fosse beau cet ete (ou quUlfera), 
Pensez-vous qu 3 il fasse beau cet etc? 
Pensez-vous qu'il fera beau cet et£ ? 

40 1 Emploi du mode subjonctif dans la completive 

Le verbe de la completive se met au subjonctif lorsque le verbe 
de la principale exprime la volonte, le desirje refus, la crainte 
(vouhir, ordonner, destrer, interdire, craindre..,}, 

je souhaite vraiment quit aille voir un medecin, 

dcsir subj 

Apres les verbes com me eraindre et cvorrpeur t on peut utilise r 

dans la completive la negation ne sans pour autant donner un sens negatif 

a la phrase : 

je crains qu'il ne vienne. {= je trains qu'ii vienne.) 

Si Ton desire mettre la completive a la forme negative, on devra ecrire : 
je crains quil ne vienne pas . 

Definitions des circonstancielles 

Les propositions subordonnees circonstancielles peuvent remplir 

la plupart des fonctions circonstancielles du groupe nominal 

(— ► Complement circonstanciel, paragraphs ) : temps, cause, but etc. 

Ces subordonnees circonstancielles ont d*ailleurs> en general, une mobrlite 

dans la phrase comparable a celle des GN complements circonstanciels. 

403 Conjonctsons de subordination exprimant le temps 
Les subordonnees circonstancielles de temps sont introduces 
par des conjonctions de subordination telles que ; quand, dors que, tont que, 
des que, truss/tot que, pendent que t avant que, depots que, etc. 

Beau coup de ces conjonctions sont com po sees d T une preposition accompagnee 
de la subordination que \ des que. apres que, etc. 



404 Valeur de la subordonnee circonstancrelle de temps 

Selon la conjonction de subordination utilise, on presente Taction du verbe 
principal comme se passant avant, pendant ou apres celle evoquee par le verbe 
de la subordonnee. 



Avant : 

principals? 



subordonnee 



fe vais jouer au tennis avant au ' i/ ne fass e nuit . 

pfincipnle subordonnee 

Elk reste dans la co m jusq u'acej fu ' on Fappelk . 

pnnnpale subordonnee 



Pendant : 

principle 



subordonnee 

Quand $a mere n est pas la * if en profile pour regarder la television . 

subordonnee pnncipalc 

J'y vais pendant que vous faites le g uet. 

principals subordonnee 

• Apres i 

principals 



subordonnee 



Unef ois qu * il eut termine ses devoirs, il prit ses skis et sortit, 

subordonnee principale 

Deputs que safemme es t partie, ijgrossit. 

subordonnee prinripale 

405 Modes utilises dans les drconstancielles de temps 

En regie generale, le verbe de la circonstancielle de temps se met a Vindfcatif 
lorsque Taction du verbe principal est presentee comme ay ant lieu opres 
ou pendent celle exprimee par le verbe subordonne. 

Desjjue le soldi se Jut leve , il bondit de son lit. 

indicant 

Marchons tant q ue nous en avons le courage, 

indicjitif 



PROPOSITIONS SUBORDONNEES 



En revanche, le verbe de la circonstancielle se met au subjonctif lorsque 
Taction du verbe principal se situe avant celle du verbe de la subordonnee. 

Allons-j avan t quits aientf im le gateau. 

subjonctif 

La regie exige I'indicatif avec apres que. 

Vous rentrerez apres que vous aurez te rmine la vaisselle. 

mdicatif 

// est parti apres gu T i l eut term ine la vaisselle. 

indicatif 

406 Conjonctions dc subordination exprimant la cause 
Les subordonnees circonstancielles de cause sont introduces 

par des conjonctions de subordination cedes que; parce que f comtrte r 
du moment que, non (kts que, etant donne que, sous pretexts que,.. 

Vu que tune rn 'ecoutes pas 3 tu ne risques pas de compren dre. 
je we d epeche p arce que je crains d*etre en retard . 

principle subondonnee 

407 Place de la subordonnee circonstancielle de cause 

La circonstancielle de cause a en general une certaine mobilite 
dans la phrase. 

Puistp ie tu sais tout , p arte [ 

subordormee pi inbpalc 

Parle t puisquc tu sais tout ! 

principals subordonnee , 

Cependant, la subordonnee introduite par comme se place 
obligatoirement en tete. 

Comme le jardin est petit , n ous n'avo ns pas d'arbres . 

subordonnee pn nt i pa le 

La subordonnee introduite par parce que termine le plus souvent 
la phrase, 

II n' est pas_venu y parce qui! etait malade . 

principals subordonnee 



Celle introduce par vu que, ottendu que, etc.. est ^neralement en tete* 
Attendu que Ma dame Mar ti n avoue avoir tue son maru 

subordonnee 

elle sera jug e e pour homicide volontaire. 

principal?. 

4C Modes utilises dans la subordonnee drconstancielle de cause 
Le verbe de la drconstancielle de cause se met a Pindicatif, sauf lorsque 
Ton utilise la conjonction non (pas) que, 
Je ne lejerat pas, non pas q ue je nen sente pas 1'interet, 

sub[onctif 

mais par pure paresse. 

Mais: 

Je ne lejerai pas, non p as parce q ue je nen sens pas Vinteret, 

iriflicatjf 

mais par pure paresse, 

Apres ponre que et puisque* lorsque la subordonnee comporte un attribut 
le sujet et Pel£ment verbal de la subordonnee peuvent etre omis. 

// a ete elimine p arce que tro pjeune . 

(= parce qu'il etatr *rop jetine.) 

409 Conjonctions dc subordination exprimant le but 

Les subordonnees circonstancielles de but sorit introduces par 

des conjonctioris de subordination telles que : pour que, aftn que, de peurque. 

Je vous ai fait venir pour que vous lefelicitiez . 

pnndpale subofdonnee 

4 1 Place de la subordonnee drconstancielle de but 

Generalement, la drconstancielle de but se place en fin de phrase, 

II fait tout ce qu *il peut p our q ue tu reussisses . 

subordonnee 

On peut pa Hois la placer en t£te, pour la mettre en valeur. 
AJin qu'il soil a Fal se, je Vinstallai pres du maire* 

Subordonnee 



PROPOSITIONS 5UBORDONNEE5 

Modes utilises dans la subordonnee circonstancielle de but 
Le verbe de la circonstancielle de but se met au subjonctif. 

Nous vous avertissons de sorte qu e vous ne s oyez pas du tout surpris. 

412 Conjonctions de subordination exprimant la concession 

Les subordonnees circonstancielles d 'opposition ou de concession sont 
introduces par des conjonctions telles que: quoique, Wen que, o/ors que, 
meme si. quand bien meme, tout (+ adj.) que, tnalgre que.. 

Si riche qu'il soit t il ne pourra Fachete r* 

suhordon nee p r i r it i pa le 

13 Modes utilises dans les subordonnees circonstancielles 
de concession 

Le verbe de la circonscancielfe d'opposition ou de concession se met 
au subjonctif dans la plupart des cas* 

Elle a disparu sans que nous nous en a percevions . 

subfoncttf 
Cependancil se met: 

- a I'indicatif avec meme si, dors que, tout (+ adj + ) que. 

Elle dribble alors qu'elle doit tirer, 

indfcatff 

// ira meme si cela le rend malade. 

inrlicarjf 

— au conditionnel apres quand bien meme. 
Quand bien meme nous gagn erions ce match, 

condition nel 

cela ne nous empecherait pas de perdre le championnat. 



KLM 



Apres quoique et bien que, lorsque la subordonnee comporte un attribut, 
le sujet et I'element verba* de la subordonnee peuvent itre omis : 

Quoiq ue tres a Faise t if depense peu* 

(= Quojqv/iV soit tres it raise -__) 



Conjonctions de subordination exprimant la condition 

Les subordonnees circonstanc idles de condition sont introduces 

par des conjonctions tellcs que : si, poutyv que, pour peu que, a supposer que, 

sehn que, sufvont que, d morns que, au cos ou t etc. 

Selon q uiljera beau ou non , nous sor tfr ons en bateau ou reste r ons id . 

subordofiftee principale 

415 Modes utilises dans les subordonnees de condition 

« Uindkiatif apres si, selan que t suivcnt que, etc. : 

Si vous venez , je serai heureuse. 

inditacif present 

Si vous venie z, je serais heureuse. 

inrliratif impaHait 

* Le conditionnet apres au cos ou, quoad bien rneme : 
/e laisse ouvert au cos ou il viendrait. 

coftdkionnel 

* Le sub/Ortcti'f dans tous les aucres cas : 

// deviendm riche pourvu q uil nejasse pas d'erreurs. 

snbjonrttf 

Pour p eu que vous le laissiez jaire, il vous ruinera* 

subjortctif 

Concordance des temps avec les subordonnees de condition 
La subordonnee circonstancielle de condition introduite par si voit le temps 
de son verbe varier en fonction du temps dti verbe de la principals 

Le verbe de la principale est a Vmdicatif, celui de la subordonnee est au meme 
temps que celui de la principale. 

Si tu te c onduis ainsi, tu perds toute chance de reussir 

present present 

Si tu t'es conduit ainsi, tu as perdu toute chance de reussir. 

p^sse compost passe compose 

Lorsque le verbe de la principale est au futor, le verbe de la subordonnee 
reste au present. 

Si tu te conduis ainsi, tu perdras toute chance de reussir, 

present futur 



PROPOSITIONS SUBORDONNEES 



REM 



Le verbe de la principals est au condiuonnet. 

Lorsqu T il est au conditionnel present, celui de la subordonnee se met 

a Yimparfait de Hndicatif, 

Si i'avaisjde 1 'argent, j ^che te rais une voiture* 

imparfait indicaxif conditiorincl present 

On ne dit jamais : 

© Si f aurais de V argent, f acheterais une voiture, 

Lorsque le verbe de la principals est au conditionnel poss£ t 
celui de la subordonnee se met au plus-que-parfait de Hndicatif. 

Si j'avais eu de Varaent, f aurais achete une voiture. 

plus-que-parfaii. indkauf conditjonrfcel pass£ 

On ne dit jamais : © Si f aurais eu de V argent. . . 

On peut marquer la condition sans utitiser la subordination ; on met alors le verbe 
de la circonstancielle au condilionnel: 

Vous me 1' auriez dit avant t je vous aurai s garde une place. 

tnfiditionnel condioonnd 

(= Si vows me I'aviez dit avant,je vows avrais garde une pfcitej 

417 Conjonctions de subordination exprimant la comparison 
Les subordonnees circonstanc idles de comparaisorv sont introduces 
par comme, de merne que, cussi que et par (a conjonction que preced£e 
par let (+ adj,), oussj (+ adj.), woins (+ adj.), etc. 

II a ag i comme je le lui avais dit . 

principals Subordonnee 

418 Mode utilise dans les subordonnees de comparison 

Le verbe de la subordonnee de comparaison est normalement a Vindicatif. 

Le temps est moins mauvais ouon ne Vava i t annonc e aux informations. 

indicauf 
Cependant* lorsque la subordonnee est presentee comme une simple 
hypothese, le verbe se met sou vent au condftjonne/. 

Biles ont mieuxioue que je ne V aurais cru « 

conditiormcl 



I 



LES PROPOSITIONS INFINITIVES ET PA RT I C I PI ALES 

Les subordonnees relatives, completive* et circonstancielles peuvent 
presenter, au lieu d'un verbe conjugue, un verbe a rinfinitrf, un par dope 
present ou un participe passe, Linfinitif, ou le participe, con stitue alors 
le noyau d'une veritable proposition. 

9 Proposition infinitive a valeur de relative 

// reaardait par lajenetre les e njants jouer dans la com . 

sujet ^C 

t '- COD 

On observe, dans cet exemple, deux noyaux verbaux \ 

- reg ardatt : verbe de la principale dont le sujet est if, le complement d'objet 

tes en/ants et le complement circonstanciel par to fenetre ; 

-jouer: verbe de la subordonnee dont dans fa cvur constitue le complement 

circonstanciel et les enfants le sujet. 

Les deux noyaux verba ux ont un element en commun : fes enfants, 

objet de regardait et sujet de jouer. 

Une telle phrase equivaut a: 

// regardait par lajenetre les enfants quj_jouaient dans la com. 
Le pronom relatrf qui remplace enfants. 

On dira done que la relative a Tinfinitif a une construction du meme type 

que la relative avec un verbe conjugue ^absence du pronom relatrf a 

pour consequence qu'un meme mot est a la fois objet du verbe de la principale 

et sujet du verbe a Pinfinitif. Cette construction n'est possible qu'avee 

des verbes tels que : regarder, voir, entendre, apercevoir, ecouter, sentir. „ 

10 Proposition infinitive a valeur de completive 

Lorsque le sujet du verbe de la subordonnee est le mime que celui 

de In principale, on pent transformer le verbe de la completive en un infinitif 

sans sujet exprime. 



J acques pense 
Jacques viendra 

mais : Jacques pense 
Pierre viendra 



Jacques pense venir. 

(ou: Jacques pense quil viendra) 

Jacques pense que Pierre viendra. 



PROPOSITIONS SUBOROONNEES 41? 

En regie gene rale* la transformation infinitive est obligators avec des verbes 
comme desfrer qui sont suivis d'un verbe subordonne au subjonctif, lorsque 
les deux verbes designent la meme personne, Avec les autres verbes^elle est 
facultative. 

Je desire venir . ©Je desire queje vienne. 

Selon le verbe, la transformation infinitive est par Ibis introduite par de, 

J* attends d'etre pret* 

421 Proposition infinitive & valeur circonstancielle 

Lorsque le verbe de la proposition cir const art cielle a le m§me sujet que celui 
de h proposition principals* la transformation infinitive est frequence* 

* Circonstancielles de temps (avant de, apres,,.) : 

Avant q ue je ne me decide , je veux connaitre votre opinion, 
Avant de me d e cider , je veux connaitre votre opinion, 

* Circonstancielles de cause (pour, faute de. . . ) : 

/] a eu une amende parce g u' il avait b rul e lejeu * 
II a eu une amende p our avoir brule lefeu, 

* Circonstancielles de but fpoi/r, en vue de ± de peur de.„) : 
Je suis venu a fin de vous dire bonjo ur. 

■ Circonstancielles d'opposition ou de concession (sans, an feu de*„) : 

// est parti sans nous prevenir . 

Proposition participiale avec parti cipe present 

Les subordonnees relatives et circonstancielles peuvent comporter a la place 

d'un verbe conjugue un participe present. On distingue alors deux cas : 

* La proposition principle et la proposition subordonnee ont le meme sujet. 

Pes bommes hurlant dans des porte-voix s'avan caient vers nous. 

On distingue deux noyaux verbaux : 

- s'avancaient, dont le sujet est des hommes et vers nous le complement 

circonstanciel ; 



- huriant, qui a pour complement circonstanciel dorrs des ports-voix 

et pour sujet des bmmes. 

Les deux propositions qui s'organisent chacune autour d*un noyau verbal out 

en cornmun un m§me element : des frornmes, a la fois sujet de s'ayangaient 

et sujet de hurtotrt. 

Cetce construction equivaut a une subordonnee relative: 

De$ ho mines , qui hurlaient dans des parte- voix f s f avancaient vers nous* 

sujei V 

Les deux propositions ont deux sujets differents. 

De nomhreuses personnes partant tres tot, il est sage d'aller se v oucher. 

prindpale 
La proposition de nombreuses personnes partant ires Cj6C joue le role 
d'une circonstancielle de cause ; die possede son sujet propre 
(contrairement a la participial o de type re la t if) : de nomhreuses personnes. 

De nombreux participes presents peuvent fonctionner comme des adjectifs* 
Dans ce cas, ils s*accordent en genre et en nombre avec le nom 
qulls qualifiers 

J'ai assiste a une conference passionnante. 

Passivnnnnte est un adjectif verbal qui ne peut £tre le noyau 
d'une proposition participial e. 



Proposition participiaEe avec g£ron< 
Le participe present precede de la preposition en est appele gerondif. 
II equivaut a une proposition drconstancielle dont le sujet est le meme 
que celui de la principals : 

Tout en rngngeant , il Vobservmt . 

subordonnee • — sujet — » pnrmipale 
{- Pendant qu'il mangoait, il I'observait.) 



M« 



On ne drt pas : 

© En mutant dans le train, son sac tomba par terre, 

Le sujei (sous-entendu) de la subordonnee (eile ou lut) n'est pas le m§me 
que celui de la principals (son sac). 



PROPOSITIONS SUBORDONNEES 423-424 



424 Proposition partidpiale avec participe passe 

De m§me qua lc participe present, le participe passe peut etre le noyau 
d*une subordonnee equrvalant soit a une relative, soit a une circonstancielle. 

La decision prise a cette epoque n e Jut jamais mise en cause . 

t iubordonrcee * 

sujjet I 

Cette phrase equivaut a une proposition subordonnee relative determinative. 
La decision qui fut prise a cette epoque nefut jamais mise en cause . 

Son frugal repas a peine termine , il sort it, 

strbordonrw drconstancielle de temps principal? 
{- Des qui! cut. termine son frugal repas, tJ sortit ) 

La proposition organisee autour du participe passe termfne est 

une circonstancielle de temps. 

On peut aussi trouver des participial es subordonnees circonstancielles 

de cause : 

Ejecte de la voiture, il s'en tira indemne , 

(= Comme il avait cte 6jeti£ de b vpiture. il s'en tira indemrte*) 



I 



SUJET 



425 Definitions 



Certaines definitions du sujet s'appuient sur des elements 

reperables, visuels, auditifs, orthographiques on phonetiques ; 

d'autrcs definitions, en revanche, renvoient a des elements 

de la realite : celui qui fait Taction, ou a une organisation logiquc 

du discours. Ces deux facons de presenter le sujet ne se 

cor t red i sent pas, elks se completent_ Les premieres soulignent 

les caracteres grammaticausc de la fonction sujet, alors 

que les secondes en soulignent le sens. Aucune de ees definitions 

prise isolement ne peut a elle seule rendre compte du complete 

statu* du sujet. Cest pourquoi il est interessant de les prendre 

toutes sans en exclure aucune. 

Ce qui est constant, e'est la presentation du sujet 

comme un element pris dans une relation de couple sujet/verbe, 

II y a la un point d'accord qu'il faut souligner. 



SUJET 42S-42B 



QU'EST-CE QUE LE SUJET ? 



■ -■■ --B--B-.---B 



426 Sujet : un element obJigatoire 

Le sujet est un constituant obligatoire de la phrase. II forme avec le verbe 
ce que Ton appelJe la phrase simple : 

Le bateau s'elcigne. 

Dans les exemples suivants, on peut, autour du verbe > supprimer tons 

les groupes de mots sauf le sujet, tout en conservant une phrase « possible », 

mane si la nouvelfe phrase n'a plus exactement le meme sens : 

Le chieij a mange [sa soupej. 

Louis se promene [dans lajoret, scnjusil a Vepaule}. 

Dans la pi u part des cas, la suppression du sujet soffit a rendre J a phrase 
non seulement sans signification, mais a us si « impossibles: 

© a mange sa soupe. 

© se promene dans lajoret* sonjiisil a Vepaule. 

427 Role du sujet 

Le groupe sujet informe celui a qui Ton parle (ou a qui Ton ecrit) 
de ce dont on parle ; le groupe verbal indique ce que Ton dit du sujet. 
Le sujet commande Paccord du verbe: le verbe s'atcorde en genre 

et en nombre avec le sujet: 

Les soldats march aient au pas. 

8 Theme et propos 

Le sujet, e'est ce dont on parle, ou bien encore, de qui on parle* 
La phrase peut alors se decouper en deux : le theme et Je propos. 
Le propos esc ce qu'on dit du sujet. 

Les animaux ajf olesf uient devant lesjlammes . 
Pierre est parti . 

theme propos 




ntn 



Le del parent menacant. 

theme propos 

A ses pieds d'encrmes vaaues viennent se briser . 

propos tf»eme propos 



Avec ce dernier exemple, la phrase se decoupe en deux parties ; 

le theme s'intercale a Tinterieur du propos. 

Dans ce type de presentation, le propos regroupe le verbe et ses differents 

complements- 

— * Verbe* paragraphe 158 

Le terme *theme» est employe dans le mime sens que lorsqu'on dit; 
Quel etait le ihhme de ta dissertation ? C'est-a-dire : De quoi os-tu parte ? 



C f est Vhiver. 
Void Gaston. 
C*est mon crayon. 
lly a du vent. 

Dans le type de phrases ci-dessus, on parle bien de quelque chose 

ou de quelqu*un;n?ivef; Gaston, mon crayon, do vent, mais on n'en dit rien 
de particular On se borne a en marquer Texistence. 

429 Sujet et agent de Taction 

Le sujet est celui qui fait Taction. 

Pierre court dans le jardin. 

Dans un silence de mart, le president annon^a sa demission. 

Onm'a offert an cadeau pour man anniversaire, 

Les sujets animes sont agents de Taction. 



Des phrases com me : 

Lechien ahoie dans lejardin, 
Paul tombe en couranL 



ne posent pas de problem es. Le terme qui a la fonction sujet est 

un etre anime qui effeetue reellement une action evoquee par le verbe. 



SUjET 429-431 

430 Sujet et sens des verbes 

Pierre recoit un coup de pied. ^^ 

La pomme to mbe par terre. 

Cet homme possede unejortune considerable. 

Dans ces exemples, ta pomme, sujet inanime t rVeffiectue pas d'action ; Pierre subfr 
plus qu'il iVagit, mime si la construction du verbe est a la forme active, 

Sujet de verbes fibs traits 

De meme, il est difficile de parler d'action pour des phrases comme : 

Ma mere pense a tout. 

Les villageois crai gnaient ¥ arrives de nouveaux estivants. 

Les verbes avindre, petrser, detester, etc, iV6voquent pas veritablement 
une action dont on se represente concretement le derou lenient. 

432 Sujet des verbes d'etat 

11 paratt plus grand que sonjrere. 

Antome est un chic type. 

Cath erine devenait cbaquejour plus belle. 

Dans ces exemples, les verbes utilises n'evoquent pas une action, meme si 
le sujet est anim§; ils sont appeies verbes d'etat (etre, sembter, devenir...). 

433 Sujet de verbes impersonnels; sujet grammatical et sujet reel 
Hier il pleuvait, aujourd r bui il neige* 

lei encore, if est difficile de dire que le sujet fait Taction. Le sujet if ne renvoi e 
a aucun agent dans la realite. On peut parler dans ce cas de verbes impersotmefc 
(qui ne se tonjuguent qu*a la troisieme person ne), 
Un grand nombre de verbes intransitifs (— * paragraphe ) et de verbes 
pronominaux peuvent etre construits impersonnel lenient. 

Apparemment, i[ manquerait de F argent dans la caisse. 

suj et grammatical sti ft- r I ofj que 

De nos jours, i[ se vend des quantith de fruits Jrais . 

3U|rt grjimrTintit.isI SUjet logiqur: 

Dans ces exemples,tf est le sujet grammatical (ou apparent); 

des quantites de fruits frak et de /'argent sont des sujet s logjques (ou reels). 



PLACE DU SUJET 



!HIHI ».--■. w.-m-.-. ■•»■ 



Place du sujet dans une phrase declarative 

Le sujet est !e mot (ou le groupe de mots) qui se trouve « a gauche » du verbe, 

avant le verbe. 

lean voit Paul. 

XT 

Pau l voit Jean . 

Cecile prit tendrement V enfant par la main. 

* — * 

Uenfant prit tendrement Cecile par la main. 

Si on deplace Pout « a gauche » du verbe, c'est Paul qui devient sujet, 
Dans certains cas, on arrive a un non-sens : 

Les en fants ont ramasse les_ champi gnons . 

© Les champig nons ont ramasse les^ enjants. 

Meme si la phrase evoque une realite peu vraisemblable, le sujet est le mot 
(ou le groupe de mots) qui se trouve « a gauche » du verbe; id, 
tes champignons. 

Le sujet peut etre separe du verbe. 

Dominique , de ses propres mains, afabrique un avion. 

Bien que situe juste avant le verbe „ mains n*est bien sGr pas le sujet. 
On peut deplacer le groupe de mots de ses propres wains sans modifier 
le sens de la phrase. 

Dominique afabrique' un avion, de ses propres mains. 

La phrase devient « impossible » si Ton deplace le sujet Dominique £ droite 

du verbe. 

© De ses propres mains afabrique Dominique un avion. 

Dominique est bien le seul element qu'il faille absolument placer « a gauche » 
du verbe. 



SUJET 4: 



{5 Inversion du sujet dans une phrase interrogative 

Bien que te sujet soit le plus frequemment situe « a gauche » du verbe, 

cette definition n'est cependant pas applicable dans tous les cas. 

II y a de nombreux cas d' inversion du sujet. Le sujet se trouve 

alors «a droite» du verbe, sans pour autant perdre sa fonction de sujen 

Lin version du sujet est utilisee pour exprimer Tint er rogation. 

Nous irons a la ploge, — * Irons- nous a la plage ? 
Tu as compris. -^As-tu compris? 

Si le sujet est un nom, celui-d reste a sa place, et il est repris a a droite» 
du verbe par un pronom personnel de meme person ne. 

Pierre mange sa soupe. —* Pierre mange-t-il sa soupe? 

© Mange Pierre sa soupe ? 



436 Inversion du sujet et insistance sur le sujet 

^inversion du sujet permet un effet de style. Elle est facultative 

et ne change pas le sens general de la phrase. 

Le renvoi du sujet oca droite» du verbe etant moins frequent 

que Tordre tradiuonnet (sujet-verbe-objet), Tinversion du sujet attire 

Inattention de Tauditeur ou du lecteur sur la facon de dire autant 

que sur ce que Ton a a dire. 

Ce type de construction se rencontre plutot dans un registre soutenu 

et est plus frequent a Peer it qu'a I'oraL 

Les sommes que ces travaux ont coute sont considerables. 
Les sommes quont coute ce s travaux sont considerables. 

Quand les cig ognes passewnt, iljerajroid, 
Quand passeront les cig ognes, iljerajroid. 

Sous le pont Mimbeau la S eine coule. 
Sous le pont Mirabeau coule la Se ine. 

Cas diversion obligatoire 

U inversion du sujet et du verbe s'impose lorsqu'on utilise des verbes tels que 

dire, penser, remorquer, s'txetorner* etc., dans des propositions incises. 



I 



rfm 



Ce procede renvoi e a des situations de dialogue; il permet de specifier 
celui qui vient de par fen Ne pas le p rati que r ne change pas le sens 
de la phrase, mais rend celle-ci « bizarre ». 

lis es encore en retard, lui dis-je. 
© 7ii es encore en retard, je lui dis. 

On rencontre a Poral, dans un registre families la construction sans inversion, 
surtout lorsque le sujet est un pronom personnel : 

T'es encore en retard, jjf dis* 
Sors de la f j_ me dit. 

La presence du subjonctif marquant un souhoit rend I 1 inversion obligatoire: 

Fasse le ciel ! 
Puissiez-vous reussir / 

Si Ton n^inversait pas, il faudrait completer la phrase : 

Le ciel fosse que vous ayez raison ! 
J'aimerais que vous puissiez reussir ! 

V inversion est obligatoire avec certains adverbes : 

II voulait parler a son pere seul a seul. Aussi me dit-il de sortir. 
II avait rate son train. Ainsi arriva-trf le dernier a Vecole. 

ou dans les enonoes administrate : 

Sont definitivement admis les candidate dont les noms suivent. . . 
Doivent se presenter a 9 beures, a la porte E„ les voya geurs munis 
d'une carte verte. 



438 Limites de ['inversion du sujet 

Quel que soit Tusage que Ton fait de Hnversion, elle n'est possible 
qu'a condition que I* identification du sujet soit sans ambiguVte* 
Trois cas permettent de conserver Hdentite du sujet quelle que soit sa place. 
♦ II n*y a pas concurrence entre ptusieurs mors qui pourraient* 
par leur nature et par leur sens, jouer le role de sujet: 

Sous le pont Mirabeau coule la Seine. 
Sous le pont Mirabeau mange un clochard . 



SUJET 438^43 9 



Dans ces deux exemptes* que le verbe so it intransitif (coute) ou trans itif 
(mange) (—* paragraphs ). ii est utilise sans complement d'objet, 
Dans ce cas,seul le nom qui accompagne le verbe peut etre sujet. 

En revanche, il n'est pas possible d'inverser le sujet dans les phrases sutvantes 
Sur la route de Nantes, les trots en fonts rencontrerent les gendarmes. 

trfants et gerrcfcrrmes pourraient etre Lous tea deuj^ ^u|eis du vebe fct'cr.-r,irer, 

Catherine regardait Vhomme qui s'avancait silencieusement. 

Catherine et ffromme peuvent tous les deux efJectuer faction de regarded 

Le sujet est un pronom sujet, qui a une forme spedfique en fonction de sujet 
et ne peut etre que sujet. 
Si Ton peut dire : 

II mange. 
Mange- t-il ? 

et non : 

Pierre mange. 

ie Pierre ? 



e'est que les pronoms personnels jc t tu t ii t etc., ne peuvent etre que sujet, 

alors que les pronoms me, te, h, etc,, ne peuvent jamais etre sujet. 

Un nom, lui, peut assurer la fonction sujet aussi bien qu'une autre fonction. 

• Le COD est un pronom COD* qui a une forme specifique en fonction de COD 
et ne peut etre que COD. 

La momre que m'a donnee Alain est cassee. > 

La presence de que spec if ie montre com me complement d'objet ; 

Alain ne peut alors etre que sujet m^me s f il est a droite du verbe donner. 

439 Sujet dun verbe a f'imperatif 

A Timperatif, le sujet n'est pas ex prime, il est con ten u dans Je verbe : 

Philipp e ionce la balle. 
Lance la halle ! 

Nous marchons rapidement. 
Marchons rapidemenl I 



I 



En fait, c'est parce que Ton »nterpiiete lance non plus com me un indicatif 
mais comme un imperatir, que la deuxieme phrase est possible. 
II se trouve que beaucoup de verbes, ayant la meme pi onon nation 
et la meme orthographe a I 'indicatif present et a fimperatif, 
entretiennent Illusion d'une suppression possible du sujeL 
19 suffit, pour s'en convaincre T d'utiliser un autre temps que 
le present de Tindicatif: 

Pierre lancera la balk. - © Lancera la balk. 

tjpus avons marcbe mpidement* — ©Avons marcbe rapidemmt. 

* 

(40 Sujet dcs propositions infinitives et participiales 

Dans les propositions infinitives et participiales (— Propositions 
subordonnees, paragraphes a J, on peut se poser la question 
de savoir s'il existe ou non un sujet. 
Je re gardais , par lafenetre, ks enfantsjouer au ballon. 

su|<!t infinitif 

COD 

Dans cette phrase, /es cnfants* est bien le complement d'objet direct 
du verbe regardais ; mais ce sont aussi tes enfants qui font 
Taction de jouer, Doit-on dire alors que Jes enfants est a la fois 
complement d'objet du verbe regarded et sujet de I'infinitif jouer* 
Du point de vue du sens de la phrase, e'est une analyse tout 
a fait logi que, 

On peut aussi considerer tes enfants, jouer ou button comme un groupe 
que Ton ne dissocie pas et qui est en bloc complement d'objet direct 

du verbe regardais. 

On peut faire le meme raisonnement avec une proposition particlpiale, 

Cecile rama ssa gentiment Foiseau towbe du nid. 

stijot participe 



COD 



Cest dans ces cas, remettre en question Texistence meme 
des propositions infinitives et participiales. 



SUJET 440-442 



NATURE DU SUJET 



■ « ■"* + «-■-■- + « ■■■■ **■**■■■## tfr^ftifii ■ 



441 Norn 

Le sujet pent etre un nom seul. C T est le cas des noms propres. 
Mais il peat s'agir tres solvent d'un groupe nominal, 
— ► paragraphes & 

Pierre court dans lajoret. 

L es en f onts de Vecole iouent Jans la cow. 

Ceux qw ou t un velo pour rout partir. 

Lorsqu'un verbe evoque une action (marcher, voter, dcrm'tr..^ 
son sujet est le plus sou vent un nom qui refere i un etre anime. 

Lejapin detale. 
Lyiseau vole. 
L y enfant court, 

Mais les noms renvoyarvt a des objets ou a des notions abstraites peuvent 
occuper la fonction sujet. 

La thstesse envahii son regard. 
la pierre roula au bas de la pente. 

Dans la langue familiere, la fonction sujet est sou vent assuree par un nom 
double d'un pronom personnel ou par deux pronoms personnels. 

Mop papa T i 1_ a un velo. 
Ma inere, elle est venue, 
je m 7 en vais. 




Pronom sujet 

Un pronom peut etre sujet, 
Pronom personnel : 

11 court. 

Nous avons mange. 

Pronom demons tratif : 
Celui -ci n 7 est pas cher. 



Pronom possess if : 
L e mie n est casse. 

Pronom indefini : 

Certains pleuraient, d'autres riaienL 

Pronom relatif : 

Les singes quj_grimpent aux arhres font rite les enfants. 

443 Infinicif $u'\et 

Un infinitif peut etre sujet. 

T ra vai Her fatigue . 

(= Le travail fatigue.) 

II faut remarquerque rmfinrtif est la forme du verbe qui peut 
se comporter comme un nom, 

444 Proposition sujet 

Une proposition peut etre sujet, 

Qu' il arrive e n retard serait deplaisant. 

(= Son retard serait deplaisant.) 

Qujl fasse beau ov no n nous import e peu. 

(= Le climat nobs importe peu.) 
IDENTIFICATION DU SUJET 

■ iiifiittil !■** P ■#*+■■■■■■■»•■■■■ 9 *■* ■*■■+ !■ ■ ■ ■■■ ■■4"t^*" »«■* W"***,**^"" " # * 

445 Identification par replacement, 
— ► Manipulations, paragraphs* a 

St T dans une construction de type sujet-verbe-objet, on inverse 

la place des mocs ou groupes de mots qui sont «a droite» 

et « a gauche » du verbe, on permute les fonctions sujet et complement 

d'objet. 

Le ca pi taine reussit a jeter le voleur a terre. 
Le voleur reussit a jeter le capitame & terre. 



SUjET 441-446 



Parfois, en raison du sens particulier du verbe utilise, le sens de la phrase 
peut ne pas changer beaucoup : 

Vanessa apercut le chien au detour du chemin. 

Le chien operant Vanessa au detour du chemin. 
ou aboutir a un non-sens : 
Pierre a mange le chocolat . 

© Le chocolat a mange Pierre . 

ou bien encore entrain er tin change m en t de sens de certains mots : 

La voiture brule le feu. 

Le feu brule l a voi ture. 

II est interessant de noter que. le plus sou vent, le sujet est accompagne 
d'un article defini ou demonstratif alors que I'objet est accompagne 
d'un article indefinL Cette distribution des articles rend parfois difficile 
la permutation sujet-objet : 

Le cavalier vit un homme s'enjuir a toute Vitesse. 
Un homme vit je cavalier s'enfuir a toute vitesse. 

Le second type de phrase est moins frequent. 

446 Identification par c'est... qui 

On peut identifier le sujet en Tencadrant par c'esL„ qui. 
Arris i, dans la phrase : 

Le maire du villag e a inaugure le centre sportif 

SLIfEL 

on mettra en evidence le groupe nominal sujet: 

C*_est le maire du villag e qui a inaugure le centre sportif 

sufet 

Si Ton avart voulu identifier le GN complement d'objet direct, 
on aura it utilise c'est. .. gtie. 

C'est le centre sportif que le maire a inaugure. 

COD 




ACCORD DU SUJET AVEC LE VERBE 



Accord du sujet avec un verbe conjugue 

Cest le sujet qui commande I'accord du verbe, c*est lui qui permet 

d'orthographier correctement le verbe. 

II faut penser en parti culier a ecrire -s a la fin du verbe si le sujet est tit 
(2 e personne du singulier) et -fit si le sujet est au pluriel 
(3 e personne du pluriel). 

Tv mets ton manteatL 

Pierre met sorimanteau. 

Les enfants mettent leur manteau, 

Les ter mi naisons de la troisieme personne du pluriel ne se distingue nt 
pas tou jours a I 'oral. 

Le c hien aboie tous les matins. 
Leschiens aboient tous les matins, 

II etait fatigue ; lebehe avgjt pleure wute la nuiL 

1} etait fatigue : les jumeaux a vaient pleure toute la nuit. 

448 Accord du sujet avec le participe passe 

Cest aussi le sujet qui commande I'accord du participe passe, 
mais seulement lorsque le participe passe est employe avec etre. 
— t Accord, paragraphe 

L es enfants sont month au grenier* 

Les enfants ont monte leurs jouets au grenier. 

Accord avec un sujet eloigne du verbe ou inverse 

Les amis dontie t'avais parle la semaine derniere, au moment 
ou tu pensais partir en voyage avec ta tante f nhabitent plus a Paris. 
Lefeu les hrule. 

lis achetent du pain et le mangent. 
Je voudrais savoir quand passent les coure urs. 



SUJET 447-453 

4S0 Accord de plusieurs sujets singuliers avec un seul verbe 
Jac ques et Jean chantent ensemble. 

45 I Accord d'un seul sujet avec plusieurs verbes 

Les invites arrivent, s'installent et commencent a manger. 

452 Accord de on avec le verbe 

On etait ravis quil soit recu. 

On est toujours ravi dt'avoir de Vargent. 

Lorsque on sign if ie nous, Tattribut s'accorde en genre et en nombre 
avec les person nes ou les objets represents 

Lorsque on sign if ie tout te monde, nVmporte qui, le verbe reste invariable 
(3 e pers. sing,) et Tattribut ne s* accord e pas. 

453 Accord d'un sujet coilectif avec le verbe 
Lorsque le groupe nominal sujet represente un ensemble de personnes 
ou d'objets, le verbe se met soit au singulier (si Ton veut souligner 
qu f il s'agit d'un seul et meme ensemble), soit au pluriel (si Ton insiste 
sur tous les elements qui constituent cet ensemble) . 

Un groupe d'enfants se mit (se mirent) a Hurler. 

Une Joule de visiteurs se precipiterent (se precipita) des Vouverture 

des pcrtes. 




VERBE 




VEft&E 4S4-4SS 



IDENTIFICATION ET R6LE DES VERBES 




454 Definition do verbe 

Le verbe esc I Element essentiel de (a phrase : c'est lui qui en assure 
ITiomogeneite car c'est a lui que se rattachent les differents groupes 
complements. En portant les marques de temps et de mode, il permet 
a eel ui qui parle ou ecrit de situer dans le temps, par rapport au moment 
ou il s'exprime, les evenements qu'il evoque. 

Si la pi u part des verbes design ent des actions, certains permettent 
de manlfester des sentiments, des sensations, Le propre d T un verbe est 
d + evoquer un processus, c r est-a-dire un Her oulement dont on peut identifier 
le debut et la fin. 



455 Verbe noyau de la phrase 

On appelle verbes Tensemble des mots qui peuvent constituer le noyau 
des phrases, 

C'est autour de ce noyau que les autres elements de la phrase s'arttculent ; 
e'est par rapport au verbe qulls marquent leur fonction : 

Tous les jours, rhomtne achetait des marram au coin de sa rue. 

* Analyse 

Les mots qui constituent une phrase sont tous en relation directe ou indirecte 
avec le verbe, C T est done autour du verbe et a partir de lui que se constitue 
la phrase. 

Hier, le frere de Pierre a gagne un superbe velo bleu au concours 
de petanque. 

GROUPES DE MOTS ANALYSES VERBE 



Hier 



Je jrere de Pierre 
un supeshe velo hleti 

mi co ncours de petanque 



VERBE 


Question posee 

Quand le frere 
de Pierre a-t-il 


fonction 


*mm 


Complement 
circon stand el 




gagne un velo ? 


de temps 


9£mm 


Qui,*. ? 


Sujet 


2£m?£ 


„. Quoi? 


Complement 
d'objet direct 


±ms^i 


Ou„? 
Quand. . . $ 


Complement 
circonstanciel 



De quelle maniere I de lieu - de temps 

- de rnaniere 



Les quatre groupes de mots marquent chacun leur fonction par rapport 
au verbe de la phrase (o gcgne). Chacun des termes soulignes est en relation 
directs avec le verbe, Les autres elements des groupes ne sont 
qu'indirectement en rapport avec le verbe. 

456 Classe grammatical des verbes 

Les verbes constituent une dosse (ou categorie) grammotiede. 



Le maire 



a achete 
a renove 
a fait batir 



cette maison blanche. 



Tous les elements qui peuvent se substituer a g ochete appartiennent 

a une seule et meme classe ; celle des verbes- 

Le francais est une langue dans laquelle Tensemble des mots qui constituent 

la dosse des verbes est specialise dans la fonction de ncyau : ils ne peuvent 

servir qua cela et sont les seuls a pouvoir assurer par eux-memes 

cette fonction. lis s*opposent, en cela, a tous tes autres mots de la langue 

et notamment aux noms t qui assurent d'autres fonctions (sujet, complement). 

Cette opposition est appelee verho-notnmate. 

Conjugaisort des verbes 

Les verbes resolvent des marques qui leur sont particulieres 

et que Ton appelle desinences, termfnoisons ou parfois rnadatitcs. 

Les marques servent a indiquer la personne, le temps, Taspect et le mode. 

L'ensemble de ces comb inai sons constitue les conjugo/sons : 

Je lui promts quon se reverrait bientoL 

* Tern ps, aspect, mode, person n e 

Nousjquerqns dans la meme equipe Vannee prochaine. 

~Nous jouion$ aux des quand il est arrive. 

$ 3 il etait disponible, vous po urriez aller au cinema, 



EXEMPLES 



MODE 



TEMPS/ ASPECT PERSONNE 



jot mroni 
ioti igns 
knit 
pou rriez 



Indicatif 
Indicatif 

Indicatif 
Conditioned 



Futur 
I m par fait 
Imparfait 
Present 



l re pluriel 
| re pluriel 

3 e singular 
2 e pluriel 



fcFM 



VERBE 



• Negation 
lis n' habitaient pas id a cette cpoaue. 

Le verbe habitoient est encadre par la negation n\ f . pas qui modifie directement 
son sens. II est le seul element de la phrase susceptible de la recevoir. 

Les notions de temps peuvent etne expnmees par d'autres mots que les verbes : 
ad verbe s (her. dewaiti) t groupes nominaux (fa nuit, to sememe passee). La negation 
peut egalemervt &tre marquee a Pinterieur d T un groupe nominal (on nan-vayarrf). 

458 Verbe et propos 

Lorsqu'on decoupe una phrase en deux parties : theme 

(ce dont on parle) et propos (ce que Ton en dit) 

( — * Sujet, paragraphe ) + le verbe appartient an propos ; 

Le jardinier du chateau soi gnaii ses roses avec amo ur. 

rherne propos 

• Analyse 

Le Quinze de France a gagne le Grand Chelem en 1 997, 

La phrase precedence se decompose de la fa^on suivante: 

Theme: Le Quinze de France (ce dont on parle), 

Propos i a gogne le Grond Chelem en 1997 (ce que Ton en dit). 

Le verbe a gagne fait par tie du groupe propos, et non pas du groupe theme, 

De son chapeau V hommefk sortir un lupin. 

t propos * theme * propos * 

Dans cette phrase, le propos encadre le groupe theme ; le verbe fit sortir 

'■* 

fait partie du propos. 

Visualisation du theme et du propos dans une phrase 



Le Quinze de France 



a_gagne le Grand Chelem en 1 997. 
v 



groupe theme gr^pe propos 



1 

b Le Quinze de France 



a £. a 8 n ^ - ^ e Grand Chelem en 1 997. 



v 



groupe theme groupe propos 



460 Representation en arbre du groupe verbal 

La representation en arbre permet aussi de sicuer le verbe a Hnterieur 
du groupe verbal. 

Le Jacteur a apporte une 



D 



N 



V D N 
1 1 




GN 

1 



a ma mere, 

N prep. D N 



GN 
I 



GV 
I 



i 



GN 

I 



GN prep. 

I 



46 1 Verbe et action 

La plupart des verbes expriment des actions (courir t monger, dormir, danser. „). 

Au premier coup dejiistl, les canards s' envolerent * 
Au beau milieu de Fhistoire, V enfant s'endorwit . 

D f autres T moins nombreux, decrivent une attitude, un etat (sauffrir, craindre, 
aimer, posseder,,,)* 

Ce qu*il avail tovjours detexte chez ehe t c'etait son arrogance. 
Les paysans ap prehendent le retour de la secheresse. 

On ne peut pas dire que les paysans font Taction d + apprehender T 
mais plutot quails ont une attitude d'ap prehension. 

Certains verbes, boire par exemple, qui expri merit une action : 
Ilfaisait une telle chaleur quil but route la bouteilh d'un trait. 

peuvent parfois indiquer aussi une qualite. un etat; 

Get hointYie bolt * {- Cct Immme est un ivrogne.) 

On parle afors de construction obso/ue ; le verbe transitif, construit sans 
complement d'objet ni complements circonstanciels, voit son sens modifie. 



RLM 



Le verbe n'est pas le seul element capable de deer ire une action en cours 

Je me rapp elle Ventr&e des Allemands dans Paris, 

Entree, qui est un nom T evoque une action dont Allemands est f agent. 



VERBE 460-463 



CONJUGA1SON DU VERBE 



iii+iiii'Kitif-r" 



r + 4 ■ 4-*14tlf II I WW*- ■ 



461 Definition 

Lensemble des formes que peut prendre un verbe s'appelle sa conjugation. 
Les tonjugaisons des verbes francais se cl assent en trois groupes 
qui se caracterisent chacun par la forme de leur infinitif et de leurs 
desinences ou terminaisons (cf. Bescherelle Conjugaison), 

463 Tableau des trois groupes de verbes 





| er GROUPE 


2* GROUPE 




3 a GROUPE 
Sort ir y croirc. 




Aimer 


Finir 




descendrc 


Infinitif 


-er 


-ir 




Variations 
rrregul seres 
du radical 
et des desinences 


Indicatif present 


3 e pers. sing, : ~e 
// aime 


3 e pers. sing. 
II finit 


:-it 




Futur 


3 e pers. sing. : ~ero 
If aimera 


3 e pers. sing. 
// finira 


: -to 




Passe simple 


3 e pers. sing. :-o 
// uinm 


3 e pers, sing. 
II f wit 


L-ft 




Subjonctif presenc 


3 e pers. sing, 
identique a Tindic, 
present 
Qu'il nimc 








Participe passe 


en -e 
// a aim& 


en -J t 
il a fini 






Variation radical 




-ISS 

I Is finissciif 
ik meurent) 







Lorsqu'on veut fabriquer un nouveau verbe pour rend re compte d'une notion 
nouvelle, on utilisera gen era lenient le mode I e du premier groupe (type aimer) : 
lifter, wagn€toscoper t te/eWser, shooter. 

Parfois, de fagon beaucoup plus rare, on emploiera le mo dele du deuxieme 
groupe : alunir ; en aucun cas les verbes nouveaux ne se forment sur ie modele 
du troisieme groupe ; ce groupe est dit conjugaison morte. 



464 Radical et terminaison 

Le verbe se compose de deux parties : un radical et une termmcison 

ou desinence. Le radical porte le sens du verbe. 

La cerminaison ou desinence indique la personne (l re , 2 e ou 3 e du singulier 

ou du pluriel), le temps, Paspect et le mode. 

Nous chantiom, 

• chant : radical : il s'agit de Taction de chanter, et non pas de celle de jouer 
ou de courir. 

* ions : terminaison : -arts indique que le verbe est a la I 1 * 6 personne du pluriel 
(-ons est lie au pnonom personnel nous) ; 

f indique que le verbe est a Timparfait de I'indicatif. 

// a chant e. 

desinence radical desinence 

chant est le radical ; la desinence o„. e se trouve de part et d T autre du radical 
elle indique la personne (3 e singulier) et le temps (passe compose). 

465 Temps des yerbes : definition 

Les marques du temps situ en t Tevenement dont on parle par rapport 
au moment ou Ton parle. 

466 Temps du passe 

II y a dix ans on allait en vacances chez ma grand- mere. 

La marque -art indique que I'evenement evoque (aller chez la grand-mere) 
se situe avant le moment ou la phrase est prononcee (il y a dix ans). 
Dans cet exemple, la marque du passe -oil est renforcee par Texpression 
itya dix ens. 

On a llait tou jours en vacances chez ma grand-mere. 

foment ou Vtm parte 

e- 

evenement 

evoque 

par l-i phrase 



X 



Id, seul le verbe porte la marque du passe -ait. 



VERBE 4 



467 Temps du present 

Repasses tout a Vheure, pour V instant il dart . 

La forme du verbe dort indique que Taction de dorrnir est effectuee 

au moment ou la phrase est prononcee. 

On pour rait souligner cela en utilisant I* express ion en train de, 

II est en train de dorrnir. 

moment ou Ton carle 

1 




- 



evenement 
evoque 



i ■ : ; ■ 



Notons que la « forme present » du verbe peut etre utilisee pour raconter un 
evenement passe ou pour annoncer un evenement a venir: 

Hier t j 'a rrj ve 3 je le trouve allonge par terre. 
Demain t je prends T avion a 12 h 30. 



468 Temps du futur 

Je t'acheterai un beau velo neufpour ton anniversaire. 

La marque - erai indique que Tevenement evoque (acheter un velo) se situe 
apres le moment ou la phrase est prononcee. 

Je t 'acheterai un beau velo neufpour ton anniversaire. 

rrooment oi Ion parle 

I - «■ 



— t7 



ev€nemefTt 

evoque 

par b phrase 

Aspect: definition 

Les marques <f aspect sont, en francais, presque tou jours les memes 

que les marques de temps. El les indiquent que Tevenement que 

Ton evoque est ecroitement lie au moment ou Ton parle; 

on ne peut vehtablement com prendre la phrase que dans la situation 

ou elle est prononcee. 



470 Aspect accompli 

TieriSyje t'aifait un beau dessin ! 

Celui a qui Ton s'adresse ecoute la phrase prononcee et en meme temps 
voit te dessin qui a ete realise. La presence de TVens I' indique, 
II ne serait pas possible* dans une telle phrase, d'utiliser le passe simple 
(meme si c*est un temps qui marque le passe au meme titre que peut 
le faire le passe compost employe dans Pexemple) : 

© Tiens t je tejis un dessin. 

La marque du passe compose est ici une marque d'ospecrt accompli; 

elle indique que I'evenement est acheve, ma is qui I ne faut pas le separer 

du moment ou Ton parte* 

47 1 Aspect prospectif 

Sahst ! Je vais acheter le pain. 

Dans cetce phrase, Taction 6'acheter fe pain n'est pas situee dans le temps 
futur, a distance de [a situation ou Ton se trouve, mais au contra ire liee 
au moment ou Ton parlc (cf. Salut!}. Dans une phrase de ce type, il est 
impossible d'utiliser une marque de futur, seul le futur periphrastique est 
uti I i sable, 
© Salut ! firai acheter le pain est impossible. 

La marque vafc „. er est ici une marque d "aspect prospectif: 

elle indique un pro jet, une decision que Ton presente a Tinterieur 

de la situation ou Ton se trouve. 

472 Modes personnels et impel sonnets 

Les modes sont au nombre de sept ; Tindicatif, le subjonctif, Timperatif 
et le conditionnel se conjuguent: ce sont des modes personne/s. 
Uinfinitif, le parti ripe et le gerondif sont des modes impersonnek: 
lis ne se conjuguent pas, 

Ernploi des modes indlcatif et subjonctif 

Lg subjonctif s'emploie surtout dans les suhordan&ees* 



VERBE 



Dans les completive, c + est le verbe de la principale qui determine ^utilisation 
de Hndicaaf ou du subjonctifr 

Je veux que tu vietmes . fa ppren ch que vans venez, 

i 1 subjonciif ■ * indicatif 

Certaines sutordonnees circonstontieWes exigent le subjonctif {but, opposition, 
etc.), — * Propositions subord on ne.es, paragraph e 41 

J'ai insiste pour q u'il aille chez le medeein . 

subjorcftf (Hlii) 

Elle pleure pa rce qu* elle est partie. 

indicacif (cause) 

Dans certains cas. notamment dans les propositions relatives, selon le sens 
que Ton veut donner a la phrase, on choisira llndicatif ou le subjonctif. 

Je cherche un cheval qui ait une queue blanche, 

siibjoiicdf 
(Je ne sals pas s* te tlieval ejciste, rn&is c'est un cheval comme ta que p* veux.) 

Je cherche un cheval qui a une queue blanche. 

irtdicatif 
(]e sals qu'il exfSte e je veux le retrouven) 

474 Emploi du conditionnel 

C'est le mode utilise lorsque celui qui parle envisage ce qu'il dit comme 
s implement possible, comme eventuei II est sou vent preced 6 d'une 
subordonnee circonstancieile de condition. — » Propositions subordonnees, 
paragraphes 3 a 41 . C T est pourquoi on Tap pel I e mode conditionrtei 

Si j'avais de V r argent /j ' aeheterais une maison. 

subord. circ, de condition condiuonnel 



rim 



On ne dit jamais: © Si faurais de V * argent, f 'aeheterais une maison. 

Le verbe de la subordonnee circonstancieile de condition ne peut 
se mettre au conditionnel. Le mode conditionnel peut aussi apparaltre 
seul pour exprimer un evenement possible ou un sou ha it poll 

Le prix de Vessence haiss erait prochainetrtent, 

(II parnfc j'iii entendu dire.) 

J' aimer a is purler a Monsieur le directeur. 

(... Si e'etait possible...) 



475 Emploi de I'imperatif 

Cest le mode qui exprime Pordre ou la defense. 

Mo ntez a bord ! Ne dcsce ndez pas ! 

II ne se conjugue qu'a trois personnes: 2 e personne du singulier; 

| re et 2 e personnes du pluriel* 

II se caracterise par I'absenee de pronom personnel sujet. 

Pars ! Partem ! Partez ! 

476 Emploi de rinfinitif 

Uinfinitif est une forme particuliere qui permet au verbe d'avoir d'autres 
fo notions que celle de noyau de la phrase. II peut etre; 

- Sujet 

Marcher me fatigue. 

-COD 

Je deteste manger, 

-Ami but 

Reprendre, c'est volcr. 

- Complement du nom 
Lafurevr de vivre. 

Dans tous les exemples suivants, rinfinitif peut avoir tous les complements 
possibles du verbe: 

• Infinite + COD 

Je deteste mang er des ha ricots , 

infmirif Cob 

• Infinitif + CC lieu 

Marcher sur le sa ble me fatigue. 

infinitif CC 

• Infinitif + CC maniere 

E He connaissait enfin le bonheur de vivre i ntensem ent. 

infinitif CC manure 



liFrt 



VERBE 475-478 

En conclusion, on peut dire que le mode infiniuf per met au verbe d 'assurer 
I'ensemble des fonctions du nom. tout en conservant la possibility de recevoir 
des complements de verbe. — * paragraphe 

L'infinitif. au contra ire du verfae conjugue\ rTa gen era I em ent pas de si j jet. 

Pour la transformation infinitive des subordonnees completives et cireonstantieiles, 

— * Propositions subordonnees. paragraphed . k 

477 Emploi du participe 

On distingue le participe present et le participe passe. 
• Le participe present est V equivalent : 

- d f une proposition relative (— * ibid., paragraphes 4' a ) 

Les personnes ayapt un billet peuvent entrer. 

{= Les personrtes qui oiu— ) 

- d*une proposition subordonnee circonstancielle ( — *■ ibid.) 
Les invites, ay ant termine de manger* $e leverent. 

(= Les inviies. une fois qti'ils eurent terminE.. J 

■ Le participe passe est Tequivalent: 

- d'une proposition relative ( — > ibid., paragraphe ) 

Le feu, attise par le vent, gogna la maison. 

{= Le feu qui etait attise.. ) 

- d'une subordonnee d rcon stand el le ( — * ibidJ) 
Le repas achev e, on passa au salon. 

{= Quanrf \o. rcpas tut acbeve,..) 

- d*un adjectif 
C*est tine enfant bien el evee . 

Emploi du gerondif 

II est forme par le participe present precede de la preposition en; 

il a la valeur d'un complement circon stand el. 

En rentrant , il trouva sa parte enfoncee* 

(= A son retour,..) 

// par tit en c hantant joyeusement. 




479 Tableau recapjtulatlf des temps et des modes 



MODES 


TEMPS SIMPLES 




TEMPS COMPOSES 


INDICATIF 


Present 

je chantc 


— 


Pass£ compose 
j *ai chantc 




Pas&£ simple 


—* 


Passe anterieur 




je chantai 




j*cus chantc 




Imparfait 
je chantais 


— * 


Plus-que-parfait 
j* avals chante 




Fucur simple 


— * 


Fucur ant£rieur 




je chanterai 




j'aurai chantc 


CONDlTtONNEL 


* Present 


— » 


Pass6 1 




jfc chanterais 




j'atiraii! chantl 

Passe 2 

j 'eusse chantc 


SUBJONCTIF 


Present — + 

que je chantc 

Imparfait 

que iv chantassc 


Pass£ 

que j*aie chante 

Flus-que-parfaic 

que j'cusse cliantc 


IMPERATIF 


Present 

chame t 


Hi 


Passe 

aic chantc ! 


INFINITlf 


Present 

chanter 


— 


Pass£ 
avoir chant£ 


PARTI CIPE 


Present 

claimant 


~> 


Pass6 
chante 


GERONDIF 


Present 
en chant am 


-* 


Pass£ 

en ayant chante 



REM 



A chaque temps simple correspond uri temps compose :/e chante — * j'oi choritg 



IDENTIFICATION DU VERBE 



— . — .. _ __j. 



480 Criteres d'identification 

II est important de savoir identifier le verbe dans une phrase, 
Quatre types de criteres permettent dele reconnaitre : 

- les criteres formels : il se eonjugue ■ 

- le critere de combinaison : il n'est pas precede de determinants 
ma is souvent de pronoms personnels ; 



VERBE 479-482 

— le critere de sens : il evoque souvent une action ; 

— le entire de Ibnction ; il est le noyau de la phrase, point de rattachement des 

complements. 

481 Procedure de reduction avec un verbe d'action 

Le verbe est le noyau du groupe verbal ; c T est le seul element que 

Ton ne peut en lever sans fa ire disparaitre le groupe verbal tout entier. 

En d'autres termes, si le theme est ce dont on parle et le proper 

ce que Ton dit du sujet. le verbe est Telement indispensable 

& P existence du propos. 

Si Pon supprime le verbe, on ne peut plus Hen dire du sujet. 

Les so ldats mangeaient de la soup e avec les prisonniers * 

theme p ropes 

On peut supprimer le COD ; 

Les so ldats mang eaient avec les prisonniers, 

theme propos 

On peut supprimer le CC: 

Les soldat s mangeaient de la soup e. 

th£me prtjpos 

On peut supprimer les deux complements : 

Les sold ats mangeaient . 

theme propos 

Mais on ne peut supprimer le verbe : 

© Les soldats v i U de la soupe avec les prisonniers. 

482 Procedure de reduction avec un verbe d'etat (itre...) 
Mari e etait jolie avec sa robe j a une et bleu . 

On peut supprimer le complement preposttionnel : 
Marie etait jolie. 

Mais on ne peut supprimer ^tctti 

© Marie jolie avec sa robe jaune et bleu. 

On ne peut supprimer /oi/e : 

© Marie etait 4 avec sa robe jaune et bleih 



Le noyau du groupe verbaJ est ici le groupe etail jdw qui est constitue 

d une copule, efcift, qui porte les marques de temps, de personne et de mode, 

et de radjectif attribut jotfcCe groupe est indissociable, non reductible, 

tt \oue \e mfenwi role que le verbe. Cette construction est egalement commute 

aux verbes dits d'etat (semWer, deverw; avoir Fair...) : 

A cette epoque, lejardtn me par aissaii imme nse. 

483 Formes conjuguees du verbe 

Le verbe est le seul element de la phrase qui se conjugue , c'est le seul element 
a pouvoir porter les marques de temps, d'aspect et de mode, le seul a changer 
de forme en fbnction de la personne : 

Vous mangerez le gateau ce soir. 
Nous mangeons* 

Verbe et negation 

Le verbe est le seul element qui porte la negation : c'est le seul element 
de la phrase qui puisse etre en cad re par la negation ne... pa$ r ne*„ point 
ne... pkit.ne,-- gue?e, rw... jamais, 

Les enfants ne Jisaient pas un mot. 

verbe 

Cet homme ne parte fjuere. 



P.I M 



// ne nous ennuiera plus. 

verbe 

Lorsque le noyau est constitue d T une copule et d'un attribute Ja negation 
encadre la copule. 

Elle n'est vmiment pas conf ortab h* 

topi ilc attnbut 

On pourra done reeonnaftre le verbe en mettani la phrase a la forme negative 
et en constatant quel est Telement qui porte la negation. 

Dans la langue orale relSdiee, la negation ne... pas est souvent reduite a pes. 
J'aime pas les petits pais. 



VERBE 



Noyau de la phrase 

Le verbe apparalt comme I" element autour duquel s'organise la phrase ; 

il constitue le noyau de la phrase. 

On peut done Tidentifier en cherchant, dans la phrase, a quel element 

se rapportent les groupes nominaux, e'est-a-dire par rapport a quel mot 

Ms marquent leur fonction, 

36 Verbes trans itifs et intransitifs 

To us les verbes n'ont pas la possibility d 'avoir les memes comp^ments. 

Les verbes comme rertcontrer, attraper sont des verbes transitifs 

qui exigent un COD* 

— * Complement d'objet direct, paragraphe 

Le foup rencontra Vaaneau au bord de Veau* 

iJieme pro pes 

On peut supprimer le complement circonstanciel : 
Lejoup rencontra Vagneau , 

theme propos 

On ne peut pas supprimer le COD : 
<&Le loup rencontra /'ogtfjesd au bord de Veau. 

Certains autres verbes peuvent #tre construits avec ou sans COD : 
tljume un paquet de ciga rettes par jour 

fl jume torn les jours apres le dejeuner . 

CC temps 

Les verbes comme dormer, remettre, dire, etc. (— * Complement d'objet 
second, paragraphe }, peuvent recevoir un complement d'objet direct, 
un complement d'objet second et des complements circon stand els. 

// a remis sa recompense a Pierre au pied de la tribune . 
cod cos ccl 

Les verbes comme courir, dormir, etc,, ne peuvent, en general, recevoir 
que des complements circon stan cie Is ; ce sont des verbes in trans itifs. 

Tou s les j ours, il court a vec ses amis dans la foret * 

CCT CC accomp. CCL 



Lorsque le noyau esc constitue d'une copule et d'un attribute Jes complements 
possibles sont en nombre extremement reduit; seuls quelques complements 
circonstanciels peuvent apparaftre. 

Elk etait malad e depuis longtemps (= cc temps) 

a cause de lui \- cc cause) 

de pCVT {- CC cause) 



ACCORD DU VERBE 



* 



4£'T Pnncipes generaux d'aecord 

Le verbe s'accorde en nombre avec son sujet aux temps simples 

comme aux temps composes: a la 3 e personne du pluriel, la terminaison 

est toujours en -nt. 

Aux temps composes avec Pauxiliaire etre, le participe passe s'accorde 

en genre et en nombre. 

Aux temps composes avec Tauxiliaire avoir, le partkipe passe ne s'accorde 

en genre et en nombre que si le COD est situe avant le verbe. 

488 Accord du verbe avec le sujct 

Le verbe s'accorde en personne et en nombre avec son sujec 

L 'elep hant s^ enfuit a trovers la savane. 

nom ve rbfi 

sujet sing. J pers. sififr 

Lesf emmes sortiwnl d'abord, 

nom verbe 

sujet pluriel 3 e pers. ptoriel 

Vpiis naurez aucune dijficulte a k reconnoitre. 

pronofY* verbe 

sujet 2 € pers. pi 

2 e pers. pi. 

489 Accord du verbe avec plusieurs sujets 

Lorsque la phrase comporte plusieurs sujets coondonnes, le verbe se met 

au pluriel. 

Vane et le chien marcha i ent ensemble. 

sujet sujec verbe 3 € pers. pluriel 



VERBE 487-493 

490 Accord du verbe avec des sujets de personnes differentes 

Lorsque les sujets sonc des personnes differentes, ("accord du verbe se fait 
de la facon suivante : 

• 2 e personne t 3 e personne : le verbe se met a la 2 e personne du pluriel : 

C'est Mar ie et toi qui marcherez derriere. 

fcujet Sujet verbe 

3 e pers. 2 e pers, 2 e pers. pi 

• l rG personne + 2 e ou 3* personne: le verbe se met a la l re personne du pluriel : 
Leurs amis el mot souhaitions vous offrir cc cadeau. 







sujet sujet verbe 

3 e pers. I te pers. t re pers. pL 

491 Accord du verbe avec sujet collectif (uric foute de...) 

Lorsque le sujet commence par une foute de*.., une troupe de.<* r vne ossemfciee 
de„., une faonde de..., le verbe peut se mettre au singulier ou au plurieL 
On utllisera. le singulier pour indiquer que Tensemble des personnes 
ou des objecs est considere comme un tout : 

Une troupe de jeunes passait dans la rue. 

On utilisera le pluriel si ce sont les different* objets ou personnes qui sont 
concernes : 

Une multitude d'oiseaux se mi rent a chanter. 

492 Accord du verbe avec un sujet introduit par beoucoup de... 
Si le sujet est introduit par beaucovp de* la plupart de, bon rtombre de, 
peu de, etc, le verbe se met, en general, au pluriel : 

Ten de gens savent fa verite. 

La plupart des gens savent lire et eerire. 

493 Accord du pnrticipe passe employe avec etre 

Pour les verbes qui forment leurs temps composes avec etre, le participe passe 
s'accorde en genre et en nombre avec le sujet (tomber, arriver, alter...). 

La petite fi tie est tombeede Varbre, 

sujet nom fern. sing. part, pa^&o fein. sing. 



[!, I! 



Accord du participe passe employe avec avoir 

Pour Les verbes qui forment leurs temps composes avec avoir, 

le particjpe passe ne s'accorde pas avec le sujet: 

Less ens ont cueilll des champignons. 

syjet 

Le participe passe s'accorde en genre et en nombre avec le COD 
si celuf-ci est place ovant le verbe : 

Cette a ssiette , je Vai posee sur la table. 

tern. sing. COD fern, sing 

Ce sont les cartes quej'ai prises* 

fern, pi, COD Fern, pluriel 

S< le COD est le pronom en, le participe pass£ reste invariable ; 
J J en ai vu r des violettes* 

COD 
Le participe passe sum dun infinftif reste invariable si le pronom personnel 

qui le precede est COD de cet infinrtif : 

Cette enfant, je Vai vupunir* 

En revanche, le participe pas$£ s'accorde avec le pronom personnel 
antepos£ s'il est sujet de I" infinrtif : 

Cette enfant, je Vai vue arriver en pleurs* 

Accord du participe passe des verbes pronorninaux 

Les verbes pronorninaux forment tous leurs temps composes avec etre. 

Je we suis coupe. 
©Je m'ai coupe. 

Lorsque le pronom (me, re, se) est le complement d'objet direct du verbe 
(se rencontrer, se banner, se vendre, se souver...^ le participe passe s'accorde 
en genre et en nombre avec le sujet* 

Flore nc e et Anne se sont baignees dans la riviere. 

suj f£m. pf. COD fem.pl. 



VERBE 



Nosamis se sont rencontres aux courses. 

suj, masc. pi. COD masc pi. 

Paul et J acques se som coupes. 

suj. masc. pi. COD mass:, pi. 



Lorsque le pronom est le complement d'objet indirect du verbe 
rVocheter; se (aire mof, se dire.. J. le participe passe ne s'atcorde 
ni en genre nl en nombre avec le sujet. 

Elle s'est dit d es chases terribles . 

suj. COI COD apres te verbe 

Sauf si ur\ COD est place avant le verbe. 

Tu pettx imaginer leschoses que_je me suis dites* 

fem.pl. COD fem.pl. 

avanc le verbe accord avec le COD 

lis se sont coupe l a main . 

suj COI COD apres le verbe 



I 



VISUALISATIONS 
DE L'ANALYSE 

GRAMMATICALE 



496 Definitions 



II est utile de pouvoir repr£senter sous forme d'un schema, 
d'un dessin, les relations qu'entretiennent les mots 
d'une phrase ; ce schema permet d'un seul coup d'ceil de prendre 
connaissance de 1 'organisation grammaticale de la phrase. 

On parlera de visualisation* de representation schimatique 
ou visueite, ou encore de schematisation. 

La visualisation ne sera qu'un schema. Us techniques 
de visualisation ne sont pas des instruments qui servent 
a analyser une phrase ; leur seule utilite est de rendre 
compte concretement d'une analyse d£ja faite. 

Les procedures de visualisation sont multiples. Elles renvoient 
chacune a des modes d 'analyse particuliers ; elles ont chacune 
leurs avantages et leurs inconvenient*. Nous presenterons ici 
trois grands types de visualisation de I 1 analyse grammaticale: 
la representation en arbre, la representation par emboitements 
successifs, la representation en cerctes concentriques. 



VISUALISATIONS DE L'ANALYSE GRAMMATICAL^ 



REPRESENTATION EN ARBRE 



Avantages de la representation en arbre 

La representation en arbre permet de bien montrer le « 

de la phrase en groupe verbal et groupe nominal. 

Elle permet de voir que les complements de phrase ne font pas par tie 

du groupe verbal, mais sent un constituent de la phrase. 

Elle permet da Her du « plus grand » au « plus petit », e'est-a-dire des groupes 

aux mots qui les constituent. 

498 Inconvenient* de la representation en arbre 

La representation en arbre est cependant parfois de lecture difficile; 

les memes symbotes sont utilises pour des groupes occupant des fonctions 

djffe rentes : ainsi un GN prep, (groupe nominal prepositionnel) 

peut etre complement circonstanciel, complement du nom ou complement 

d T ob|et indirect 

La representation en arbre rend mal compte des relations de subordination 

a Tinterieur des groupes : les noyaux et les determinants apparaissent 

sur la meme ligne. 



I 



499 Exemple I : GNS, GV 

Analyse ns la phrase (P) : 

P ierre voit Paul . 



Pierre: groupe nominal sujet (GNS). 

voit Pout: groupe verbal (GV) comprenant: 

— voit: verbe (V). 

— Paul: groupe nominal (GN) COD* 

Pierre voit Paul. 

GNS v GN 



GV 



Exemple 2: GNS (avec GN prepositionnel), GN 
Le fre re de Pierre voit Pau L 

• Le frere de Pierre: groupe nominal sujet (GNS) qui se decompose en 

- Le: determinant de frere (D) T 

- frere: nom (N) r 

- de Pierre: groupe nominal prepositionnel (GN prep. ), complement 
du nom frere. 

* voit Paul: groupe verbal (GV) com| 

- voit: verbe (V), 

- Paul: groupe nominal (GN) COD. 



Le frere 

D N 



de Pierre 

pri (.. GN 
I I 

GN pr£p. 



TO if Pau/. 

V GN 



GNS 



GV 



501 Exemple 3 : GNS {avec GN prepositionnel), 
GV {avec GN prepositionnel) 

Le fr e re de Pierre a dorme vrt tivre a Paul. 

- Le frere de Pierre: groupe nominal sujet (GNS) qui se decompose en 

- Le: determinant (D), 
-frtre: nom (N), 

- de Pierre ; groupe nominal prepositionnel (GN prep.), complement 

du nom frere, 

- de ; preposition, 

- Pierre: groupe nominal. 

• G donne ur\ livre d Paul: groupe verbal (GV) qui se decompose en : 

- a donne: verbe (V), 

- un iwre: groupe nominal (GN) COD; 

- un; determinant (D), 

- livre : nom (N), 



VISUALISATIONS DE L'ANALYSE GRAMMAT1CALE 



— 6 Paul: groupe nominal prepositionnel (GN prep.), complement d'objet 
second (COS) : 

— a: proposition, 

— Paul: groupe nominal. 

Le frere de Pierre a donne un iivre a PauL 



i 



D 



N 



prep 
I 



GN 
I 



v 



GN prep. 

I 



N prep. GN 
I I I 



GN 

I 



GN prep. 

I 



GNS 



GV 



P 



1 2 Exemple 4 ; GNS, GV, GN prepositionnel 
Paul a rencontr e Pi erre $ur la plage. 

* Paul: groupe nominal sujet (GNS). 

* a rencontre Pierre : groupe verbal (GV) decompose en ; 

- a rencontre ; verbe (V), 

- Pierre: groupe nominal complement d'objet direct (GN). 

* sur h phge : groupe nominal prepositionnel (GN prep.), complement de phrase 
( — > paragraphs a ' ) ; se decompose en : 

- sur: preposition (prep.), 

- h phge : groupe nominal (GN) : 

- la: determinant (D), 

- phge : nom (N)* 



Paul a rencontre Pierre 

GNS v GN 



sur 

prep. 



la plagi 



D 



N 

I 



GN 



GV 



GN prep. 



r 



REPRESENTATION PAR EMBOITEMENTS SUCCESSIFS 

«HM"*!'t***"***"" ■■■■■ ■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■+ + ++ + + + ++ + ■■+■* + ■■■■***■■+■ ■■■+■■■■■■■■■■■ ■■■■■■■■■■■■■■■■■■■■▼■■■+ + +BI+ + + ++ + + "**-"*""" ■■■■■■■■■ ■"■■■■■■■■■■■■■■■■■■ ■ 

503 Avantages de la representation par emboTtements 

La representation par emboTtements sue cess if s a I'av Mintage 

de ne pas bouleverser la phrase, Les mots sont laisses dans I'ordre 

dans lequel ils apparaissent dans la phrase. 

Elle permet de bien distinguer deux grands groupes : le theme et le propos. 

Elle permet aussi de presenter la composition des groupes et les relations 

entre les mots qui les composent* 

Inconvenient^ de la representation par emboitements 

II semble que parfois les differents niveau* d 'emboTtements n'apparaissent 

pas de fa^on tres claire; on risque sou vent de confondre les boites 

de dimensions differentes, et done de confondre des degres de relation 

differents* 



50 5 Exemple I : theme, propos 
Pierre voit Paul, 

• Pierre; theme (ce dont on parie). 

■ voit Paul: propos fee que Ton en dit) ; decompose en 

— voit ; verbe, 

-Paul: COD. 



Pierre 


i 


voit 


* Paul 


th£me propos 



Exemple 2 : theme (GN) t propos (verbe, COD) 
Lejrere d e Pierre voit PauL 

* Le frere de Pierre : theme (ce dont on parle) ; compose de 

- Le fr&re: noyau du groupe : 

- Le: determinant, 

- frere; noiru 

- de Pierre ; complement du nom frere. 

* voit Paul: propos (ce que Ton en dit). 



VISUALISATIONS DE l/ANALYSE GRAMMATICALE 




phrase 

507 Exemple 3 : theme (GN) t propos (verbe, COD, GS) 

Le frere de Pierre a do nne un tivre a PauL 

* Le frere de Pierre: theme. 

* a donne un tivre a Paul: propos ; se decompose en : 

- a donne" : verbe, 

- un tivre: complement d'obfet direct: 

- un : determinant, 

- tivre: non% 

- a Paul: complement d'objet second. 



Le 



fie 



ere 



de Pierre 



a donne 



un 



n\\ tivre 



a Paul 



Lhir-ic 



propos 



phrase 

508 Exemple 4 : theme (nom) t propos (verbe, CC) 
Paul a rencontre Pierre sur la plage. 

* Paul: theme. 

• a rencontre Pierre sur la plage : propos ; decompose en : 

- Pferre ; complement d'objet direct, 

- sur to ptage: complement circonstanciel : 

- ta: determinant, 

- plage: nom. 



Paul 



theme 



a rencontre 



Pierrel \sur \ h,\plctge\\ 



propos 



phrase 



REPRESENTATION EN CERCLES CONCENTRIQUES 



509 Avantages c\c la representation en oereles 

La representation en cercles concentriques a Hnteret de faire apparaitre 
le verbe comme le noyau auquel se rattachent direetement ou indirectement 
tous les mots de la phrase. Elle permet aussi de bjen distinguer les niveaux 
de relation dans la phrase en presentant sur le mime cercle les mots qui sont 
au meme niveau. Elle met en evidence le rote des prepositions qui sont des outils 
mettant en relation les mots d'une meme phrase. Elle montre la coherence 
des groupes fonctionnels ( — * Groupes, pa rag raphes a ) ; 

tous les mots d'uti meme groupe fonctionnel sont en relation (direetement 
ou indirectement) avec le noyau verbe central 

5 10 Inconvenient* de la representation en cercles 

Elle a cependant le desavantage de ne pas presenter le « decoupage » 
entre groupe nominal sujet et groupe verbal, ni entre le theme et le propos. 
Enfin, elle demande que Ton ait identifie soigneusement la fonction otcupee 
par chaque mot de la phrase et son niveau. 

5 1 1 Exemple I 

Pierre voi t Pa ul. 

• voit: noyau verbal (— > Verbe, paragraphe ) ; il sera represente au centre 

du cercle. 

• Pierre: sujet ; se situe sur le cercle a gauche du verbe, 

• Paul: complement d'objet direct; se situe sur le cercle a droite du verbe. 




Pierre \~voh 1 Paul. 



Exemple 2 

Le jrere de Pie rrevojtPaul^ 

frere: supet du verbe voit, est en relation directe avec le verbe et apparatt 
sur le premier cercle a gauche. 



VISUALISATIONS DE L'ANALYSE GRAMMATICALE 509-513 



Pierre : complement du nom frere. est relie a lui par (a preposition de ; il n'est 
pas en relation directe avec le verbe et apparaTt done sur le deux i erne cercle. 
Le: determinant de frere, apparaTt aussi sur le deuxieme cercle; il n'est pas 
en relation directe avec le verbe. 





5 1 3 Exemple 3 

Lejrere de Pierre a donni tin livre a PauL 

• Le frere de Pierre (voir ci-dessus). 

• o donne : verbe, noyau central. 

• livre: complement d'objet direct ; en relation directe avec le noyau verbal 
appara?t sur le premier cercle a droite. 

• un : determinant de livre* n'est pas en relation directe avec le verbe 
et apparait sur le second cercle, relie a livre. 

• Paul: complement d'objet second, est relie directement au verbe 

par la preposition a. It apparait sur le premier cercle relie a un des coins 
du rectangle encadrant le verbe. 




frere J a donne livre 

/ , Paul. 

Pierre 




514 Exemple 4 

Paul a rencontre Pierre sur la piaf fe. 

• a rencontre; noyau central. 

• Pant: sujet ; en relation directe avec le verbe; situe sur le premier cerele 

a gauche. 

• Pierre : complement cTobjet direct; en relation directe avec le verbe ; 

situe sur le premier cerele a droite, 

• pfage: complement circonstanciel ; directement relie au verbe 

par la preposition sur ; apparaft sur le premier cerele. Reli6 k un des coins 
du rectangle enc'adrant le verbe. 

• h : determinant de plage ; n'est pas directement relie au verbe ; 
apparaft sur le deuxieme cerele. 




VOIX PASSIVE 



VO I X ACT I VE i ET VOJX PASSf V |= +t 

515 Voix (ou construction) active et passive 

La voix passive et la voix active representee deux types differents 

de constructions de phrases. On peut cependant exprimer les mimes idees 

en utilisant Tune ou 1'autre* 

Picasso a feint ce tableau en 1942. 

Ce tableau a he print par Picasso en 1 942. 

La transformation de la voix active a la voix passive permet d'expi imer 
la meme idee ave'c une construction different© : 

No$ amis construisent cette maison, 
Cette rnaison est construite par nos amis. 

Chacune de ces phrases nous permet de savoir que Taction construire est 
realisee par les memes personnes : nas amis* Cette action de construire est 
exercee dans les deux phrases sur une mime chose: une moison. 

5 I 6 Voix passive : definition 

La voix passive a pour principe de faire subir faction au sujet au lieu 

de la lui feire accomplir. Le verbe est toujours conjugue avec Tauxiliaire etre. 

On precise parfois qui fait Taction a I'aide d'un complement d*agenc 

517 Transformation passive 

Cependant, seuls les verbes qui peuvent recevoir un complement d'objet 
direct permettent Temploi de la voix passive. Le passage de la voix active 
a la voix passive s'appelle transformation passive. Cette transformation 
se caracterise par des changements qui interviennent au niveau 
du verbe lui-meme et au niveau des fonctions essentielles de la phrase: 
sujet et complement d'objet direct. 

5 ] 8 Modification des fonctions a la voix passive : sujet, objet 
et complement d*agent 

Les mimes mots, dans chaque phrase, n'ont pas les memes fbnrtions. 
Le groupe qui, dans la phrase a la voix active, occupe la fonction de sufet, 
devient complement d'agent dans la phrase a la voix passive. 
Le groupe, qui etait compfernerrt tFobjet direct dans la phrase a ta voix active, 
devient sujet de la phrase a la voix passive. 



voix passive 515-519 



Dans la premiere phrase t qui est a la voix active : 
Nos amis construisent cette maison . 

su|ec vetbe COD 

nous constatons que : 

— le groupe nominal nos omfc oecupe la fonction de sujet du verbe construisent ; 

— le groupe nominal cette maison oecupe la fonction d'objet du verbe construisent. 
Dans la deuxieme phrase, qui est a la voix passive r 

Cette maison est construhe par nos amis . 

sujet verbe eomplentenT. d'agtsnc 

nous constatons que: 

— nos amis, precede de la preposition par, oecupe la fonction de complement 
d 'agent du verbe est construite ; 

— Cette maison oecupe la fonction de sujet du verbe est construite. 

5 1 9 Temps du verbe a la voix passive 

Le verbe change de forme lorsque la phrase est construite a la voix passive. 
Si on met le verbe d'une phrase a la voix active a des temps differents, 
on constate que le verbe est toujour $ a la forme simple ; il n'est jamais 
accompagne de Taux ill aire etre* 

Nos amis construisent cette maison. 

present 

Nos amis constrtiisaient cette maison. 

imparfait 

Nos amis construiront cette maison. 

futur 

Si on met le verbe d'une phrase a la voix passive et aux m ernes temps, 
on voit apparaftre rauxiliaire etre, 

Cette maison est construite par nos amis. 

present 

Cette maison etait construite par nos amis. 

imparfait 

Cette maison sera construite par nos amis. 

futur 

Quel que soit le temps du verbe, il est compost, dans la phrase construite 
a la voix passive, de 1'auxiliaire etre + partidpe passe. C'est I'auxiiraire §tre 
qui porte les marques du temps. 



I 



II ne faut pas confondre : 

Nous sommes arrives, 
lis sont arrives* 
Vous etes venus* 

verbes utilises a la voix active et dont les temps composes se fbrment avec 
Tauxiliaire etre et le participe passe, et: 

Nous sommes voles. 
Nous sommes trompes. 
Vous etes pris. 

verbes utilises a la voix possive, au temps present, et construits avec Tauxiliaire 
etre et le participe passe. 

En cas de doute, on peut proceder ainsi : 

Nous sommes voles Nous avons ete voles . 

pr£s. passif passe comp. passif 

Nous sommes tomkes © Nous avons ete tomhes. 

On reconnaitra le verbe au present passif par le fait qu'on peut le mettre 
au passe compose passif en utilisant I'auxiliaire avoir ; dans le cas de Tacttf 
au passe compose, la chose est evidemment impossible. 

120 Theme et propos a la voix active et & la voix passive 
La transformation passive perrnet dlntervertir dans une phrase 
ce dont on parle et ce que Ton en dit. 

Nos amis construisent cette maison * 

thfrtie P™P 05 

ce tiom on parle ce ^ ue r ° n m dic 




propos 
ce done on parle ce que Ton en dft 

Cette motion est construite par nos amis * 



Dans la phrase a la voix active, on parle de nos amis et on dit 
a leur propos ; its cortstruiserrt cette moison. 



VOIX PASSIVE 



Dans la phrase a la voix passive, on parte de cetze matson et on dit 

a son propos : etfe est construfte por r?os otnis. 

Cette tnaison qui, a la voix active, fa tsait partie du propos (— * Sujet F 

paragraphe ), c'est-a-dire de ce que Ton disait de quclqu'un, 

devient, a la voix passive, le theme, c'est-a-djre ce dont on parle. 

En revanche, nos omfs, qui etait presente a la voix active comme le theme 

a propos duquel on alia it donner des informations, fait, a la voix passive, 

partie du propos. 



CONDITIONS D'EMPLOI DE LA VOIX PASSIVE 



I 



--------- 



if r t i + h H ji ■ m ■ ^ m rrrii ■ rri ■ , + ■ i ^ttf f 4 ttf f ■ 



521 Regies pour une construction passive 

Seuls les verbes qui acceptent un COD peuvent se mettre au passif. 

En effet, la transformation de Tactlf au passif exige que le COD de la phrase 

a la voix active devienne sujet de la phrase a la voix passive. 

II faut bien comprendre que la construction passive n'est pas simplement 

une transformation mecanique de la construction active : la voix passive 

permet de presenter comme theme du discours un personnage, un animal 

ou un objet (sujet) qui sub it les consequences dYine action dont le responsable 

n'est pas necessairement identifie (complement d'agent facultatif). 

522 Cas ou la transformation passive est impossible 

La transformation passive n'est possible qu'avec des verbes transitifs. 
On ne pour r a utiliser la voix passive lorsque: 

• le verbe de la phrase n'admet pas de complement d'objet: 
c'est un verbe intransitif (tomber, courir, rmger, rire, etc) : 

Les enfants jouent dans la cow. 

Cette phrase ne peut etre mise a la voix passive, 

• le verbe de la phrase est construit avec un complement d'objet indirect: 
porter de, penser d t croire en, etc, Une phrase comme : 

Jean pensait a son dernier match. 
ne peut itre transformee a la voix passive. 



• Le groupe verbal est constitue dime coptitc (— * Verbe, paragraphe 48 ) 
et d*un attribut : 

Ma voisine est une brave Jemme . 

Cette phrase ne pern: etre mise a la voix passive, 

• Le verbe de la phrase est avoir; ainsi, la phrase: 

Ce type a un superbe chateau. 

ne pent etre rnise an passif 

523 Limites de Vutilisation de la transformation passive 

Meme lorsque le verbe de la phrase admet un complement d'objet direct, 

il y a des cas ou la transformation passive n f est pas utilisee, 

Cest le cas lorsque le sujet de la phrase active est un pronoun personnel. 

J'ai achete la voiture de mes parents. 

En principe, rien ne s'oppose a la transformation passive ; 
cependant on ne dira generalement pas : 

La voiture de mes parents a he achetee par moi. 

Lorsque le complement d'objet direct de la phrase active est indefini 
(presente comme non connu), la transformation passive est difficile. 
A partir de : 

Cet homme a achete unchevaL 

on obtiendrait: 

Un cheval a he achete par cet homme. 

Cette phrase est improbable. 

En revanche, si Ton precise de quel cheval il s'agit, la transformation passive 

devient plus faerie : 

Le cheval qui a g a gne le derby a he achete par cet homme. 



VOIX PASSIVE S23-525 



524 Construction passive sans compliment cf agent 

De nombreuses constructions a h voix passive ne com portent pas 
de complement d'agent. Cela se produit chaque fbis que celui qui parle 
(ou ecrit) pense qull n'est pas important de preciser qui fait Taction. 

La mairie a he katie en I 952. 

(Peu imporce par qui.) 

Lajupe est par tee courte cette annee. 

(Inutfle de pretf^nr qui Li parte ) 

Seront adtnis tous les candidate qui ouront repondu aux vingt 
questions, 

525 Tou mures equivalentes a la voix passive sans complement d'agent 
Lorsque ia phrase passive ne comporte pas de complement d'agent, 

on peut lui substituer: 

une phrase actrve avec pour sujet on: 

On a kati la mairie en I 952. 

On admettra tous les candidate qui auront repondu aux vingt 

questions. 

une phrase a la tournure pr on cm male: 
Lajupe se parte courte cette annee* 



■ 



VOIX PRONOMINALE 



VOIX PRONOMINALE 



IDENTIFICATION OE LA VOIX PRONOMINALE 

526 Construction de la voix pronominale 

On parle soit de voix* soit de tournure pronominale. La voix pronominale 
se caracterise par le fait que le verbe de la phrase est aceompagne 
d'un pronom personnel refleehi mtcrcale entre le sujet et le verbe. 

Les enfants se sont pwmenes pendant des hemes* 

527 Role de la voix pronominale 

La voix pronominale permet d'indiquer que Taction exprimee par le verbe 
ne s'exerce sur rien d 'autre que sur le sujet lui-meme. 

Tow les matins, les soldats se lavaient a lajontaine. 
Le sujet joue a la fois le r6le d'agent et le role de patient. 

528 Sujet et agent de Taction 

La voix pronominale per met dHndiquer que la person ne {ou la chose) 
qui realise une action la sub it en merne temps 3 

Vhomme s'habilla avec soin r 

[LT'ornn-f: n>abilte personne d'amr* rue fLi-meme.) 

Vhomme se dit qu 'il avail du temps. 

(L'horrune ne s'adresse i personne d'aucre qiTa lui.) 

Vhomme s e lava les mains. 

(L*homme ne lave les mains de personne d'autre que lui-meme.) 

52*? Emploi des pronoms reflechis 

Dans les phrases construites a la voix pronominale, le verbe est aceompagne 

d*un pronom refleehi de meme personne que le sujet. Ce pronom est intercale 

entre I e sujet et le verbe, Les pronoms reflechis sont les m ernes 

que les pronoms personnels complements sauf a ia trojsieme personne 

ou ils presentent une forme particuliere : 

PRONOMS PERSONNELS COMPLEMENTS PRONOMS REFLECHIS 



■ 

■ 





SINGUUER 


l re pers. 


il me dit 


2 e pers. 


il te dit 


3 e pers. 


il lui dit 



PLURIEL SINGULIER PLURlEL 

il nous dit je me dis nous nous disons 

il vou s dit tu te dis vous vovs dites 

il lent dit il se dit ils se disent 



L'EMPtOI DE LA VO I X PRONOMINALE 

530 Valeurs de la voix pronominal e 

On utilise la voix pronominale chaque fois que Ton veut indiquer que le sujet 
peut etre tantdt auteur et tantdt objet de Taction (soit Tun et Tautre a la fois), 
parce que deux sujets sont alternativement agent et patient fife se battent), 
ou bien parce que le sujet exerce Taction sur lui-meme t ou bien encore parce 
que le sujet se contente de subir ['action, 

531 Empfoi reflechi 

Le sujet subit Taction qu'il realise. 

Venfant sej eta dans la riviere. 

Cette utilisation est appelee reflechie car le sujet renvoi e Taction du verbe 
sur lui-memc comme un miroir. 

532 Emploi reclproque 

faction est exercee de facon reciproque. 

Lorsque Ton a plusieurs acteurs t la voix pronominale indique qui Is exercent 

Taction Tun sur Tautre ou les uns sur les autres* 

Le Franfais et VAmericain se sont longtemps entretenus . 
Les deux hoxeurs sesont battv s jusqu'a Vepuisement. 
lis sesont rencontres par hazard sur le pent des Arts. 

Cette utilisation est dke r&aproque* 

533 Emploi a valeur passive 

On utilise alors la voix pronominale lorsque Ton ne veut pas ex primer 
le complement d'agent. 

En LtaliCy les pates se mangentj ermes {- *°nt mangees). 

534 Verbes essentiellement pronominaux 

Certains verbes sont toujour s construits avec le pronom reflechi : s'emporer, 
s'evode*; s'enfuir, s'evonotrrr, etc. 

Le prisonnier s^est evad e par les toits. 
La jeunejille s'evanouit en FapercevanL 



VOIX PRONOMINALE 530-537 



ACCORD DES VERBES PRONOM1NAUX 
AUX TEMPS COMPOSES 

; Formation des temps composes des vcrbes pronominaux 

Les verbes pronominaux forment tous leurs temps composes avec I'auxiliaire 
efine. On doit dire j 

Je me suis trompe. 

et non: 

<&Je m'ai trompe. 

536 Accord avec un pronorn reflechi COD 

Lorsque le pronorn reflechi est le complement d'objet direct du verbe 

(se rencontre^ $e bfligner, se wendre*. .), le parti cipe passe s*accorde en genre 
et en nombre avec le sujet. 

Cdtftgrine et Vanessa se sont bai anees dans la riviere. 

fern. pi. COD fem.pl. 

Laurent, Bruno et lean-Baptiste se sont mrnuvh au cafe. 

mas* pi COD masc. pL 

537 Accord avec un pronorn reflechi CO I 

Lorsque le pronom reflechi est le complement d'objet indirect du verbe 
(s'acfteter t se fatre mat, se dire, ett.)Je participe passe ne s'accorde ni en genre 
ni en nombre avec le sujet: 

Muriel s est fait mal* Muriel s*est lave les mains. 

cot COI 

I* 

En revanche, le participe passe s*accordera avec le complement d'objet direct 
si ce dernier est place avant le verbe \ 

Tu ne peux imaginer les choses que je me suis dites . 

fem, pi. COD tern. pL 



I 



Les numeros renvoient aux numeros 
des paragraphes. 



Les renvois signals en majuscules concernent 
des cnapltres entiers de I'ouvrage. ExempJe : 
accord 



ACCORD 



I k 16 



Les renvois a une entree de I'index sont indiques 
en rouge et en italique. Exempte : 
adjectifs indefinis 

— ■ . crcr des c^jetttfs indefmis 



Abreviations utilises 



Adj, . 


adjectif 


Art .. 


article 


Comp. 


complement 


Circ. . 


circonstancieJ 


GN .... 


., . groupe nominal 


GN pr£p. 


.. groupe nominal prepositionnel 


GNS 


. groupe nominal sujet 


GV... 


„ groupe verbal 


Part. 


partiripe 


Prop. 


.. proposition 


Sub. 


subordonnee 



I N DEX 



a 

a 

(proposition) 94, OS, 140 a 143. 178. 348. 345. 37S 

doudiez ... 321 

G Oil de : la pipe dc / 6 papa .172 

d^* Y'ii va a fa gare — *ilyva .. 163.164.361 

a cause de 

(preposition) .. 345,347.349 

accompagnement 

(cnn^lemem clrconstancid) , . 100 

accompli 

(aspect) ...... .. **/\. 

accord * 

— • ac<jORD „,.... I a 16 

de radjeetif (atorifcut, epithete..,) .. . . 7 a 10, 25, 33 

des adjectifs composes : curt? dou* 1 1 . 49 

des adjecttfi de couleur : utarwn, hkujutiit; 1 1 , 4H 

des adjectifs iud&TifTiis : quefave 219,220 

des adjectifs numeraux : quatre- vingts 225 , 226 

des determinants (avec le nonvnoyau) 74,208 

du par ricrpc passe .... 12. 127. 128 

— avec etie - ■ ■ ^ * ■* 

avec owstf — — 

-que COD 393 

du partitipe pass* des verbes pronominaux : 

elle s'est c oupee 495 

dans les subordonnees relatives : toi qui c s . 393 

du verbe « du sujet 

Ii6. 307 a 315, 447 a 453. 487 a 495 

actif 

— * JWSSJf 

action 

(exprimee par le verbe) ............461 

action 

(subie par le sufet) — ► pessjf. 528 

adjectifs demonstratifs 

ce r cme*ces ...... ... 203, 214, 216. 217. 232, 25 1 

adj. dernonstratifs : determinants definis 234 

adj. dernorisiratifs: mots grammatkaux — .... .291 
adj. demonstrat Ifs f adj. possessife : ces / xs , .717 

adjectifs determlnatifs 

ee*itx&i — - "I 

adjectifs exdamatifs 

quelfquefk! ..... 203,227, 25t 

adj. exclamatifs: determinants defines 234 

adj. exclamattfs t adj. intcrrogatifs : quel 1 / quel ? . 227 



adjectifs indeflnis 

auelque* plusieurs ...167.203,218.234,251 

— + accord des odjectifs Indtfiris 
adj. indefinis : determinants indefwiia 234 

adjectifs inter r ogad fs 

quel? quelle? 203.227.251 

adj. interrogate /adj. indeflnis : aue! one / quelle 221 

adjectifs non qualificatifs 

le, mon r net .. — .--- 251 

adj. non qualificatifs: consiituant^ obEi^toires . 251 
adj.non qualificatifs: determinants .. 203,251 

ad}, non qua! if catifs : mots grammatkaux .291, 797 

adjectifs numeraux 

nn.deui, .203.222.223,235.251 

adj. numeraux: determinants indefinis 235 

— + accord des adj. numfroux 

adjectifs possess if s 

m^tsD 203 T 211. 235.251 

adj. possessifs : d etc r inirrants definis , . „ ,.,.. 251 

adj. possesses : mots granrsnath^fux ...291 

adj. possess^ / prvinoms personnels : letufs) f Iwr 213 

adjectifs qualificatifs 

— * ADjECTV QUAUHCATIF 17 a 52 

— v accord,- piece... 

adj. qualificatifs: mots texicaux 29i, 298.303 

adj. qual if i catifs / adj. r >on qualificatifs 21 1 

adj. qualificatifs de cuuteur: mflrmu, bleujtmci .. Il t 48 

adj . q uali FrC atifs composes : aigrv. tbux i I, 49 

— -* aussi nrtrcbut, epithefce, tjppo&fcQr} 

ad jectif verbal 

pfovocant, passTonnam ..29 

adjectif verbal /partkipe present: 

neflliftent / nigtigeant ,...29 

adverbes 

deucemenU iTOimenf, ftier — * ADVERBS 53 a 70 

adverbes: compltimer us circonstandds 55 

adverbes : mots lexkaux 291,298 a 303 

— » aussi formation des edirerbes 

affirmation 

(adverbes <T) : cui, vofantters 62 

afinde 

(preposition) 346, 347 

afin que 

(conjorKtion de subortSnation) 40V 

agent 

(cetui qui fait Taction) .. 429,461 

agent 

(complement d 1 ) — » compidm pnr d 'agrni 



-ails ol -aux 

( pit i ri el rtes no ms) :df.sd hnih des cuimix .312 

ainsi que 

votre ami oinsi qitt. le mien xavent, / wiit .5 

alors que 

(conjonction de subordination) 403 

-als ou -aux 

(plurid des noms) ; den bah - desfrvtnaux 312 

(p lurid des adjectifsJintntT/.s njuvx , 51 

-am men t ou -emment 

bniyamment — prudennnertt ,— * formation des advetbes 

anime I manime 

it: tcftncdie n / fa planie ,,316,319,320,32! 

remptacement par un pronom 

.... 137,150,151,163.320.361 

-ant oti -ertt 

precedent / precedent — * partiape present / od£ verbal 

anteposition 

118— + aussi ptoce- . 



apposition 

apposition (adjectif en) 
apportion (nom en) 



34 a j7, 47 

iU b, Z4T 



apres que 

(confonttion de subordination) .. , 403 4 405 

articles 

k. un — t ARTICLES ....... 714 S3 + 253 

artides: determinants 203.234,, 247 

articles : mots granwnaticaux . - 291* 292 

article (omission de) . . 206 

articles dcfinis ;fe, fa 75 4 76,234 

articles dcfinis contractes : on = d + fe: 

je vats au tBctf chi ...,79a8l 

articles elides : P, d' ,. 82 

articles IndeJinis : un, des ,76,235 

articles partitrfs: du.de Jo:je veuxdu sucre 

.... .60,81,110 3 112,146,235 

artpartftifs/art-definis contracts 61, NO s 112 

aspect 

469 4471 

afravers 

(preposition) . .97.349 

attend u que 

(conjonction de subordination) 407 

attitude 

(cxprimpe par le verbe)/ action .... 4&J 

attribut 

— ^ADjECTlFQUALlFICATlff .17 4 52 

accord deTattrlbut ...-, ,9,10,25 



a — b i en que 

place de (attribut 24. 279 

attribut du sujet I8a25 

attribut du sujet/comp. cfobjet direct ..II3J26 

nom attribut du sujet -206 

attribut du compi d'objei direct ... 18,20,25 

au 

(o + te: article defini contract©) 79 4 81 

au fur et a mesure 

IP reposition) .... . ..»/ 

aucun 

(adjectif mdefini) ... 2(8 4 220,235 

-atl$ BU -aUX 

plurid des noms it/cs l&ndtitti i — ifes wjau* 312 

aussi... que 

(comparatif d "cgEilite) : c usst grand que 41 . 42 

au ssi tot que 

(conjonction de subordination) 403 

autre 

(adjectif IndeJini) .. 219,232 

auxiliaires 

{€ore, avoir. . .) .. — * accord des parndpes passes 

emplois ...515 4 519,535 

avant que 

(conjunction de subordination) .... . 403 4 406 

avec 

(preposition) 5, 345 4 348 

avec suM d* un complement cjrconstanciel 100 

avec suivi d*un complement du nom .. 345 

avoir 

— mvxdktires 

avoir fair 

-+verf*sdefm + IO 

b 

bail — * baux 

(plurid dei noms) .... 3 12 

bal ■- > bals 

(pfurid des noms) 312 

bas — * bassement 

— » formation des ooVerbes 
beaucoup de 

(adjextif indefini) 3, 216, 492 

bien des 

(adjectif indefini) — 218 

bien que 

(conjonction de subordination) 412,413 



bi jou — * bijoux 

(plurid des norms) 

bleu — * bleus 

(plurid des noms) . 

boire 



•■ 






— i construction absolve 



JOB, 283 it 288 
216 



biuyant — * bruyamment 

— • formaimv des adverbes 

but 

(complement tfetonstanclel) . 
(prop. sub. circonstancidle) . . 






I0CU47 
409,421 



- ■ 



218*220.235 



(pronom dernonstratff) 370 

caillou — cailloux 

(pfurid des noms) 312 

-cant ou -quant 

provocate / pmvoquant 

—t. udjectif verbal tpartidpe present 

car 

( Con j one tin n de coordination) ,,202 

cardinaux 

(ax^ectifc numeraux) : irn, dcv* 

cam aval - -> car naval * 
(plurid des noms) 






512 






cause 

(complement drconstandd) .,.. . 100 

cause 

(notion de) .„..„. 202, 330. 347. 390. 406 a 408, 424 

ce 

(pronotn demonstrate) 36S 

ce, cet, ces... 

(adjectifc demonstraljfe) 214 a 2*7.234 

ce dont on parie 

428. S20 — i aussi themt/propos 

ce que Ton en dit 

478, 520 —i aussi thr-me. / ptopos 



celut, celle p ceux... 

(pronnrr.i demonst ratify) 

cent ou cents 

(adjectif numeral) 

cercles con cent riques 

certain 

(adjectif indeflni) T „ 



ces/ses 

_JIZ (adjectif riemonstniLif/ adject if possessif) 217 

c'est... qui, c 1 est, ^. que 

.. 312 (presematifc) 

cet/cette 

(adj, dcmonsir aiif masc./fcm.) 

chacal — chacals 

(plurid des noms en -d) 

chaque 

(adjectif indefini) . . . 

chef de groupe 

(noyau) 246.253 

Chez ou a 

321 

chou —*ctioux 

(pluriel des noms en -i?t/) 

drconstanciel 

— * complement drcoretancieJ 

ec propositions subordotmees CPConstancttlks 

citation 

334 339 

classe 

(categoric) grammaiticale : verhes, ncmi, . , I % 303 . 4 56 

combien de 

(atfverbe de quantite) ; 
ivmhien deaens Sdveni la ririte .... ... 3 

combinabilite 

(des determinants) . 83. 232 

com me 

(ronjonttion de subordination) 406, 407, 417 41 B 

commutation 

(procedure) , 273 i 275 

comparaison 

(notion de) 

comparatif 

{aussi / moiui i plus grand ^ lk. ».) 
complement de I 'adjectif 

{jit'i de sci} ■ ■ ■ 34» 3B3 

complement d'agent 

il est airm par totis 
366 a 371 -* VOtX RftSSlVE 515 a 525 + 191,383 

complement attrfeutif 

... 223 a 226 —* cwnp/emem (f attribution 

complement d'attrlbution 

visudrsatwns on Ivi a donni d&Jleitrs 155 a 157. 165 

complement ci r const anci el 

220 — * COHPUtMENT aRCON5TANCIfcL 84 i fDD 

+ 354,4/6.478,486 



223 ft 226 



347 h 417,418 
.38 a 43 



ccmp. circ. : comp. tte phrase 

comp. arc. / oomfn d'objet direct 
comp. drc. / comp. d'tibf^t indirect. 
comp. c ire. ; GN prep. 



■ 



190. 191 
111,123 

138.148,172 

LIB, [39. 14£, 143 



— -» aussi pface d*i complement c*rcwi4tflnc*d 

complement cireonstanciel / 
complement essentlel 

— * COMPLIMENT ESSENTlEL/COMPliMENT 
ORCONSTANCIEL IBS a 189 + 101.131. 155 

complement d&termlnatif 

— * c cripli'mztit du nom + 253 

complement de determination 

— * compfernent dtl non? + 253 

complement essentlel 

— * complement OTOjratorK^/tnmp.essentid 

complement essentiel direct 



complement essentiel indirect 
complement essentiel d'objet 



complement facultatif 

...... - «■-■ -"■■ 

complement de nom 



a ■ ■■■*■■ 



!!■■■■ ■ I III 



iCI 



131 



101 



175 



253 



complement du nom 

-^COMPLEMbNl DU NOM 175 a 184 

tecbmJelhuI 6L 79 ,249,253.388 

comp. du nom : groupe nominal prepositiormd 249 

complement d'objet direct 

— I COMPLEMENT D'OEytT DIRECT 101 a 130 

+I3U38, 285,481 a 486 

— » aussi pfuce du cemptfment d'objet direct 

comp. d "objer. direct / compL cireonstanciel 123 

comp. d h obje* direct : comp. essentiel 185 a 187 

comp. d'objet direct: comp. de verbe .. .. 190, 19! 
comp, ri'nbfqt direct/ comp, d'objet indirect 

125,138,146 

comp. d'objet direct (pronom) . 282. 354, 363 a 165 
comp. cfofcjet direct/ sujet ... .... 107.445,518 

complement d'objet indirect 

— ►COMPLEMENT D'OBJET NCHRECT ......... 131 a 154 

+ 61,79,286,486 
— * aussi piece do comp, d'oojel indirect 

CompvcTobfei indirect /Comp, arc. 98, I4B 

comp, cTor^et indirect: comp. essentiel ... 185 J 87 
comp. cTobjet Indirect: comp. de verbe 190, 191 



bijou ennjugaison 

comp. d'objet indirect/ comp, d'objet second 

147,161,164.165 

comp. d'objet indirect (pronom) . . 282, 354. 360. 361 

complement d'objet second 

— ^ COMPLEMENT D'OBjET SECOND 1 55 a 1 74 

+142.286 

comp r d'objet second /comp. cjrc ... 98 

comp, d'objet second : comp. essentiel 187 

comp. dobfet second : comp. de verbe 1 90 

comp. d'objet second (pronom).. ... 363 

complement de phrase 

-f COMPLEMENT ESSENTIEL/ COMPLEMENT 
ORCONSTANCIEL 185 a 192 

+ 64,87J0U3U55 

complement du verbe 

— ^COMHUMENr ESSENTIEL /COMPUVrNl 
CIRCONSTANCIEL 185 a 192 + 84, 89. 155 

complement du verbe 

I55J79.J85J9Q 

completive* 

— * prepmiiiQrft subonfom&s comjrfetives 

composition 

(mots to roposes) ; pontine de terre . ....301 

concession 

(propositions subordnnnees de) 412* 413* 421 

concordance des temps 

— * VERBE 454 & 495 + 405, 418 

condition 

(notion de) 330, 347. 474 

conditionnel 

(emploiAj) 474,479 

conditionne! dans te system* hypothetiqtie : 
ii j 'wqis de VaroeTit.1 facheterah ... . . .... 416. 474 

conditionnel dans les^rap. sub- drc de comparison : 
iis ant mieux joue que f€ fn\ Fautais cru 418 

conjonctions 

mots grammatkaux ... 292 

conjonctions de coordination 

tittup ov„ et 200aI02 

conjonctions de subordination 

que. quand, comtm, si,., 200 % 20X 395 3 418 

conjoncttves circonstancieJIes 

— * propositions sufcordtonnees 

conjonctives completive* 

— * prQposrttons stifcordtannees 

conjugaison 

457,463 



consequence * — * en: ]£ viens de h ville — i fen wens 
(notionde) 347 94,1 



... . . . . - - - - - ...... 



constituants du group* nominal (article pnitif /preposition): 

-* C-RQLJPt NOMINAL 244 a 253 + 175, 176 J mange de la viand* / i/ ^entpajE de la tliadelle 

constituents non obHgatoires ^ cwisirMiton dSreete/JnrfrKte 

— * suppni noble + 749 a 253. 259 a 76C de + pronom relatif : c'&t Vhotnrm de qui je i y ai parli 

constituants obligators - l5237Si 3S4 

—* supprinmbtu - 747, 253, 259, 26C,4?5, 426. 439 j e facon a 

construction absolue (preposition) ,347 

il bait de Vtau / il box .. 106. 46J de maniere a 

construction directe/ construction (proposition) 

indirect c defini / indefini 

it mange dv chocolut / il s'empare dv zhtheGU — *■ ARTICLES ... 71 a 63 

.,...., 81. 112,146 + 9& 99 dOfinis/irideftnls (dOcermmanu): 
construction indirecte «,m«i/^iie^un.„ - 234,235 
138,161.172 deplacement 

Construction passive un ^ nariJte ^f^ont / Vfi fflphant enorme 

—* posfif Hf mamte * 265,276 k 282 

construction pronominale depuis 

— * verfaes pft^nornmotix (preposition) -*'" 

contre depuis que 

(preposition) .... - 97 (conjonction de subordimiioit> —403 

convainquant/ con vain cant ctes 

^-* parijdpc present /adjectif verbal (artidc defini contracts) : il s'entpare des des . 7&. 79 

coordination &&$ 

le cbiea ei k chat (artide indehni): J/ mange despommes 76 

^^CCK5RI>^lAT1C>(-SUeOftDt^A710N. .193 a 202 j^ 

desadjectHs ^ (preposition) 

des adjectife numeraux .... 223 de* que 

des tomptementseirconstaneids., g ? (conjunction de subordination) 

des complements du nom '^4 desinences 

rcj rtii|p. tu manges .......... .... 457. 46J 

(£fre...) *to£ determinants 

corail^coraux ji^m, «_*/■* 

(plurtel des notra) 312 -> DETERMINANTS 203 a 235 + 247.253.275,292 

criteres formels determinants (empka) 318 

(effacemenL mobilitc) determinants : ctmsuiuants obHgatoires 247. 253. 261 
105, 106, f3 2.1 57 i 159. Ifl£>, 187 determinants : mots grammaticaiix 247,253,293 

—• aussi manipulations 254 i 275 determinatife 

criteres semanti que* 

(f a'liLii n appel an sens) -. '32. 157. I8S. 305 determination 

(subordination) . 197 

d determinatives 
— » pr^ytjomsubordonntes,.. 

dans deux 

(preposition) 97.100,347.349 (adjeetif numeral cardinal) ... .224.232 

de deuxieme 

(preposition) I38J43J52, 161, 177 a 182,345,349 (adjectif numeral ordinal) 222 



consequence — excellent 



devant -emment on -amment 

(proposition) .... 3 d * 5 prudemment / brujrammeni . . . — * formation des odverbes 

devenir emphase 

— k verbes d'etat — * mts *-' en "&*$ 

dialogue en 

adverbs utilises dans les dialogues ..... .65 (proposition) : une table en bete ,.-. .178.344 

usage dtS tirtfti dans Ics dialogues 341 ^^ 

differ ents (pronom personnel) 94, IJ8. 354, 360 

(adjec.-i.tf inricfini) ..218,220 de — *en: 

j j^- ii parte de $on pay* — * if en parte ... - I4X 320. 360 

{vert* a double construction) : en, complement cTobjet direct : 

dire qutlqn* chose a qix?1qu*un 164.406 ; Vfi ai vu des rialetteS 4 ^4 

direct / indirect ttn - complement d'objet direct/ indirect 

— + construction... + mtertofgatian. . . .-.. H8. 149 a ISI 

relations dlrectes / indirectes avec le verbe — * aus* ™" e /inwrtne 

.345,455.509a5l4 &, depit de 

rlnnnpr (preposition) ■ ■ *' 

(verbe A double construction) : en raJsotl de 

dt/nne? auelaue chose a mje/fli/un .. 166., 4B6 {preposition) ■"* 

dont en vue dc 

(pronom relatif) .. 143, 152*383 (preposition) ~ 347.348 

doute enchassement 

(adverbes de); pew-en*.., 62 _. .... . ....JB^JVB 

doux— *doucement ensemble 

— * formation des odverhes — * ^^ 

du entre 

(arri cl e rlcftni comracte) ; i/ j'eir^xire du tMtoau 7B- ■ ( p r eposKi or y) ... J'*' 

du epithete 

(article partitiJ) ; d mange Ju pain 80^81 une belle jovm&e 26 a 33,253 

artide defini contracte/ article partfcif 80.112 epithete : constituant non obtigatofre 248 

— >aussi f>tore ... et occofd de fodjectif esthete 

eessentiel 
—i cwmp^fnenresseritrd.^ 

economic de la langue etant donne 

...295 (preposition) .347 



-■- 






effagable 6tat 

* svpprimabli: — * verfces d*etfl€ 

effet de style etat 

— *• rnisc eti i r dli^" {ejcpnme par le verbe) : craindre, . . .461 

eJIsion -ete ou -ette 

k— *!' -. .8X357 {feminindesadiectifej^ro^/cte/ctfc^we SO. SI 

elle{s> etre 

— * pmnoms pvrsow itfc — * octoid du partiripe passed Cfljjute. smxifewres 



. .... 



email — * emaux eux 

(pfcirid des noms) .312 (pronom personnel) 256.363 

-ement ou -ment excellent, exceptionnel 

dwctunent / rraiment . — * formation des aflVerbes — +*vp*rW 



foule 

(manipulation) : (suj« eollectif) ; 

elk eil belle — * die est belie et richc . . 270 a 272 um fotile de voyageuns se pFkipita i precipiteient 491 

ex pan sion futu r simple / futur anfcerieur 

{lc^ xitalr:) -+ rorstilucrrts mm obligt ttofcvs "479 

expansion du groupe nominal futur/ passe /present 

,„ 153,272.386 46£ a 468 

explicative* futur et concordance des temps 

— » proj&osiuorre subotdonnees re/otives expftcouVes .-, ... 



416 



f 

facultattf 



g 



— i {.QHShtptiTitR rxw obtigatotfss 

feminin des adjectifs 

so 

feminin des norm 

lis 

■ ■ ■ ■ ■ 1 1 j --».- ■ ■ ■ ■ ■ ■ ■ -^ * ^ 

fermaJI — + fermaux 

(pluriel des noms) - -3J2 

festival — • festivals 

(pkirieJ des noms} ..... .....312 

fiancailles 

(genre et nombre des noms) - - 312 

finlr 

(verbe 2 e groupe) 463 

fbnetion complement d'objet direct 

. 101 

ct 

131 

101 

groupes jfcnctioroiels 



fonction complement d'objet indirect 
fbnetion objet direct 

-- - p >. l. ■ -■ ■ i ■ ■ ■ ■ i m a t ■ • 

fbnctionnel 

functions 

17, 61, 343 a 345. 455 

se reporter a dhaque rubrique en particulier 

{—* opposition t r,vnhtst. t cvi\ \pivrntini , rrprrhf-rn, sujei) 

formation des aoVerbes 

doux -—► dcitftmcnt - 67,68 

formes accentuees ou pleines 

irtQ/.tepeme..* - 356 

formes renforcees 

cc litre -ci ........ ... 1 .. .....*■' 3 

fort — * Ibrtement 

—* formation descMfrerbes 



gai — * gaiment^gaiement 

— * farniatitm des odverfces 

-geant ou -gent 

tilflhgeant I negligent . —* participt present t aty verbal 

genou — * genoux 

(plurid des noms en -ou) ..312 

genre 

, 74 t 20a.393 

des adjectifc qualificatife 50 

des adjeoifs demonstracife ... ..214 

des adfeciife indefmis 3,19 

des adjeciifs tkUiTrtjraux 222,223 

des adfecttfs possesses .. 211 

desnoms 308 h 3l4 

des pronoms personnels ._ 110. 137, 142* 167 

— f aussi occord 1 - - pour les cas partiouliers 

gentil — » gentiment 



formation desodverfw 

gerondif 

enthatttant 478.479 

gerondif; complement circonstanriel 96. 478 






463 



groupes 

(deverbes):J w ,2* r 3 c 

groupes 

• GROJJHtS ...236i243 

groupes fonctionneb : 
sujei t totttpfhimnt d'eajet*. . 241 a 243, 509 

253 



i 



groupe du nom 

groupe nominal (GN) 

-^ CROUPE NOMINAL 244 a 253 

groupe nominal /groupe verbal 237 3 240 

groupe nominal (tonsricuants du groupe nominal) 

17, 26 a 37. 72 J 75. 205 

groupe nominal (foncuons du groupe nominal) 

96JI6J75 



expansion la 



groupe nominal I (GN J) , . .. 240. 244 

groupe nominal 2 (GN 2) 240 

groups nominal preposfflonnel (GN prep.) 173, 25 J 
groupe nominal pr&positionnel : 

construction indirecte - 9B, 99, 138 

groups nominal preposittonnel 

(IbncUons du GN prep.) 9a I40 + 1 46 J 78 

groups nominal sujei (GNS) 

—i GROUPF NOMINAL + 240. 260. 261 

grouse verbal (GV) ,,..,240 

groupe verbal (constituants du group* verbal) 

[9 a 23. 240 







-guant ou -gant 

intriguant / intrigant — * pankipe present /«£ Y&tel 

guillemets 

(emploi des guillemets) .. 



139 



h,i 



hibou -^ hiboux 
(pluriel des rtctns en -Ou) — 



indispensable 

— > constftytfrrts otSgntnires + supprimohfe 

infinitif 

(mode) - - - 4M. 47 f, 479 

fonctlons de Hnfinidf ,.. 96,141,443,476 

— * aussi propositions subordonnees ir^niuVes 

instrument 

— * moyen 

tnterlocuteur / locutcur 

.... SjU 

interrogation 

interrogation directs / indirecte :fe hi tiemottdc : 

^ Vicns-tu ? & — * /tr Itsi denuiTitle s'il rteni. 121, 38 1 

interrogation indirecte : qu 'est-cc que — + cc que 380 

intransitife /transitifc 

— * venbes transffifsfintrunskifs 

invariable 

adveroes ,-*►■■■ in 

nom$ composes 313 

pron orris. • • 3 *o 



. ., 



312 



(adverbe de lieu) . . ■ 62, 63 

il(s) 

— * prcfitf m$ personnels 

imparfait 

(temps) ... .. .. 466 v 479 

dans les propositions subordonnees de condition : 

sif'avais ....414.415 

a la voix passive ... 519 

Imperatif 

(mode) -- 439 + 475,479 

place des pronoms complements a fimperatif .. 107 

impersonnel 

— * verbes impersonrxk 



inventaire 

(liste* ensemble, paradigme) 

inversion du sujet 

it mange — * mange -t-ii ? 



294 



227,435 3 438 



J 



jamais 

(ad verve} fc* 



joujou — * joujoux 

(pluriel des noms) 



p 



pronoms personnels 
312 



— * onkneiinanhnt 
— > tefinif rndejfrtf 

pwpasrtjr?f:s independcnteS 



inanime 

indefini 

independant 

indicatif 

(mode) 463.472,473,479 

indicatif dam les propositions subordonnees : 

je penseqii T ilJcrobc(W - 400 a 418 

indicatif/ subjonttif .. ...405,413,437,473 

indirect /direct 

— * cofislrtJCtfon. . . , ccmpJef nent dfvbjeL T T 



jusqu a 

(proportion) 347 

juxtaposition 

201.202 

de mots : chcu-fleitr, qitcrante-iept . , 223 . 301 

de propositions ♦ i J n y est pas venu, tJ ctait maiade... 202 



la 

la 

(adverbe de fteu) 



Je et pnmoms personnel 
.62 



■ .-,- -- 



landau — landaus manure 

(plurid ri« noms) SI2 advcrbes de rnarMern : m^u*. rite 62 a 66 

Je la. les complement d nc omtancid de maniere KK> 

kcken ... — »wtidwdefws pr epcsrriom marquant la mantere ... 348 

le la,le$ manipulations 

jjjescffi — * pitmorns pereormefa --» MANIPULATIONS 254a 275 + K)5 J 12, 158. 186 

ik le mcngmt / ii lc$ mange ... ... 449 masculiri 

Jeger — * legerement ~~ * gpnfe 

— * fprniowwi des otfrerkes me 

lequel.laquelle.lesquels ^p™*,™***™* 

— + prcnoms refati/s /mterrog cnifls mei lieu r / pire/ moindre 

■ (coniparattfs inquirers) 43 

— » fe orient ou -ement 

Irurfc) i vrtnmenJ / fbtu.wm .... ;'^-» formation de$ adverbes 

fcs copies des Sferes — * kurs topies memo 

— + fltf/ectiffi pQSS&SSifs et pnnorns possessijs fcdj ecti M r irf dfini) : i k ont ks memes djaussurei ,,.... 220 

|e Ur meme si 

illeUfiJXtii —* pronams penarmds (conjonction desubordi f rati cm) . 412,413 

leur/leur(s) "™es 

il leur doom kins copies . . 213, 376 — fld)^ possess^ 

lieu mien 

adverbes de lieu : in. w - 62, 63 fle mien) —> prnnorm possesses 

complement circonstanciei de lieu 91, IOC. 383 mifle / mil 

proportions marquant le lieu 347 —* aifcctifi mmwaux 

listes mise en relief 

( C ourtes h fermeeS,ouvertes,„J ,. 247.250, 293. 294 (en evidence) — MEE EN RELCF 276 a 290 + 331 

locuteurSinterlocuteur d*un adject* 24,31 

-- 35G d'unadverbe 5**58 

locutkms adverbiales d W propc^n sul»rdontiee 410 

apeufve^aumoms 53 avee rempracement par un pronom 135 

locutions prepositionnelle* mobilite 

aufui et a mesun tk 57 raiftj'ei^ant svage —* I'e^aat, ran. maage 

icM?ioue — * MANIPULATIONS -— 254 a 275 + pbec— 

(relation logk|ue) : cnilere de dassement : 

il est vmu pares qtt'il avail foim 202.330 cc^essentW /con^CirC. 186 

■ - enters de reconnaissance dfune fonction: 

— » profiows personnels su/£t.,. . 107. 123 a 125 

modes 

(mdicntif, suhjonctif. ..) 472 a 479 

modes dans les propositions subordonnees 

_ 393,394, 400 a 418 

ma 

— * od/eoifs pOSSessifs — * aussi chaque mode en partkuUer 

majuscules mceurs 

(emploJ des majuscules) ... — » p*** pf pre$ (genre et nombre des norns) - 312 

malgre flW 

(preposition) 97 ^ prime™* personnels 

malgre que moindre /pire/meilleur 

(cemjonetion de subordination) .412 {comparaiifs irrcgulfers) 43 



landau -ote ou -otte 



morns... que 

(tomparatif d'inferiorite) : ntoins grand qw 40 

mon, ma, mes 

— *<x$ectifc possesses 

m o n of o n c t i o nnels J polyfon c ti on n e Is 

(Cl3.SSeS GCj JUJ 

mots grammaticaux/mots lexicaux 

— i MOTS GFtAMMATICAUX ET MOTS LEXlCMJX 

... ... 291 a 303 

mot-support 

(noyau) ... 246*253 

moyen 

complement drconstanciel de moyen .. 100 

prepositions marquant le moyen .. 346 

n 

nature 

jO J 

ne 

(negation) ; i/ ne mantpte r ten 484 

ne avec adj. indefini : aucun. pes un, mil. . . 
(il n 'y avait auaine roil* a ["horizon) - - - 220 

negation 

.... 484 

adverbes de negation : rien> jamais, pes 62* 65 

neglige ant/ negligent 

— tpttrtictpe prts&ftfadjcctifverboi 

ni 

(conjonction de coordination) : 
ni rotre candid&t ni le mien ne seta / seront ilu(s) .. . 5 

n'importe quel 

(adfectfrf indefini) - 220 

nom 

-*NOM 304a 324 +246,253 

nom (fonctions du nom) 

96JI6J40J76J77, 303.441 

nom ; mot lexical ..289a303 

nom commun / nom propre 

.... .316* 318 

nom complement de nom 

............. , .... .-. a^»^ 

nom pro pre 

Pans.h Bresit Pierre... 205, 306, 317, 118 

noms composes 

uii arc-e n-del — * dies arcs-en-iiel 313 

nombre 

(sin^ulier-plunef) — *pkirid... 



des determinants 203 ,214,2 20 

des noms -- 206. 308 a 313 

des pronoms .. .. . 118. I37 p 143 

notre 

notre Sortntnr - — * G^feettfs possess*/* 

notre 

ffe notre) — * pramwns possess^ 

nous 

— * pronoTTK perSOrmth 

noyau 



du groupe nominal : 

le bord de la voile 
de la phrase: 

il donne do pain aiix wnerds . . . . 455. 456, 48$ 

nul 

(adjectif indefini) ...,,. - 220 



238 
I77J97.244256 



o 

obligatoire 



— + constituGnts obfigotofres 



obseques 

(nombre des noms) .. .... 312 

ceil — *yeux 

{pluriel des noms) 312 



on 



— » pronouns peF$onnd& * 525 
on sujettfjn esi content / contents . — .- ..,.452 

opposition 



oral 

constructions particulieres a foral 

, * I06J23J42.437.4S4 

« pronunciations » (langue orate) 

„ .... I7U82.283,32$ T 357 

orange 

des robes orange .... — * accord <fe$ adfecufk de totdetjr 

ordinaux 

(premier, dewdeme. ..) . . — » otftdlfs Mimcraux 

ordre 

— limperaVf 

OS— *OG 

(pluriel des noms) -- 312 

-ote ou -Otte 

(femimin des adJectKs) : idioie / sotte 50 




g^mm passif / actif : 

(conionction de coordination) : nous sonimea votes / rums jasmines tombls — .519 

tljaut chotsir Fun du Vaittre ... 200 transformation passive (actif — * passif) 

oi 93,I09JI2J36J46, 162 

(adverbe de lieu) : oil cberchcr 62* 66 voix passive / voix pronominale : 

£l hi p&tes sum ttiongies / se mtmgent ... - 533 

(pronom reiatif) : tr'exait t'huvr &i) il est mort .. . 383 pause 

(oral) 35, 36, I95 T 202, 282, 327, 332, 335 

P pendant 
(preposition) 97 J00. 345, 347 

pendant que 

-j^ (conjoncfton de subordination) 403 £405 

(preposition) 345.349 permutation 

paradlgme ' (manipulation) 267 a 269 

(court, long) 293, 299 permutation sujet - tomp. d'objet direct . , 107, 445 

paragraphs personne 

336 (l re T 2*.3*) 457,463,487 2 490 



parce que pen de 

(conjor ct i on de subordination) . 199. 202, 406 r 407 (arfver be de quantite) : pen <k gam saient . . t 

parentheses phrase 

(usage des parentheses) . 340 .. .. ---496 

patter/ parler a/ parler de phrase interrogative 

mii , I3B — - lUpf^jj/ 

partJcipe phrase mirrimale 

477,479 (minimum) 261 

participe passe etU, dcrmi ; . , phrase negative 

— * orcofd du participe posse 107 

part, passe employe comme adjectif: phrase relative 

part, passe dans une subordonnee 424 phrase Simple 

part passe des verbes pronominaux (sufet + verbe) -.425 

— * accord. ^ + 495 pire/meilleur/moindre 

part passe et voix passive -- 519 (comparatifs irrcgutiers) .. .. 43 

participe present ;e Wane, dormant... 477 a 479 place 

part present/ adj. verbal : proi ^uartf / proiwanr. ? 9 de I'adjectif en apposition 36 

part present dans une subo rdomee 422, 423 de Tadjectif attribut .24, 279 

parti cipi ales de Padjectif epithete ...... 31,253 

— i prtycutuor* subontofinees*,, de fadverbe ... 56 K 5fi, 60 

passe/ present /futur derartide 73,253 

465a468 du comp, drconstantiel 90,280,287 

Dasse anterieur ducomp^dunom 181.253*281 

479 du comp. d'objet direct 107 J23, 265 a 269 + 282, 285 

passe compose du P ronom comp cTob4ec direct 1(8 

_ ... ..... 479 du comp. d'objet direct /du sujet 

passe simple 267 a 269,425,434,445 

479 du comp d'objet indirect 1 34. 1 35, 282 

du pronom comp d'objet indirect 1 42 

VOiXfASSIVE 515 a 525 du comp d'objet second 147,266 



■ ■..■ 



ou — prix 



. 



du pronom comp. cfobfet second L70J7I 

des constituants du groupe nominal 

des determinants 207,224,253 

des pronoms personnels comp. : 

je le lui donne 363 + a l"imperatFf. 107 

des propositions subordonnees 404,410 

dusujet .... - 27S, 282. 434 a 438 

du suiet/du comp, d'objet direct 234. 267 & 269,445 

pluriel 

— i accord... 

des adjectife^rtinfjf — k^kwJs 5I 

des ad|et*ifa competes : ttl^re-tfou* — * vigta cibt« -- .' ' 
des adfectifs de couleur: 

Weu — * tfejs / orange — * orange 
des complements du nom : 

tin choix de liqueur* / vne hauteille de /jrjrjfitjr 
des noms: 

vn den — * des clous / un chov — * des choux. 
des noms composes: 

un timbre -parte — ► des tirnbre&-pvst* 
des noms propres '. tei-AIpc*, les Bretons 

plus... que 

{comparatif de super iorite) : plus grand que 
plusieurs 

(adgectif siTttefirrt) . . 

plu tot 

(adverbe de rnanierc) . 

plutdt ou plus tot 



.48 

183 

312 

3 13 
317 



--■■- 



prteu — * pneus 

(uluriel dns noTTis) 

poids 

(complement drconstanciel) 
point 



. i i 



point d'exciamation 
point d'interrogation 






39 
218 a 220. 360 
.62 
.70 
312 
100 
.235,236 
338 
337 






points 

(dewx-points) 

points de suspension 
point-vlrgule 

-■*■■ - - '--"i i 

poli — * poHment 



_..-.-- . 



334,339 

242 

.332.333 

— * format rem des odverfces 



303 
325 a 342 



polyfonctionnels / monofonctionnels 

(classes de) 

ponctuation 

— * PONCTUATION 

position 

— tpface... 

position : indicateur de fonction : sujet„ . . 242, 345 

pour 

(preposition) 345,347.378 

poor + complement: drconstanciel , r ... 67, 97. 345 

pour + complement d'objet second 

pour avoir de. Vatidacc. if en a (mise en relief) 2S2 

pour que 

Jconjonction de subordination) 

precedent/ prec£dant 

— t adj eei if vetbat I pattteipe present 
pre-determinant 



409, 4\Q 






p re-fixation 

dire — i prcdirc . 

premier 



■ ■ 






707 



301 



— * rrdjectifs; numeraux or&fiaux 



_ _ . 



166 



prendre 

(verbe a double construction) : 
prendre qucltjuechiKe it quelqv'urt 

prepositions 

-hi propositions ■ 343 * 34 ^ 

— * a w de, pot , pour, en . „ 
prepositions et complements eirconstantiel ; 

mr.pw ...98.I00.34S 

prepositions et complements du nom : 

d r de r poui,en ......178,345 

prepositions et complements dobjec indirect: 

prepositions : mots grammaticaux ...... 292 a 297 

prepositions marquant la subordination l*2\ 198 

present 

(temps) . «-« 

present/ passed fuur .... ........467,468 

present passif — 5 ' 9 

present dans les prop. sub. de condition : 
si w t£ conduit akmi, tu perils ton credit 414 3 416 

presentadf 

fc'esL ++ qutc*est,„oue J ) IOfl,2fl3a28S 



principale 



pnx 



proposition prkidpcte 



(complement circonstaneiel) '0° 



procedures propositions subordonnees 

—> MANIPULATIONS 254 a 27S — * PftOPOSmONS StJBDftDONNteS 385 a 424 

Drorrom i nal propositions subo rdo rnees circonstancleJes : 

(verbe essentiellement pronominal] : ;/ s'eKrcJc 534 ^uamf i/ feu*, il peut 281, 386, 402 a 418.421 

pronominalisation " concordance- des temps dans les prop. sub. 

(remplacement du nom par un pronom) drconstantielles 404 a 4 IS, 471 a 476 

— ^ suftsttotfon propositions subordonnees compl&ives : 

pronoms l e FO,s W* m D5 / ini I2,< 386 ' 395 * 401 ' 42 ° 

— * FtfDNQHS 350a 384 + 320. 442 - concordance des temps dans les prop. sub. 

pronoms demoiistratifs completive* 400,401.473 

fcdttf-cUefeJu-J 119, 144, 366 a 371,442 propositions subordonnees conjonctives 

pronoms tndefinis ^ fTOjwsilwrc Su fc d^ofisianridtes et complete 

fquetouV^tou^i-jfen^./ ... 119, 144. 442 — fonctions des prop. sob, confonetives ...96.121 

pronoms interrogans • propositions subordonnees infaiitives : d mg*& 

(qui? que?, ..) ... 320, 377 a 381 I« enfvnts puer (low la com 419 a 421.440 

pronom rreutre propositions subordonnees participiales : 

359 des h&mmes, huilant dam des perie-vwx. s'avanpaknt 

^ ^ 422 a 424,440 
pronoms personnels 

|/e, lu, me, Jc. hi. ..) 353 a 365 propositions suboi-donnees relatives : 

pronoms personnels complements cirtonstantiels le ioup, qui awttf<tim T sortit du fcoij 

353,354,360.361 253, 368. 383, 385. 387, 388 a 394 

pronoms personnels complements d'objet direct - fonctions des propositions sub. relatives ., 

.... - .354,360,363 - place des propositions sub relatives 265 

pronoms personnels complements d'objet indirect, - temps dans les prop, sub. relatives 393, 394,474 

on second 142. 167 a f7t. 354, 360, 361, 363 propositions subordonnees relatives determinatives: 

pronoms personnels i adjecttfs, pronoms possesses ; nous avons pear ties ennee*, qui arnrent . . , . 387, 385 

lew / ieurs . . 2 1 2, 2 1 3 t 3 76 propositions sub, relatives explicative* (appositives) : 

pronoms personnels reflechis : il x dit 526, 528 FenfanU qui kait fatigue, negecit <« difficulte 

— * aussi pArceu* . 387,389 

pronoms possessifs 

le mien , le nfoe 1 19, 144. 373 a 376,442 „ 

pronoms reiattfs | • 

qui, que, quoi t dofil.,, 

120,143,141152.153.383,384.442 quanr j 

pronomlnaUX (adverbe de temps) : <yuW ? .. 62 i 66, 100 

— * verbes pronorttinmix quand 

n ro pos (con jonction de subordination) 403 . 405 

(ce que Ton dit du theme) /theme quand bien mcme 

239. 428. 503 a 508, 520 ^conjonction de subordination) 412,413 

propos et transformation passive 520 quand / quant a 

le verbe appartient au propos . 459,4SI T 486 .. 282 

propositions quant a 

.... 330 (mise en relief) ... -. 282 






propositions coordonnees ... 199 a 202 quantite 

propositions independantes .... 202 (adverbes de quantite) : asiez t si 62 a 66 

propositions principales que 

—* PftOPOSmONS SUBORDONMtES . 385 a 424 void la poupie que tu desirais ... — * prwwms reJoU/s 



procedures — si 

que remplacement 

quewcukz-vcus? — * pronoms irttermgatifs — * sufaotutfofr 

q ue representation en arbre 

(con jr>nct»nde subordination) : 

je veisquetuasfiTii ..3W a 401 representation en cercles 

que de concentriques 

(adVerbe de quantitd} ; qm <fe ^m soreni _ ... 3 



--■- • '* 



que l representation par emboitements 

(atSectif exdamatif) ■■ 227.234 sticcessifs 

503 & 508 
quel 

(adjectlf interrogatif} 227 reprise par un pronom 

quelque 

(adject* indefini) ., - .218 4 220,235 rj en 

quclque/quel que <P™° m ind ^ ni > 119. 144. 320 

antique choix que tu fossa I quel que scut ton chcax 221 rose 

(pluriel des adjectifs de couleur) ; <fei rata* tcscs 48 

Phmm qui m avail sauvi la vie — * pmnomt rehtifs 

qui c 

qui avez-vous vu ? — tpwnomsintenQgatifs O 

qui est-ce qui, que S on x 

— * pmnoms mt&rogaufs (pluriel des noms) : 

des craus / des hiiotix ; des rneus / des feu* 3 12 

qUOl J 

— * pf ononis refcrtifs j^ 

— ► odfectf^s possesses 

« qtwfr fenies-m ? . . . — * pmnams wterrogatifs SELrr au — * S arraU S 

ita *_..: {pluriel des noms) ■*'*■ 

quoi/qui xr ' 

{inaftimr. / anime) . 319.320 schemattsation 

— * visutiksotion 
quoique 

(conjonetion de subordination) 412,413 se + verbe 

radical / term i naison 

(duverbe) 463.464 seJon 

reciproque (preposition) 347 

(emploi r6ciproqye):ik sesontbattus .532 selon que 

'ri rrion (ennjooction de subordination) .... .414,415 

(manipulation} . ... — »Hipprimflfete+ 259 4 26! setTiantique 

,- - . - (qui fait appcl au sens) — * entires semanuques 

{empSoi r&ttetH\:ll$e}£ta dan % i'«n 531 sembler 

„ _ , _ , — * VW'bti tfltJBt 

reflechis 

(p r ononis personnels) : i/ *e hve ^29 sens 

mm — * eriteres senttmtigues 

regal • regals mt mo 

(pluriel des noma) -312 sens des prepositions ,347.348 

registre soutenu ses/ces 

deawppi*. JrftifrJtidro&noiK 281,360 (adjectif possess if/ adjectif demonsoradf) -217 

relation logique si 

(cause, consequence...) — - . 202,330 (adverbe dlntenstofi) : fJ est tf 6wu 62 

relatives si 

~-* prtj^MJsJiJwis sufcorcfonnees fefoUws (conjoneclon de subordination) : 

si j'avois de Vaqjent 414 a 416 



si... que 

(!ocurinr>cof^onctive):$j nche qu'il sott . 412 

sien 

(te sien) — • pronofxis possessifs 

singulier 

— » pJurief + 312 

son (sa, ses) 

— i udjetitfs possess*^ 

soupirail -^ soupiraux 

(pluriei des rams) 312 

subjonctif 

4"*7 461 473 479 
dans les pro. sub. . 394 T 40I. 405. 411, 4I3.4IS.473 

subordination 

— » COORDINATION ET SUBORDINATION . |93 a 202 

—• PROPOSmONS SUfiORDONN&S 385a424 

substitute 

— tpronotm 
substitution 

... ,_■..,.-.. -- ■-..... ZVj, J. 77 

substitution nom — * pronom 

94 h 110. 118, 137, 142, 163 a 167.320 

suf fixation 

ficurir — tjlcurtfte ... 301 

sujet 

^►SUJET. 425a453 

— i ptace^.* cxxr->n du vwbe et du sujet* ottiibttl- . 

sufet/ complement d'objet direct 107,445. SIB 

sujet dans les prop, subordonnees participiales . 422 
sujet cotteotff: 

«ne f>tih ifc ipectateurs paszait / pc$i&ieni 491 

sujet logique (reel) / sujet grammaikai (apparent) : 

\l manque <dc I'ar^ent ....433 

superlatff 

rrcSjiepius -.- . . 38, 44 a 46 

supprimable 

(faculdtif) ,,...... 260, 261 

— * con&tituaflTs* ■ ■ 

adjectifattribudepitheEe ... 22.27 

complement drconstanciel . .IBS. 166. 187, 190 
complement du nom . ...181 

complement d'objet direct 106 

comp. d'objet direct / comp. clrconstandel 1 23 

complement cTobJet indirect 133 

determinants .. , 205 

element sufeordonneV noyau 197 

propositions subordnnnees .. 386 a 390 



5ii r 

^preposition) J4/ 

syntagme 

— * gtcntpe (nominal f verbal) 

t 

ta 

— * adjcclifs possesses 

tant 

(adverbe dTintensite) . , 62 a 66 

tant que 

(conjonction de subordination) ..., 403 a 405 

te 

—i pronoms personnels 

tel 

(ad|ecLif irdefiri) 218 a. 220 

temps 

(notion de) ...... 92 

adverbes de temps . ...62 a 66 

complement cirtonstantiel 1 00, 402 a 405, 424 

prepositions indiquant (e temps -... 347 

temps 

(duverbe) 457. 465 & 468. 479 

temps a la voix passive r> i9 

tenebres 

(nombre des noms) . 112 

terminaison 

(du verbe) 463 

tes 

— * ad/ccflfs possess^. 

tien 

ye wen) . ----- 

tirets 

141 

m 

— * pronoms personnefe 

ton (ta, tes) 

—i aapctifs possesses 

toumure 

— * YWX*.. 

tout 

(adverbe) ; die e$i tout econnee / elk est tome sevie -- 69 

tout 

(adj. indefiri) : tons lei hommes. 218 a 220, 23Z 235 

tout.., que 

(locution conjonctrve) : 

tool, intelligent qu*il ioit 412,413 



pronoms possesses 



si 



. , . que y 



trait d'unioit virgule 

mis cent* fquvlt^ingis 






transformation infinitive visualisation 

par emtaoiternents successes) 

transformation passive *™ 

-^poSSJf -^ VISUALISATIONS ... 496 a 514. 52, 130 J 54 J /4. 

192.238. 240. 459, 460,512.513. 514 
transitifs 

—i fe/bes fransftjfs vitrail — » vitraux 

"ill 
(pluriel des noms) 

— » prorctrrs bmcwnefe voix passive 

U _ voix pronomirtale 

^/ — i verfces pronominouJf 

un votre 

jde Indefinl) - '* 

vdtre 



(artide indefinl) * «■**«*** -«*«** *»■■* 



un 



(a^ecttfnu^raloitliml) ... 222*225 (WW) - Mww p«»* 

mf/fc d rifle nulti .-. - • ** VOUS 

— i bf orrevns berswmefe 

vantail — * vantaiix 

(pluriel des noms) 3,i vrai - ■» vraiment 

— * formation des adv&bes 

verba 

—frVENBE . ....... .454 a 495 yu que 

vert>e S :mot$texk:aiix 291.298*303 (conduction de subordination) ,, 406*408 

verbes auxlliaires 

(ovokMre) — wuofciires „ -- 

verbes d'etat * / 

erre, sesnbleft devcnir ----■ "^^' 

verbes d'etat et attribut du sujet 23, 482 x ou S 

verbes impersortnels frigid™,): 

verbes intransitifs y 

....433 {prooom personnel) lui.3ifJ. »4,jqi 







verbes perfectifs * * ,J 

recfimr, wzriber. -■ ■ 4JU t 

verbes pronominaux 

re dire, Ver/mr 

— * VOIX PftONOMBstALE ... 526 a 537 + 433. 5|9 
accord du partic%>e pass* des verbes pronominaux : 

lh me som dit / th se sent coupes 535 a S3? 

verbes transidfs/ intransitifs 

manga / dormlr 106,486 

verbo-nominale 

(opposition verbo-nominale) . . 4 >6 

vers 

(preposition) 97JWU44. 349 

vif ~* vivement 

— * formation dies odVerbes